1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1que Clément Vautel — et si ce nom revient sous ma plume, comme une mouche qu’on n’a jamais fini de chasser parce qu’elle n’a
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
2noie dans un verre à liqueur. Poisson dans l’eau, plumes dans le vent, poète au bar, le paradis n’est pas si cher. Il y en a a
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
3 d’une réflexion impartiale et d’une description, plume en main, des mobiles personnels, affectifs, voire religieux, qui sont
4 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
4. Arnold Reymond, paru dans votre n° 1, me met la plume à la main. Voici quelques notes rapidement rédigées dans les marges.
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
5 quelques chiffres dans un ouvrage sur A… dû à la plume d’un de ses pasteurs à la retraite 10 . En 1570, le mûrier, importé d
6s, soudain je vois un pigeon violet immobile. Les plumes du cou sont un peu hérissées par le vent. Voici trois jours que je le
6 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
7s, soudain je vois un pigeon violet immobile. Les plumes du cou sont un peu hérissées par le vent. Voici trois jours que je le
7 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
8reste qu’une solution : que l’écrivain vive de sa plume. Or, c’est cela qui devient impraticable ; ou si praticable, néfaste.
8 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
9s indéfendables. Les dessins sont d’une meilleure plume. p. 328 am. « Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll, t
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
10ans cette nouvelle version, quelques outrances de plume par quelques analyses dont je sens qu’elles aggravent mon cas. Les hi
10 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
11s biographies sérieuses de Nicolas sont dues à la plume de disciples ou d’amis des réformateurs : Myconius, de Zurich ; Ritte
11 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
12nt exposés : dès qu’ils prennent le pinceau ou la plume, le Diable est là pour les guider. Et comment faire la part de son in
12 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
13» de Petrouchka. La moustache est noircie par une plume habituée à tracer comme au pinceau d’épaisses banes entre les portées
13 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
14t de flambeaux. Par le pinceau, par l’épée et la plume, Manuel n’a cessé de provoquer la mort. Dans toute son œuvre, au cœur
14 1946, Lettres sur la bombe atomique. 14. Problème curieux que pose le gouvernement mondial
15ement remarqué que les militaires qui prennent la plume (comme ils disent) ont coutume de dénoncer sous le nom d’« éléments d
15 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
16même numéro de magazine où l’on peut lire sous la plume d’un fermier du Middlewest que l’Amérique est le seul pays décent au
16 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
17même numéro de magazine où l’on peut lire sous la plume d’un fermier du Middle West que l’Amérique est le seul pays décent au
17 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
18le rase, de simplifier les réalités d’un trait de plume, de tirer des plans à la règle, dans un bureau, et de forcer ensuite
18 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
19tait fort riche et souvent généreux, pourvu d’une plume qui valait une armée, et d’un mauvais esprit qui valait cent vertus.
19 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
20ectuels communistes d’Occident, simples valets de plume du PC, calomniaient et louaient sur ordre, stakhanovistes de la servi
20 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
21tait fort riche et souvent généreux, pourvu d’une plume qui valait une armée, et d’un mauvais esprit qui valait cent vertus.
21 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
22 agissent : autant ou davantage que ces écarts de plume pour lesquels on vous aime aussi, tout en demandant au Ciel « que ces
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
23modernes : Et maintenant je vais parcourir de la plume l’Europe en tant qu’elle est connue des hommes. Elle commence donc au
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
24amante reviennent pendant quelques années sous la plume des annalistes : c’est que l’utopie tenace d’une rénovation de l’empi
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
25rations, lui fournissant des arguments, tenant la plume pour défendre les droits de la couronne… Avant 1306, pour des raisons
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
26lément de son espèce. C’est un oiseau qui n’a ses plumes que fort tard, une chenille enfermée dans sa fève, qui ne sera en pap
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
27rope », et cette revue s’intitule Europa ! Par la plume d’Ivan Kireievsky, son principal rédacteur, elle oppose à l’Europe la
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
28t de flambeaux. Par le pinceau, par l’épée et la plume. Manuel n’a cessé de provoquer la mort. Dans toute son œuvre, au cœur
28 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
29nce un directeur.) Chaque jour, d’un large bec de plume, il écrivait sur des petites feuilles de papier vert frappées du mono
29 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Pourquoi j’écris (30-31 janvier 1971)
30purs. Une immédiate nécessité motive la main à la plume : j’écris désormais sur commande non seulement de mes émotions, mais
30 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
31ut cela n’arrivera. Ce serait rayer d’un trait de plume toute notre histoire. On n’a jamais rien vu de pareil, et il n’y a pa
31 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
32 tant pis, mais ce qui est grave : croiront les « plumes autorisées » de L’Express, parce qu’ils n’ont pas connu, n’étant pas