1 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
1je me représente volontiers une Suisse culturelle pluraliste, avec ses centres successifs ou parfois même simultanés, offrant un a
2 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
2nsidéré comme l’un des premiers actes du réveil « pluraliste » que nous appelons ici depuis nos débuts.   NRF (mai). — Notes et q
3 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
3Je me représenterais plutôt une Suisse culturelle pluraliste, avec ses centres successifs ou parfois même simultanés, offrant un a
4 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
4unitaire et géométrique [p. 633] la collaboration pluraliste et organique ; au couple de frères ennemis que forment l’individu dér
5 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
5it qu’il convient de souligner, c’est que ce mode pluraliste de fédération, purement empirique et non rationnel, assurait à chaque
6 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
6s. ⁂ Voici donc définie par ses formes une Europe pluraliste, et non pas unitaire dans son principe comme le furent les grandes ci
7 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’éloge, l’élan, l’amour, le monde ouvert à ceux qui s’ouvrent, cela existe… (2-3 février 1963)
7ique et religieuse, exemplairement fédéraliste et pluraliste, qui lui permet de participer à tout un jeu de dimensions spirituelle
8 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
8re très international », et c’est ce type d’union pluraliste qui peut seul assurer la paix de l’Europe. « Si cet idéal de l’avenir
9tude soit la seule qui convienne à un petit pays, pluraliste, et neutre au surplus. Nul projet mieux que le mien ne saurait la ser
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
10plus grandes dimensions, on admettra qu’un régime pluraliste leur ouvre de belles perspectives : qu’ils y entrent et qu’ils les ex
11sprit que favorise au plus haut point tout régime pluraliste concentré et strictement fédéraliste. Ajoutons à cela quelques donnée
12ays, les avantages exceptionnels d’une fédération pluraliste, microcosme de la culture européenne. Mais cette situation privilégié
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
13re très international », et c’est ce type d’union pluraliste qui peut seul assurer la paix de l’Europe. « Si cet idéal de l’avenir
14tude soit la seule qui convienne à un petit pays, pluraliste, et neutre au surplus. Nul projet mieux que le mien ne saurait la ser
11 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
15regard des autres, c’est l’unité de notre culture pluraliste. J’ajoute une précision qui est capitale : il ne faut [p. 32] pas all
16urope nous apparaît immédiatement comme à la fois pluraliste et profane. À cause de ses origines multiples, à cause des valeurs so
12 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
17tant donné que notre base d’unité est une culture pluraliste, on ne peut fonder sur elle qu’une union fédérale. Ce qui paraît beau
13 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
18 donné que la base de notre unité est une culture pluraliste, on ne peut fonder sur elle qu’une union fédérale. Ce qui paraît beau
14 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
19urope nous apparaît immédiatement comme à la fois pluraliste et profane. À cause de ses origines multiples, à cause des valeurs so
15 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
20 donné que la base de notre unité est une culture pluraliste, on ne peut fonder sur elle qu’une union fédérale. Ce qui paraît beau