1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1ême la méthode de l’Évangile qui, prenant à plein poing toutes ces petites misères, en compose d’un seul coup une grande misè
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, La Mort difficile (mai 1927)
2joie comme illusoire et livre l’individu pieds et poings liés à l’obsession qu’il voulait avouer pour s’en délivrer peut-être.
3 1930, Articles divers (1924–1930). Le prisonnier de la nuit (avril 1930)
3ts qui voudraient fleurir tourne le dos ferme les poings ne fais qu’un ou deux pas que les souvenirs s’épousent entre eux pe
4 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une main, par C. F. Ramuz (juin 1933)
4e de se lever avec cent mille autres, de faire le poing avec cent mille autres ? Cent mille mains saluent le tyran, une main
5 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
5a distinction entre les classes 8 . L’appel au « poing calleux » que la bourgeoisie reproche depuis le xixe siècle aux ouvr
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6ont des mentons d’imperator, ceux qui frappent du poing sur la table, ceux qui s’égosillent, ceux qui publient à son de tromp
7 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une révolution refoulée (juillet 1938)
7à qui d’elles-mêmes se mettent en rang, lèvent le poing, acclament des caporaux. Ainsi l’Autriche fascinée s’est jetée dans l
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
8dit-il, soyez brutaux, « donnez-leur des coups de poing sur le nez » (est-ce assez « cru » ?), forcez-les : car c’est cela qu
9 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
9ue du réel. Jamais un choc, pour tant de coups de poing, de coups de feu et de coups de théâtre. C’est que le public, me dise
10 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
10ue du réel. Jamais un choc, pour tant de coups de poing, de coups de feu et de coups de théâtre. C’est que le public, me dise
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
11 de l’Europe n’est que la tête ou le bras avec le poing. Ce bon cœur si honnête que presque toutes les guerres européennes on
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
12s superstitions et les dogmes qui ont le sabre au poing. Plus de guerres, plus de massacres, plus de carnages ; libre pensée,
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
13e, de bleu-vert et d’or, cuirassés et bannière au poing, quelques-uns regardent encore passer la foule où déambulent des recr