1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1e droit de faire suivre son manifeste de proses — Poisson soluble — qui servent d’illustration à sa défense de la poésie pure.
2 corrigée du Rêve. Je reconnais à chaque ligne de Poisson soluble cette « vieillerie poétique » qui, avoue Rimbaud, entre encor
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
3 petit matin, il se noie dans un verre à liqueur. Poisson dans l’eau, plumes dans le vent, poète au bar, le paradis n’est pas s
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
4s ; plus près encore, des nuages troués de petits poissons. À [p. 133] gauche je domine un pesant pont de pierre rougeâtre, troi
4 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
5iatives locales dans ces conditions sont comme ce poisson qui, expédié de nos ports à Paris, revient, pour être consommé, dépou
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6t mal (légumes, soupes, fruits de mer, seiches et poisson, je crois que c’est à peu près tout), mais pourquoi vivraient-ils aut
7 courants froids, de courants tièdes, de [p. 115] poissons, de crabiots et de « laines ». À quelques mètres de la mer qui affleu
8rrure — ou des huîtres sur les murs des écluses à poisson. Il nous a fallu trois belles heures pour rapporter de quoi déjeuner,
6 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
9 mal (légumes, soupes, fruits de mer, seiches, et poissons, je crois que c’est à peu près tout) ; mais pourquoi vivraient-ils au
7 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
10essées de courants froids, de courants tièdes, de poissons, de crabiots et de laines. À quelques mètres de la mer qui affleure l
8 1946, Lettres sur la bombe atomique. i. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
11océanographes, et de deux commerçants en [p. 120] poisson (mieux payés que les savants, dit-on), vient de partir pour l’île de
9 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
12istes et océanographes, et de deux commerçants en poissons (mieux payés que les savants, dit-on) vient de partir pour l’île de B
10 1947, Doctrine fabuleuse. 14. L’eau ou L’esprit de la tempête
13danse dans les eaux salées. Méditez le symbole du Poisson. Lui seul peut vivre dans les grandes eaux, dans l’amertume et dans l
11 1948, Suite neuchâteloise. VI
14re chat noir, demi-sauvage, qui pêchait de petits poissons en plongeant sa patte dans un grand seau rempli de l’eau du lac, étai
12 1948, Suite neuchâteloise. VII
15 Odeur de l’eau qui dort, pénétrante, amicale. Un poisson saute et ride un moment le miroir… Non, je ne vais pas me suicider. J
13 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
16 Odeur de l’eau qui dort, pénétrante, amicale. Un poisson saute et ride un moment le miroir… Non, je ne vais pas me suicider. J
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
17on passage, la mer se faisait calme ; les énormes poissons, alentour, s’ébattaient devant les pas de Zeus ; le dauphin, sorti de
18rent du fond de l’onde, et, assises sur le dos de poissons, défilaient en cortège ; à la surface des flots, qu’il gouvernait, le
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
19 puissance, ce serait seulement parce que le gros poisson ne pourrait plus avaler les petits et que chaque pays est préservé de
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
20voine, et s’égorgeront à coups de couteau pour un poisson séché au soleil et pour une cabane de paille. La vie sauvage a ses ch
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
21d, mû par sa force de géant, comme ces monstrueux poissons conservés sous les glaces ? Ensuite, après avoir inventé cette religi
18 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
22îles hollandaises recouvertes par des millions de poissons morts par suite de la pollution du Rhin ; [p. 94] — partout des mais
19 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
23s ne pensiez pas que je suis en train de noyer le poisson ou de perdre de vue mon sujet, en engageant votre attention dans ces
20 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
24te glacière du Groenland et dans nos conserves de poissons, comme ils le firent naguère à Minamata. Déjà la mer Baltique se meur
25dans les océans nous reviennent dans la chair des poissons, qui nourrit en partie le bétail, que nous mangeons. Ainsi, le DDT s’
21 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
26re bout de la chaîne alimentaire qui commence aux poissons des profondeurs.) Que sont devenues « les usines de retraitement » où