1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1el fut le signe d’un équilibre retrouvé. Un grand pont de fer, près de nous, érigeait l’image de la lutte et des forces huma
2 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
2Bude solidement amarrée à Pest par quatre énormes ponts de fer. Contre leurs piles, en hiver, viennent se briser avec un frac
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
3 1. Le dormeur au fil de l’eau Où s’asseoir ? Le pont est encombré de jambes de dormeuses ; il faudrait réveiller tant de b
4 de reflets, — et déjà nous passons sous de hauts ponts sonores, au long d’un quai tout fleuri de terrasses ; on nous déverse
5e soleil se couchait, nous avons repassé un grand pont vibrant et nous sommes rentrés en Europe. Mais dès le lendemain, m’éc
6es comtes Szechenyi qui construisirent le premier pont sur le Danube, auteurs ainsi du trait d’union de Buda-Pest. Il y a tr
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
7 i Le dormeur au fil de l’eau Où s’asseoir ? Le pont est encombré de jambes de dormeuses ; il faudrait réveiller tant de b
8 de reflets, — et déjà nous passons sous de hauts ponts sonores, au long d’un quai tout fleuri de terrasses ; on nous déverse
9e soleil se couchait, nous avons repassé un grand pont vibrant et nous sommes rentrés en Europe. Mais le lendemain, m’échapp
10es comtes Szechenyi qui construisirent le premier pont sur le Danube, auteurs ainsi du trait d’union de Buda-Pest. Il y a tr
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
11ues à une compagnie de cavaliers qui passe sur le pont devant la statue d’Eberhard-en-Barbe. Des bourgeois se rient contre p
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
12s poissons. À [p. 133] gauche je domine un pesant pont de pierre rougeâtre, trois arches dont les piles s’avancent en éperon
13aiment bien, — ne la voient plus.) La vie du pont m’occupe, comme les remous dans l’eau. Un char traverse lentement. Un
14aune, se retournent. Ce petit monde enclos par le pont et l’écluse, je m’en contenterai doucement. Comme si j’avais [p. 134]
15lants qui passent sans avoir l’air de rien sur le pont Saint-Nikolaus sont bien capons de voir à sa fenêtre la silhouette de
7 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
16 les autres, est en train de devenir une sorte de pont aux ânes de nos philosophies politiques (Berdiaeff, Maritain, Dandieu
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
17r une espèce de trappe. Nous restons seuls sur le pont, ma femme et moi, à entasser nos valises tant bien que mal à l’abri.
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
18ille éblouissante attend le fidèle à la sortie du pont Cinvat et lui déclare : « Je suis toi-même ! » Or selon certains inte
10 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
19essus des ports, dans la puissante vibration d’un pont de fer, au-dessus de canaux reflétant les décors d’une grandiose acti
11 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
20 îles et plaines reliées par un immense réseau de ponts, de tunnels et d’autostrades surélevées. Personne ne m’avait dit, non
12 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
21 tout cela n’empêchera le voyageur, debout sur le pont du bateau qui remonte lentement les passes de l’Hudson vers Manhattan
13 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
22essus des ports, dans la puissante vibration d’un pont de fer, au-dessus de canaux reflétant les décors d’une grandiose acti
23, descendant à pied d’Andermatt et passant par le pont du Diable. Et ce qui me saisit ne fut pas la grandeur presque lugubre
14 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
24d’un des plus grands désastres de l’histoire. Des ponts détruits dans une région où les Allemands ne vinrent jamais — tandis
25 au pire, tandis qu’ils font leur premier tour de pont. Ils se rappellent sans doute ce Polonais, tiré, jeté par la police f
26 venue à cause d’une conversation entendue sur le pont cette nuit même. L’heure était fort tardive et propice aux aveux. V.
27dures proches défilaient au hublot ! Couru sur le pont. Nous sommes dans les passes de l’Hudson. Une brume de chaleur tropic
28rienté dans une chambre nouvelle. Je monte sur le pont et ne le reconnais pas, encombré de bagages, noirci d’humidité (il fa
15 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
29 îles et plaines reliées par un immense réseau de ponts, de tunnels, et d’autostrades surélevées. Personne ne m’avait dit, no
30et de digues, enjambée par les arches de fer d’un pont à n’en pas croire ses yeux, qui porte l’autostrade pendant des kilomè
31uction qui enfièvre tout le continent, et dont le pont de l’autostrade au fond de l’horizon porte la’ gloire. Princeton, f
16 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
32 Un vrai départ, déjà dépaysé. Rien à regarder du pont, sinon dans les hauts draps de brume qui nous serrent, le reflet de n
33941, en mer Nuit des tropiques. Tout à l’avant du pont, le vent merveilleusement chaud fait claquer les pans du peignoir sur
34éricaines, danse aux salons et farandoles sur les ponts, et tout le monde saute dans la piscine illuminée, vers une heure du
35cune excuse. À cette même heure où l’orchestre du pont joue la Samba pour des messieurs en smoking blanc et des femmes qui c
36[p. 135] Nous entrons dans l’hiver du Sud. Sur le pont déserté, un couple passe et repasse à grandes enjambées, c’est Jouvet
37ns les flaques du quai, j’entends mon nom crié du pont lugubrement au mégaphone, je gravis la passerelle, on la relève à la
38ire. C’est une jeune fille aux bras menus qui, du pont, mais en vain, voudrait atteindre un groupe d’amis qui disent adieu.
17 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
39rs toussotants, luit d’un éclat d’étain pâli. Les ponts immenses, vers Brooklyn, font une dentelle d’un kilomètre, toute menu
40les fenêtres des usines. Des fumées traînent, les ponts s’éteignent, le sommet de ? gratte-ciel se met à luire sous la lune,
18 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
41 son aura dramatique. Plus question de couper les ponts, de brûler ses pénates, et autres rites attestant devant les mânes de
19 1946, Lettres sur la bombe atomique. i. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
42urelles, dans les chambres de machines et sur les ponts. Et ceci encore nous ramène, irrésistiblement, à la légende de l’arch
20 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
43s avant la guerre, sont devenues comme on sait le pont aux ânes d’une école dont on parle beaucoup. (Je ne vois pas cette éc
21 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
44 îles et plaines reliées par un immense réseau de ponts, de tunnels et d’autostrades surélevées. Personne ne m’avait dit, non
45et de digues, enjambée par les arches de fer d’un pont à n’en pas croire ses yeux, qui porte l’autostrade pendant des kilomè
46ruction qui enfièvre tout le continent et dont le pont de l’autostrade au long de l’horizon porte la gloire. Manhattan — S
47rs toussotants, luit d’un éclat d’étain pâli. Les ponts immenses, vers Brooklyn, font une dentelle d’un kilomètre, toute menu
48les fenêtres des usines. Des fumées traînent, les ponts s’éteignent, le sommet des gratte-ciels se met à luire sous la lune,
22 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Pour la suppression des visas (23 avril 1946)
49 son aura dramatique. Plus question de couper les ponts, de brûler ses pénates, et autres rites attestant devant les mânes de
23 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
50urelles, dans les chambres de machines et sur les ponts. Et ceci encore nous ramène, irrésistiblement, à la légende de l’arch
24 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
51rs toussotants, luit d’un éclat d’étain pâli. Les ponts immenses, vers Brooklyn, font une dentelle d’un kilomètre, toute menu
52les fenêtres des usines. Des fumées traînent, les ponts s’éteignent, le sommet [p. 244] des gratte-ciel se met à luire sous l
25 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
53. Nous traversons les grandes artères de Pest, le Pont des Chaînes sur les eaux jaunes du Danube, puis ces ruelles de Buda,
26 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
54 tout cela n’empêchera le voyageur, debout sur le pont du bateau qui remonte lentement les passes de l’Hudson vers Manhattan
27 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
55second parce qu’il fait de grosses ventes, et des ponts d’or à Hollywood. Deux mots sur ces « petites revues » ou little mags
28 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
56C’est pourquoi je vous propose de méditer, sur le pont du paquebot sans confort 5 qui vous emmène vers Manhattan, les deux
29 1948, Suite neuchâteloise. VII
57e de l’Isola Bella, vaisseau de rêve aux nombreux ponts chargés de dieux, passagers immobiles, un bras levé… J’habite au Lac
30 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
58e de l’isola Bella, vaisseau de rêve aux nombreux ponts chargés de dieux, passagers immobiles, un bras levé… J’habite au lac
31 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
59 Elles forment des ingénieurs qui iront bâtir des ponts aux États-Unis, des médecins qui pratiqueront en Afrique ou en Amériq
32 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
60t 1503 ». Se voyant en péril extrême, seul sur le pont, d’un bateau rongé de vers et menacé par les Indiens, il appelle ses
33 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur un certain cynisme (septembre 1957)
61et ne sont pris au sérieux qu’à ce prix. C’est le pont aux ânes de l’avant-garde qui se donne pour telle, la seule sans dout
34 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
62être, dans certains de ses livres, a-t-il jeté un pont, une arche par-dessus continents et millénaires, reliant ainsi les re
35 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
63être, dans certains de ses livres, a-t-il jeté un pont, une arche par-dessus continents et millénaires, reliant ainsi les re
36 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
64ontre de l’âme avec son moi céleste à l’entrée du Pont Chinvat. Dans un paysage nimbé de la Lumière-de-Gloire restituant tou
65ituel, (qui est le monde réel des Archétypes), le Pont Chinvat s’élance, reliant un sommet au monde des Lumières infinies. À
66« rencontre aurorale » de l’âme et de sa Dâenâ au Pont Chinvat ? Et n’est-ce pas pour avoir désiré l’amour de l’Ange que les
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
67ts s’agitait sous leurs pieds. Strabon, Grec du Pont, écrivant sous les règnes d’Auguste et de Tibère, nous donne un premi
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
68 Gesta Caroli dès 883, célèbre la construction du pont de Mayence comme une démonstration du pouvoir des Européens, « grands
69 sont unis : … Comme en témoignent les arches du pont de Mayence, que toute l’Europe édifia par une œuvre commune certes, m
39 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
70 sera couvert de navires qui formeront un superbe pont de communication, et les grandes routes de France se prolongeront jus
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
71ent, au profit du monde gréco-romain, une tête de pont sur l’Océan Atlantique, à l’emplacement de ce qui est aujourd’hui l’E
72moins d’un miracle du génie européen pour que les ponts entre le passé et le présent ne soient pas coupés, et continuent même
41 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
73ontre de l’âme avec son moi céleste à l’entrée du Pont Chinvat. Dans un paysage nimbé de la Lumière-de-Gloire restituant tou
74rituel (qui est le monde réel des Archétypes), le Pont Chinvat s’élance, reliant un sommet au monde des Lumières infinies. À
75« rencontre aurorale » de l’âme et de sa Dâenâ au Pont Chinvat ? Et n’est-ce pas pour avoir désiré l’amour de l’Ange que les
42 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
76jours, presque autant que celle de Colomb. Sur le pont, un hangar abritait 30 vaches, dont plusieurs furent mangées durant l
77possible d’obtenir pour mon pays 15 kilomètres de ponts Bailey et Everall, un million et demi d’uniformes, un millier de tonn
43 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
78x, tunnels routiers et ferroviaires, innombrables ponts et chaussées, travail infini des campagnes. Regardez à la loupe cette
44 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
79 de Manhattan, au-delà des faubourgs du Bronx aux ponts de fer retentissants de trains et de camions-citernes, soudain l’auto
45 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
80e ; qu’un troisième a donné à l’Amérique les deux ponts les plus longs du monde, le Golden Gate et le Washington Bridge. Les
81 mediatrix » : de Bodmer aux Burckhardt Jeter des ponts est une activité à laquelle leur pluralisme culturel et religieux des
82t devenu viable et carrossable qu’au moment où le pont du Diable a permis de franchir les gorges de la Reuss, et de relier l
83n appel pressant du pays l’y engageait. Jeter des ponts, relier l’action à la pensée, concilier les cultures ou les grands in
46 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
84n troisième a donné [p. 64] à l’Amérique les deux ponts les plus longs du monde, le Golden Gate et le Washington Bridge, Les
47 1965, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Un écrivain suisse (20-21 mars 1965)
85n appel pressant du pays l’y engageait. Jeter des ponts, relier l’action à la pensée, concilier les cultures ou les grands in
48 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
86n appel pressant du pays l’y engageait. Jeter des ponts, relier l’action à la pensée, concilier les cultures ou les grands in
49 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
87e nouveau, n° 15, 1934.) L’argument est devenu le pont aux ânes de toute critique fédéraliste de l’État-nation. On le retrou
50 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
88 boule de pierre libérée en pleine tempête sur le pont d’un bateau, dévastant tout. L’épuisement des ressources connues de
51 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
89cifiques qui s’y posent. L’argument est devenu le pont aux ânes de toute critique fédéraliste de l’État-nation. On le retrou