1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1 11. Le retour d’Esztergóm Il faut se pencher aux portières et laisser l’air furieux emmêler les cheveux, glacer le masque et app
2 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
2l’on s’arrête. Le fantôme derrière nous claque la portière. Il fait assez froid. ⁂ Lorsque l’homme, cédant à l’évidence des chos
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3 xi Le retour d’Esztergom Il faut se pencher aux portières et laisser l’air furieux emmêler les cheveux, glacer le masque et app
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
4l’on s’arrête. Le fantôme derrière nous claque la portière. Il fait assez froid. ⁂ Lorsque l’homme, cédant à l’évidence des chos
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
5rares, ceux qui n’ont pas deux mots à dire par la portière entrouverte un instant à la fille de l’auberge écartée qui attend le
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
6ues gestes autour d’une auto, le claquement d’une portière, et je me retrouvai seul. Mon idée s’en était allée (Je ne l’ai retro
7 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
7rares, ceux qui n’ont pas deux mots à dire par la portière entrouverte un instant à la fille de l’auberge écartée qui attend le
8 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
8ncier de grand palace. (Ramuz, plus dur, parle de portier d’hôtel…) Et je ne dis pas que cette interprétation désobligeante soi
9tent pour l’ensemble, — voilà les Suisses, grands Portiers de l’Europe, et mainteneurs de ses communes mesures. Qu’on ne voie pa
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
10ncier du grand palace. (Ramuz, plus dur, parle de portier d’hôtel…) Et je ne dis pas que cette interprétation désobligeante soi
11stent pour l’ensemble — voilà les Suisses, grands Portiers de l’Europe, et mainteneurs de ses communes mesures. Qu’on ne voie pa
10 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
12Au moment de repartir, une femme s’approche de la portière. « Vous venez de Suisse ? dit-elle anxieuse. Est-il vrai que vous ête
11 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
13 fonctionnaires à l’essai, quémandeurs, nègres et portiers. Princeton, 1er novembre 1940 Le parc des milliardaires. — Déjeuné
12 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
14xe, elle s’orne d’arbres, de silence et de grands portiers galonnés. Une buée bleue, pendant l’été, emplit cet espace fermé par
13 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
15e à pied ; et surtout de ne plus voir le dos d’un portier galonné dans l’ascenseur ! Ces dos si dignes encore plus que serviles
14 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
16xe, elle s’orne d’arbres, de silence et de grands portiers galonnés. Une buée bleue, pendant l’été, emplit cet espace fermé par
15 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
17xe, elle s’orne d’arbres, de silence et de grands portiers galonnés. Une buée bleue, pendant l’été, emplit cet espace fermé par
16 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
18irs de chaleur dans l’aura d’un cœur orageux. Aux portières d’un train que l’on croise, entre deux stations de métro, dans la fou
17 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
19es voitures américaines, au moment de claquer les portières, leur petit bras coupé au coude. On retient la portière qui allait br
20es, leur petit bras coupé au coude. On retient la portière qui allait briser cela, on leur jette quelques pièces, mais elles rev