1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1âce, un amour — ne pouvait se satisfaire de telle possession particulière, ne pouvait non plus s’imaginer qu’elle en pût être priv
2 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
2mythe extravagant du bonheur de l’humanité par la possession d’automobiles Ford. Et, comme il est très intelligent, il a vite fait
3assion de posséder la matière du prix de la seule possession véritable, la connaissance de l’Esprit. C’est déjà un fait d’expérien
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
4ndre compte de la décadence de leurs rêves et des possessions en rêve, — ce signal d’alarme, — et l’amour qu’ils essayent encore le
4 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
5re du seul succès qui pour Faust serait réel : la possession bienheureuse de l’instant. Et lorsque, épuisé mais pacifié, il va qui
6de Magie » que Faust enfin rejoint dans la pleine possession de ses forces et l’assurance du regard. L’âme, purifiée de sa « vieil
5 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
7e l’Église aurait, une fois pour toutes. Et cette possession serait en quelque sorte garantie par des institutions de plus en plus
6 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
8e l’Église aurait, une fois pour toutes. Et cette possession serait en quelque sorte garantie par des institutions de plus en plus
7 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
9 la messe et le prêche, qui se voient préférer la possession de la capitale. De même, l’Édit est injurieux pour les [p. 30] deux f
8 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
10olonté d’assurer l’homme contre les risques de la possession. a) C’est en vain que l’on chercherait dans le marxisme plus d’actua
9 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
11ousse les gens au crime en les hypnotisant sur la possession de l’argent et les bienfaits qui en découlent.) Si j’étais dictateur,
10 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
12héritage, et du legs 64 , le goût du lucre, de la possession particulière, reprennent le pas sur le besoin de camaraderie, de part
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
13si, je ne puis vivre nulle part sans me créer des possessions, appelant ainsi toute chose que je sais mettre en œuvre à ma façon, e
14de leurs pères ? Il faut tout ignorer de la vraie possession ! Une [p. 14] chose n’est mienne que pour un temps, et si je change,
15 et franchir au moins en pensée les bornes de ses possessions pour aller se mêler aux « autres », à l’étranger… Tout ici me ramène
12 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
16italisme. Mounier part d’une phénoménologie de la possession — presque trop brillante par endroits —, s’engage dans un exposé synt
13 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
17si, je ne puis vivre nulle part sans me créer des possessions, appelant ainsi toute chose que je sais mettre en œuvre à ma façon, e
18de leurs pères ? Il faut tout ignorer de la vraie possession ! Une chose n’est mienne que pour un temps, et si je change, elle me
19 et franchir au moins en pensée les bornes de ses possessions pour aller se mêler aux « autres », à l’étranger… Tout ici me ramène
14 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
20les que livrèrent sénateurs et chevaliers pour la possession des tribunaux chargés de poursuivre les délits contre le Trésor publi
21ains. C’est déjà le commerce de gros, celui où la possession de capitaux financiers l’emporte sur l’activité créatrice de l’homme,
15 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
22 l’avidité de posséder, plus délicieuse que toute possession au cœur de l’homme en proie au mythe. C’est la femme dont on est sépa
23aginer comme absent, une fuite sans fin devant la possession. Aimer d’amour-passion signifiait « vivre » pour Tristan, car la « vr
16 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
24l » développe des facultés neuves de jugement, de possession de soi et de respect 99 . Au contraire de l’homme érotique, l’homme d
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
25 donnoi vraiment rien, celui qui désire l’entière possession de sa [p. 36] dame. Cela n’est plus amour, qui tourne à réalité. » 7
26à réalité », c’est-à-dire aboutisse à l’« entière possession de sa dame ». Tristan choisira donc, dans ce cas, d’observer la fidél
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
27l’aime fort… Nulle joie ne me plaît autant que la possession de cet amour lointain. La « joie d’Amour » n’est pas seulement libér
28stan — c’est le péché contre l’amour courtois, la possession physique d’une femme réelle, la « profanation » de l’amour. Et c’est
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
29sintoxication » de l’âme. Dans la plus rigoureuse possession de soi-même. Et c’est alors que le mariage devient possible, qui sign
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
30n qui se réveille en lui après la « faute » de la possession se passerait bien de ces douceurs paisibles… Lui aussi désirait brûle
31orreurs », « corruption », ce même amour après la possession. La faute qui compte, pour eux, on le voit bien, c’est celle qui lèse
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
32ur guerrier. L’enjeu de la guerre de Troie est la possession d’une femme. Et l’un des plus anciens romans que nous possédions, le
33Les soupirs composent son artillerie. Sa prise de possession est un embrassement. Sa tuerie est de donner la vie pour l’aimé. » ⁂
34ire Tristan, c’est la brûlure d’amour plus que la possession d’Iseut. Car la brûlure intense et dévorante de la passion le divinis
35es nations, mais bien l’acte du crime sadique, la possession d’une victime morte, donc en fait la non-possession. Elle n’exprime p
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
36 l’avidité de posséder, plus délicieuse que toute possession au cœur de l’homme en proie au mythe. C’est la femme-dont-on-est-sépa
37aginer comme absent, une fuite sans fin devant la possession. Aimer d’amour-passion signifiait « vivre » pour Tristan, car la vrai
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
38l » développe des facultés neuves de jugement, de possession de soi et de respect 203 . Au contraire de l’homme érotique, l’homme
24 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
39re aussi qu’il n’est pas ? Celui qui a, vit de sa possession et ne l’abandonne pas pour l’incertain, — entendez : s’il possède vra
40ide les rend toutes méprisables après la première possession. Pourquoi s’attarderait-il ? Elles n’étaient excitantes pour l’esprit
25 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
41t des époques qui discutaient sans fin les cas de possession, c’est-à-dire d’individus particuliers se livrant au mal, je voudrais
42ivrant au mal, je voudrais écrire un livre sur la possession diabolique dans les temps modernes, et montrer comment l’humanité qui
43re que le meilleur moyen de prévenir les états de possession satanique et les névroses nées de troubles sexuels serait [p. 174] si
44ent l’amertume. Elles nous suggèrent l’idée d’une possession… Est-ce nous vraiment qui avons laissé les choses en venir là ? Si ce
26 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
45re que le meilleur moyen de prévenir les états de possession satanique et les névroses nées de troubles sexuels, serait simplement
27 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
46t des époques qui discutaient sans fin les cas de possession, c’est-à-dire d’individus particuliers se livrant au mal, je voudrais
47ivrant au mal, je voudrais écrire un livre sur la possession diabolique dans les temps modernes, et montrer comment l’humanité qui
28 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
48ce, désespère du seul succès réel pour Faust : la possession bienheureuse de l’instant. Et lorsque, épuisé mais pacifié, il va qui
49de Magie » que Faust enfin rejoint dans la pleine possession de ses forces et l’assurance du regard. L’âme, purifiée de sa « vieil
29 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
50tu ne possèdes pas de bien, cesse d’en désirer la possession, et vis comme un chrétien : au jour le jour, sans [p. 75] assurances
30 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
51ousse les gens au crime en les hypnotisant sur la possession de l’argent et les [p. 167] bienfaits qui en découlent.) Si j’étais d
31 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
52ette guerre a précisément pour enjeu non point la possession de quelque territoire, mais la défense de « nos libertés » — dont je
32 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
53s, à raison d’un bureau par jour, pour rentrer en possession de mes conférences, lettres, journaux intimes, coupures de journaux,
33 1946, Journal des deux Mondes. 14. Intermède. Mémoire de l’Europe
54it vieux déjà du temps de notre enfance, et notre possession la plus tenace, il nous réduisait au silence. La force était chanson
34 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
55i, visions de la fin de nos courtes passions : la possession, la beauté, la puissance ; il n’en faut pourtant pas davantage pour n
35 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
56roi mortel. [p. 66] Dans le silence du désir, la possession a fait une brusque rumeur de vagues affrontées et hostiles. Maintenan
36 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
57re aussi qu’il n’est pas ? Celui qui a, vit de sa possession et ne l’abandonne pas pour l’incertain, — entendez : s’il possède vra
58ide les rend toutes méprisables après la première possession. Pourquoi s’attarderait-il ? Elles n’étaient excitantes pour l’esprit
37 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
59 accède au destin qu’il s’est fait, à la parfaite possession de soi- même, à son enfer ou à son ciel, dans la consommation de tout
38 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
60lo-Saxons, attachent une pareille importance à la possession du sense of humour : ils pensent que celui qui ne l’a pas, n’a pas no
39 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
61ental ne préférerait pas la recherche à la pleine possession de la vérité ? On serait tenté de répondre qu’il en est bien ainsi, q
40 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
62s pays, des gradués récents et des hommes déjà en possession de leur « métier ». Il s’agirait bien moins de cours magistraux que d
41 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
63ôle d’un absolu préférable à la vie elle-même. La possession de cet inaccessible devient alors l’extase, « la joie suprême », la «
64tre l’amour projeté sur l’autre et le refus de la possession qui mettrait un terme au désir, explique le choix d’un objet interdit
42 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — h. Pour une mythanalyse de la culture
65de fuite mais de prise de conscience, de prise de possession de nous-même et des choses, au nom d’un sens qui nous soit propre et
43 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
66ôle d’un absolu préférable à la vie elle-même. La possession de cet inaccessible devient alors l’extase, « la joie suprême », la «
67our projeté sur [p. 66] l’autre et le refus de la possession qui mettrait un terme au désir, explique le choix d’un objet interdit
44 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
68re aussi qu’il n’est pas ? Celui qui a, vit de sa possession [p. 104] et ne l’abandonne pas pour l’incertain, — entendez : s’il po
69ide les rend toutes méprisables après la première possession. Pourquoi s’attarderait-il ? Elles n’étaient excitantes pour l’esprit
45 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
70re île. Que cette forme d’amour nostalgique et de possession par la perte transparaisse également dans la dialectique existentiell
71rée, chez Don Juan, équivaut au refus de la vraie possession, qui implique échange et don, entre humains tout au moins ; et l’on n
72oins, que le mariage ; plus, et non moins, que la possession de « la vérité dans une âme et un corps » comme dit Rimbaud. L’excita
46 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
73ndemain ». Limitant son désir à ces désirs qu’une possession rapide anesthésie, l’âme retombe alors dans les liens de l’instinct,
74r, la source de sa jouissance. Dans la joie de la possession, la souffrance du désir [p. 235] est pour un instant apaisée… et l’ho
47 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
75uffle, brûle en rêve, et reste loin d’imaginer la possession. (C’est un aspect de l’amour courtois, non le plus spécifique, ni le
76ments s’égarent, ce désir exige un Ailleurs où la possession soit entière. Certes, la science nous donne, dès maintenant, des « ai
48 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
77 de Cham) soit leur esclave ! Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit le
49 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
78 ne se laissent point aisément dessaisir de leurs possessions. Je confronte ces deux peuples, pour ce qu’ils sont par manière de di
79e trouvent d’avoir des Guerres entre eux, pour la possession ou pour le partage [p. 108] de quelques biens, & enfin sur les mo
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
80 en veut, vous pourrez rentrer dans vos anciennes possessions, peut-être en conquérir de nouvelles, et puis dire comme Pyrrhus ou c
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
81nt issues, qui se trouvaient, lors de la prise de possession du pays, à peu près dans la même situation, l’Occident aurait dû offr
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
82n troisième lieu, je voudrais voir les Anglais en possession d’un canal à Suez. Oui, je voudrais vivre assez pour voir se réaliser
83t élan était entretenu par l’espérance des belles possessions qu’on pouvait obtenir, avant que la population se fût étendue vers l’
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
84e empire spirituel. Un seul chef dénué de grandes possessions temporelles, dirigeait et unissait les grandes puissances politiques…
85certains États puissants s’efforcèrent de prendre possession du siège de la puissance catholique, transformé en un trône… La Réfor
54 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
86ienvenue. Qu’elle entre chez elle. Qu’elle prenne possession de ce Paris qui lui appartient, et auquel elle appartient ! Qu’elle a
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
87observer l’objet, mais va droit à lui et en prend possession — il s’en saisit. L’esprit de l’Européen est « acquisitif ». Pour lui
88if ». Pour lui, le savoir est un moyen de prendre possession de la nature ; attitude qui s’insère entre celle de l’Américain pour
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
89e à la source profonde d’une pensée créatrice, en possession de toutes les ressources du raisonnement logique. La charnière de l’e
57 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
90re île. Que cette forme d’amour nostalgique et de possession par la perte transparaisse également dans la dialectique existentiell
58 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
91rée, chez Don Juan, équivaut au refus de la vraie possession, qui implique échange et don, entre humains tout au moins, et l’on n’
92 moins que le mariage ; plus, et non moins que la possession de la vérité « dans une âme et un corps », comme dit Rimbaud. L’excit
59 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
93ndemain ». Limitant son désir à ces désirs qu’une possession rapide anesthésie, l’âme retombe alors dans les liens de l’instinct,
94r, la source de sa jouissance. Dans la joie de la possession, la souffrance du désir est pour un instant apaisée… et l’homme perço
60 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
95le président confie à Retinger qu’il est entré en possession d’un très volumineux dossier (5000 pièces originales ou photocopiées)
61 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
96e depuis qu’il a renoncé, bon gré, mal gré, à ses possessions d’outre-mer. Décolonisation, union, prospérité — simultanées. Ce prem
62 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
97es Kybourg et les Savoie tentent d’arrondir leurs possessions, aux dépens les uns des autres. Leur lutte, longtemps incertaine, va
63 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
98vie, fief originel des Habsbourg et leur dernière possession importante dans le pays. Les régions conquises sont décrétées « baill
64 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
99tres, présents ou décorations. S’ils sont déjà en possession de pensions, de titres ou de décorations, ils devront renoncer à joui
65 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
100ie moderne attachent une pareille importance à la possession du sense of humour : ils pensent que celui qui ne l’a pas n’a pas non
66 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
101Il aurait droit (selon d’anciennes coutumes) à sa possession intégrale, et il l’a déjà possédée, ce qui est juste, puisqu’il s’est
67 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
102ernationale à « justifications » politiques, — la possession par une centaine d’États-nations de centrales nucléaires, et donc, à
103ationale ne sera bientôt plus garantie que par la possession de l’arme nucléaire. Mais l’arme nucléaire est désormais [p. 15] à la
68 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
104urs raison ; [p. 126] 2. le bonheur dépend de la possession de certains objets neufs ; 3. aller plus vite est un bien en soi. La