1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Prévost, Tentative de solitude (septembre 1929)
1] l’a isolé, incarné, nommé : Revert. Puis il l’a poussé impitoyablement dans sa recherche d’un absolu qui se trouve être le n
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
2rne. Il n’a pas fallu longtemps aux Français pour pousser à bout l’expérience 3 . Ingénieux équilibres entre la raison et les
3 d’intensification de la vie », et qui consiste à pousser à l’extrême certaines « vertus », les pousser jusqu’à l’absurde. Sure
4e à pousser à l’extrême certaines « vertus », les pousser jusqu’à l’absurde. Surenchère morale dont le début de la Tentative am
5qu’on renoncera à la vertu, sous prétexte qu’elle pousse à l’orgueil ; c’est par sincérité qu’on mentira, puisque parfois nous
6ar ailleurs si proche de certain mysticisme. Mais pousser une vertu particulière jusqu’à ses dernières conséquences suppose qu’
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
7e-là de sincérité, on la nomme gratuité. Lafcadio poussant Fleurissoire « pour rien » ne songeait pas qu’il allait faire école.
8cérité selon Rivière. La sincérité véritable vous pousse à faire le saut dans le vide qu’exige toute foi ; c’est la volonté de
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
9quilibre, les tendances que ses contemporains ont poussées à l’extrême avec moins de prudence mais aussi de lucidité. Séduit par
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
10 ils n’attendent que le moment où ils pourront se pousser en disant : « C’que c’est cochon ! » Mais le moment ne vient pas, ils
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
11s, de peur de m’échauffer inutilement. Si l’on me poussait un peu, je crois que je m’oublierais au point d’insinuer que les inst
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
12ources d’énergie nouvelle. Le parallèle peut être poussé dans les détails. Il s’agit bien d’un geste identique, exécuté dans d
8 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
13s un jeune homme comme les autres. Soudain il lui pousse des ailes, une grande paire d’ailes. Allait-on s’émerveiller ? Mais d
9 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
14méricain à rendement maximum. Et comptez que l’on poussera plus avant la dégradation de cette idole qu’est l’Homme pour l’homme.
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
15r, les grands thèmes du romantisme. Mais il les a poussés à un paroxysme verbal qui induit à croire qu’il les sentait moins pro
11 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
16ernativement ; saisir la danseuse, tourbillonner, pousser de grands cris ; tourbillonner en sens inverse ; frapper des talons t
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
17cherche pas à se rendre intéressant à lui-même en poussant au noir le tableau, ou au contraire en s’excitant sur ses belles acti
13 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
18antes, — il faudrait un miracle d’amour qui fasse pousser un grand cri à un homme qu’on verrait alors s’agenouiller dans un sil
14 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
19ernativement ; saisir la danseuse, tourbillonner, pousser de grands cris ; tourbillonner en sens inverse ; frapper des talons t
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
20e la comtesse. Va-t-elle apostropher le destin ou pousser de beaux cris raciniens ? Elle envoie le capitaine au château puis so
16 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
21 Je sais bien que certains « protestants » nous y pousseraient, à force de reniements et d’ignorance de nos richesses, de fausses ho
22 Peut-être vaut-il la peine de préciser ici et de pousser dans le détail une accusation que certains, déjà, disent banale, pour
17 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
23os songes. Le sang, les songes, tour à tour, nous poussent vers les êtres et guident notre main. Par eux s’incarne la pensée, et
18 1932, Esprit, articles (1932–1962). À l’index (Première liste) : Candide (octobre 1932)
24 disent les échotiers. Remercions Candide d’avoir poussé les choses assez loin pour que la seule « réaction » possible de tout
19 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ce chien, ton serviteur, par Rudyard Kipling (juillet 1932)
25personne s’occupe ». Dès la seconde page, c’est à pousser des cris de joie. Les enfants comprendront-ils ? Dans la mesure seule
20 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
26 consisterait à se laisser convaincre… Tout les y pousse, et l’on se demande en vain quelle idéologie les empêcherait encore d
21 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
27 Si je vous laisse aller, ou si peut-être je vous pousse un peu, vous finirez par démontrer qu’il faut être chrétien pour comp
22 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
28nage d’un réveil. Et quand bien même il ne serait poussé que par quelques-uns, rien ni personne ne pourra faire qu’il n’y ait
23 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
29pirituel, c’est le mouvement, c’est le pouvoir de pousser, de renverser, de bouleverser pour ordonner à nouveau. C’est, sous sa
24 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
30haque fois que lui échoit un « bonheur » imprévu, pousse en réalité le cri d’un humaniste, c’est-à-dire d’un homme, pour qui l
31 leur refus du transcendant. Le communisme seul a poussé jusqu’aux réalisations effectives que semble devoir commander une foi
25 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
32es hommes-là savent au moins ce qui les mène, ils poussent le monde dans la direction où il doit tomber fatalement, si on le lai
33it et qui le font encore, je vois bien ce qui les poussait, je vois bien ce qu’il y avait d’émouvant dans leur élan vers une nou
26 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
34nage d’un réveil. Et quand bien même il ne serait poussé que par quelques-uns, rien ni personne ne [p. 101] pourra faire qu’il
27 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
35haque fois que lui échoit un « bonheur » imprévu, pousse en réalité le cri d’un humaniste, c’est-à-dire d’un homme, pour qui l
36 refus du transcendant. 35 Le communisme seul a poussé jusqu’aux réalisations effectives que semble devoir commander une foi
28 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
37 la folie [p. 136] unitaire, le mal fasciste, qui pousse le Roi Soleil à persécuter la Réforme, à révoquer l’édit de Nantes, à
29 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
38 consisterait à se laisser convaincre… Tout les y pousse, et l’on se demande en vain quelle idéologie les empêcherait encore d
30 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
39ons résument des études que nous avons, ailleurs, poussées dans le détail 53 . Elles nous permettent de situer notre opposition
31 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
40on qu’on ne l’oublie pas en route, et qu’on sache pousser bien à fond son enseignement préalable. L’exemple du Six Février illu
32 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
41-on rapprocher cette tendance morale de celle qui poussa les physiciens de la Grèce à créer la notion d’atome, les philosophes
33 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
42re. Dans le cas de la France, si un homme se sent poussé à l’action publique par des motifs qu’on peut admettre généreux, il s
34 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
43 Ces hommes-là savent au moins ce qui les mène et poussent le monde dans la direction où il doit tomber fatalement, si on le lai
44it et qui le font encore, je vois bien ce qui les poussait, je vois bien ce qu’il y avait d’émouvant dans leur élan vers une nou
35 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
45y » pour voir, coûte que coûte… Sa mort, qui nous pousse en avant, fut pour lui, peut-être, une réponse. Non pas une mort édif
36 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
46ans l’adversité, bien qu’il lui arrive parfois de pousser « un immense cri en vingt-deux langues ». La satire de Toepffer n’est
37 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
47ficatif dans le livre, ce sont les motifs qui ont poussé M. Dominicé à l’écrire, et qu’il expose en une vingtaine de pages pré
38 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
48 mauvais signe dans une société décadente. Il est poussé à la manie par les suiveurs des maîtres d’après-guerre. Les mauvais é
39 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
49 l’objet, séparé du sujet, n’a rien en lui qui le pousse à chercher ce dont il manque, et n’a pas d’existence. Il ne devient o
50, qui suffit bien à l’éternelle vigilance pour me pousser un peu plus loin que tout calcul, un peu plus près de l’homme que je
40 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
51économie de tout « concours actif de l’âme » ; il pousse la lucidité jusqu’à marquer qu’un tel état n’est pas recommandable, s
41 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
52ons résument des études que nous avons, ailleurs, poussées dans le détail. Elles nous permettent de situer notre opposition au m
42 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
53nomique. On n’est pas sûr, à lire Déat, qu’il ait poussé très loin cette analyse. Et alors on ne peut s’empêcher [p. 17] de pa
43 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
54adi et banalisé. Si l’on voit bien ce qui pouvait pousser les auteurs primitifs à colorer leur relation, on voit mieux encore l
55tion, on voit mieux encore le préjugé moderne qui pousse M. Goguel à les décolorer. Et l’on se demande ce qui subsisterait de
44 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
56es premières dents ; ce n’est qu’ensuite que vous pousse la véritable dentition. La foi est toujours une seconde dentition. E
45 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
57able » à Dieu. Point n’est nécessaire qu’il vous pousse des ailes ni que vous soyez transformés en quelques essence radieuse
46 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
58 « spirituel » ? On ne sait si l’auteur veut nous pousser vers cette conclusion. Peut-être n’est-ce ici qu’un cri d’appel à rie
47 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
59n plus, la pente naturelle de notre esprit nous y pousse. D’une part, nous ne pouvons nous empêcher de nous « transporter par
60e naturelle. Et c’est elle, précisément, qui nous pousse à vouloir établir cette contemporanéité illusoire, dans le temps, à t
48 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
61 les approche avec méfiance et tout d’un coup les pousse par derrière, et rit. C’est un long enfant maigre au regard narquois
49 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
62 partant pour la Croisade, aux milices de Loyola, poussant les princes à une autre croisade non moins sanglante, mais sans doute
50 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
63loiteurs et des exploités. Il est vrai que de Man pousse « au-delà du marxisme ». Il refuse de s’en tenir à la simple constata
51 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
64erd ses droits », c’est à nous de les lui rendre. Poussé par les nécessités de la polémique anti-spiritualiste 38 , Marx avait
65melles et la culture générale. C’est très bien de pousser jusque-là le fanatisme de l’harmonisation, — ou Gleichschaltung comme
52 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
66 cultiver l’angoisse de l’imagination, nous avons poussé à l’estime de soi-même. » Avec des différences d’accent notables et q
53 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
67dans le domaine pédagogique. C’est elle enfin qui pousse des milliers de jeunes gens dans les camps de vacances ou de service
68erficielle et passagère, elles se réduisent à des poussées de fièvre politique ou idéologique. Pourtant, à supposer qu’elles ne
69par nos négations irritantes. Contre les brutales poussées de masses qui ne se connaissent plus, seule la violence de l’esprit e
54 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
70i ne te saisit pas comme avec une main, qui ne te pousse pas hors de toi-même, dans le scandale ou dans la joie de ta vocation
71ut tendre une main distinguée. L’esprit moderne a poussé loin la distinction : c’est bien là sa vulgarité. Et c’est sa malfais
55 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
72J’entends par données concrètes : les raisons qui poussent un homme à écrire, quelles qu’elles soient ; le public auquel il voud
73os songes ! Le sang, les songes, tour à tour nous poussent vers les êtres, et guident notre main. Par eux s’incarne la pensée, e
74ière fois dans son ensemble ma déduction, pour la pousser enfin au-delà de ses dernières prudences, plus loin sans doute que pl
56 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
75ndre avec l’artificiel créé par la publicité. (On pousse les gens au crime en les hypnotisant sur la possession de l’argent et
76 imagination qui retrouve leur raison d’être, les pousser jusqu’à l’expression de leur nature primitive, produire au jour leur
57 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
77d ses droits », c’est à nous de les lui rendre. ⁂ Poussé par les nécessités de la polémique antispiritualiste 52 , Marx avait
78melles et la culture générale. C’est très bien de pousser jusque-là le fanatisme de l’harmonisation, — ou Gleichschaltung comme
79dans le domaine pédagogique. C’est elle enfin qui pousse des milliers de jeunes gens dans les camps de vacances ou de service
80erficielle et passagère, elles se réduisent à des poussées de fièvre politique ou idéologique. Mais si ces religions nouvelles n
81par nos négations irritantes. Contre les brutales poussées de masses qui ne se connaissent plus, seule la violence de l’esprit e
58 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
82ette ligne sacrée. Et malheur à qui chercherait à pousser plus loin ! » Je demande alors si Gide pratique cette espèce-là d’aut
83 cette espèce-là d’autocritique, — ou s’il entend pousser plus loin ? Si Gide reste marxiste en devenant antistalinien, il se m
59 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
84 eût été beaucoup plus restreint. Les raisons qui poussèrent Kierkegaard à publier ses premières œuvres sous des masques diverseme
85iques ont pour dessein, plus ou moins déguisé, de pousser à l’absurde les attitudes de vie ou de pensée qui ne se fondent pas d
86sérieux et le pathétique purement humains, en les poussant à la limite où se révèle leur impuissance ; puis à montrer que l’éter
60 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
87orme embouteillage, il n’y a plus qu’à se laisser pousser dans le sens incertain de la masse. Or ce sens, tellement incertain q
61 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
88re. Dans le cas de la France, si un homme se sent poussé à l’action publique par des motifs qu’on peut admettre généreux, il s
62 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
89 que le machinisme et la rationalisation soient « poussées à l’extrême » afin de « diminuer au maximum le travail servile et ind
90e. « 3° Travailler épaule contre épaule avec eux, poussant ferme dans la même direction, et toujours les instruisant, les guidan
91a « direction toujours la même » dans laquelle on pousse l’ouvrier, c’est celle de l’État totalitaire stalino-fasciste. Ces cr
63 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
92es-tu ! » « Vas-y Charles, comme l’autre fois ! » Poussés par leurs voisins, trois hommes se lèvent en haussant les épaules pou
93 totale. Seule la politique est encore capable de pousser les hommes à des violences. L’héroïsme vrai aujourd’hui n’est plus sp
94reprise commune, qui rassemble les peuples et les pousse à créer des signes visibles de leur union : assemblées, fêtes, cortèg
95 vacances qui défilent en maillots rouges et l’on pousse des « cris séditieux » ; le dimanche suivant, ce sont les enfants de
96c. Si l’on a le temps, il n’est pas impossible de pousser la « discussion » sur un plan supérieur, [p. 88] d’aborder par exempl
97ce — et je ne sais quelle sourde curiosité ! — le pousse ailleurs, lui indique d’autres buts, l’invite à s’abaisser à un nivea
98s bien de rouler dans les minces nappes d’eau que poussent devant elles les grosses vagues. Entre la terre et l’eau mouvante, qu
99c’est mon métier d’en poser… Seule la maladie les pousse à réfléchir un moment sur « ce que c’est que de nous » ; la mère Rena
64 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
100 on ne croit pas. (D’où sans doute l’angoisse qui pousse tant d’écrivains à gagner de l’argent, à entrer à l’Académie, voire à
101le de la réaction, du laïcisme, du fascisme, etc. Poussez-le dans le détail de ses revendications, posez-lui des questions préc
102ura pas le temps ni le courage, ni même l’idée de pousser plus loin, d’aborder des réalités. Donc, par amour du peuple, n’écout
65 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
103enses-tu ! — Vas-y, Charles, comme l’autre fois ! Poussés par leurs voisins, trois hommes se lèvent en haussant les épaules pou
104reprise commune, qui rassemble les peuples et les pousse à créer des signes visibles de leur union : assemblées, fêtes, cortèg
105 vacances qui défilent en maillots rouges et l’on pousse des « cris séditieux » ; le dimanche suivant, ce sont les enfants de
106c. Si l’on a le temps, il n’est pas impossible de pousser la « discussion » sur un plan supérieur, d’aborder par exemple la que
66 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
107ce allemande contre la civilisation romaine. On a poussé la bouffonnerie jusqu’à cet excès grandiose d’assimiler Luther et M.
108t l’Évangile, — posent à notre foi. C’est qu’il a poussé, comme Luther, jusqu’aux extrêmes limites de l’homme, jusqu’aux quest
67 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
109té de l’Église. Mais dans quelles circonstances ? Poussé par quelles raisons ? Et pour quelles fins ? Si l’on ne veut pas s’en
68 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jean Blanzat, Septembre (janvier 1937)
110eut-être pour chercher, de page en page, ce qui a poussé l’auteur à publier un aussi désolant récit. On ne trouve pas… Autrefo
69 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
111nira certainement dans le marxisme : l’auteur l’y pousse sans trop de discrétion, anticipant d’au moins 20 ans sur un mouvemen
70 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
112ncts primitifs ». Comme si l’instinct primitif ne poussait pas l’homme à exploiter son semblable, pour peu qu’il en ait la force
71 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
113ns une place nettement redéfinie. Bref, tout nous pousse à un réveil de notre conscience fédérale. Tout nous met au défi d’agr
114uoi nous douterions d’une tradition que tout nous pousse à continuer, et qui, je le crois, n’a pas encore réalisé ses possibil
72 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
115emporains. Il serait passionnant, à cet égard, de pousser plus avant cette étude, et de montrer l’analogie que présentent les r
73 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
116ales » (étatiques). Gens d’affaires et financiers poussent les princes à créer par superpositions et infiltrations des économies
74 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
117issances » préliminaires. Deux ou trois s’en vont pousser une pointe tandis que les compagnons restés au camp font une partie d
75 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
118oit pas être considérée comme une vis a terga qui pousserait la société dans une voie déterminée à l’avance. C’est là ce qui perme
76 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
119éalité, ou n’a-t-on rien à dire de plus sérieux ? Poussez la première porte venue ! Ce silence que l’épouse est censée ménager
77 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
120. Il s’agissait de « contenir », précisément, les poussées de l’instinct destructeur : car la religion, en l’attaquant, l’exaspé
121bsence. 9. L’amour de la Mort Mais il nous faut pousser plus loin : l’amabam amare d’Augustin est une émouvante formule dont
122nse ! Attirés par la mort loin de la vie qui les pousse, proies voluptueuses de forces contradictoires mais qui les précipite
78 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
123s les peuples de l’Atlantique à la mer Noire. Ils poussèrent même jusqu’en Ukraine et en Asie Mineure (Galates), préfigurant assez
124e son ordre. ⁂ Le dualisme du Jour et de la Nuit, poussé à son extrême logique, aboutissait, du point de vue de la vie, au mal
125t et elle se damne. ⁂ Il est temps maintenant de pousser à l’extrême l’intuition directrice de cette recherche. Si la Dame n’e
79 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
126: « Vide de toute convoitise, rien ne le [p. 165] pousse vers le haut, et rien ne l’attire vers le bas… » (Maximes.) Le trouba
127es limites de sa terrestre vocation. « Rien ne le pousse vers le haut, et rien ne l’attire vers le bas », disait saint Jean de
128rèse ne tenait pour bonnes que les visions qui la poussaient à mieux agir, à mieux aimer. Surtout, les grands mystiques s’accorden
80 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
129e 129 . D’Elle te vient la grâce généreuse Qui te pousse au ciel par un droit sentier Et fait que je marche fier de mon espéra
130logie exagérément « admissible ». « Je n’ai point poussé Bérénice jusqu’à se tuer, comme Didon, parce que Bérénice n’ayant pas
131tteindre ou seulement la pressentir, il eût fallu pousser jusqu’à la mort, — cette mort que Racine ne juge pas nécessaire. La p
132t les premières atteintes d’une vraie foi vont le pousser comme malgré lui, et plus qu’il n’espérait, aux extrêmes de l’aveu.
133s la volupté, l’amour la remplit d’inquiétude, la pousse d’essai en essai, de tentatives en tentatives, agitant devant elle, à
134ureuse d’ailleurs, et cela suffit à l’empêcher de pousser plus avant son enquête. Qu’est-ce que ce livre qu’il nous laisse ? Le
135de la société vinrent à craquer — sous l’effet de poussées d’un tout autre ordre d’ailleurs — le contenu du mythe inonda notre v
81 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
136éalité, ou n’a-t-on rien à dire de plus sérieux ? Poussez la première porte venue ! Ce silence que l’épouse est censée ménager
82 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Directeurs d’inconscience (11 avril 1939)
137’une discipline, nous avons vingt tyrans qui nous poussent à hue et à dia. Au lieu d’un directeur qui nous parle à mi-voix, ces
83 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
138ntent au Ranft pour voir l’ermite fameux. Les uns poussés par la curiosité, les autres par le grand désir de recevoir une parol
84 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
139-on rapprocher cette tendance morale de celle qui poussa les physiciens de la Grèce à créer la notion d’atome, les philosophes
85 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
140ns une place nettement redéfinie. Bref, tout nous pousse à un réveil de notre conscience fédérale. Tout nous met au défi d’agr
141uoi nous douterions d’une tradition que tout nous pousse à continuer, et qui, je le crois, n’a pas encore réalisé ses possibil
86 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
142re-nature, car l’instinct normal de tout homme le pousse toujours à prendre parti ; et qu’enfin nous devons la justifier, sous
87 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
143s locales de la Ligue se sont constituées afin de pousser ce travail. On y trouve mêlés en des proportions diverses, selon les
88 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
144e. Le minéral repose où il fut composé, la plante pousse où se fixa la graine, les animaux muets sont prisonniers de l’ordre i
145ement, le Diable habite ailleurs en temps normal. Poussé par la logique impérative du camouflage, obéissant au principe fatal
89 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
146es masses, et dans une véritable hystérie qui les pousse en avant ». Ailleurs il parle de « l’appel aux forces mystérieuses »
147ésiste, on n’insiste pas. Si le meuble craque, on pousse à fond, jusqu’à ce qu’il s’écroule. Ainsi, partout où quelque chose é
148de, dans son économie ou dans sa morale, Hitler a poussé à fond, jusqu’à ce que tout s’écroule. Partout où une faiblesse s’est
90 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
149 que le tyran sévit, leur amour de la liberté les pousse aux sommets du courage. Et ainsi de suite : ce jeu de coquetterie pro
150politique internationale, nous sommes en train de pousser à fond une expérience sans précédent d’asepsie généralisée et d’extin
91 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
151amasser sur le trottoir. Après quelques instants, poussant du coude son compère : « Je fais mon affaire du bonhomme ! dit-il ent
152c’était l’autre. Ainsi les hommes de notre temps, poussés par leurs « complexes de culpabilité » et fuyant devant l’aveu de leu
153 cette attraction jouent dans le même sens. Elles poussent l’homme à rechercher les occasions d’être dépossédé de soi. Elles fon
154 être mis à la porte ! Naturellement, j’aurais dû pousser la première porte venue, sans y penser, et je serais sorti comme j’ét
92 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
155nt, comme des brutes… Ce sont des nuées sans eau, poussées par les vents ; des arbres d’automne sans fruits, deux fois morts, dé
93 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
156s. Le minéral repose où il fut composé, la plante pousse où se fixa la graine, les animaux muets sont prisonniers de l’ordre i
94 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
157c’était l’autre. Ainsi les hommes de notre temps, poussés par leurs « complexes de culpabilité » et fuyant devant l’aveu de leu
158 cette attraction jouent dans le même sens. Elles poussent l’homme à rechercher les occasions d’être dépossédé de soi. Elles fon
95 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
159amasser sur le trottoir. Après quelques instants, poussant du coude son compère : « Je fais mon affaire du bonhomme ! dit-il ent
96 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
160 d’une richesse incomparable de végétations et de poussées adventices. Il semble que nous assistions au spectacle grandiose de l
161n peu commun), mais un de ces arbres étranges qui poussent d’un jet, donnent une fleur unique, puis meurent : aussitôt. Mais il
162in d’autres révélations que de celles-là qui nous poussent à réaliser en action notre loi personnelle. Sagesse, pourrait-on dire
97 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
163’entraîne rien « d’impur ». S’il a la force de la pousser à bout, j’entends de l’incarner jusqu’à la perfection, l’issue ne peu
98 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
164évenus eux-mêmes, et fort peu renseignés… Faut-il pousser plus loin l’analogie ? Cet état du prévenu en liberté dans la complic
99 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
165osent ensemble à notre foi. C’est que Nietzsche a poussé comme Luther jusqu’aux extrêmes limites de l’homme, jusqu’aux questio
100 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
166ndre avec l’artificiel créé par la publicité. (On pousse les gens au crime en les hypnotisant sur la possession de l’argent et
167tout excès d’élaboration des images. Cet homme ne poussera jamais la volonté de style jusqu’au système et à l’abstrait — jusqu’a
168 imagination qui retrouve leur raison d’être, les pousser jusqu’à l’expression de leur nature primitive, produire au jour leur