1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
1end à remplacer, grâce à la mentalité scolaire et primaire en particulier, toute connaissance véritable du monde.) Littérature :
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
2ous préparait — c’était un système d’abstractions primaires, c’était le rêve raisonnablement organisé des esprits moyens, prosaïq
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
3. 20] petit-bourgeois qui imprègne l’enseignement primaire constitue l’apport des instituteurs, ou bien préexiste-t-il dans les
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
4 », lit-on jusque sous la plume de divers maîtres primaires et secondaires. Ils n’en sont pas moins devenus le but même de l’inst
5t point par l’excès de cette vertu. La discipline primaire forme des gobeurs et des inertes, fournit des moutons aux partis et p
6grands citoyens ayant accompli de « fortes études primaires et secondaires » (témoignage suffisant de leur aptitudes à la comprom
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
7 tromperie subtile et plus grave que la brutalité primaire, parce qu’elle n’excite pas de réaction vive de la part des écoliers.
8gresse.) L’école nouvelle n’échappe à l’absurdité primaire qu’à la faveur d’une équivoque. Cette équivoque frappe tout essai de
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ce chien, ton serviteur, par Rudyard Kipling (juillet 1932)
9de dépoétisation de leur monde confié aux Manuels primaires, rate. Lire à petites doses. Vers la fin, qui est émouvante, décider
7 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Deuxième Jour de la Création, par Ilya Ehrenbourg (décembre 1933)
10s ce déchaînement d’orgueil humain, de scientisme primaire, dans cette frénésie de bonne humeur, il y a une question. Non pas un
8 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
11niformément scientifique qui abuse facilement les primaires, et qui, d’autre part, rend toute critique malaisée. On ne sait jamai
9 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
12 que celles-là. La politique devient terriblement primaire dès qu’elle se fait par la radio. Et comment concevoir l’avènement d’
10 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
13. Le « réalisme » ainsi conçu et certaine naïveté primaire n’auraient-ils pas quelque chose en commun ? Vous voulez seulement « 
11 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
14— prise de conscience. C’est là, dit-on, l’aspect primaire de toute doctrine militante. Qu’importe, si les buts de la révolution
12 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
15font que copier les vices des meilleurs. Les plus primaires sont les moins spontanés. Partout, les artifices formels obscurcissen
13 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
16Mais c’est bien là la malhonnêteté du positivisme primaire qui régna sur le siècle dernier, et dont l’œuvre de Nietzsche a subi
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
17son contre superstition : le schéma est peut-être primaire, il n’en traduit pas moins dans ses grandes lignes l’histoire d’une l
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
18n’a connu l’espèce d’unité que certaine polémique primaire reproche à la Réforme et à la Renaissance d’avoir rompue. Les ruines
16 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
19 chose du monde qui s’incarne le moins ; les plus primaires savent cela. Dogme nouveau ? Prudence élémentaire, simplement, au siè
20connivence paradoxale entre les distingués et les primaires). L’élite bourgeoise ou prolétarisée est à la fois déterministe et li
17 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
21te. Beaucoup de lettrés, peut-être aussi quelques primaires, se figurent qu’un tel problème ressortit aux règles de l’art. Nous l
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
22la famille, mais aussi aux hasards de l’éducation primaire, bienfaisante en principe il est vrai, mais tristement abstraite, étr
19 1946, Lettres sur la bombe atomique. 14. Problème curieux que pose le gouvernement mondial
23rt [p. 89] de la guerre 2 m’écrit que je suis un primaire. Il m’assure que « à chaque guerre, nous, cavaliers, avons prouvé que
20 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
24le pourvoit aux services publics, à l’instruction primaire, à la gérance des biens des bourgeoisies, à la police locale, à l’ass
21 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
25e. La première est celle qui régit l’enseignement primaire. Elle pourrait être caractérisée par les traits suivants : un égalita
26tribué à assouplir les méthodes de l’enseignement primaire dans plus d’un pays, et même en Suisse. Si l’on prend pour points de
27eption près). Dans toute la Suisse, l’instruction primaire est à la fois obligatoire et gratuite. Les écoles privées ou l’enseig
22 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
28se) Objectif : mesurer l’action que les maîtres (primaires et secondaires) peuvent exercer sur des élèves de 10 à 16 ans, en s’i
23 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
29’œuvre, l’une groupant les maîtres secondaires et primaires, l’autre des professeurs d’université. La Journée européenne des Écol
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
30e âme se réveille, se détache de l’état psychique primaire d’éternelle enfance humaine, forme issue de l’informe, limite et cadu
31de sciences, et retourne ainsi à l’état psychique primaire. Mais son être vivant, cette succession de grandes époques qui marque
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
32u point de vue extérieur, ne fut pas l’expression primaire de l’esprit européen, [p. 382] mais sa conséquence dans le domaine de
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
33nd pouvait être considérée comme d’une importance primaire. Aujourd’hui c’est la conscience de la différence par rapport au cara
27 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
34cialement pour vous, futurs maîtres de classes du primaire et du secondaire ? Nous sommes ici dans une Europe en train de s’unir
28 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
35ur l’enseignement des sciences sociales au niveau primaire et secondaire, le rapporteur pour les États-Unis se fait l’écho de de
29 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
36lique, la Prusse ayant décrété que l’enseignement primaire ne se ferait plus qu’en allemand. Chacune des trois puissances s’effo
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
37ser une certaine tutelle en matière d’instruction primaire et de liberté d’établissement. Enfin, la vague anticléricale déclench
31 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
38le pourvoit aux services publics, à l’instruction primaire, à la gérance des biens des bourgeoisies, à la police locale, à l’ass
32 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
39t essayer d’intervenir. C’est dans l’enseignement primaire et secondaire que les agents stérilisants de l’imagination sévissent 
40e. La première est celle qui régit l’enseignement primaire. Elle pourrait être caractérisée par les traits suivants : un égalita
41. » Je demandais que l’on remplace l’enseignement primaire par une espèce de yoga, d’entraînement des facultés volontaires, imag
42uplir et humaniser les méthodes de l’enseignement primaire dans plus d’un pays, et même parfois en Suisse. Si l’on prend pour po
33 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
43ore un mythe puissamment agissant sur les esprits primaires de la presse, des parlements et des trois degrés de l’enseignement. D
34 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
44rits moyens — ce que nie systématiquement l’École primaire. ⁂ Il serait donc possible, et l’on en voit le profit, de raccourcir
45 tiens pour décisives : « Régionaliser aux degrés primaire et secondaire l’enseignement de la géographie, de l’histoire et de l’
35 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
46e, qui est en partie liée au sol (climat, secteur primaire maritime ou agricole, ressources naturelles pour l’industrie, etc.),
47ations.) b) Les régions scolaires (d’enseignement primaire, secondaire, technique et professionnel) sont à réorganiser au-delà d
48politiques, voilà un fait que tout élève du degré primaire ou secondaire saisit du premier coup d’œil. D’autre part, les interac
36 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
49’est pour lui avoir apporté des réponses, certes, primaires, brutales et tragiques, mais des réponses aux yeux des masses, que le
37 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
50prits étaient faits à l’École, par les maîtres du primaire et du secondaire surtout, nous avons pensé que c’était sur ces maître
38 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
51in : à supposer que dans cent ans toute l’énergie primaire soit d’origine nucléaire, si les tendances actuelles du développement
39 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
52imaginer que Longo Maï, fédération de communautés primaires, donc seule capable en cas de crise, de s’alimenter par ses propres r
40 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
53e de vraies « régions » ou seulement de « nations primaires » comme dit Robert Lafont : ce qui compte, c’est d’accroître les chan
41 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
54ans trente ans — où la relative pénurie d’énergie primaire (pétrole, puis uranium) à l’échelle mondiale deviendrait pour les Eur
42 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
55, le transport et l’usage gaspilleur des énergies primaires. Le souci écologique répond à l’extinction de centaines d’espèces ani
43 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
56ion, c’est-à-dire de la restitution à des nations primaires, autrefois ou naguère annexées, de leurs libertés primitives, est dev
44 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
57indre (non de stimuler et de convaincre). L’École primaire est l’instrument par excellence de l’État-nation centralisé. Pour l’É
58ellence de l’État-nation centralisé. Pour l’École primaire, l’esprit de l’enfant est une tabula rasa ou maison vide qu’il s’agit
45 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
59ion, c’est-à-dire de la restitution à des nations primaires, autrefois ou naguère annexées, de leurs libertés primitives, est dev