1 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
1is m’empêcher de penser qu’un jour ou l’autre, le pro qui sommeille dans un coin de leur cœur se réveillera brusquement et
2 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
2nçais, élevé dans l’idée que dulce et decorum est pro patria mori, accepte de se [p. 161] faire tuer non point par fanatism
3 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
3aineté nationale révèle ici sa vraie nature : sit pro ratione voluntas. C’est la négation de la raison, l’abolition brutale
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
4Europe plus qu’ailleurs, et qui portent en eux la pro messe de grandes choses. Voici quelques extraits de la Panegersia 9
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
5u’on dit des climats est une bêtise, un non causa pro causa, erreur la plus commune de la logique. Tout tient aux races. La