1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Prévost, Tentative de solitude (septembre 1929)
1e comme toute expérience, elle n’en est pas moins probante. Une œuvre d’art que ce petit livre ? C’est avant tout une démonstrat
2 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
2Peut-être ces exemples politiques seront-ils plus probants que les définitions d’un philosophe ? Je [p. 56] tiens à marquer tout
3 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
3 la foi n’est pas de nous fournir une explication probante du miracle ; elle se trahit elle-même quand elle s’y essaie. Dire que
4 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
4remière indication. Elle paraîtra sans doute plus probante à des adolescents qu’à des adultes ; à des mélancoliques qu’à des san
5 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
5me de seconde prévu) ; dans les deux cas, l’effet probant est de nature tangible ou mesurable. Mais la preuve par l’effet spiri
6 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
6ation. Et sur la base d’une expérience historique probante, je leur propose une solution pratique. Parmi les fédérations réussie