1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1ien 2  ; sa morale virile nous est néanmoins plus proche que la sensualité vaguement chrétienne de tel autre écrivain catholiq
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
2Aucun cadre logique ne détermine l’avenir le plus proche. Il n’y a pas même des forces endormies dans l’âme russe : mais des p
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
3 du roman. Fernandez en formule une théorie assez proche du cubisme littéraire, et qu’il serait bien utile d’adopter, si l’on
4 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
4s’engagent dans le marais, cherchant le gué. Plus proches, les syllabes nous parviennent au ras du fleuve sombre. Nul désir en
5l. Une lampe dans la maison blanche nous a révélé proche la nuit. Nous nous sommes retournés vers la ville.      Fleurs de lum
5 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
6 éloignés par d’autres côtés. Un avenir peut-être proche dira dans quelle mesure de tels groupements correspondent à une réali
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
7étant pris avec son sens le plus profond, qui est proche du sens biblique. Il ne s’agit pas de la connaissance abstraite et ra
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
8 On se signe. Et voici venir à pied de son palais proche, tout seul, un archiduc. On salue profondément, en silence (cliquetis
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
9on risque beaucoup de prendre froid. La glace est proche, la solitude énorme, mais voyez avec quelle tranquillité tout repose
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
10 On se signe. Et voici venir à pied de son palais proche, tout seul, un archiduc. On salue profondément, en silence (cliquetis
10 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
11mmeil même. Le bruit de la rivière et de l’écluse proche, — ce sera sa première habitude. 22 avril 1929 Mes fenêtres donnent
12béré dans tout mon être et s’élance vers ces vies proches. Oh ! s’ils savaient, s’ils pouvaient seulement savoir ! Partager la
11 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
13dorée. Tout impose un silence heureux.   Les plus proches voisins habitent à 40 km., plus loin vers la Russie, dans un pays de
14ttes se poursuivent, s’éloignent, reprennent tout proches. Les élans dorment agenouillés, aussi hauts que les jeunes arbres de
12 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.4. Le balcon sur l’eau
15regardons à nos pieds l’eau vivante. La brume est proche. Une haute muraille derrière nous ferme le monde. Tu ne trembles plus
13 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
16 à la lumière des Écritures. La Fin des Temps est proche, il faut en témoigner. À tous il tend la Parole « morte aux pages »,
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
17e » et des « idéaux » criminels. Il y a la guerre proche. La ferons-nous ? pour qui ? Il y a la misère présente : pourquoi la
18t sur une révolution vraie. Les catastrophes sont proches. Nous ne sommes plus [p. 841] les seuls à le dire. Beaucoup de capita
19 un article 21 où s’exprimaient des vues parfois proches de celles d’Esprit ou de Combat, il réduit l’aventure humaine à un dé
15 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
20erai, dit l’Éternel… Car le jour de l’Éternel est proche pour toutes les nations. » (Abdias II, 3-4 et 15). Ils ont prétendu r
16 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
21erai, dit l’Éternel… Car le jour de l’Éternel est proche pour toutes les nations. » (Abdias, 3-4 et 15.) Ils ont prétendu rend
17 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
22ns temporel du terme. Car le Royaume est toujours proche. L’Éternité est toujours proche. Elle n’est pas seulement au terme de
23aume est toujours proche. L’Éternité est toujours proche. Elle n’est pas seulement au terme des temps, elle est dans l’instant
18 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
24e » et des « idéaux » criminels. Il y a la guerre proche. La ferons-nous ? pour qui ? Il y a la misère présente : pour quoi la
25 sur une révolution vraie. Les catastrophes sont proches. Nous ne sommes plus les seuls à le dire. Beaucoup de capitalistes l’
19 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
26message utile est celui qui nous révèle une tâche proche, des hommes pour lesquels nous puissions être le prochain. Et quand c
20 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
27ures d’une Laponie lointaine et d’une humanité si proche. Moins d’art peut-être, je veux dire moins d’apparent lyrisme que che
21 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
28e, en face de moi, qui me la pose. Qu’il soit là, proche ou lointain, à portée de ma main, à portée de mes yeux, à portée d’im
22 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
29 des gens simples mènent des existences bien plus proches de la nôtre que celle du passant qu’on coudoie. Moins d’art peut-être
23 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
30e copules et incidences abstraites, s’appelant de proche en proche, mécaniquement. On retrouve dans cette syntaxe le même mouv
31et incidences abstraites, s’appelant de proche en proche, mécaniquement. On retrouve dans cette syntaxe le même mouvement d’es
24 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
32er de l’un à l’autre par un mouvement continu, de proche en proche. Il faut un saut 17 . Prenons un exemple fameux : celui de
33 à l’autre par un mouvement continu, de proche en proche. Il faut un saut 17 . Prenons un exemple fameux : celui de Pierre à C
25 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
34ts grands ou petits selon qu’ils sont distants ou proches de l’unité ; toutes les couleurs sont mesurées par leur rapport au bl
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
35veloppement d’une révolution à tant d’égards plus proche que la russe. L’expérience russe est dominée par deux grands faits qu
27 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
36e, en face de moi, qui me la pose. Qu’il soit là, proche ou lointain, à portée de ma main, à portée de mes yeux, à portée d’im
28 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
37 à la lumière des Écritures. La Fin des temps est proche, il faut en témoigner. Caille pénètre dans les cours de ferme, dans l
29 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
38sses sur le pelage d’oliviers de la colline toute proche. Dans l’ouverture de la vallée, ce triangle de plaine bleu rosé piqué
39dre un long cri presque humain. La maison la plus proche est à une bonne demi-heure. Il n’y a pas de route. On imagine de vivr
40te humiliante évidence : sans argent et sans amis proches, la solitude, ici, devient un isolement. Il y a « les gens » bien sûr
30 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
41que se vantait d’être Érasme, Luther en vient, de proche en proche, à ressaisir et reposer avec puissance toutes les affirmati
42tait d’être Érasme, Luther en vient, de proche en proche, à ressaisir et reposer avec puissance toutes les affirmations fondam
31 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
43sses sur le pelage d’oliviers de la colline toute proche. Dans l’ouverture de la vallée, le triangle de plaine bleue rosée piq
44dre un long cri presque humain. La maison la plus proche est à une bonne demi-heure. Il n’y a pas de route. On imagine de vivr
32 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
45évient ou agissent à contre-fin. Que l’armée soit proche du peuple, cela doit avoir pour effet idéal de « civiliser » la milic
33 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
46uis c’est de nouveau cet étrange écho des pas, si proche dans les rues vides, et ces mêmes chiens qui reviennent, et pas une â
34 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
47 adorent, et qu’ils jugent, non sans raison, plus proche des idéologies préhitlériennes que du socialisme qu’il professe. Les
48es du matin : j’ai été réveillé par son roulement proche, et je l’entends encore au loin. Cette fois-ci nous y sommes. C’est l
35 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
49 se trouve que sa tradition politique est la plus proche du personnalisme. C’est donc à propos de la Suisse que je pourrai le
36 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
50ment logiques. La logique enfantine est bien plus proche du raisonnement mathématique que de la raison avertie, donc impure. E
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
51couvents de femmes, de l’abbaye de Fontevrault si proche du premier troubadour — c’est le comte Guillaume de Poitiers — jusqu’
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
52 (Peut-être, pratiquement, est-elle [p. 195] bien proche d’une vision chrétienne réaliste. Nous aurons l’occasion d’y revenir.
53’eus coutume : car voyant la fin chaque jour plus proche, à Dieu mille fois j’ai demandé ces ailes avec lesquelles, hors de la
54t, chez Milton, le conduit à des conclusions bien proches de celles des Cathares. Comme eux, Milton croit que le bon désir proc
55nnaissance audacieuse, desséchée, exacte, et plus proche qu’on ne pourrait croire de la mystique négative. La plupart reviendr
39 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
56r Béguin nous inclinent à penser qu’ils sont plus proches des mystiques que des psychanalystes. Au fond, lorsqu’ils se demanden
40 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Le bon vieux temps présent (20 mars 1939)
57e ce Temps Perdu, tout d’un coup, est encore plus proche : c’est l’an passé, c’est avant-hier — peut-être même est-ce… aujourd
41 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
58 donner les pratiques d’une extrême dévotion, ses proches ont bien senti le drame intime, longuement couvé et mûri. Sans doute
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
59e cette conscience reste vivace. Que l’armée soit proche du peuple, cela doit avoir pour effet idéal de « civiliser » la [p. 1
43 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
60liquent par ce sol et ce climat. Entre la Prairie proche et l’Océan, ce lieu d’extrême civilisation matérielle demeure hanté p
44 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Souvenir de la paix française (15 mars 1941)
61es routes écartées, d’une ferme au marché le plus proche. Nulle part au monde la vie n’apparaît si discrète, si pacifique et s
45 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
62taine ? Ou au contraire parce qu’on la sent enfin proche et facile ? C’est l’un et l’autre, selon l’âme qu’on y porte, et le s
46 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
63que se vantait d’être Érasme, Luther en vient, de proche en proche, à ressaisir et reposer avec puissance toutes les affirmati
64tait d’être Érasme, Luther en vient, de proche en proche, à ressaisir et reposer avec puissance toutes les affirmations fondam
47 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
65 à la lumière des Écritures. La Fin des temps est proche, il faut en témoigner. Caille pénètre dans les cours de fermes, dans
48 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
66oètes — tout nous porte à penser qu’ils sont plus proches des mystiques que des psychanalystes. Lorsqu’ils se demandent si le r
49 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Les résultats de la guerre (21 décembre 1945)
67ut, indiquer une seule et même voie, une solution proche et définitive des conflits internationaux. L’idée, la nécessité, et l
50 1946, Journal des deux Mondes. 1. Le bon vieux temps présent
68mps Perdu, tout d’un coup, est encore plus [p. 8] proche : c’est l’an passé, c’est avant-hier, peut-être même est-ce — aujourd
51 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
69es routes écartées, d’une ferme au marché le plus proche. Nulle part au monde la vie n’apparaît si discrète, si pacifique et s
52 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
70était changé autour de moi. Eh oui ! des verdures proches défilaient au hublot ! Couru sur le pont. Nous sommes dans les passes
53 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
71ar ce sol et ce climat. Entre [p. 101] la Prairie proche et l’Océan, ce lieu d’extrême civilisation matérielle demeure hanté p
54 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
72ne agricole des fortunes argentines, quoique bien proche, n’est pas sensible dans les mœurs de ce pays comme elle le fut longt
55 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
73rue. De ma terrasse vertigineuse, je domine toute proche la maison des Max Ernst, dont l’atelier s’avance [p. 178] en éperon v
56 1946, Lettres sur la bombe atomique. 10. La tâche politique du siècle
74ut, indiquer une seule et même voie, une solution proche et définitive des conflits internationaux. L’idée, la nécessité et la
57 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
75liquent par ce sol et ce climat. Entre la Prairie proche et l’Océan, ce lieu d’extrême civilisation matérielle demeure hanté p
58 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
76lieu… Plus divisés qu’ailleurs en apparence, plus proches aussi les uns des autres par leurs rites, coutumes et décors, comment
59 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
77loit : poser que le plus simple est aussi le plus proche, et qu’il faut commencer par là. C’est sans doute le plus mauvais tou
60 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
78 fait accéder à la conscience obscure d’un danger proche, ce crépuscule qui est peut-être une aube, et la frange de cet éclat
79orité sut garder l’air de ne pas croire à sa mort proche, cet air petit. On en reviendrait bien, de cette fin du monde ! Car s
61 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
80oins tristes, [p. 81] parce qu’elles étaient plus proches d’un public influent. Mais le phénomène américain qui mérite tout not
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
81  sixième principe. — Une fédération se forme de proche en proche, par le moyen des personnes et des groupes, et non point à
82 principe. — Une fédération se forme de proche en proche, par le moyen des personnes et des groupes, et non point à partir d’u
63 1948, Suite neuchâteloise. I
83ces. C’était fuir et trahir en son cœur le cirque proche des crêtes dentées de sapins noirs, fermer les yeux pendant les treiz
64 1948, Suite neuchâteloise. III
84irait des injures en patois ! De tous ces noms si proches du latin populaire, un seul subsistera cent ans plus tard, tandis que
65 1948, Suite neuchâteloise. V
85taille à loisir. Au-delà de ses paysages et de sa proche histoire, il n’y a que l’imaginaire. Les nations, les plus vastes pat
66 1949, La Vie protestante, articles (1938–1978). Printemps de l’Europe (29 avril 1949)
86ais à cause de cela même, elle est plus claire et proche. Je voudrais l’appeler aujourd’hui la vision du beau temps européen,
87 fraternité pour tant de peuples différents et si proches, — comme vous circulez aujourd’hui d’un canton à l’autre de la Suisse
67 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
88st en train de développer une civilisation certes proche parente de la nôtre, mais autonome ; la plus grande différence entre
68 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
89rideaux de peupliers, les montagnes lointaines ou proches figurant le sublime et le familier, le grand couloir des vents europé
90tockholm. Ils vont se poser derrière le bois tout proche, qui assourdit tout d’un coup leur grondement. Vous voyez que ce pays
69 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
91st en train de développer une civilisation certes proche parente de la nôtre, mais autonome ; la plus grande différence entre
70 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
92elle vallée close se sont de bonne heure unis, de proche en proche, aux gens de cette autre vallée — s’il s’est formé peu à pe
93e close se sont de bonne heure unis, de proche en proche, aux gens de cette autre vallée — s’il s’est formé peu à peu un agrég
71 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
94c de la SDN, dont ils furent les témoins les plus proches, induit la majorité des Suisses à persister dans une position d’atten
72 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
95rope pour se sauver, pour rejoindre un salut tout proche et comme à portée de main ? Il ne lui manque peut-être qu’une seule c
73 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
96rope pour se sauver, pour rejoindre un salut tout proche et comme à portée de la main ? Il ne lui manque peut-être qu’une seul
74 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
97se encore, et destinée cette fois à demeurer très proche du Centre, une seconde initiative est en voie d’aboutir. Le 16 décemb
75 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
98Nationalisme de reflet, d’imitation, parfois plus proche du vrai patriotisme, mais tout aussi jaloux et même hargneux que celu
99an de foi, mais il croit voir soudain le but tout proche : il le touche de ses mains, il l’embrasse, et il croit embrasser l’A
76 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
100 tension. Et c’est ainsi qu’à tous les degrés, de proche en proche, sur tous les plans de notre pensée occidentale, le « scand
101Et c’est ainsi qu’à tous les degrés, de proche en proche, sur tous les plans de notre pensée occidentale, le « scandale » des
77 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
102astes, à des courants de pensée plus généraux. De proche en proche, il comprendra par expérience que son sort et celui de ses
103es courants de pensée plus généraux. De proche en proche, il comprendra par expérience que son sort et celui de ses voisins dé
104 les formes d’enseignement plus concrètes et plus proches de la vie, qui prennent place à côté des heures et au-delà des périod
78 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
105u mur… (juin-juillet 1956) ad Ceux de nos amis, proches ou lointains, qui visitent pour la première fois notre Villa Moynier
79 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
106nelle. L’Orient trop lointain dans l’espace et si proche dans l’âme collective n’était plus une menace, ou ne l’était pas enco
80 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
107Nationalisme de reflet, d’imitation, parfois plus proche du vrai patriotisme, mais tout aussi jaloux et même hargneux que celu
108an de foi, mais il croit voir soudain le but tout proche : il le touche de ses mains, il l’embrasse, et il croit embrasser l’A
81 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
109oute vers l’Inde et le Cathay qu’il croyait assez proches à l’Ouest, de convertir leur prince, qu’il croyait être le Grand Khan
82 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
110 tension. Et c’est ainsi qu’à tous les degrés, de proche en proche, sur tous les plans de notre pensée occidentale, le « scand
111Et c’est ainsi qu’à tous les degrés, de proche en proche, sur tous les plans de notre pensée occidentale, le « scandale » des
83 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
112 en l’Histoire, et ce que les peuples de l’Orient proche et lointain risquent de faire du nationalisme — j’y vois le signe que
84 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
113rideaux de peupliers, les montagnes lointaines ou proches figurant le sublime et le familier, le grand couloir des vents europé
114’Afrique. Ils vont se poser derrière le bois tout proche, qui assourdit tout d’un coup leur grondement. Vous voyez que ce pays
85 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
115 qu’on pourrait en pleurer. Au-dessous, la Terre, proche et amie ; mais tout près de nos têtes, les grands espaces noirs ouvre
116réguliers entre la Terre et les planètes les plus proches. La Terre sera entourée de toute une famille de satellites artificiel
86 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
117ici, de passion qui s’enflamme pour un objet tout proche, aisément accessible et moralement permis, ou généralement toléré. Co
87 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
118ir l’angle particulier sous lequel a pu les voir, proches ou confondues, son auteur. (Cet angle de vision étant son vrai messag
88 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
119ici, de passion qui s’enflamme pour un objet tout proche, aisément accessible et moralement permis, ou généralement toléré. Co
89 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
120on d’être pour l’homme l’objet de l’amour le plus proche et le plus haut, ou même l’objet unique — comme l’enseigne la passion
90 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
121is confondant avec l’image de sa mère celle de sa proche cousine Madeleine, qu’il épousera malgré tout — comment Gide eût-il p
91 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
122ir l’angle particulier sous lequel a pu les voir, proches ou confondues, son auteur. (Cet angle de vision étant son vrai messag
92 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
123mposent ; qu’il y a par suite forme et mouvement, proche et lointain dans l’espace et le temps, monde et personne, désir, souf
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
124 le troisième tiers de la nuit et où l’aurore est proche, l’heure où le sommeil, plus doux que le miel, posé sur les paupières
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
125e. 12 Un lien — problématique, il est vrai, et proche du calembour — serait ainsi établi entre la Genèse et la mythologie g
95 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
126continuateur, délimite et décrit une Europe assez proche des réalités modernes : Et maintenant je vais parcourir de la plume
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
127different à tous Princes : joinct aussi qu’il est proche des plus signalées Monarchies de la terre, de celles du Pape, des deu
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
128rès éloignées, mais était en guerre avec les plus proches. … En général, si misérable que puisse paraître la condition de ces a
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
129ature européenne, est peut-être le symptôme d’une proche agonie ; de même certains hommes deviennent voyants sur leur lit de m
130ment, que la formation d’un pur État unitaire est proche. Il n’est pas impossible que nous soyons les témoins de cette transfo
131 c’est le plus cher de tous les cimetières… Tout proche des Russes par la passion spirituelle, annonçant Nietzsche (qui venai
132t étranger, entretenue au nom du patriotisme, est proche parente de la passion de persécuter les hérétiques ; elle transforme
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
133y a deux mille ans — que la fin de l’histoire est proche : il semble que les meilleures époques sont déjà révolues. Mais à con
134de la philosophie n’est-elle pas le symptôme d’un proche épuisement de cette substance ? La dispersion et l’affairement qui ca
135au moment même où nous la subissons. Mais dans un proche avenir les hommes ne le saurons même plus, car ils seront devenus inc
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
136s poètes classiques et les prosateurs latins, est proche du christianisme d’une manière unique. Il est une formule que j’ai te