1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
1pareils défauts sont presque inévitables dans une production de début, et Entr’acte mérite d’être ainsi qualifié : c’est peut-être
2 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
2 une suite de chiffres indiquant le progrès de sa production, d’année en année. On pourrait ajouter à ces chiffres celui des milli
3 jour, et la possibilité d’augmenter encore cette production. Ford est le plus puissant industriel du monde ; le plus riche, au po
4émêler les conditions les plus rationnelles de la production, avec cette netteté et cette décision qu’une passion contenue peut do
5 continuer, il faut vendre ; dans l’intérêt de la production, il faut créer la consommation. La réclame s’en charge. Par le procéd
6par lesquels il prétend ramener le bénéfice de la production à celui du consommateur. Prenons cette petite phrase qui n’a l’air de
7 le bout de l’oreille, et que son but réel est la production pour elle-même, non pas le plaisir ou l’intérêt véritable du client.
8 véritable du client. Le besoin ayant disparu, la production devant se maintenir, il n’y a qu’une solution : recréer le besoin. Po
9’il englobe jusqu’à son repos dans le cycle de la production. Cercle vicieux : plus la production s’intensifie, plus il faut créer
10 cycle de la production. Cercle vicieux : plus la production s’intensifie, plus il faut créer de besoins et de loisirs. Or, l’indu
11ord vers la fin de son livre : Le problème de la production a été brillamment résolu… Mais nous nous absorbons trop dans ce que n
12 nos facultés semblent dirigés uniquement vers la production matérielle et vers la richesse qui en est le fruit. On ne saurait mi
3 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
13 dire car la chose n’est pas si fréquente dans la production actuelle. On retrouve aux premiers chapitres de Catherine-Paris cette
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
14nt révolutionnaire dans un monde organisé pour la production. Le culte des valeurs désintéressées ne peut que diminuer le « rendem
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
15 aux yeux du public, des facilités que donne à sa production l’appareil des dogmes spécifiquement catholiques, concernant la Vierg
6 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
16u’elle honore sur les « places » et qui s’appelle Production, il y a lieu et ordre d’attester qu’« une seule chose est nécessaire 
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
17 toujours considéré mon activité extérieure et ma production comme purement symboliques, et, au fond, il m’est assez indifférent d
8 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
18pour les avoir follement décrétées autonomes : la production et la consommation. Cette division n’est pas humaine. Elle nous asser
9 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
19rons tout à l’heure. Durant plusieurs décades, la production a pu s’accroître dans des proportions telles que les loisirs créés th
20rigadiers de [p. 12] choc — que, le domaine de la production étant illimité, il n’y avait pas lieu de prévoir sérieusement le mome
219 2 . Durant toute cette période, la courbe de la production poursuit une ascension à peu près parallèle, de même que la courbe in
22 URSS) selon les seules nécessités internes de la production machiniste, et comme s’il s’agissait d’une espèce de macaroni informe
10 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
23blicitaire, bientôt négligeable, au service de la Production divinisée. Telle est la « ligne générale » de la démission philosophi
11 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Positions d’attaque (décembre 1933)
24ine économique : les syndicats libres de [p. III] production et d’instruction professionnelles, d’une part, et de l’autre, le serv
12 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
25 choses, de leur nature et de leurs lois, de leur production, répartition et usage humain, et nous en parlons objectivement, mais
13 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
26rons tout à l’heure. Durant plusieurs décades, la production a pu s’accroître dans des proportions telles que les loisirs créés th
27ui les brigadiers de choc — que, le domaine de la production étant illimité, il n’y avait pas lieu de prévoir sérieusement le mome
28 73 . Durant toute cette période, la courbe de la production poursuit une ascension à peu près parallèle, de même que la courbe in
29 URSS) selon les seules nécessités internes de la production machiniste, et comme s’il s’agissait d’une espèce de macaroni informe
14 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
30pour les avoir follement décrétées autonomes : la production et la consommation. Cette division n’est pas humaine. Elle nous asser
15 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
31our objet immédiat les applications pratiques, la production et le gain, qui, par leurs explorations et leurs découvertes dans le
16 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
32ure ; que la mesure du monde socialiste serait la production quantitative ou statistique, mesure non moins fausse que l’argent ; q
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
33uit de consommation, et non comme une activité de production. Or si tout le monde commence à distinguer que le secret de la crise
34crise économique réside dans l’inadaptation de la production à la consommation, il nous reste à prendre conscience d’un parallélis
35t celui de la culture, surproduction signifiera : production de valeurs inassimilables ; et sous-consommation : inaptitude [p. 33]
36lus un instrument de lutte. Elle cesse d’être une production pour devenir une consommation réservée aux bourgeois « oisifs » qui l
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
37 l’action se règlent sur des lois hétérogènes, la production n’a plus de fins intelligibles, et ses sources tarissent bientôt. On
19 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
38les popes bornés, enfin l’état très arriéré de la production industrielle expliquent, dans une large mesure, les directions qu’a p
39litique ne constitue qu’une partie, tout comme la production scientifique et artistique » 40 . Cela revient à dire que la lutte de
40 à confondre, sans l’ombre d’un doute, culture et production en général. Étonnante réaction contre les conceptions bourgeoises, qu
41formément à la doctrine marxiste, un schéma de la production industrielle, quantitative. Le succès même des premiers plans de cinq
42i veut que la culture socialiste naisse comme une production automatique du triomphe de la classe [p. 98] ouvrière. La phrase de d
20 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
43sses sont venus à Paris vanter leur dictature, sa production industrielle, son armée, sa jeunesse, ses métros, et ses diverses « r
44de mots d’ordre, un certain cadre dans lequel les productions futures, désirées, seront contraintes de s’ordonner. Règne des films
21 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
45 à succès — pour nous borner à cet aspect de leur production — n’est de leur part qu’une habileté souvent consciente. Entre deux m
22 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
46olitique ne constitue qu’une partie tout comme la production scientifique et artistique » 54 . Ceci revient à dire que la lutte de
47onfondre sans l’ombre d’un doute « culture » et « production » en général. Étonnante réaction contre les conceptions bourgeoises q
48formément à la doctrine marxiste, un schéma de la production industrielle quantitative. Le succès même des premiers plans de cinq
49i veut que la culture socialiste naisse comme une production automatique du triomphe de la classe ouvrière. La phrase de De Man qu
23 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
50ités inactuelles. De là le rythme singulier de sa production ; de là ses nombreux masques et pseudonymes, de là aussi l’impétuosit
24 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
51tte menace imprévue, nous dirons : de même que la production industrielle et l’invention technique se voient soumises, en régime c
52re le producteur et le consommateur, — de même la production littéraire et la création intellectuelle se voient soumises de plus e
53ul l’abaissement très frappant du niveau de notre production intellectuelle, depuis quelques années. À qui la faute ? À la lâcheté
25 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
54leurs pas nécessairement des intermittences de la production littéraire. Celle-ci se trouve être en fait d’une inquiétante continu
26 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
55 pouvait amener une spécialisation relative de la production, source d’élévation du niveau matériel général et fondement économiqu
56lasse dirigeante ; en corporations artisanales de production, ou classes moyennes ; et en prolétariat travaillant tantôt sous la c
57t de croître, les corporations stabilisèrent leur production à un niveau assez bas. Les « maîtres » se constituèrent en une classe
58airement l’indépendance croissante des rythmes de production et de consommation.) Et c’est la guerre de 1914. Cet inévitable confl
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
59ocréent des soldats, bref de tous les « moyens de production », choses et personnes assimilées. La guerre n’est plus un viol mais
28 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
60 en cent ans, ses richesses ont été décuplées, sa production industrielle centuplée, et enfin tous ces éléments réunis ont provoqu
61plus en fait l’initiative, ce sont les lois de la production et de la guerre qui imposent leurs nécessités à notre pensée impuissa
62, mais de donner un sens humain aux efforts de la production ; et cela, l’esprit seul peut le faire. J’ai insisté sur le rôle des
29 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
63n cent ans ; ses richesses ont été décuplées ; sa production industrielle centuplée. Et le concours enfin de tous ces éléments a p
30 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
64 toujours considéré mon activité extérieure et ma production comme purement symboliques, et au fond, il m’est assez indifférent d’
31 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
65u plus de bateaux vers l’Europe. Leur dire que la production de guerre américaine peut leur sembler une tartarinade, mais que lors
32 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
66tion apaisent la campagne de presse. Démesure et production. — Une armée de 9 millions d’hommes a été formée en moins de deux ans
67population — participent à l’effort de guerre. La production d’avions de tous les types atteint le chiffre de huit mille par mois,
33 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
68rre, laquelle représentait environ les 9/10 de la production. Le job a été bien fait : l’Allemagne et le Japon ont été battus. Et
69s de la vie privée, nous avons le même goût de la production en masse et sans y regarder de trop près, du travail par équipes, pou
34 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
70e divisions dont Staline dispose, le rythme de sa production de guerre, ses pertes, ses réserves, et son plan. Je n’ai donc pas la
71ment allié, entre en concurrence déclarée avec la production américaine et l’idéal démocratique d’un Roosevelt. L’Amérique atteign
35 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
72ue l’on vit interrompre pendant plusieurs mois la production de la General Motors, vous trouverez tous les jours les points de vue
73croît sans cesse. On parle d’un nouveau centre de production qui se créerait bientôt du côté de Miami. Les barrières commerciales
36 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
74gligente, tantôt plus émotive que la nôtre. Si la production industrielle atteint un rythme étourdissant, ce n’est pas que les ouv
75andis que l’Amérique vue d’Europe stupéfie par sa production standardisée. C’est que l’Européen s’ennuie plus vite et supporte moi
76rre, laquelle représentait environ les 9/10 de la production. Le job a été bien fait : l’Allemagne et le Japon ont été battus. Et
77s de la vie privée, nous avons le même goût de la production en masse et sans y regarder de trop près, du travail par équipes pour
37 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
78r. Pour eux la vie se résume en deux opérations : production et consommation. Tout leur effort est donc de les équilibrer, de les
79uns l’obtiendront par la publicité, le cinéma, la production de série, et les autres par des moyens un peu moins souples, comme on
38 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
80iveau de vie des masses, organiser à cet effet la production, créer ainsi les conditions d’une justice sociale plus réelle. Eh bie
39 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
81e sans pain. Culture n’est pas consommation, mais production. C’est ce que l’époque bourgeoise semble avoir oublié, et le prolétar
40 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
82on dirait aujourd’hui : pour favoriser le plan de production — mais pour toi, que vient distinguer, dans toute la masse des hommes
41 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
83s sciences, à leur plan général de propagande, de production industrielle et de dressage des citoyens. Cette confusion entre l’Éta
42 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
84 recherches communes pour l’AIEE ; intensifier la production des articles pour l’APEA et élargir leur distribution à trois pays de
43 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
85ation de mesures générales (telles que le plan de production agricole, dit Plan Wahlen) n’a pu se réaliser qu’à la faveur d’initia
44 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
86ail, si elle pouvait assurer la supériorité de la production suisse dans certaines branches de l’industrie et pour un certain temp
87 l’Amérique, qui ne cessaient de perfectionner la production de série. Au goût méticuleux de la belle ouvrage, à la conscience dan
88es de la région zurichoise. L’accroissement de la production textile provoqua d’autre part la naissance de l’industrie des coloran
89blement des techniques américaines, adaptées à la production de série. L’esprit suisse n’est pas porté à la recherche de la quanti
90la Suisse continue d’exporter près du tiers de sa production globale, alors que les États-Unis n’ont jamais dépassé un dixième, et
91rcentages sont encore plus frappants : 66 % de la production chimique, 75 % des machines construites, 96 % des montres sont vendue
92s moins obtenu des résultats impressionnants : la production agricole (calculée en calories) passait de 52 à 80 % du total nécessa
93es cantons subventionnent de diverses manières la production agricole. Les paysans peuvent aussi s’appuyer sur l’action de leurs c
94de tout, une part exceptionnellement élevée de sa production. L’appoint nécessaire ne peut être fourni, normalement, que par l’ind
45 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
95ucation, qui se réfléchit dans le processus de ma production. Ainsi sont infirmées dans une certaine mesure les vues que j’ai préc
96j’ai précédemment exposées, à savoir que toute ma production esthétique est une fraude ; car cette formule concède un peu trop à l
46 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
97sacrés de la propriété, au nom des intérêts de la production, les policiers de toutes nos bourgeoisies ont tué des travailleurs qu
47 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
98 venu les énumère : forces constituées, forces de production, force de la presse, forces populaires, toujours latentes, forces spi
48 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
99œuvres anciennes de Haydn : on jouait sa dernière production. Mais nos grands concerts du dimanche ne jouent plus que [p. 77] les
49 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
100ers à quelques dizaines d’heures par an, pour une production décuplée. La technique conduit donc, en fait, vers une libération de
50 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
101épersonnalisation de l’homme qui serait liée à la production en série. On prédit le règne des robots. On va jusqu’à l’excès — deve
102inots de 3900 heures à 2000 heures, tandis que la production ne cessait d’augmenter. Le loisir apparaît ainsi comme le sous-produi
51 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
103arché commun (Plan de Messine) ou à permettre une production commune de l’énergie (Euratom). En somme, ce qu’on « relance », c’est
52 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
104s un bon esclave, fera-t-il un bon militant de la production stakhanoviste ? La liberté serait-elle devenue plus grande en allant
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
105ersonnalisation » de l’homme qui serait liée à la production en série. On prédit le règne des robots. On va jusqu’à l’excès — deve
106ots de 3 900 heures à 2 000 heures, tandis que la production ne cessait d’augmenter. Le loisir apparaît ainsi comme le sous-produi
54 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
107s peuples affectés par ses méthodes de pensée, de production matérielle ou d’organisation de l’État, se rendent politiquement indé
108ativement équilibrés [p. 255] dans leur effort de production. La grande angoisse des années de guerre froide a passé au second pla
55 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
109al ou continental, autonomies locales et plans de production, etc. Les grands critères deviendraient, j’imagine, la liberté et l’e
56 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
110nvaincre de ne pas fonder toute leur politique de production et de distribution sur le seul intérêt commercial. Le danger serait q
111x conclusions majeures. La première, c’est que la production et la consommation culturelles, au xxe siècle, sont devenues d’immen
57 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — g. Parenthèse sur le sens des mots
112ar décrets ? Elle serait strictement adaptée à la production matérielle, à la procréation socialisée. Et cela, nos puritains l’oub
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
113ucation, qui se réfléchit dans le processus de ma production. Ainsi sont infirmées dans une certaine mesure les vues que j’ai préc
114j’ai précédemment exposées, à savoir que toute ma production esthétique est une fraude ; car cette formule concède un peu trop à l
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
115économiste. L’économie s’occupe de nos richesses, production et répartition. Admettons que « l’impudicité » selon l’Évangile ne co
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
116s, mais encore en ce qui est relatif à toutes les productions de la terre. Tous les caractères des différens phénomènes sont donc c
117rmes aux premières qui les aident à leur tour des productions de leur sol, des travaux de leurs artistes et des leçons de leurs phi
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
118s dans tout le genre humain. 81 Dans l’immense production intellectuelle du xvie siècle, nous n’avons donc trouvé que peu de p
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
119on pays ; qu’à dix ans il en connaisse toutes les productions, à douze toutes les provinces, tous les chemins, toutes les villes ;
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
120vent désormais être produits dans le pays, car la production et la fabrication à l’intérieur, dirigées méthodiquement et rationnel
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
121s-d’œuvre de l’esprit humain. Il existe si peu de productions du premier rang ; le génie, dans quelque genre que ce soit, est un ph
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
122s d’une concurrence créatrice, et de la lutte des productions. Mais Moi, ne suis-je pas fatigué de produire ? N’ai-je pas épuisé le
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
123 se défendra de ses excès, de ses rêveries, de sa production vague et purement imaginaire, par une critique et une analyse minutie
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
124evable. Elles excluent toute socialisation, toute production en série et toute standardisation. Elles demeurent elles-mêmes et n’e
125uns l’obtiendront par la publicité, le cinéma, la production de série, et les autres par des moyens un peu moins souples, comme on
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
126tatives d’intensification et d’amélioration de la production industrielle, et par là même toutes garanties contre les crises du tr
1272] Soucieux de concourir par l’expansion de leurs productions fondamentales au relèvement du niveau de la vie et au progrès des œuv
69 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
128isation professionnelle, dans le cadre du Plan de production : ils veulent des techniciens efficaces. Les Américains au contraire
70 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
129e des classes laborieuses… (donc) des rapports de production 33  ». Voilà donc un pays où l’on ne saurait se plaindre de ce que l’
71 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
130s le 94 % de l’humanité actuelle et le 98 % de la production totale du monde. De là le nom d’hémisphère privilégié que lui ont don
131 contient donc que 6 % des habitants et 2 % de la production du monde, n’étant guère occupée que par les océans, le continent anta
132en Âge — où la distribution des hommes et de leur production était tout à fait différente de ce qu’elle est devenue de nos jours.
133ord le réseau de ses échanges et de ses foyers de production, puis les premières institutions mondiales. Jamais les Africains, ni
134riels et une répartition plus décentralisée de la production, poussant à la mise en valeur, par l’intermédiaire des communes, des
72 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
135a fusion des intérêts essentiels de nos nations : production industrielle, législation sociale, tarifs douaniers, liberté des écha
73 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
136st exact, en ce sens que, par tête d’habitant, la production américaine dépasse encore celle de l’Europe. Mais le rythme d’accrois
137 absolus, l’Europe occupe le premier rang pour la production de l’acier, de la fonte, de la houille, du ciment, du beurre et du la
138i ne me paraît pas dénué de toute signification : production de savants de premier ordre, calculée en prix Nobel pour les sciences
139les machines à tisser, puis contre les chaînes de production en Amérique, et récemment contre l’automation à Coventry : tout cela
74 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
140lisme constructif. Les taux d’accroissement de la production et de l’exportation battent tous nos records. Sauf en Italie, le chôm
75 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
141diffusion mondiale des techniques occidentales de production, de transports et d’information met en contact toutes les régions de
76 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
142 livre. Il ne vise qu’à décrire une coupe dans la production « européiste » contemporaine. L’examen de cette coupe appelle, à notr
143es, si elle correspondait bien à la variété de la production réelle et des besoins, ne convenait pas aux programmes de chacun des
77 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
144es, assureraient seuls une bonne ordonnance de la production et des échanges, ou corrigeraient les excès et les crises du libérali
78 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
145 contemporains les impératifs de la croissance de production, et de l’aide aux sous-développés ? 4. Possibilité d’un langage unive
79 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
146ui parvient à exporter une part plus grande de sa production qu’aucun autre pays du monde, tour de force technique « à base de cul
80 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
147ation de mesures générales (telles que le plan de production agricole, dit plan Wahlen) n’a pu se réaliser qu’à la faveur d’initia
81 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
148es de la région zurichoise. L’accroissement de la production textile provoqua d’autre part la naissance de l’industrie des coloran
149blement des techniques américaines, adaptées à la production de série. L’esprit suisse n’est pas porté à la recherche des records
150 et a permis de doubler en moins de vingt ans la production d’électricité. Mais la consommation a augmenté encore plus vite (5,8 
82 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
151es, assureraient seuls une bonne ordonnance de la production et des échanges, ou corrigeraient les excès et les crises du libérali
83 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
152nion économique, c’est-à-dire d’un plan commun de production ; la franchise totale des échanges devrait être obtenue par des abais
153 nécessaire », non seulement pour l’équilibre des productions française et allemande (charbonnières et métallurgiques), mais pour l
154e (charbonnières et métallurgiques), mais pour la production de l’Union entière ; il faut mettre en commun les ressources d’énergi
155, définir la politique des investissements, de la production, des prix, et des droits sociaux. L’influence des socialistes, et sur
84 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
156élèbre festival de musique, et une zone d’intense production industrielle, où sont venues s’implanter les plus importantes usines
85 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
157 la structure des réseaux d’échange et groupes de production économiques, ni des institutions sociales et culturelles. 2° Les unit
86 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
158e censure suppose une certaine indépendance de la production intellectuelle ou des sources d’information, or cette indépendance es
87 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
159ente par elle-même. Elle est devenue une force de production et d’autocritique extraordinaire. Je ne suis pas pessimiste à son suj
88 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
160: — veut-on par exemple développer à tout prix la production industrielle, ou veut-on d’abord respecter les équilibres écologiques
89 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
161 contemporains les impératifs de la croissance de production, et de l’aide aux sous-développés ? 4. Possibilité d’un langage unive
90 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
162ers à quelques dizaines d’heures par an, pour une production décuplée. La technique conduit donc, en fait, vers une libération de
91 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
163aient pas non plus les machines ou les chaînes de production qui forçaient l’ouvrier à les servir, mais d’autres hommes conduits p
164de l’Occident ne peut se lire dans les indices de production, mais dans ce que je voudrais appeler l’indice de l’équilibre humain.
92 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
165œuvres anciennes de Haydn : on jouait sa dernière production. Mais nos grands concerts du dimanche ne jouent plus que les [p. 150]
93 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
166diffusion mondiale des techniques occidentales de production, de transports, et d’information, met en contact toutes les régions d
94 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
167 au veto des États. Peu à peu, la force réelle de production, donc de décision, passera aux régions sans qu’on ait à abattre bruta
95 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
168a fusion des intérêts essentiels de nos nations : production industrielle, législation sociale, tarifs douaniers, liberté des écha
96 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
169on dirait aujourd’hui : pour favoriser le plan de production —, pour toi, que vient distinguer, dans toute la masse des hommes de
97 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
170versités ethniques et régionales, et soumettre la production industrielle au seul impératif de l’élévation [p. 142] perpétuelle du
171n des citoyens et d’autonomie des communautés (la production industrielle n’étant qu’un des moyens de ces libertés), alors il faut
172nts de personnes, la concertation rationnelle des productions industrielles et agricoles. Mais elles ne servent absolument à rien p
98 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
173célèbre festival de musique et une zone d’intense production industrielle, où sont venues s’implanter les plus importantes usines
174 la structure des réseaux d’échange et groupes de production économiques, ni des institutions sociales et culturelles. 2° Les modu
99 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
175nsif. L’État-nation [p. 201] et la religion de la production sont les superstitions fondamentales que partagent dans la même ferve
176naliste, fédéraliste, européenne, subordonnant la production à des fins transcendantes et personnelles, mérite et rend possible un
100 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
177versités ethniques et régionales, et soumettre la production industrielle au seul impératif [p. 56] de l’élévation perpétuelle du
178n des citoyens et d’autonomie des communautés (la production industrielle n’étant qu’un des moyens de ces libertés), alors il faut
179nts de personnes, la concertation rationnelle des productions industrielles et agricoles. Mais elles ne servent absolument à rien p