1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
1aire, etc. Ce sont les partisans d’une démocratie progressiste et tolérante qui se livrent à ces excès de langage. Je les renvoie en
2 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
2ait encore sourire le petit-bourgeois [p. 1035] « progressiste », ou bien se voit taxée sans examen de « manœuvre réactionnaire », o
3 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
3à un programme « résolument démocratique, laïque, progressiste, etc. », ni l’effort de signer quelques appels à l’Opinion publique,
4 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — d. Pour une politique à hauteur d’homme
4 ils ont cru pouvoir vivre sur des mots d’ordre « progressistes » que nos enfants mettront au nombre des superstitions les plus étran
5 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
5, cléricalement anticléricale, parlementaire et « progressiste », ne parvient pas à tuer le proudhonien qui se cache en tout Françai
6 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
6miser, libérale et disciplinée, traditionnelle et progressiste, neutre et armée… Il nous fait voir que tout se tient, que tout s’eng
7 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
7r les droits de la minorité, seule responsable et progressiste, et qui est hindoue. N’oubliez pas que le Pandit est du Kashmir. Pren
8 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
8s à majorité socialiste ne se montrent pas plus « progressistes » que les autres à cet égard. Plus frappant encore de découvrir, par
9 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
9us nuancé. Car il est évident pour tout cartésien progressiste, que deux cents divisions russes existantes sont moins dangereuses qu
10 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
10udra, de plus, l’estime des libéraux, l’amour des progressistes, et un prestige accru. Honte aux hommes de ce temps, le calcul semble
11é notée par notre opinion libre, tandis que les « progressistes » la portaient au crédit de la sagesse insondable du Parti. (Seul le
12les hommes que j’ai dit libéraux, neutralistes ou progressistes, certains le savaient très bien, puisque, en effet, ils justifiaient
13e, incohérent. On conçoit qu’il préfère se nommer progressiste. Ajoutons un dernier trait à la description formelle de l’anticommuni
11 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
14’autre fédère. L’une est conservatrice et l’autre progressiste. En travers de la politique maritime des Occidentaux : l’Islam. L’his
15 de fidèles en Égypte. Ces plans, cette idéologie progressiste et humanitaire, étudiés et repris par Lesseps, violemment combattus p
12 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
16auche ; la souveraineté nationale est un principe progressiste ; et la France a tort, quoi qu’elle fasse. Voilà bien des raisons. La
17é n’en a pas moins loué « le caractère positif et progressiste » de la saisie du canal de [p. 55] Suez. Qu’importe le fascisme, pour
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
18ves travaillent à l’édification de l’équivalent « progressiste » des Pyramides ! Il reste qu’au cœur du monde occidental, l’esclavag
19et du pouvoir d’achat individuel, le pays le plus progressiste est sans conteste les USA, l’un des plus arriérés restant l’URSS aprè
20ait progrès. Or les intellectuels qui se disent « progressistes » sont violemment hostiles à la nation qui a fait et qui respecte la
14 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
21 États satellites et l’Allemagne de l’Est ? Nos « progressistes » par antiphrase, sans aucun doute. Quant aux Russes, enchantés de no
15 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
22es jeunes ou du public bourgeois en général ? Une progressiste, appuyant le communiste, se plaint que l’Europe ne se fasse que « par
16 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
23s et nos athées ? Entre nos réactionnaires et nos progressistes ? Et pire encore, quoi de commun entre des radicaux valoisiens, des r
17 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
24tis et de l’opposition ; et démocratie réelle (ou progressiste) un régime de parti unique, si toutefois ce parti se dit de gauche et
25 ailleurs. (La Suisse républicaine est bien moins progressiste à cet égard.) C’est que la royauté, dans ces nations, n’est plus sacr
18 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
26e me sens perdu ! » diront en chœur les électeurs progressistes et les électeurs modérés, les rationalistes critiques et les totalita
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
27Quarante-huit, partisan d’un régime « sincèrement progressiste et énergiquement conservateur ». Dans tous ses discours, exaltant le
28la Russie, puissance intermédiaire entre l’Europe progressiste et la « barbarie mongole », et dont la politique d’hégémonie mondiale
20 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
29ondamnable, tandis que la liberté serait moderne, progressiste et louable en tous les cas. Car en fait toute éducation digne du nom
21 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
30 tranchée au nom de partis pris réactionnaires ou progressistes — pourraient être fournis par une auscultation des organes principaux
22 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
31e et d’un budget commun. Tout cela, beaucoup plus progressiste et moderne, on le voit, qu’un projet qui sera proposé cinq cents ans
23 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
32 traditionnelle mais offensive et politiquement « progressiste ». Ces trois noms dominent aujourd’hui l’intelligentsia religieuse du
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
33miser, libérale et disciplinée, traditionnelle et progressiste, neutre et armée. Il nous décrit un pays que la nature a privé de mat
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.1. Puissance du mythe
34ible et comme nécessaire dans l’esprit des élites progressistes et l’imagination des peuples l’idée d’abord, puis l’avènement en quel
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
35s se consolent en écoutant les récriminations des progressistes, car, à les en croire, rien ne change, les vieilles structures s’impo
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
36 ne se contentent pas de poser comme ailleurs aux progressistes, mais travaillent dur et passent inaperçus. Cette prédominance du tra
37ans son esprit sinon dans ses méthodes résolument progressistes — au point que je marquais. Dès 1897, à l’aula de l’université de Gen
38tivations spirituelles ou civiques, puritaines ou progressistes, éveilleraient peu d’échos populaires si elles ne se trouvaient coïnc
39ais sur le malaise suisse dus à de jeunes auteurs progressistes, on ne peut que lui donner raison, et puis les vrais problèmes se pos
40itions réelles du progrès permet seule de se dire progressistes, j’ose penser que la Suisse a mieux à faire qu’à cultiver ses inquiét
28 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
41 ne se contentent pas de poser comme ailleurs aux progressistes, mais travaillent dur et passent inaperçus. Cette prédominance du tra
29 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
42mons la nécessité de la Révolution fédéraliste et progressiste française pour la construction d’une VIe République. Nous réclamons l
30 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
43 et celui des adeptes de partis qui se proclament progressistes ? Cette part du grand public, chez nous, qui en est restée au tableau
31 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
44s nouvelles de la technique et qui se nomment les progressistes ; d’autre part, ceux qui défendent nos traditions humanistes, s’oppos
32 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
45odernes, croyants et incroyants, conservateurs et progressistes, bourgeois et prolétaires ? Ou pire encore : entre socialistes, gauch
46ondamnable, tandis que la liberté serait moderne, progressiste et louable en tous les cas. Car en fait toute éducation digne du nom
33 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
47centre gauche modéré à un centre droit résolument progressiste, ou d’un marxisme de « lecture » althussérienne à quelque néo-mao-pra
34 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
48es, gauchistes et scientifiques, conservateurs et progressistes de tous bords s’accordent aujourd’hui pour critiquer non pas l’égalit
35 1972, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). De l’unité de culture à l’union politique (17-23 avril 1972)
49de droite, des romantiques et des classiques, des progressistes et des conservateurs. Or, je mets en fait que dans la plupart des cas
36 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
50de droite, des romantiques et des classiques, des progressistes et des conservateurs. Dans la plupart des cas, les libéraux de pays d
37 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
51nt les dix années qui viennent. Et je réponds aux progressistes à la mode d’hier que les centrales qu’ils défendent sont toutes de mo
38 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
52centre gauche modéré à un centre droit résolument progressiste, ou d’un marxisme de « lecture » althussérienne à quelque néo-mao-pra
39 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
53à un programme « résolument démocratique, laïque, progressiste, etc. », ni l’effort de signer quelques appels à l’Opinion publique,
40 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
54réduction progressive, et généralement tenue pour progressiste, des minorités linguistiques, à la dissolution systématique des commu
41 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
55ante, en dépit de tout ce qu’elle représente de « progressiste » en termes occidentaux : — une croissance démographique d’allure exp
42 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
56par exemple entre le Gdansk réformé des bourgeois progressistes de 1560 et le Gdansk contestataire des ouvriers de l’été 1980. Il sem