1 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
1 conjonction du poète philosophe et du théologien projette une vive lumière sur le secret dernier du message d’un romancier : Do
2 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
2ui les désignent… » (p. 270) ou : « le processus… projettent des faits » (p. 282) 22 . Erreurs infimes, que l’on devrait peut-être
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3r dans la réalité que dans ce résumé). Quand j’ai projeté sur la paroi blanche de la salle la photo de Kalinine, président de l
4 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
4r dans la réalité que dans ce résumé). Quand j’ai projeté sur la paroi blanche de la salle la photo de Kalinine, président de l
5 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
5ésiré vraiment qu’un illusoire ou fugitif aspect, projeté peut-être par [p. 247] sa seule rêverie. Alors la tentation se dissip
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
6se même dénonce toute la précarité ; soit qu’elle projette sur l’avenir collectif une théorie ou des préceptes raisonnables, mai
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
7ésiré vraiment qu’un illusoire ou fugitif aspect, projeté peut-être par sa seule rêverie. Ainsi la tentative se dissipe, déconc
8 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
8ue les acteurs, alors que nous nous empressons de projeter sur les Choses, le Destin, ou les Autres, [p. 48] un mal dont les rac
9 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
9s. » Max Brod, qui nous rapporte cette conclusion projetée par son ami, veut y voir un écho des vers du Second Faust : Wer imme
10 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
10euve. Le moindre film européen d’avant la guerre, projeté dans une petite salle de rétrospective, à New York, me semble en comp
11 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
11e même pas à défricher le champ d’un gros ouvrage projeté. Toute œuvre humaine, tout acte humain, et même parfois les plus élém
12 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
12diteur doit publier le livre sur la Suisse que je projette à l’usage des Américains. J’ai cru bon de l’avertir qu’il n’y serait
13 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
13taires et des regrets, et des vieilles polémiques projetées sur un avenir très vague. Ceux qui sont morts n’en savaient pas plus
14 1946, Lettres sur la bombe atomique. i. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
14iative d’un mouvement d’opinion contre les essais projetés. Cette Ligue demande qu’au lieu de sacrifier tant d’innocentes victim
15 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
15est à terre et deux super-colosses se sont levés, projetant leurs ombres démesurées — l’un de tout près — sur les débris d’un Rei
16 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
16 — celle de demain et celle, beaucoup plus grave, projetée pour la fin du mois —, mais encore nous sommes dans un doute entreten
17 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
17iative d’un mouvement d’opinion contre les essais projetés. Cette Ligue demande qu’au lieu de sacrifier tant d’innocentes victim
18 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
18. Mais il n’a pas conscience, encore une fois, de projeter sur les objets cet idéal. Il constate seulement qu’aucune femme réell
19 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
19euve. Le moindre film européen d’avant la guerre, projeté dans une petite salle de rétrospectives, à New York, me semble en com
20 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
20astole et de la systole. La pensée fédéraliste ne projette pas devant elle une utopie européenne qu’il s’agirait simplement de r
21 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
21-poste ». Non. Réduite à la platitude ambiante et projetée dans les steppes de l’Eurasie — ce serait en effet, à leur image, un
22 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
22nne logique, à s’intégrer dans l’édifice que l’on projette, car ce n’est qu’au moment où l’ensemble du continent l’aura rejointe
23 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
23u’une nation monstrueuse ; et ils s’empressent de projeter sur elle les péchés d’égoïsme, d’orgueil et d’étroitesse inhérents au
24 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
24. En quoi consiste-t-elle ? Par exemple en ceci : projeter devant tous des images convaincantes du potentiel européen. Dire aux
25 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
25ture, il la sent la plus forte ; et parce qu’il y projette les angoisses de son cœur, il finira par voir en elle le Mal lui-même
26partie de l’effort vers le salut. Cessons donc de projeter le mal qui est en nous sur les choses, machines ou Nature, douées d’i
27l’un et l’autre unilatéraux. 2° L’idée du Mal est projetée à nouveau non plus sur la Nature mais bien sur la Technique personnif
26 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
28rutale et subtile à la fois, des satellites. Elle projette [p. 76] aujourd’hui vers l’espace lointain ses plans contestés sur la
27 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
29xistentiel de la personne se reflète, ou mieux se projette, dans tout ce que l’homme occidental pense ou fait. Notre passion de
28 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
30massacrer pour hâter sa venue bienfaisante, c’est projeter notre angoisse en avant, pour tenter d’asservir l’imprévu. Bien souve
31r l’imprévu. Bien souvent la recherche historique projette nos désirs en arrière, mais les « leçons du passé » ont rarement just
29 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
32 se rassure par un système, ou fait un Plan. Mais projeter devant soi l’utopie calculée, c’est refermer l’avenir et le stérilise
33ibles qui ne seraient pas déjà dans le plan qu’on projette, c’est ainsi condamner le futur à n’être rien de plus que le passé, o
30 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
34ture, il la sent la plus forte ; et parce qu’il y projette les angoisses de son cœur, il finira par voir en elle le Mal lui-même
35partie de l’effort vers le salut. Cessons donc de projeter le mal qui est en nous sur les choses, machines ou Nature, douées d’i
36l’un et l’autre unilatéraux. 2° L’idée du Mal est projetée à nouveau non plus sur la Nature mais bien sur la Technique personnif
31 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
37massacrer pour hâter sa venue bienfaisante, c’est projeter notre angoisse en avant, pour tenter d’asservir l’imprévu. Bien souve
38r l’imprévu. Bien souvent la recherche historique projette nos désirs en arrière, mais les « leçons du passé » ont rarement just
32 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
39 l’interdit, qui est l’antisocial par excellence, projette immédiatement sur lui sa nostalgie d’un désir infini, quitte à nommer
40e nouveau. L’équivoque essentielle entre l’amour projeté sur l’autre et le refus de la possession qui mettrait un terme au dés
33 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
41 névrotiques ou pathologiques : la nappe profonde projette d’abord des boues. Révolutions et délires collectifs, au plan politiq
34 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
42 l’interdit, qui est l’antisocial par excellence, projette immédiatement sur lui sa nostalgie d’un désir infini, quitte à nommer
43e nouveau. L’équivoque essentielle entre l’amour projeté sur [p. 66] l’autre et le refus de la possession qui mettrait un term
35 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
44ifions peut-être à ses dépens, est-ce notre anima projetée ? Tous les psychanalystes nous l’ont dit : l’erreur sur la personne d
36 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
45imagine autre qu’il n’est, ou si l’on ne fait que projeter sur lui l’image du soi que l’on aime et qui le cache. Philia devine,
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
46 nature. L’Europe, c’est le continent qui doit se projeter hors de soi-même, celui de [p. 43] l’expansion et de la conquête, de
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
47xtrême de notre continent, et la Grande-Bretagne, projetée hors du continent, sont fréquemment affaiblies par des guerres désast
39 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
48 le Gouvernement de Pologne et sur sa réformation projetée en 1772. Son premier souci, qui dominera tout l’essai, est de détourn
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
49 cause. Il faut que chaque État obtienne ce qu’il projette d’obtenir par la guerre et ce que seulement il peut projeter raisonna
50obtenir par la guerre et ce que seulement il peut projeter raisonnablement d’obtenir, ses frontières naturelles. Dès lors, il n’
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
51onalismes sont des impasses ; qu’on essaye de les projeter vers le futur et l’on ressentira le contre-coup. Ils n’offrent aucune
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
52te de la lueur qui s’offre à nous, car la lumière projetée sur notre avenir par le miroir du passé gréco-romain est en tout cas
53dans sa nature et qu’elle retrouve dans le Monde, projetées par sa propre action, Siegfried rejoint les conclusions de Keyserling
43 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
54ifions peut-être à ses dépens, est-ce notre anima projetée ? Tous les psychanalystes nous l’ont dit : l’erreur sur la personne d
44 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
55e. Sartre se meut dans un village intellectuel et projette sur « l’Europe » des hargnes provinciales. Quand il écrit Europe, il
45 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.1. Puissance du mythe
56t seules de transposer certaines constantes et de projeter dans l’avenir certaines conclusions politiques qu’il est tentant de d
46 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
57rise en charge de la partie culturelle du congrès projeté : 1° La Commission culturelle, loin d’être une simple adjonction orne
47 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
58ien l’on intériorise l’événement, ou bien l’on se projette en lui sous le masque d’une relation toujours prête à fournir ses pre
48 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
59 pas nés de votre terre, mais ils y ont été comme projetés par le jeu des contradictions internes de l’Europe, religieuses d’abo
49 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). Genève, exemple européen ? (10-11 novembre 1973)
60, l’aérodrome de Cointrin, la centrale nucléaire (projetée) de Verbois. Sa superficie déborde très largement celle de la région
50 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
61vant, changeant, pour laisser force au seul passé projeté dans le vide, en d’autres termes : à l’utopie réactionnaire. Ce qui n
62l’ensemble des dépenses et des recettes de l’État projeté sur les douze mois qui viennent. Digne ancêtre du PNB, c’est un indic
63vrai, également indémontrable. [p. 141] Spengler projetait vers l’avenir les modèles éprouvés de la Grèce et de Rome, de leurs g
51 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
64s contribuent à la freiner. La vision angoissante projetée par les démographes a déclenché des processus variés d’inhibition, do
52 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
65l’avenir que nous voulons, à nous de proférer, de projeter et de produire le modèle à venir d’une société fondée sur ses finalit
53 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
66rêve d’égaler… Et quand vous en souffrez, vous le projetez devant vous, vous l’objectivez, l’accusez — vous décidez de le renver
67s », d’autant plus malveillants à nos yeux qu’ils projettent sur nous leurs frustrations, et que nous le leur rendons bien. Jolies
54 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
68ts : ceux que le désir évoque, ceux que la raison projette, et ceux aussi que l’expérience acquise essaie déjà de réduire à du c
55 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
69ille des cités grecques, bien plus que ses désirs projetés sur les Barbares, que je veux opposer au schéma de l’État-nation, cel
70 propres destins. Il ne s’agit plus désormais, de projeter dans l’espace lointain ni dans le temps des origines, ni dans l’Aveni
56 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
71pas sûr, ni même probable, que les surgénérateurs projetés en France, en Grande-Bretagne et en RFA puissent être construits. Men
57 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
72culaire, une certaine légitimité à l’organisation projetée 25 . On aura noté l’usage par de Gaulle du terme Fédération en 1953.
58 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
73si « Dieu » ou « le Diable », produits en nous et projetés par nous, coïncident avec Dieu ou le Diable tels qu’ils agissent hors
74 Ciel, c’est-à-dire refoulé dans l’inconscient ou projeté dans la transcendance, mais pris sur le fait dans nos vies. J’ai mont
59 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
75stement intitulée Byzance, ville d’art, et nous a projeté ensuite une série de diapositives d’une telle beauté que cela nous a