1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1 propose le couple à l’admiration des écoliers en promenade, et le guide désigne familièrement l’image d’une femme par le nom qu’
2 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
2ant le sentier du bord du fleuve, plus bas que la Promenade désertée. Sur les eaux, comme immobiles, des nuages rouges et le vert
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Louis Aragon, Le Paysan de Paris (janvier 1927)
3ie moderne ». Le Paysan de Paris est une suite de promenades dont la composition n’est pas sans rappeler celle des Nuits d’Octobre
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Bopp, Interférences (décembre 1927)
4 à une amie comment il a écrit, sur commande, une Promenade dans le Midi. Récit alerte et familier (un brin pédant et un brin vul
5ntifique, vis-à-vis du phénomène littéraire. La « Promenade » du héros de Bopp est une sorte de pensum. Cela rend peut-être moins
5 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
6s générales, nous y reviendrons au cours de cette promenade à travers notre domaine artistique. Domaine à vrai dire assez singuli
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
7es songes désolés. [p. 153] Autre suicide ou la promenade en bateau À Grego More. Il disait : « Je suis né pour la mort. » Il
7 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
8ait venu d’arrêter le plan de la soirée, et cette promenade où il y avait juste assez de passants pour qu’on la sentît déserte ne
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
9rs fous dans les bras maternels, ou bien dans ces promenades en tenant la forte main du père qui fait de longs pas réguliers… L’Éc
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
10ait venu d’arrêter le plan de la soirée, et cette promenade où il y avait juste assez de passants pour qu’on la sentît déserte ne
10 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
11 propose le couple à l’admiration des écoliers en promenade, et le guide désigne familièrement l’image d’une femme par le nom qu’
11 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
12juin 1929 Hier, au moment de me quitter après une promenade en forêt, elle a rapidement noué son collier à mon poignet : « pour q
13nquête de la sagesse. [p. 162] Fin juillet 1929 Promenades sous la pluie, à la tombée du jour. L’esprit patient et fort trouve s
12 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
14itaire. Pessimisme actif Quand on part pour une promenade de deux heures, on est fatigué au bout de la première heure. Quand on
15tant que de la première à la deuxième heure d’une promenade de deux heures. Voilà qui est bien connu de tous les alpinistes et de
13 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
16oute « étude ». Par exemple, un chapitre comme la Promenade au marais est une merveille de « naturel » dans tous les sens de ce t
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
17nd nous sortons de notre enclos, nous avons trois promenades au choix : elles conduisent toutes les trois, en dix minutes, à une p
18nt-ils sur des îles ? Quand nous sortons pour une promenade et que nous mesurons toute l’étroitesse de notre domaine, la mer part
15 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
19nt-ils sur des îles ? Quand nous sortons pour une promenade et que nous mesurons toute l’étroitesse de notre domaine, la mer part
16 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
20ard, épuisé par la lutte, il tomba au cours d’une promenade en ville. On le transporta à l’hôpital, où il mourut paisiblement « e
17 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
21les, du salut qui nous est promis ! 21 mai 1939 Promenade au Bois avec Victoria Ocampo que j’ai été prendre chez Adrienne Monni
18 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
22surtout senti le désespoir tout court, dans cette promenade de plusieurs heures, et c’est ici seulement, sur le papier, que je co
19 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
23urdi des moteurs. Une petite secousse, une longue promenade sur des pistes en ciment. Et l’arrêt doux. Shannon, Irlande. Le resta
20 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
24 surtout senti le désespoir tout court dans cette promenade de plusieurs heures, et c’est ici seulement, sur le papier, que je co
21 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
25rs. Une petite secousse, des lumières, une longue promenade sur des pistes en ciment. Et l’arrêt doux. Shannon, Irlande. Le resta
22 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
26énominations, qui peut frapper l’observateur. Une promenade dans Manhattan commencera de nous en convaincre. Du gothique neuf O
23 1947, Doctrine fabuleuse. 15. Antée ou La terre
27, ni vin, ni femmes, ni journées de paresse ou de promenade à l’aventure. Vie à l’horaire, chronométrée, sans rien d’impur. Et po
24 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
28énominations, qui peut frapper l’observateur. Une promenade dans Manhattan commencera de nous en convaincre.   On m’avait dit que
25 1948, Suite neuchâteloise. VII
29p. 78] Je suis assis sur un banc près du port, la promenade est déserte et mon cœur assoiffé. Personne ne passe jamais, voilà la
26 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
30irai ! Je suis assis sur un banc près du port, la promenade est déserte et mon cœur assoiffé. Personne ne passe jamais, voilà la
27 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
31opinion, il s’effondra dans la rue au cours d’une promenade. On le transporta dans un hôpital où il mourut en quelques semaines,
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
32opinion, il s’effondra dans la rue au cours d’une promenade. On le transporta dans un hôpital où il mourut en quelques semaines,
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
33ours à la science-fiction. Au Sixième Soir de ses promenades avec une marquise, dans un parc, lui ayant expliqué tout ce que l’on
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
34ui fit modifier d’Est en Ouest la direction de sa promenade quotidienne. Il connaissait le Projet de l’Abbé de Saint-Pierre (qu’i
31 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
35enir prêtre. Et puis un beau jour, au cours d’une promenade avec un de ses amis, il se découvre une vocation très différente. Les
36nard Grasset, François Mauriac. Ses interminables promenades nocturnes avec Fargue et Ravel sont maintes fois décrites dans ses no
32 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
37ller… pour vous reposer le cerveau par de longues promenades au grand air et vous rafraîchir les poumons grâce à ce tonique des to
33 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
38ur plus libre d’aimer ? Oui, ce soir. 14 mars Promenade autour d’un square terne et boueux du bas de la ville, avec Ernst Eri