1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1 faisait mépriser son propre intérêt 6 … » c’est proprement la perversion d’une vertu qui se brûle elle-même. Je ne vais point ni
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, La Mort difficile (mai 1927)
2nt à une conception de la sincérité qui me paraît proprement inhumaine. Tout dire, vraiment ? C’est l’exigence d’une détresse cach
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
3emier film où l’on a fait du ciné avec des moyens proprement cinégraphiques. Ici le geste pictural remplace le geste de l’acteur.
4 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
4du Perroquet Vert un petit chef-d’œuvre de poésie proprement romanesque, naissant des situations mêmes et non de dissertations lyr
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
5r diviser la page en casiers rectangulaires, bien proprement). Évidemment, il est préférable de savoir aussi les noms des sciences
6 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Saisir (juin 1929)
6la poésie ? Toute poésie véritable n’est-elle pas proprement « saisissante » ? Mais le plus émouvant, c’est ici l’approche d’un si
7 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
7ettre aux générations cette notion d’un équilibre proprement humain. Ainsi passèrent quelques siècles ; ainsi passa le xixe . On l
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
8 qui conviennent. Plus encore que par leur valeur proprement littéraire et descriptive, elles nous paraissent intéressantes par to
9 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
9rticipant que très indirectement d’une atmosphère proprement chrétienne. Or voici que les faits confirment cette vue théorique : L
10 1932, Esprit, articles (1932–1962). À l’index (Première liste) : Candide (octobre 1932)
10égendes de M. Hermann-Paul sont d’une imbécillité proprement répugnante et qu’il faudrait qualifier de criminelle si elle n’était
11 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
11être que paradoxale, cela est clair, d’une clarté proprement aveuglante et même insupportable, si nous n’avions le Christ, seul mé
12 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
12s de travailleurs. Mais les tentatives de rupture proprement théologiques nous paraissent encore plus significatives et plus riche
13 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
13s de cette réalité perpétuellement réparatrice et proprement humaine : la personne. p. 10 a. « Liberté ou chômage ? », L’Ord
14 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
14mes collectifs, cette démission constitue un acte proprement antirévolutionnaire. À ce titre, elle vaut l’examen. Tentons de formu
15 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Pourquoi ils sont socialistes (juillet 1933)
15 sincérité qui fait peine. Car des deux attitudes proprement socialistes : vouloir [p. 6] réformer le capitalisme en louchant vers
16 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
16t qu’homme, la personne. L’aspect pathologique et proprement fiévreux des grands mouvements sociaux contemporains (hitlérisme) est
17a perdu la mesure. Elle a perdu le sens du niveau proprement humain. Cela éclate dans sa politique : elle affirme la Paix, le Droi
17 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
18tion n’est pas un choix de l’homme. On ne saurait proprement parler du choix d’une vocation. La vocation est un appel, une mission
18 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
19 Dieu, c’est agir, c’est donc attester sa dignité proprement humaine. La foi seule est un acte absolu ; le croyant seul, véritable
19 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
20être que paradoxale, cela est clair, d’une clarté proprement aveuglante et même insupportable, si nous n’avions le Christ, seul mé
20 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
21aliste protestante jusqu’à nos jours, est d’ordre proprement spirituel. C’est bien le même état d’esprit qui explique à la fois le
21 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
22s de cette réalité perpétuellement réparatrice et proprement humaine : la personne. p. 226 71. Cet article a paru dans L’Ord
22 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
23é la tradition du socialisme français de ses buts proprement sociaux. Il a fait de la « gauche » un parti négatif, anticlérical d’
23 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
24 l’hitlérisme.) Les risques qu’elle entraîne sont proprement incalculables. Qui donc voudra les encourir ? Ceux-là seuls qui n’ont
24 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
25 Ce qui frappe chez Buchman, c’est son incapacité proprement géniale à penser abstraitement. » Dès le début sa pensée directrice e
25 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
26ent lieu de justification ; or cette doctrine est proprement bourgeoise ; conservatrice, en fait, des valeurs établies ; liée, en
26 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
27e sujet ; si l’on admet enfin que la personne est proprement la sujétion de l’homme à l’éternel et de l’objet à l’homme, on peut d
28re actuelle de la personne). La foi au Christ est proprement ce qui « personnifie » le solitaire, ce qui le rend concret, c’est-à-
27 1935, Esprit, articles (1932–1962). Maurice Meunier, Idoles (février 1935)
29sse au dernier paragraphe. Tout cela d’une vérité proprement désarmante. M. Meunier atteint sans effort apparent la perfection dan
28 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
30nt à l’absurde pour faire apparaître le caractère proprement fantasmagorique de la logique hégélienne vulgarisée. Le langage est p
29 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
31tance Kierkegaard revient, dans toutes ses œuvres proprement religieuses, sur la notion de « contemporanéité » avec le Christ. Tou
30 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
32les, et que c’est là notre expérience religieuse, proprement dite. Mais nous avons le devoir et la mission de proclamer que cette
31 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
33nt et vulgarisé du terme, — alors que la tactique proprement marxiste, qui fut celle du communisme allemand, a conduit au triomphe
32 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
34, me semble-t-il, avait prévu et précisé l’action proprement culturelle de ce « conseil suprême » de la révolution : « La nouvelle
33 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
35que conduite par une Église, et qui vise des buts proprement politiques, appartient à la forme du monde, et par là même, appelle n
36ous condamnons aussi une part de vérité d’origine proprement chrétienne. Le socialisme s’est identifié avec la défense des humbles
34 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
37En réalité, ce n’est pas le contenu de la culture proprement dite que l’on répand, mais on affirme un certain nombre de mots d’ord
35 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
38officielle s’y traduit par un recul de la culture proprement [p. 118] dite : aussi la grande majorité du corps professoral accueil
36 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
39vail. La main n’est ici qu’un symbole de l’action proprement humaine, qui est celle qu’initie le cerveau lorsqu’il a su en concevo
40nsée qui s’abandonne au rythme de ses mécaniques, proprement, se prolétarise. Je veux dire qu’une telle pensée ne vit plus de sa c
41 il s’agit d’un mystère religieux, d’une décision proprement religieuse. Mais il n’est pas encore temps d’en parler. Je ne fais ic
37 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
42as non créatrices et non humaines. Car ce qui est proprement humain résulte d’un choix, d’un acte de foi à quoi ne peuvent conduir
43olence véritable, qui n’est pas la brutalité, est proprement le fait de l’esprit, j’entends de l’esprit créateur. Tout acte créate
44 curieuse, la vraie nature de l’autorité, qui est proprement spirituelle. Les uns et les autres ignorent qu’il ne peut sortir d’un
45 banale d’être non-conformiste, qui est l’évasion proprement dite, et la révolte négatrice. On voit que le conformisme et l’évasio
38 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
46, il précise : l’expérience religieuse ne devient proprement chrétienne qu’en tant qu’elle reconnaît que son objet, c’est Dieu le
47aveur de tant de richesses disparates, le sérieux proprement théologique du raisonnement ne soit parfois diminué par certains cale
39 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
48si bien la suite du passage nous ramène au niveau proprement ramuzien : « J’ai la haine du confort. J’aime que les choses vous rés
40 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
49sujet de la Pureté du cœur. La plupart des écrits proprement religieux de Kierkegaard développent ce thème et l’illustrent de la f
41 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
50mblent en propositions (à l’homme), seul discours proprement cohérent, puisqu’il ne tire ses règles et sa nécessité que de la fin
51ormes selon l’intention qu’elles expriment, c’est proprement penser avec les mains. ⁂ Au sixième jour de sa Semaine, Du Bartas par
42 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
52ividus. La définition même de l’homme, ce qu’il a proprement d’humain, c’est cette tension entre les autres et lui, et le problème
43 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
53-être pourquoi. C’est qu’elle forme la composante proprement antipolitique de tout équilibre tendu, mouvant, réellement progressif
44 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
54. » (Écrire, aux yeux de ces paysans, ne signifie proprement rien. S’ils ont un peu de respect pour moi, c’est parce qu’on raconte
45 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
55s. D’abord, le langage scolastique, qui n’est pas proprement luthérien, mais que Luther est obligé d’utiliser pour débrouiller et
46 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
56rmettent de mesurer d’un seul coup d’œil l’apport proprement artistique, la création, le don au double sens du mot, de l’auteur du
47 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
57-être pourquoi. C’est qu’elle forme la composante proprement [p. 375] anti-politique de tout équilibre tendu, mouvant, réellement
48 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
58roles soient sacrées », c’est la volonté [p. 481] proprement eschatologique des poètes chrétiens et des romantiques allemands, c’e
49 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
59que le Duce se préparait à conquérir : c’était là proprement « couper l’herbe sous les pieds » à la guerre. Mais le geste du capit
50 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
60 à lui, le village sera sauvé, les [p. 34] Russes proprement massacrés. Dans une scène pathétique avec le vieux pasteur, ce champi
61re à ce qu’il y a, dit-on, d’irréductible et de « proprement germanique » dans la religion nationale-socialiste. Je dis ceci pour
51 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
62 d’une manière plus précise et ramassée la nature proprement religieuse du phénomène totalitaire allemand. Mesurons maintenant la
63 Nation et de la Race ne s’oppose plus que la foi proprement dite : contre-épreuve du diagnostic que l’on vient d’esquisser. ⁂ À B
52 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
64tre histoire européenne. Quant au mariage, il fut proprement balayé durant la période des Soviets. La morale des intellectuels nih
53 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
65e bonheur, on détourne leur attention du problème proprement éthique. En tentant de réduire ou de dissimuler le caractère de pari
54 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
66ition qui n’est pas seulement celle du prisonnier proprement dit, mais, peu ou prou, de chaque individu soumis aux lois d’une coll
55 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
67 décrire comme un phénomène historique, d’origine proprement religieuse. Or les hommes, et les femmes, tolèrent fort bien que l’on
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
68gré nous. Une œuvre d’art, comme telle, n’a pas à proprement [p. 20] parler un pouvoir de contrainte sur le public. Si belle et pu
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
69 nous passons maintenant au mystère d’une passion proprement religieuse, d’une conception mystique fortement attestée dans la vie
70, menons nos vies de civilisés dans une confusion proprement insensée de religions jamais tout à fait mortes, et rarement tout à f
71re nouveau — le roman — qui ne [p. 142] deviendra proprement littéraire que par la suite, quand il se détachera du mythe provisoir
72est transmise au cycle courtois non par des voies proprement religieuses, mais par le culte plus profane des héros et de leurs pro
73t en mesure d’isoler l’élément non celtique, donc proprement courtois qui provoqua, au xiie siècle, la constitution de notre myth
74évèle beaucoup mieux que ses modèles l’importance proprement religieuse du mythe dualiste de Tristan. Mais aussi, pour la même rai
75du poète d’une manière que l’on doit qualifier de proprement congénitale. Dans son essence, dans sa structure intime, dans son pro
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
76eté, soit qu’ils aient été entraînés par l’ardeur proprement « romanesque » (au sens moderne et littéraire du terme) et par des co
77 » l’un à l’autre, car tous les deux traduisent « proprement » dans des domaines différents, une réalité indivisible, plus profond
59 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
78r à dormir. Voici deux textes qui rendent un son proprement manichéen : On doit séparer Dieu et la Nature. Dieu n’a rien à faire
79 au-delà du mariage et du domaine de la sexualité proprement dite, le contenu du mythe et ses fantômes envahissent les domaines le
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
80uelle nulle civilisation et nulle culture ne sont proprement concevables. Racine aussi, nous l’avons vu, croyait qu’on pouvait fai
81rre de la passion catastrophique. Du point de vue proprement militaire, qu’apportait la Révolution ? « Un déchaînement de passion
82 et de plans commerciaux ou financiers. L’élément proprement guerrier n’y trouvait plus son compte qu’en contrebande. La guerre s’
83canisés, eut pour effet de neutraliser la passion proprement belliqueuse des combattants. Il ne s’agissait plus de violence du san
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
84e bonheur, on détourne leur attention du problème proprement éthique. En tentant de réduire ou de dissimuler le caractère de pari
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
85 la transition de l’épopée française au « roman » proprement dit. L’épisode d’amour nous intéresse d’autant plus qu’il décrit une
63 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
86ire de tout premier ordre ; elle revêt une portée proprement religieuse. Et par là même — car nous vivons au seuil de l’ère des my
87« porte » ouvrant sur le monde ineffable, qui est proprement le domaine des mystiques. Toute expérience mystique ou romantique pré
88ques quelques lumières [p. 921] sur les mystiques proprement dits, tout au moins sur les causes humaines du sentiment d’exil où le
89ire que l’expérience mystique générale ne devient proprement chrétienne que dans le cas où l’être aimé, sur la mort duquel on médi
64 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
90les nous obligent à prendre au sérieux cet aspect proprement « catholique » de la religion du Bienheureux. Toutefois, je ne puis m
91tisme cette piété d’un type tout à fait original, proprement germanique, ou plus précisément encore, souabe et rhénane. Nous somme
92uelques mots cette « piété germanique », de forme proprement mystique. Qu’il suffise d’indiquer qu’elle représentait, face à l’Égl
65 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
93 et critique dite « sérieuse », elle se constitue proprement par le refus d’admettre quoi que ce soit de ce genre. Elle se condamn
66 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
94ience moderne ne tend-elle point à nous le rendre proprement inimaginable ? N’a-t-elle pas dissocié Nombre et Verbe au point de re
67 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
95aliste protestante jusqu’à nos jours, est d’ordre proprement spirituel. C’est bien le même état d’esprit qui explique à la fois le
68 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
96ur un ». 2. Je m’excuse du calembour, mais il est proprement irrésistible : il y a des idées qui sont « dans l’air » et qui risque
69 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
97seurs. Il faudrait voir que pour lui, le problème proprement religieux s’est posé, et se pose encore, dans des termes qui échappen
70 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
98 du Diable, non pas dans ses aspects théologiques proprement dits, mais en tant qu’elle nous aide à mieux comprendre la vraie natu
99nde-ci. Il ne reconquerra jamais le Ciel, qui est proprement l’âme de ce monde et le mystère du transcendant dans l’immanence. Il
100le bien et le mal. 4 Voyez : avant la tentation proprement dite, il y a le doute ! Le premier procédé du Démon, c’est de jeter u
71 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
101nalisant la Providence, et en son nom. Ce qui est proprement diabolique, c’est moins de faire le mal que de le baptiser bien, quan
72 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
102dienne — rouspétance du citoyen — que dans sa vie proprement politique — farce des partis — et vous obtiendrez au terme de l’opéra
103acrifices. Cette liberté non qualifiée ne saurait proprement désigner l’objet d’une revendication, car elle est le signe primordia
104nd et définissant, prouve qu’ils s’en sont rendus proprement incapables. Autrement, ils l’eussent affirmée, préférant à leur vie l
105nous faire mesurer toute la déperdition d’énergie proprement spirituelle que représente notre « progrès moral ». Allez donc reconn
73 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
106au-delà du bien et du mal. Une vraie passion rend proprement et réellement inconcevables toutes les interdictions que mettent la s
107e mesure moins dangereux. La sexualité ne devient proprement démoniaque que lorsque l’esprit s’en empare, la contamine, la dénatur
74 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
108e mesure moins dangereux. La sexualité ne devient proprement démoniaque que lorsque l’esprit s’en empare, la contamine, la dénatur
75 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable V : Le tentateur (12 novembre 1943)
109 mal. » (Gen. 3:1 à 5) Voyez : avant la tentation proprement dite, il y a le doute ! Le premier procédé du Démon, c’est de jeter u
76 1944, Les Personnes du drame. Introduction
110el, c’est le langage et le visage de Ramuz. C’est proprement, sa « raison d’être ». Ces cinq figures sont disparates, non seulemen
77 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
111grandeur propres, comment ne pas voir qu’elle est proprement allemande, même si, par son triomphe, elle conduit Goethe à être plus
112ux la plus harmonieuse résolution des dissonances proprement germaniques. Nulle part plus qu’en Allemagne cette grandeur particuli
78 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
113 cesse d’être humain. Car l’homme n’a d’existence proprement humaine que lorsqu’il participe à la transformation du monde. Autreme
79 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
114rd qu’il y porte sur le monde est d’une précision proprement angoissante. Il considère notre vie quotidienne avec une minutie qu’e
115dans le détail concret de la vie défectueuse, est proprement intolérable. Ou plutôt il ne serait tolérable que pour celui qui aura
80 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
116flit victorieux pour la foi — résident la tension proprement luthérienne et le sens de la vocation. La grandeur sans mesure de Lut
81 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
117ntre une exigence esthétique dont le principe est proprement « moral », et une éthique qui se voudrait « immoraliste ». Tension fi
82 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
118si bien la suite du passage nous ramène au niveau proprement ramuzien : « J’ai la haine du confort. J’aime que les choses vous rés
83 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
119mblent en propositions (à l’homme), seul discours proprement cohérent, puisqu’il ne tire ses règles et sa nécessité que de la fin
120ormes selon l’intention qu’elles expriment, c’est proprement penser avec les mains. Au sixième jour de sa Semaine, Du Bartas parla
84 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
121 « porte » ouvrant sur le monde ineffable qui est proprement le domaine des mystiques. Toute expérience mystique ou romantique pré
122s romantiques quelques lumières sur les mystiques proprement dits, tout au moins sur les causes humaines du sentiment d’exil où le
123ire que l’expérience mystique générale ne devient proprement chrétienne que dans le cas où l’être aimé, sur la mort duquel on médi
85 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
124es bonnes manières veulent que bien loin de vider proprement son assiette, on la laisse remplie au trois quarts quand le domestiqu
86 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
125— Que la Suisse soit restée aussi suisse m’a paru proprement incroyable. Je ne trouve ici d’autre sujet de m’étonner que de n’en p
87 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (fin) (18-19 mai 1946)
126e Que la Suisse soit restée aussi suisse m’a paru proprement incroyable. Je ne trouve ici d’autre sujet de m’étonner que de n’en p
88 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
127t être au mieux qu’un préalable. L’effort civique proprement dit trouvera son efficacité dans un travail sur les partis, une fois
89 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
128e à tous égards. On me demandera : Qu’y a-t-il de proprement religieux dans tout cela ? Tout et rien, répondrai-je, et voilà bien
129 et c’est « traditionnel ». Ils n’ont pas le sens proprement « religieux » des correspondances et des signes. Qu’est-ce que le péc
90 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
130 de rapports quotidiens. Ils n’ont pas de culture proprement dite, mais bien une civilisation scientifique, non exempte d’un certa
91 1947, Doctrine fabuleuse. Orientation
131 de la vie affective et spirituelle, c’est-à-dire proprement humaine, tandis que les équations de la physique traduisent les struc
92 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
132Mais aussi sans le moindre respect pour la valeur proprement littéraire ou intellectuelle d’une œuvre. Et sans la moindre considér
133e à tous égards. On me demandera : qu’y a-t-il de proprement religieux dans tout cela ? Tout et rien, répondrai-je, et voilà bien
134 et c’est « traditionnel »… Ils n’ont pas le sens proprement « religieux » des correspondances et des signes. Qu’est-ce que le péc
93 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
135pe apparaît comme une petite région de la planète proprement stupéfiante par la densité de ses inventions, tandis que l’Amérique v
94 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
136. Et certains pensent que la défense d’une notion proprement européenne de l’homme, de sa culture, de son sens de la vie, c’est qu
137re, afin qu’ils puissent exprimer un point de vue proprement européen sur les grandes questions intéressant la vie du continent, p
95 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
138isme, formant une gauche et une droite nouvelles, proprement européennes, et qui ne recouvrent pas les anciennes divisions. (Ces d
96 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
139e la transformation, voilà qui définit l’ambition proprement occidentale, par contraste avec d’autres civilisations qui ont cherch
140e non-recevoir, lyrique et ironique, nous renvoie proprement à notre affaire. Et notre affaire me paraît être ici d’apprécier tout
97 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
141ent, mais au monde ou à la société, voilà qui est proprement occidental. Cela donne le révolté, l’objecteur de conscience, le révo
142 le christianisme. Je ne parle pas ici de l’homme proprement chrétien, au sens courant, de membre d’une église, de l’homme pieux e
143n collectif. Ces valeurs, ces activités, seraient proprement inconcevables sans cette notion originelle de la personne. Prenons d’
98 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
144ifestations, qu’il s’agisse des partis politiques proprement dits, ou des nationalismes hérités d’un autre âge. On répète que ce s
99 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
145 témoignent, à l’endroit de l’Unesco, les milieux proprement culturels. Nous ne voyons, pour notre part, aucune raison d’affecter
146eurs débats a par miracle forme humaine et valeur proprement culturelle, ce sera bien grâce aux tours de force de quelques fonctio
147très vague, mal défini et presque vide de contenu proprement culturel. (En fait, on se borne à dire qu’on travaille pour la paix.)
100 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
148unité de la Suisse, en dernière analyse, est donc proprement politique, soit que l’on prenne ce mot au sens étroit et tout pratiqu