1 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
1ns exclusivement passionnée pour le cinéma et les prouesses « sportives » des autres — des coureurs du Tour de France par exemple
2 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
2ns exclusivement passionnée pour le cinéma et les prouesses « sportives » des coureurs du Tour de France, par exemple. Seulement
3nt remplacés par l’énumération très orthodoxe des prouesses du nouveau régime. Dans ce pays, comme en Russie, c’est l’ici-bas qui
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
4 prend l’orphelin à sa cour et l’éduque. Première prouesse ou performance : la victoire de Tristan sur le Morholt. Ce géant irla
5 le péril n’est qu’une menace tout extérieure, la prouesse par laquelle Tristan le surmonte est une affirmation de la vie. En to
6rs corps demeurés vêtus, c’est encore occasion de prouesse, mais cette fois-ci contre lui-même, à ses dépens. Puisqu’il en est l
7u mari, méprisé par l’amour courtois. Occasion de prouesse classique et de rebondissements faciles. L’existence du mari, l’obsta
8r le mariage, qu’il ruine ainsi par l’intérieur). Prouesse dont il est la victime ! La chasteté du chevalier marié répond à la d
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
9ial, chez les tribus exogamiques. La morale de la prouesse est une sublimation non déguisée de coutumes beaucoup plus anciennes
10 entrevoir en promesse : Cent joies aurais-je par prouesse N’en ferais rien, car ne sais vouloir qu’ELLE ! Et ce cri de Bernard
11fixées, comme un rituel. Ce sont Mesure, Service, Prouesse, Longue Attente, Chasteté, Secret et Merci, et ces vertus conduisent
12ulement libératrice du désir dominé par Mesure et Prouesse, elle est aussi Fontaine de Jouvence : Je veux garder (ma dame) pour
13s par le culte plus profane des héros et de leurs prouesses, remplaçant peu à peu les dieux dans les légendes populaires. ⁂ Gast
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
14de l’orgueil chevaleresque : c’est le désir de la prouesse qui est le moteur des hauts faits de Tristan. Comme tous les passionn
15s retour. L’on s’aperçoit, à cette limite, que la prouesse était le signe matériel d’un processus de divinisation. Les vrais mys
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
16anation, l’autre accomplit en restant chaste la « prouesse » divinisante. La tactique de Don Juan, c’est le viol, et aussitôt re
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
17exploit guerrier, représentée par le duel et la « prouesse » (tournoi, combat singulier des deux chefs en présence) ; l’idée de
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
18ption envahit même le domaine de la religion : la prouesse de l’archange saint Michel était « la première milicie et prouesse ch
19hange saint Michel était « la première milicie et prouesse chevaleureuse qui oncques fut mise en exploict » ; c’est de là que pr
9 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
20anation, l’autre accomplit en restant chaste la « prouesse » divinisante. ‘ La tactique de Don Juan, c’est le viol, et aussitôt
10 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
21anation, l’autre accomplit en restant chaste la « prouesse » divinisante. La tactique de Don Juan, c’est le viol, et aussitôt re
11 1963, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Le Dieu immanent, qui s’annonce à leur cœur » (9-10 novembre 1963)
22dans tout l’ouvrage, est sans nul doute l’une des prouesses intellectuelles les plus mémorables du siècle. À partir de relations
12 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
23 fait mourir en venant au monde.) Conquis par les prouesses de Tristan, le roi d’Irlande lui dit enfin : « Tristan vous avez tant