1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
1temporains ont poussées à l’extrême avec moins de prudence mais aussi de lucidité. Séduit par Gide ; admirant Maurras sans l’aim
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
2 forces, toujours renouvelées. Mais il y faut une prudence peu commune, et même tellement soutenue qu’elle informe peu à peu une
3 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
3ifeste une volonté très nette de passer outre aux prudences intéressées de la scolastique laïque. Nos après-venants seront sans d
4 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
4e méfier, ou tout au moins à m’approcher avec une prudence critique extrême, de ce que l’on nomme l’idéal socialiste ? Beaucoup
5 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
5ent correctement ! Mais dans leur style, tout est prudence, tout est refus, et mes affirmations ou mes questions seraient, à les
6; les plus primaires savent cela. Dogme nouveau ? Prudence élémentaire, simplement, au siècle de la presse et de l’éloquence éle
6 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
7n style soumis à la rudesse nouvelle, non pas aux prudences que l’on sait. Un style né de la seule passion de s’engager. Que chaq
8n, pour la pousser enfin au-delà de ses dernières prudences, plus loin sans doute que plusieurs ne voudraient, ou n’estiment néce
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
9née, tout un système délicat de conventions et de prudences… Ramuz commence là où tous les intermédiaires sont supprimés. Goethe
8 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
10anente correction que par scrupule humain, et par prudence aussi, il oppose à ses entraînements. L’âge venant, je me sens moins
11t de tout, et avec tant de courage malgré tant de prudences, persévérer dans une volonté révolutionnaire dont le marxisme s’est d
9 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
12infinis par où le pire subjectivisme, celui de la prudence opportuniste, s’insinue jusqu’au cœur de la dogmatique romaine. On po
13é, mais très « catholique » je le crains, si la « prudence » catholique consiste, comme je le montrais plus haut, à récuser l’un
10 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
14l’on pensera qu’il eût mieux valu montrer plus de prudence à le répandre. Et pourtant il fallait qu’il fût traduit : c’était une
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
15 dans ces questions. » Il s’exprime avant tant de prudence qu’on a peine à comprendre ses intentions. Il a un oncle qui est curé
16sans secrets, où les hommes vivent sans calcul ni prudence, dans la misère et dans la communion, superstitieux, poètes, bons et
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
17es superstitions, c’est sans doute en vertu d’une prudence qui est le fondement même de toute « politique ». Et si j’avoue et lé
13 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
18e dans ces questions ». Il s’exprime avec tant de prudence qu’on a peine à comprendre ses intentions. Il a un oncle qui est curé
19sans secrets, où les hommes vivent sans calcul ni prudence, dans la misère et dans la communion, superstitieux, poètes, bons et
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
20es superstitions, c’est sans doute en vertu d’une prudence qui est le fondement même de toute « politique ». Et si j’avoue et lé
15 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
21oge simplement par curiosité, ou par une sorte de prudence, pour voir venir, et puis vous vous apercevez que ce sont vos réponse
22 Suisse tire son épingle du jeu. Neutralité égale prudence, égoïsme, ambitions mesquines. Cela n’augmente pas précisément notre
23s oppositions. Notre neutralité, conçue comme une prudence, devient la pire des imprudences au milieu de l’Europe fasciste. Notr
16 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
24vons-nous ce que préparent nos luttes ? Un peu de prudence dans le cynisme, nous dirait Machiavel, le vrai, qui n’est pas celui
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
25raire au jugement, amour du risque et instinct de prudence. Interrogez celui qui use d’un tel langage, demandez-lui raison de sa
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
26. Les vrais mystiques, tout au contraire, sont la prudence même, la rigueur même, l’obéissance même dans la lucidité. Si « la mo
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
27lors, à rien ne m’a servi… Prends ton parti avec prudence ! Prends ! Et arrache de ton cœur toute racine De ce plaisir qui heur
28rvir que d’une mythologie toute catholique — soit prudence ou incompréhension — assez incompatible, on l’a bien vu, avec l’inten
20 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
29es où toute vue courte est une vue fausse ; où la prudence est la pire imprudence. Que cette heure ait sonné pour la Suisse, qu’
21 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
30oge simplement par curiosité, ou par une sorte de prudence, pour voir venir, et puis vous vous apercevez que ce sont vos réponse
31 Suisse tire son épingle du jeu. Neutralité égale prudence, égoïsme, ambitions mesquines. Cela n’augmente pas précisément notre
32s oppositions. Notre neutralité, conçue comme une prudence, devient la pire des imprudences au milieu de l’Europe fasciste. Notr
22 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
33’est peut-être moins par tolérance réelle que par prudence. Les adversaires politiques ou religieux, chez nous, se fréquentent p
23 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
34 de tous les autres. D’où sa timidité déguisée en prudence par gain de paix ou par faiblesse. D’où sa crainte de s’affirmer trop
24 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
35ligence politique s’atténue dans le confort et la prudence. Ne dites donc plus : « Nous sommes opposés par principe à tout ce qu
36aïveté. — Elle éclate dans certaines mesures « de prudence » prises à l’égard de la presse — par qui de droit — et qui consisten
37 par les bureaux de Berne, et rompus à toutes les prudences « fédérales ». Sur le plan diplomatique européen, la Suisse pourrait
38drait que notre gouvernement comprenne ceci : La prudence est le vice des timides et la vertu des audacieux. p. 200 40. P
25 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
39 de timidités, de cloisonnements, et peut-être de prudences aussi, que l’on n’imagine pas en Amérique… Cherchant à louer une mais
26 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
40es vrais antagonismes, le mal se réfugie dans nos prudences et contamine une paix acquise sans combat. Tout l’avantage, désormais
27 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
41rir des risques fous, il a [p. 125] déjà sa belle prudence ecclésiastique. L’ordre et non pas le sacrifice, c’est ce qu’il juge
42erviteur… C’est Satan qui a soufflé le conseil de prudence. Car vouloir conserver ce bien, c’est le sûr moyen de le perdre. Acco
43e la mesure où une Église s’en tient à de pieuses prudences, sous prétexte de sauvegarder quelques « valeurs spirituelles », elle
28 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
44 n’osèrent opposer que des vanités courtes et des prudences lâches, et cela s’appelait du réalisme. À l’esprit de vengeance et de
29 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
45 forces, toujours renouvelées. Mais il y faut une prudence peu commune, et même tellement soutenue qu’elle informe peu à peu une
30 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
46ans l’aventure de celui que rien ne protège et la prudence de celui qui écoute, dans le tourment et dans la joie d’une découvert
31 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
47 origine, un système délicat de conventions et de prudences. Ramuz commence là où tous les intermédiaires sont supprimés. Goethe
32 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
48problèmes brutalement posés par cette guerre. Les prudences qui stérilisent le langage des hommes d’État sont à court terme, quan
49urt terme, quand les risques sont séculaires. Ces prudences sont locales, et les risques mondiaux. Ces prudences sont du plus ou
50dences sont locales, et les risques mondiaux. Ces prudences sont du plus ou moins, et les risques du tout ou rien. Où sont les ch
33 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
51ens européen du mot, mais fort discrets, soit par prudence ou indulgence naturelle.) Parmi ces événements locaux, le plus marqua
34 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
52e autant que dans la politique. Ces vertus, cette prudence avare, s’expliquent sans doute par les dimensions du pays, mais ne su
35 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
53u’elle représente un risque autant et plus qu’une prudence, il faut qu’elle soit portée par une passion qui jaillisse du tréfond
54ible que parce que je me tenais immobile, dans ma prudence. L’action risquée m’apporte les forces dont je manquais. De toutes pa
36 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
55 de timidités, de cloisonnements, et peut-être de prudences aussi, que l’on n’imagine pas en Amérique… Cherchant à louer une mais
37 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
56 partout l’on [p. 16] vous chuchote un conseil de prudence. Certes, le conformisme en soi n’est pas nouveau, même chez les intel
38 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
57 elle consista surtout à rappeler sans relâche la prudence nécessaire, les obstacles probables. Elle parvint à noyer les termes
58osition n’était ainsi que du moins au plus, de la prudence au dynamisme innovateur, d’un certain scepticisme persistant à la vol
59us de justesse, non point cette débandade vers la prudence, surtout de la part de mes amis fédéralistes. Car il est clair qu’un
39 1948, Suite neuchâteloise. IV
60 trouvait dans son [p. 44] héritage des vertus de prudence, d’ordre et d’autorité, un goût marqué pour l’argumentation et la dia
40 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
61ivent et qui en chérissent toutes les nuances. Sa prudence est d’ailleurs égale aux périls qu’il affronte à chaque pas, écoutez-
41 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
62as trop vite, ni trop précisément… Ils parlent de prudence, d’étapes préparatoires. Step by step reste leur devise. À les en cro
63 économique s’aggrave très rapidement (sans nulle prudence !) faute d’unité dans nos programmes de redressement. Et les menaces
64guerre ! Elle hésite à vous suivre à cause de vos prudences. Elle suivra ceux qui marchent, ceux qui ont su voir le but et qui on
65s, malgré les conseils de lenteur, de sagesse, de prudence, etc., prodigués (en anglais généralement) aux députés européens. Dès
42 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
66ue ne rien faire. Parlons un peu de cette fameuse prudence dont l’éloge inlassable embellit vos discours. En somme, que risquez-
67en du statu quo, plus follement imprudent que vos prudences ? Je ne trouve pas. On dirait que vous avez le trac. Vous répétez qu’
68. Quand vous y serez, il sera temps de voir si la prudence, ou au contraire un peu de hâte, conviennent à nos calamités. Ceci me
69 Pour tout dire en style familier, ces éternelles prudences nous cassent les pieds. On trouverait dans les procès-verbaux de votr
70 en un jour, petit à petit l’oiseau fait son nid, prudence est mère de sûreté, chi va piano va sano, wait and see, step by step,
71qui ne veut rien. Chi va piano perd la Corée. La prudence est le vice des timides, et la vertu des audacieux. Je me résume. L’o
43 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
72ue ne rien faire. Parlons un peu de cette fameuse prudence dont l’éloge inlassable embellit vos discours. En somme, que risquez-
73en du statu quo, plus follement imprudent que vos prudences ? Je ne trouve pas. On dirait que vous avez le trac. Vous répétez qu’
74. Quand vous y serez, il sera temps de voir si la prudence, ou au contraire un peu de hâte, conviennent à nos calamités. Ceci me
75 Pour tout dire en style familier, ces éternelles prudences nous cassent les pieds. On trouverait dans les procès-verbaux de votr
76 en un jour, petit à petit l’oiseau fait son nid, prudence est mère de sûreté, chi va piano va sano, wait and see, step by step,
77qui ne veut rien. Chi va piano perd la Corée. La prudence est le vice des timides et la vertu des audacieux. Je me résume. L’op
44 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
78mpression ce jour-là que [p. 283] Gide passait la prudence dans l’aveu, qu’il me disait ce qu’il ne pouvait dire, et n’a peut-êt
45 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
79l’étroitesse du territoire oblige les hommes à la prudence et au sens pratique, et ne se prête guère aux violences d’imagination
80au sein même de la Ligue. C’est en partie à cette prudence — jugée excessive en son temps — que la Suisse doit d’avoir été éparg
46 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
81industrie suisse. Cette combinaison singulière de prudence et de science, de matérialisme et de moralisme, de méfiance devant le
47 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
82es au Tessin. Voilà qui nous oblige à une extrême prudence [p. 120] dans le maniement des données générales sur « la famille sui
48 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
83s Nations vint justifier, l’année suivante, cette prudence que des considérations idéologiques avaient pu faire paraître scandal
49 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
84. Je ne suis qu’un écrivain. Rien ne m’oblige aux prudences des hommes d’État, on vient de le voir. Les relations culturelles, à
50 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
85 la puissance nouvelle de l’Europe unie et par la prudence accrue des Russes et des Américains, liés par la garantie triangulair
51 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
86chauffent, et leurs ministres les préparent, avec prudence, à l’idée révolutionnaire qu’il n’y a plus d’îles qui comptent dans l
52 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
87is eu l’impression ce jour-là que Gide passait la prudence dans l’aveu, qu’il me disait ce qu’il ne pouvait dire, et n’a peut-êt
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
88nt — par les polémistes chrétiens. Les uns, comme Prudence, dénoncent son immoralité, les autres, comme Lactance, qui sera suivi
54 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
89obéissent aux mêmes lois ; si l’individu acquiert prudence et sagesse vivant paisiblement et tranquillement, le genre humain, pa
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
90ucient si peu des estrangers, qu’ils estiment une prudence politique de semer parmy eux des divisions, afin de jouyr d’un repos
91qui jusques ici semble être le plus haut degré de prudence, auquel les Souverains d’Europe & les Ministres ayent porté leur
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
92ous emporte ! mais lequel est le plus digne de la prudence de l’homme ou de s’y traîner, ou d’y courir ? Le comte Joseph de Mai
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
93nel national nous semble un concept à manier avec prudence… L’histoire européenne ne s’explique point par les histoires national
58 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
94sation née de ses œuvres, qu’elle a propagée sans prudence ni plan d’ensemble, dont elle n’est plus propriétaire, mais dont elle
59 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
95 c’est courir à l’aventure certaine, au nom d’une prudence aveugle et sous le prétexte d’une indépendance dont notre peuple n’es
60 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
96 qui [p. 18] en chérissent toutes les nuances. Sa prudence est d’ailleurs égale aux périls qu’il affronte à chaque pas, écoutez-
61 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
97» en ce temps-là, que ne le sont aujourd’hui leur prudence, leur goût du compromis, leur empressement à proposer des arbitrages.
98r le papier » ; d’une forme d’esprit qui érige la prudence en vertu politique majeure ; et d’un système de réflexes que l’on peu
62 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
99expressément centraliste de 1874, cette pudeur ou prudence paysanne ne suffit plus. Dès 1878, le grand juriste zurichois, J. C.
63 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
100industrie suisse. Cette combinaison singulière de prudence et de science, de matérialisme et de principes moraux, de méfiance à
64 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
101 c’est courir à l’aventure certaine, au nom d’une prudence aveugle, et sous le prétexte d’une indépendance dont notre peuple n’e
65 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
102e fait réussir par surprise, si les calculs d’une prudence « réaliste » ne s’y étaient mis comme le ver dans le fruit. Oui, c’es
103e parte des mouvements de militants, bouscule les prudences gouvernementales, et ne revendique rien de moins qu’une fédération po
66 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
104les, mais elle l’a méritée par ses choix, par ses prudences et par ses risques assumés. C’est ce que beaucoup ne lui pardonnent p
67 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
105s avons exporté nos secrets créateurs, sans nulle prudence, et maintenant on les retourne contre nous, avec une énergie que nous
68 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
106 la culture technique de l’Occident importée sans prudence en Afrique ou en Asie — elles sont de nature à provoquer [p. 163] des
69 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
107mulons deux remarques dictées par une élémentaire prudence historique. Primo, l’hégémonie politique n’est pas toujours et néces
70 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
108mulons deux remarques dictées par une élémentaire prudence historique. Primo, l’hégémonie politique n’est pas toujours et néces
71 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
109es directions de recherches à poursuivre en toute prudence : les résistances psychologiques sont vite mobilisées dans ce domaine
72 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
110 que l’on prenne bien soin de ne pratiquer que la prudence. Les seconds estiment avec moi que « la prudence est le vice des timi
111 prudence. Les seconds estiment avec moi que « la prudence est le vice des timides mais la vertu des audacieux ». Il est frappan
112rtu des audacieux ». Il est frappant que la seule prudence qui ait passé dans la « Déclaration finale » de Strasbourg ait été ce
73 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
113n style soumis à la rudesse nouvelle, non pas aux prudences que l’on sait. Un style né de la seule passion de s’engager. Que chaq
74 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
114rage universel », mais il réitère ses conseils de prudence, en termes curieux à rappeler aujourd’hui : Il ne faut pas mettre la
75 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
115ture commune devrait nous imposer des systèmes de prudence, je dirais des modes d’emploi, au service non pas de la puissance des
76 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
116 peu contestataire aux vœux pies d’une impeccable prudence — pour la plupart — qui le précédaient au sommaire. 1. Les deux resp
117des échanges de congratulations et de conseils de prudence. Mais 300 « jeunes Européens » ont décidé de manifester : ils ont été
118 Pour tout dire en style familier, ces éternelles prudences nous cassent les pieds. On trouverait dans les procès-verbaux de votr
119 en un jour, petit à petit l’oiseau fait son nid, prudence est mère de sûreté, chi va piano va sano, wait and see, step by step.
120 ne veut rien. — Chi va piano perd la Corée. — La prudence est le vice des timides et la vertu des audacieux […]. Messieurs les
121 parler, car vos lenteurs et vos hésitations, vos prudences que nous comprenons mal devant les catastrophes qui s’approchent — c’