1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1itation… À quoi sert, dès lors, tout cet appareil psychologique si scolaire ? À donner le change sur la pauvreté d’un art purement fo
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
2e puissante, des personnages d’une belle richesse psychologique. En fermant le livre on a presque l’impression qu’il a réussi ce gran
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Prévost, Tentative de solitude (septembre 1929)
3ans » M. Jean Prévost, en un saisissant raccourci psychologique. « Tout homme normal est fait de plusieurs fous qui s’annulent », écr
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
4ûle elle-même. Je ne vais point nier la fécondité psychologique d’une attitude par ailleurs si proche de certain mysticisme. Mais pou
5 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Jean Jouve, Paulina 1880 (avril 1926)
5sieurs styles de roman. Un chapitre d’observation psychologique ironique et minutieuse, à la Stendhal, succède à des effusions haleta
6 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
6 nature. Faut-il conclure avec Gide : « L’analyse psychologique a perdu pour moi tout intérêt du jour où je me suis avisé que l’homme
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
7 vol. » J’ajouterai, cher Monsieur, que l’analyse psychologique n’est pas mon fort. Je me contente de quelques observations théorique
8 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
8te, d’ailleurs vraie, se borne à décrire l’aspect psychologique d’une aventure qui en a bien d’autres, d’aspects. Il est bon que le l
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
9nner l’instrument, à l’adapter aux particularités psychologiques, voire aux besoins purement sentimentaux qui peuvent apparaître chez
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
10ême de l’auteur, — laissant à l’approfondissement psychologique et aux inflexions variables du ton [p. 657] chaque fois adopté le soi
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
11nullement de rendre compte par des considérations psychologiques ou même sociologiques de ces survivances chez l’astronome, il nous in
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
12t tenté de soupçonner ici quelque invraisemblance psychologique si l’on ne s’apercevait que M. Baring, lui-même, manifeste cette tour
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
13teurs. Kagawa ne « décolle » jamais de la réalité psychologique et matérielle, et c’est par là que dans sa simplicité, il parvient à
14 Au contraire, il en profita pour faire une étude psychologique, en observant sur le visage de celui-ci les expressions changeantes q
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
15ette vérité paradoxale, pour moi d’une importance psychologique considérable : que le bonheur de l’homme n’est pas dans la liberté, m
15 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
16re à son pire ennemi. Morne triomphe de l’analyse psychologique. Un siècle de ce régime suffit à nous mener à ce trouble gâchis intér
16 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
17t et accomplissement et donc, en tant que réalité psychologique, elle est élémentaire, à peine consciente d’elle-même. » Les prophète
17 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
18ble quand on se limite au plan humaniste, au plan psychologique. Qui est précisément le plan du marxisme. Je laisserai de côté, aujou
18 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
19ford, en 1927, sur Marcel Proust et sa Révélation psychologique, en donnerait la meilleure formule. C’est une défense du primat de l’
19 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
20e maîtrise que Kierkegaard apporte dans l’analyse psychologique du désespoir, considéré comme une maladie universelle ne doit pas nou
20 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
21e dans l’instant présent, non point dans la durée psychologique et descriptible ; c’est pourquoi des généralités abstraites telles qu
21 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
22nue à lui-même », il en fait aussitôt une réalité psychologique, « et qui tient à la fois des sens et de la pensée ». Il en conclut q
22 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
23ent pas moins passionnantes. Quelle fut la genèse psychologique et historique de la croyance à la résurrection de Jésus ? C’est ainsi
24mais aussi, nous venons de le voir, à des données psychologiques et historiques dont le dosage et la valeur sont très variables. Il se
25 elle fait apparaître le rôle de l’interprétation psychologique, et c’est là le second obstacle. M. Goguel tire des arguments, pour l
26me bonne foi — de la rétrohistoire, de l’imagerie psychologique ? Je sens bien la gravité de ce reproche. Mais M. Goguel semble d’ava
27it [p. 33] alors déclarer ses critères. La vérité psychologique, telle que la conçoivent les historiens, me paraît particulièrement i
28 gêné par l’anachronisme évident de ses jugements psychologiques. Il y a là un procédé tout inconscient mais qui rappelle irrésistible
23 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
29[p. 153] terrestre. Notre formation historique et psychologique nous y invite. Bien plus, la pente naturelle de notre esprit nous y p
24 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
30lance intellectuelle ne sont encore qu’apparences psychologiques, et peut-être trompeuses. Ces prudents ne sont pas toujours sages, en
31leur tour des dogmes. D’où la mythologie des lois psychologiques, des lois historiques, des lois économiques, qui encombrent la mental
25 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
32st-à-dire dans l’instant, non point dans la durée psychologique et descriptible. C’est pourquoi des généralités abstraites telles que
26 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
33ombien coûte ce strict nécessaire ; 2 — (problème psychologique) — si ce régime est favorable ou non à la maturation d’une œuvre ; — 
34 l’intérieur, ni de l’extérieur, en tant que fait psychologique. 3 — Cependant, il est difficile, à la longue, — car cela dure, croît
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
35barbare, incapable de comprendre les « conditions psychologiques » de l’homme moderne et leur problématique inépuisable et délicate. C
36re cours à nos superstitions, qui du point de vue psychologique sont notre vraie réalité, ce serait jeter la société dans l’anarchie
28 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
37gence tranquille de toute espèce de considération psychologique. (Un tel homme est bien trop vivant pour faire de la psychologie ; tr
29 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
38re cours à nos superstitions, qui au point de vue psychologique sont notre vraie réalité, ce serait jeter la société dans l’anarchie
30 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
39rces métaphysiques, corrélations scientifiques et psychologiques, influence morale et sociale…), bref : une gravité (un poids) qui suf
31 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
40sieurs nouveautés fort importantes, techniques et psychologiques. En particulier, il s’est attaqué aux « réserves seigneuriales » 66
41de 1357, par contre, a laissé de profondes traces psychologiques. Mais le xivᵉ siècle ne fut pas seulement le siècle des luttes de cla
32 1938, Journal d’Allemagne. Avertissement
42es et des hommes politiques. De même que le roman psychologique, centré sur des héros individuels, a traduit la réalité de l’époque q
33 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
43L’adultère devient un sujet de délicates analyses psychologiques, ou de plaisanteries vaudevillesques. La fidélité dans le mariage par
44 passion développe un certain nombre de fatalités psychologiques dont les effets ne sont plus contestables. Que l’on soit partisan de
45des rapports conjugaux. Jung analyse le « conflit psychologique » et les « névroses » qui seraient à l’origine du mal (d’où l’on dédu
46u mariage. La rigueur subite de ces lois, le choc psychologique qu’elles provoquèrent, la propagande, et les mesures de contrôle poli
34 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
47erait assez absurde de confondre avec des vérités psychologiques. Notre analyse du mythe nous a fait voir pourquoi l’on aime croire à
48nce de ce conflit, de ses origines historiques et psychologiques, de son enjeu spirituel, me paraît devoir entraîner la révision d’un
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
49el qu’ils le connaissent. Les traits physiques et psychologiques de cet homme et de cette femme sont parfaitement conventionnels et rh
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
50 que j’esquissais plus haut, mais sans doute plus psychologique. Je rappelais la relation de fait (lieux et dates remarquablement ide
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
51 (puisqu’elle les fait mourir). C’est là l’aspect psychologique de l’aventure. Mais voici l’aspect religieux : ce hasard aussitôt irr
52es sens possibles, un fait d’observation purement psychologique : la passion n’est nullement cette vie plus riche dont rêvent les ado
53te, il repose sur une double erreur historique et psychologique. Car : 1° le langage de la passion — tel qu’on le retrouve chez les m
54rait-on aussi sûrement les origines de ce langage psychologique où se traduit sans doute, le plus purement, sa nature ? » 115 Tous l
55omans de chevalerie ont eu sur elle une influence psychologique, et une influence littéraire qui apparaît surtout dans le symbolisme
56i décrivit en une page remarquable de pénétration psychologique les mouvements de la chair attirée par l’élan mystique en ses débuts
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
57complet cette fois-ci. Mais dans le plan purement psychologique où Corneille se place, le sens du mythe qui gouverne cette action ne
58nduit un Descartes, sa réduction à des catégories psychologiques nettement distinctes, à des hiérarchies rationnelles de qualités, mér
59 admiration sérieusement motivée pour sa lucidité psychologique. On a trop vite jugé le « rousseauisme » moral en attribuant à l’aute
60r de Swann : étapes françaises de la dissociation psychologique, de la dégradation de « l’obstacle » extérieure, et de la reconnaissa
61même, bien qu’il ne représentât qu’une survivance psychologique, voire physiologique. La tentative de normalisation bourgeoise de la
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
62 culture militaire, enfin la somme des recherches psychologiques entreprises depuis le xixe siècle sur la question de l’« instinct co
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
63L’adultère devient un sujet de délicates analyses psychologiques, ou de plaisanteries vaudevillesques. La fidélité dans le mariage par
64 passion développe un certain nombre de fatalités psychologiques dont les effets ne sont plus contestables. Que l’on soit partisan de
65des rapports conjugaux. Jung analyse le « conflit psychologique » et les « névroses » qui seraient à l’origine du mal (d’où l’on dédu
66s mariage. La rigueur subite de ces lois, le choc psychologique qu’elles [p. 314] provoquèrent, la propagande, et les mesures de cont
67a stabilité sociale, et le respect de l’évolution psychologique primant sur le sens du serment, peuvent être rattachés au complexe ro
68e de la crise. La vulgarisation des connaissances psychologiques en est un autre : l’homme et la femme du xxe siècle, même très somma
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
69erait assez absurde de confondre avec des vérités psychologiques. Notre analyse du mythe nous a fait voir pourquoi l’on aime croire à
70nce de ce conflit, de ses origines historiques et psychologiques, de son enjeu spirituel, me paraît devoir entraîner la révision d’un
42 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Propos sur la religion, par Alain (avril 1939)
71rtent guère que sur les résidus ou les empreintes psychologiques et historiques du catholicisme français, en tant que, vidé de la foi,
43 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
72a raison, il enferme son peuple dans une autarcie psychologique semblable à celle que crée la passion dans Wagner ; il réduit les mas
73un écran entre l’homme et Dieu, une fantasmagorie psychologique où l’homme n’adore que son propre reflet. » Ce sera le temps de regre
44 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
74gence tranquille de toute espèce de considération psychologique. (Un tel homme est bien trop vivant pour faire de la psychologie, tro
75mpris que Luther ne nie pas du tout notre faculté psychologique de vouloir, mais nie seulement qu’elle puisse suffire à nous obtenir
45 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
76al de notre Histoire ? Tel est l’un des problèmes psychologiques que pose au siècle la bipartition d’un seul atome. Il en est d’autres
46 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
77al de notre Histoire ? Tel est l’un des problèmes psychologiques que pose au siècle la bipartition d’un seul atome. Il en est d’autres
47 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
78ar une étape intermédiaire, qui est celle du fait psychologique : la formation d’une conscience planétaire. Nous retardons, il n’y a
48 1946, Combat, articles (1946–1950). Bikini bluff (2 juillet 1946)
79umain se fait « à lui-même », les premières bases psychologiques d’une paix réelle seront posées. p. 1 f. « Bikini bluff », Com
49 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
80le, d’ailleurs vraie, se borne à décrire l’aspect psychologique d’une aventure cependant plus profonde. Il est bon que le lecteur tro
50 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
81re d’expérimenter. Ma deuxième raison est d’ordre psychologique. Malgré tout, je veux dire malgré la contagion des mystiques totalita
51 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
82a tolérance. L’amour des complexités culturelles, psychologiques, et même économiques, telle est la santé du régime fédéraliste. Et se
52 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
83tion. Trois idées, devenues de nos jours réalités psychologiques, me paraissent typiquement d’Europe, en ce sens qu’elles ne pouvaient
53 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
84es constantes naturelles, ainsi que les attitudes psychologiques qu’elles conditionnent ou qui, au contraire, se sont développées en r
54 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
85seils et petites démonstrations. Ces dispositions psychologiques, naturelles ou [p. 126] acquises, ont produit deux attitudes humaines
55 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
86 le cadre général de la neutralité. Deux facteurs psychologiques importants tendent à entraver la participation de la Suisse en tant q
56 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
87 les condamnera, bien plus encore que leur nature psychologique, à devenir des êtres d’exception. Hamlet reçoit sa mission de son pèr
57 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
88té nationale n’a plus guère d’autre existence que psychologique. Où la voit-on à l’œuvre ? Non pas dans les faits mais dans les disco
58 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
89 qu’on lui donne, de résoudre. Les obstacles sont psychologiques ? C’est donc en profondeur qu’il nous faut travailler, dans les espri
59 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
90té nationale n’a plus guère d’autre existence que psychologique. Où la voit-on à l’œuvre ? Non pas dans les faits mais dans les disco
60 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
91elle. Ce qui est indiscutable, c’est l’importance psychologique du phénomène ; mais son sens historique reste conjectural : on ne sai
92spote et son reniement proclamé est un changement psychologique : le rapport de K. le reflète, l’accentue et le rend irréversible. J’
93rbaux et littéraires d’une indéniable consistance psychologique. Ça ne se guérit pas en un jour. Tous leurs mots, groupes de mots, et
61 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
94onde et brusque des esprits, car « l’obstacle est psychologique. Les frontières sont dans les habitudes et non dans la nature », et n
62 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
95-ce pas, [p. 30] pense l’Occidental, une illusion psychologique chez les très rares qui disent y être parvenus, et pour les autres un
63 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
96aut des institutions techniques. Trop d’obstacles psychologiques, traditionnels ou soi-disant économiques, s’opposent à l’union nécess
64 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
97ertu d’une des lois les plus simples de l’énergie psychologique : la volonté pratique de ne pas faire quelque chose équivaut pratique
65 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
98uement absurde, elle donne la clef d’une attitude psychologique intéressante.   L’image du père. — N’est-il pas remarquable que Sart
66 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
99iste, il n’importe, c’est souvent le même « cas » psychologique), il peut suffire d’un traumatisme provoquant l’adhésion à la violenc
100spectives complètement faussées par nos complexes psychologiques et par certaines propagandes politiques.) — La communauté d’origines
67 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
101arrive pas à penser la réalité physique, sociale, psychologique et politique, par paires ou pluralités d’antinomies valables, on ne c
68 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
102choue dans la réalité, et le Roman dans l’analyse psychologique la plus banale et déprimante. C’est pourquoi Musil semble bien avoir
103 nature des interdits sociaux détermine le niveau psychologique et le style même d’un roman. Le Docteur Jivago, par exemple, est de b
69 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
104e bien de poser les problèmes dans nos catégories psychologiques. Il prend tout par des biais qui nous sont peu familiers. Et puis enf
70 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
105e pensée. Le travail de décantation, d’adaptation psychologique et de remise en ordre morale et spirituelle devait prendre des siècle
71 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — h. Pour une mythanalyse de la culture
106La littérature érotique embrasse plus de réalités psychologiques que la morale bourgeoise ne voulait en connaître, et que le puritanis
72 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
107choue dans la réalité, et le Roman dans l’analyse psychologique la plus banale et déprimante. C’est pourquoi Musil semble bien avoir
108 nature des interdits sociaux détermine le niveau psychologique et le style même d’un roman. Le Docteur Jivago, par exemple, est de b
73 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
109 les condamnera, bien plus encore que leur nature psychologique, à devenir des êtres d’exception. Hamlet reçoit sa mission de son pèr
74 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
110e bien de poser les problèmes dans nos catégories psychologiques. Il prend tout par des biais qui nous sont peu familiers. Et puis enf
75 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
111 l’être. Loin de dissocier le moi, les recherches psychologiques du xxe siècle nomment et dénoncent les forces qui tendent à le disso
76 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
112rie biologique, dont la « vertu » serait au mieux psychologique. 2. Il n’en reste pas moins que cette méthode peut prendre un sens en
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
113nt ou ne préfigurent aucune réalité historique ou psychologique. Rien de commun entre l’Idylle et le destin de l’Europe dans l’histoi
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
114trangère provoque aujourd’hui les mêmes réactions psychologiques de défense qu’au temps des Grecs et des Romains… Naturellement, je ne
79 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
115s dirigeants elle existe déjà en tant que réalité psychologique. L’inconscient tout à fait déterminé qui conditionne son histoire par
80 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
116 l’être. Loin de dissocier le moi, les recherches psychologiques du xxᵉ siècle nomment et dénoncent les forces qui tendent à le dissoc
81 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
117liques ou mythiques, — c’est-à-dire psychiques ou psychologiques, comme nous le dirions aujourd’hui. En revanche, au dressage antique,
82 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
118grès ont créé en revanche, ce sont les conditions psychologiques et politiques qui ont permis la mise en place de ces institutions, et
83 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
119adation des valeurs, des déséquilibres sociaux et psychologiques, suivis de prises de position défensives et fermées, ou revendicative
120nomiques (qui négligent les aspects spirituels et psychologiques des problèmes) ; ou de firmes privées (qui envoient les représentants
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
121sion, par la suite, de confronter ce comportement psychologique avec les réalités de l’Europe contemporaine, qui la mettent à la plus
85 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
122naturelles de la Suisse, puis certaines attitudes psychologiques qu’elles ont déterminées au cours des siècles et leur parallélisme re
86 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
123le phénomène religieux dans toutes ses dimensions psychologiques, ethnographiques, évolutives, en deçà et au-delà de toute dogmatique.
124onseils et d’exemples pratiques. Ces dispositions psychologiques, innées ou acquises, ont produit deux attitudes humaines assez différ
87 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
125le phénomène religieux dans toutes ses dimensions psychologiques, ethnographiques, évolutives, en deçà et au-delà de toute dogmatique.
88 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
126s dès le début du xixe siècle ; enfin les thèmes psychologiques (personnalité double, intermittences du cœur, érotisme, dissolution d
89 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
127endre sensible si l’on voulait décrire la réalité psychologique et historique de la campagne des congrès et rendre justice à l’action
128ation concertée de facteurs psychiques [p. 17] et psychologiques qui modifient le terrain et préparent l’organisme à résorber certaine
129 dans ce procès-verbal les facteurs politiques et psychologiques, conscients ou inavoués, qui contribuèrent à cette décision fatidique
90 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
130s, comme celles des jeux, traduisent des réalités psychologiques profondes, correspondant aux archétypes de l’inconscient collectif se
91 1969, La Vie protestante, articles (1938–1978). La lune, ce n’est pas le paradis (1er août 1969)
131fuite devant les problèmes du monde, un phénomène psychologique assez facile à expliquer et à comprendre : les Russes et les Américai
92 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
132e la France et de l’Italie.) 77 Certains motifs psychologiques s’ajoutent d’ailleurs au refus instinctif du saut qualitatif et révol
93 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
133n d’abord respecter les équilibres écologiques et psychologiques ? [p. 96] — la priorité doit-elle être donnée au niveau de vie quant
134été, les menaces qui pèsent sur le milieu humain (psychologique et social, autant que physique), en leur montrant que ces problèmes e
94 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
135s moins exemplaire, par ses motifs réels, d’ordre psychologique, autant que par ses succès ultérieurs. Enfin, la machine à vapeur. Ce
136ncier. Ce sont des besoins d’un tout autre ordre, psychologiques et moraux, qui ont guidé l’intuition des inventeurs et les ont dispos
137d il se laisse dominer par ses propres mécanismes psychologiques. La technique n’est pas davantage utilitariste, et l’on a vu que, dan
95 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
138s valeurs indigènes, des déséquilibres sociaux ou psychologiques, suivis de prises de positions agressives et fermées, revendicatives
139iale, non point ses revendications, ses complexes psychologiques et ses rancunes, si justifiées soient-elles, mais ses besoins réels,
140nomiques (qui négligent les aspects spirituels et psychologiques des problèmes) ; ou de firmes privées (qui envoient les représentants
96 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
141 dès le début du xixe siècle ; enfin, les thèmes psychologiques (personnalité double, intermittences du cœur, érotisme, dissolution d
142ques — c’est-à-dire à la construction d’attitudes psychologiques, comme nous le dirions aujourd’hui. En revanche, au dressage antique,
97 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
143, elle ne représente rien d’autre qu’une tendance psychologique morbide, un prétexte à refuser toute mesure réaliste de coopération e
98 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
144et ses institutions étatiques.) Certaines raisons psychologiques s’ajoutent d’ailleurs au refus instinctif du saut qualitatif et révol
99 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
145s artistiques et intellectuelles) ; – des indices psychologiques (faible abaissement du taux des suicides, des divorces, des dépressio
100 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
146reux aspects littéraires ou religieux, sociaux ou psychologiques du problème, mais beaucoup de ces thèses s’annulent mutuellement par
147sion réelle « n’aurait pas, en tant que phénomène psychologique, sa dialectique propre » et si « certaines structures essentielles de
148intempéries critiques, personnelles et publiques, psychologiques et politiques. Mais le plus grand malentendu consiste à croire que se
149plupart des obstacles du roman — légaux, sexuels, psychologiques — qui tous écartent une occasion de mieux voir la réalité, écartent l
150 ne se puisse fonder à l’évidence dans la réalité psychologique.) Je n’ai pas varié davantage en admettant non sans ferveur, dans Com