1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
1r que la description de ces errements et de leurs punitions exigeait la forme du récit, et non plus de la simple chanson. Dans Tr
2 1946, Lettres sur la bombe atomique. iii. La guerre des gaz n’a pas eu lieu
2l’emploi de la Bombe est décisif, il n’y a pas de punition à redouter. Il est donc clair qu’on l’emploiera.
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
3s les temps, ce que les peuples d’Asie ont appelé punition, les peuples d’Europe l’ont appelé outrage. Les Tartares, détruisant
4 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
4. En faut‑il plus ou moins ? Faut‑il rétablir les punitions corporelles, comme on le discute à la Chambre des communes ? Faut‑il
5 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
5l peut recevoir, et qu’il a peut-être reçue —, sa punition sera donc d’être jeté « là où le feu ne s’éteint point ». Le néant re
6oint ». Le néant retourne au néant. Plutôt qu’une punition, c’est l’apurement d’un compte, une « constatation objective ». Conce