1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1e celle de Barrès, nous offre plus qu’un agrément purement littéraire : une leçon d’énergie. Il se pique de n’avoir pas connu, j
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
2ire ? À donner le change sur la pauvreté d’un art purement formel. Car c’est ici le tragique de cette mystification : la plupart
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Prévost, Tentative de solitude (septembre 1929)
3 s’annulent », écrit-il. Ce fou qui veut être soi purement, qui veut éliminer de soi tout ce qui est déterminé par l’extérieur,
4 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ernest Seillière, Alexandre Vinet, historien de la pensée française (octobre 1929)
4omantisme, Vinet l’avait trouvé. Mais sa position purement chrétienne — un mysticisme de cadre solidement moral, c’est-à-dire ra
5 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Gravitations (décembre 1929)
5me Max Jacob il lui arrive de situer une anecdote purement poétique dans un monde qu’il s’est créé. Jamais banal, il est parfois
6 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Jean Jouve, Paulina 1880 (avril 1926)
6n de Jouve reste indéniable : c’est son mouvement purement lyrique, sa progression accordée à celle des événements inconscients.
7 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
7elque raison de vivre, il voulait se voir le plus purement (« cette curiosité donnée comme raison d’une perpétuelle attente »),
8 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
8 invraisemblable », « fou », « hallucinant » ou « purement gratuit ». C’est de la littérature. [p. 233] À force d’avoir mérité
9 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
9t ne restera pas une réussite isolée dans l’œuvre purement romanesque de la princesse Bibesco, Catherine-Paris annonce par aille
10 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Marguerite Allotte de la Fuye, Jules Verne, sa vie, son œuvre (juin 1928)
10r conduire des millions de lecteurs dans un monde purement fantaisiste où les équations tyranniques deviennent de merveilleux ca
11 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
11tes ressemblances, qui pour d’autres paraissaient purement mystiques… Mais vous savez, « les autres » n’y comprennent jamais rie
12 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
12 particularités psychologiques, voire aux besoins purement sentimentaux qui peuvent apparaître chez les enfants ? Ce serait de l
13 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). « Belles-Lettres, c’est la clé des champs… » (janvier 1929)
13qui importe d’abord, n’est-ce point de se livrer, purement et simplement. 7. (Secret). p. 78 r. « Belles-Lettres, c’est la
14 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
14re qu’il m’arrive d’éprouver en face d’une action purement raisonnable. Ah ! quelle raison t’attirait donc ici, sinon l’espoir b
15 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
15our se constituer en dehors de Dieu sur des bases purement humaines ». Aux yeux du « séculariste », bien entendu, la question re
16i déclare nettement que son Esprit est un produit purement bourgeois, enfant du loisir économique, il lui faudra se réfugier dan
16 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
17tant » conforme à une doctrine, mais un art assez purement évangélique pour transcender la confession qui lui a permis de naître
17 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
18e ne veux pas me laisser entraîner sur le terrain purement moral ou immoral où Gide provoque ses lecteurs à le juger, sûr d’avan
18 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
19nt : elle ne trouve aucune paix dans une intimité purement humaine : Et l’homme seul répond à l’homme épouvanté 27 . Il nous
19 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
20s ressemblances, qui pour les autres paraissaient purement [p. 40] mystiques… Mais vous savez, « les autres » n’y comprennent ja
20 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
21re qu’il m’arrive d’éprouver en face d’une action purement raisonnable. Ah ! quelle raison ici t’attirait donc, sinon l’espoir b
21 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
22rouve nulle part où s’exercer : d’où les conflits purement « moraux » qui nous empêtrent, jusqu’au-delà de nos adolescences. Jeu
22 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.4. Le balcon sur l’eau
23tends encore un peu plus fort, écoute encore plus purement… Solennité autour de nous : il y a une grande lenteur. C’est l’avenir
23 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
24 Chardonne étudie dans Claire poursuit un bonheur purement égoïste, et par là si précaire qu’il côtoie bien souvent l’angoisse,
25ntatifs 33 . Bilan fort honorable du point de vue purement littéraire, si l’on tient compte de la faiblesse numérique des protes
24 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
26ée que l’on peut bien appeler scolastique, pensée purement conceptuelle et dépourvue d’intérêt humain concret. On lui dira que c
25 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
27es discussions, exciter des oppositions stériles, purement intellectuelles, forcer certains à se retrancher dans des positions q
26 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
28e notre condition, et que, enfermant les conflits purement humains dans le jeu de synthèses successives, il achemine l’espèce ve
27 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
29aissance ésotérique dans ce qu’elle peut avoir de purement « étrange » ont à peine enfiévré le jeune Goethe, que déjà la faibles
30ré mon activité extérieure et ma production comme purement symboliques, et, au fond, il m’est assez indifférent d’avoir fait des
31 signifierait un choix dont l’opération resterait purement imaginaire et vaniteuse pour nous, tant que cette pureté et cette gra
28 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
32u’appellent-ils l’action ? Est-ce un opportunisme purement tactique, d’allure électorale ? « Toutes les tentatives qui ne se fon
29 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
33ande, par exemple, que la proportion des ouvrages purement romanesques va en diminuant, et cela au profit d’une littérature qui
34ndu, la mode des discussions éthiques, d’ailleurs purement intellectuelles la plupart du temps, et le goût des « romans qui pose
35bien décevante, sitôt écarté le voile d’obscurité purement formelle dont la mode d’alors recommandait qu’on habillât la moindre
30 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
36s ceux qui accusaient la pensée barthienne d’être purement négative et désespérée. « Ici le paradoxe joue à plein — écrivait-on
31 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
37vélation qu’ils ont reçue et qu’ils reçoivent est purement « pratique », c’est-à-dire immédiate à chacun des cas de l’existence,
32 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
38t pas la considérer en face. Tant qu’elle restait purement théorique, on la célébrait, sous le nom de Progrès, comme une possibi
39eoise du travail-vertu, associée à une conception purement quantitative de l’activité, n’est plus une mystique de classe : elle
33 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
40nder si la philosophie n’allait pas démissionner, purement et simplement. W. James ne disait pas non. Mais quoi ? Laisser tomber
41ui parlent.   Peu nous importe les « conditions » purement logiques d’une vérité, qui, à nos yeux, demeure constamment jugée par
34 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
42aits, ce n’est pas encore leur échapper. Les nier purement et simplement, ou désirer leur destruction, c’est de l’utopie. Ils so
35 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
43ividualistes et personnalistes, la différence est purement verbale. Reprenons l’origine des termes. L’individu est [p. 54] défin
36 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
44a voulu faire un système. Un système tout d’abord purement critique — et légitime en raison même du grand nombre de faits dont l
37 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
45e notre condition, et que, enfermant les conflits purement humains dans le jeu de synthèses successives, il achemine l’espèce ve
38 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
46d’importance en eux-mêmes. Ils resteront toujours purement symboliques de l’obéissance à Dieu, immédiats à l’origine et à la fin
47ire Benjamin Franklin et les capitalistes. Il est purement symbolique du péché d’abord, de l’obéissance à Dieu ensuite. L’épitap
48 certains cimetières : Le travail fut sa vie, est purement païenne. Or, c’est l’épitaphe idéale pour le brigadier de choc. Stali
39 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
49u’appellent-ils l’action ? Est-ce un opportunisme purement tactique, d’allure électorale ? « Toutes les tentatives qui ne se fon
40 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
50sque les citoyens eurent compris que leur égalité purement politique était fictive 54 qu’ils commencèrent à soupçonner la duper
51oins abstraits, artificiels, imposés du dehors et purement statistiques. Le lien entre les hommes ne repose plus, aujourd’hui, q
41 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
52 même que tout le trouble vient de là. L’économie purement matérialiste serait simple, mais elle n’existe pas et c’est à cause d
53traire les communistes orthodoxes, le mode de vie purement socialiste n’est pas encore imaginable. Il dépend d’un ensemble écono
42 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
54e dans un Ordre nouveau. (Condamnation des partis purement électoraux, des moyens de propagande de masses, etc. Méfiance méthodi
43 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
55as sans transcendance, une religion dont les buts purement terrestres ne divergent plus du tout des buts de la politique, se con
56e, le culte de nos vertus utilisées pour des fins purement humaines. À force de louer la Réforme d’avoir été, comme on dit « une
44 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
57t pas la considérer en face. Tant qu’elle restait purement théorique, on la célébrait, sous le nom de Progrès, comme une possibi
58eoise du travail-vertu, associée à une conception purement quantitative de l’activité, n’est plus une mystique de classe : elle
45 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
59aits, ce n’est pas encore leur échapper. Les nier purement et simplement, ou désirer leur destruction, c’est de l’utopie. Ils so
46 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
60des Groupes est né après la guerre, de l’activité purement individuelle d’un jeune pasteur américain, Frank Buchman. On a écrit
47 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
61 à dire qu’une « science de l’homme » qui se veut purement descriptive est exacte dans la mesure où elle décrit notre dégradatio
62 psychologie de la personne parfaite se réduirait purement et simplement à son histoire, à l’énoncé des témoignages visibles qu’
48 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
63sque les citoyens eurent compris que leur égalité purement politique était fictive 7 qu’ils commencèrent à soupçonner la duperi
49 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
64 qui n’essaye même pas de le trouver, qui en fait purement et simplement abstraction, et qui s’abstrait [p. 21] ainsi lui-même d
65u’il trahit, qu’à un réformisme craintif, limité, purement défensif — celui même de M. Doumergue : c’est d’ailleurs ce dernier q
66ver par ses propres moyens. Le plan Doumergue est purement politique, administratif si l’on veut. Au point de vue économique, il
50 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
67 à cette lecture des « certitudes » mal centrées, purement traditionnelles, jamais sérieusement éprouvées ? La foi vraie suppose
51 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
68 l’auteur avec sa mort. Négation de l’humain trop purement humain dans son effort le plus « spirituel » ? On ne sait si l’auteur
52 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
69lle décrit sortant les uns des autres, par un jeu purement dialectique. Procès [p. 36] rarement troublé — le moins possible — pa
53 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
70 forces viriles. On ne peut pourtant pas le nier, purement et simplement au nom du « pacifisme », au nom d’une théorie quelconqu
54 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
71ui était la destruction de l’État, et d’une thèse purement critique tire une doctrine constructive qui aboutira nécessairement à
55 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
72et de se satisfaire d’illusions. Point de science purement technique : la sagesse de Salomon n’est pas une connaissance des « ca
56 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
73qu’après. Ainsi, tout se trouva soumis à des fins purement matérielles, dont on espérait qu’il naîtrait spontanément une culture
57 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
74re qu’un épisode, non une époque, si elle restait purement politique ». Il est incontestable que ces trois activités, commandées
58 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
75rieux de la pensée s’identifie ainsi au caractère purement potentiel de l’exercice de la pensée. (De même que pour Kant, le séri
76sée. (De même que pour Kant, le sérieux moral est purement formel.) D’où l’excessive technicité de leur langage. Avec moins de r
77se rompent le col à cette gymnastique. Elle reste purement figurée, purement verbale. Car il est entendu que le verbe est la cho
78à cette gymnastique. Elle reste purement figurée, purement verbale. Car il est entendu que le verbe est la chose du monde qui s’
79de commun qu’elles n’engagent à rien : elles sont purement descriptives. Mais n’allez pas les croire faciles pour autant. Elles
59 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
80, qui admettent une infinité de solutions, tantôt purement figurées, tantôt brutales et écrasantes, dans l’un et l’autre cas non
81t bien de ma violence spirituelle. Elle resterait purement théorique. Nous n’avons plus d’autorité, autant se taire si l’on ne v
60 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
82, tout au contraire, le rôle de la théologie sera purement et simplement de critiquer, au sein de l’Église, la prédication de l’
61 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
83 qu’après. Ainsi tout se trouva soumis à des fins purement matérielles, dont on espérait qu’il naîtrait spontanément une culture
62 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
84-même. En effet, dès lors qu’une doctrine se veut purement humaine, et historiquement valable, elle est comptable de ses déviati
63 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
85assionnent les hommes d’action et qu’ils estiment purement techniques parce qu’ils en ignorent les fins. Cette erreur des fameux
64 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
86 alors à déconsidérer le sérieux et le pathétique purement humains, en les poussant à la limite où se révèle leur impuissance ;
65 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
87 tant qu’elle reste d’usage interne, c’est-à-dire purement électoral. Mais ce n’est pas toujours possible…) Il faudrait que les
88talitaire, l’État ne peut se fonder sur des bases purement matérielles. Il lui faut la fameuse « confiance », et une confiance d
66 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
89la limite du pire désordre, et c’est la mort. Cas purement idéal bien entendu puisque l’histoire ne connaît pas d’arrêt. En réal
67 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
90té d’une constatation évidente. D’un point de vue purement esthétique, ces qualités sont assez rares, et chez Luther assez flagr
91te à de sérieuses objections. Et la démonstration purement biblique qu’on en trouvera dans le Traité du serf arbitre, malgré que
68 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
92té d’une constatation évidente. D’un point de vue purement esthétique, ces qualités sont assez rares, et chez Luther assez flagr
69 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
93 [p. 374] du pire désordre, et c’est la mort. Cas purement idéal bien entendu puisque l’histoire ne connaît pas d’arrêt. En réal
70 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
94a, œuvre, en dépit des prétentions de son auteur, purement polémique et politique. Ce sophisme consiste à enfermer les intellect
95une pensée qui a pris pour idéal de « constater » purement et simplement ce qui est. Au surplus, M. Benda se trompe quand il cro
71 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
96ne évolution très raisonnable, à des « rêveries » purement mystiques. On s’imagine couramment que la doctrine théosophique de Sw
97ressante de l’œuvre du Suédois, devait apparaître purement fantaisiste et périmée à un savant de l’avant-guerre. Swedenborg affi
72 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
98s : 1. On nous dit : ce Conseil suprême, autorité purement spirituelle (au sens le plus actif du mot, d’ailleurs) ne pourra pas
99ques) de pression. C’est en vertu de son autorité purement spirituelle qu’un Calvin domina Genève, dont il n’était même pas cito
100 pas citoyen légal. C’est en vertu d’une autorité purement doctrinale et personnelle qu’un Lénine s’imposa aux masses russes, di
73 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
101 forces viriles. On ne peut pourtant pas le nier, purement et simplement, au nom du « pacifisme », au nom d’une théorie quelconq
102’entreprise de glorification des forces humaines, purement humaines, que représente l’hitlérisme ? Ne trouverait-il pas vingt ra
103mes tentatives pour instaurer une « religiosité » purement nationale et civique, et que l’on destine à remplacer les confessions
74 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
104t désillusionnés, qui avaient cru mener un combat purement politique. Ils auront à se décider ! Certains cercles protestants, aj
75 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
105leure garantie du plaisir, c’est-à-dire de l’Éros purement charnel, et non du tout divinisé 100 . ⁂ On objecte alors que le mari
76 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
106e champ dans les territoires sudètes. Une cession purement diplomatique n’eût pas compté à ses yeux. La religion dont il était l
107mocratique apparut désorientée par cette exigence purement « rituelle ». Les uns remarquaient qu’il n’y avait guère de différenc
77 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
108u même où elle est née. Et non pas dans le milieu purement « social » au sens moderne, mais bien dans [p. 82] l’atmosphère relig
109goût des petites cours du moyen âge. Il peut être purement rêvé, et beaucoup se refusent à y voir autre chose qu’un tournoi verb
110roman breton Tristan nous apparaît comme le plus purement courtois des romans bretons, en ce sens que la part épique — combats
111isme du roman courtois. Mais cette analogie reste purement formelle. Tout au plus devait-elle favoriser la confusion moderne ent
112 la courtoisie (ici Minne), céder à la sensualité purement physique, voilà le péché suprême, originel, dans une vision cathare d
78 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
113nt d’autres sens possibles, un fait d’observation purement psychologique : la passion n’est nullement cette vie plus riche dont
114uestion, c’est la passion d’amour, et non l’amour purement profane et naturel. Voici, me semble-t-il, le principe véritable de l
115e psychologique où se traduit sans doute, le plus purement, sa nature ? » 115 Tous les [p. 178] mystiques, et sainte Thérèse la
79 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
116t (dans ce dire est la nouveauté) que la Dame est purement symbolique. Tel est le secret paradoxal de l’amour courtois : guindé
117aveu est complet cette fois-ci. Mais dans le plan purement psychologique où Corneille se place, le sens du mythe qui gouverne ce
118. Il n’est pas de cause isolée qui nous détermine purement. Entre la joie et sa cause extérieure il y a toujours quelque séparat
119. Dans l’Oberman de Sénancour, l’« obstacle » est purement intérieur, [p. 244] il est dans la dualité du moi qui ne peut ni s’af
120cide — par là même, antiromanesque — de sa nature purement intime et subjective. (Religieuse dans le cas de Gide, quasi physique
80 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
121leure garantie du plaisir, c’est-à-dire de l’Éros purement charnel, et non du tout divinisé. Je répète toutefois que le mariage
81 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
122ire d’un tel « refus » que l’Amour courtois était purement sensuel, la déduction vaudrait aussi pour sainte Thérèse ; ce dont M.
123 dernier vers indique bien que la « fossure » est purement symbolique, puisqu’elle peut exister ailleurs qu’en Cornouailles. (Te
124se du mythe nous a montré que cette antithèse est purement apparente. Mais si la vie et la Nature créée ne sont que noirceurs et
82 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
125. » Alors le doute n’est plus permis : l’analogie purement formelle que nous décrivions jusqu’ici devient une profonde identité.
126ystique privée de la grâce, réduite à ses aspects purement humains ?) Le point de départ paraît bien être une blessure qu’il reç
83 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
127 l’incarnation, se fondent sur une interprétation purement spiritualiste des Évangiles. Ils font du Saint-Esprit la Mère de Dieu
84 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
128as sans transcendance, une religion dont les buts purement terrestres ne divergent plus du tout des buts de la politique, se con
129e, le culte de nos vertus utilisées pour des fins purement humaines. À force de louer la Réforme d’avoir été, comme on dit, « un
85 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
130ume de parler de nos Alpes soit d’un point de vue purement sentimental, soit [p. 137] d’un point de vue purement utilitaire ou t
131ment sentimental, soit [p. 137] d’un point de vue purement utilitaire ou touristique, en style de Männerchor ou en style d’hôtel
86 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
132aleur et de la nouveauté perpétuelle d’un message purement biblique. C’est le premier point. Mais cela étant acquis, pourquoi l’
87 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
133 Je veux parler des États Scandinaves, et du plus purement luthérien d’entre eux, la Finlande. Si l’on me fait l’honneur de répo
88 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
134e connaît point de transcendance, et que ses buts purement terrestres non seulement ne divergent plus des buts normaux de la pol
89 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
135ents européens me paraît être celle-ci : la haine purement sentimentale du mal qui est chez autrui peut aveugler sur le mal que
90 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
136t faites elles-mêmes les critères de toute vérité purement humaine, et décrétant qu’il n’est plus d’autre vérité. Or aux yeux de
137Si la sexualité pouvait rester pure, c’est-à-dire purement animale, comme les autres fonctions du corps, le Diable ne s’y mêlera
91 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
138Si la sexualité pouvait rester pure, c’est-à-dire purement animale, comme les autres fonctions du corps, le Diable ne s’y mêlera
92 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
139ements actuels me paraît être celle-ci : la haine purement sentimentale du mal qui est chez autrui peut aveugler sur le mal que
93 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
140t faites elles-mêmes les critères de toute vérité purement humaine, et décrétant qu’il n’est plus d’autre vérité. Or, aux yeux d
94 1944, Les Personnes du drame. Introduction
141toujours attribuer à ces actes des déterminations purement humaines. Mais si notre personne reste à nos propres yeux un mystère
95 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
142aissance ésotérique dans ce qu’elle peut avoir de purement « étrange » ont à peine enfiévré le jeune Goethe, que déjà la faibles
143ré mon activité extérieure et ma production comme purement symboliques, et au fond, il m’est assez indifférent d’avoir fait des
96 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
144 de plus en plus, des préceptes d’action d’aspect purement pratique, je dirai même fastidieusement pratique, songeant à l’agacem
97 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
145 histoire de l’éternité ! Il suffit d’un courage purement humain pour renoncer le temps afin de gagner l’éternité : car je la g
98 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
146rmonter l’angoisse transcendentale par des moyens purement humains, ne saurait aboutir ailleurs que dans l’éthique de l’immanenc
99 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
147té d’une constatation évidente. D’un point de vue purement esthétique, ces qualités sont assez rares et chez Luther assez flagra
148te à de sérieuses objections. Et la démonstration purement biblique qu’on en trouvera dans le Traité du Serf-arbitre, malgré que
100 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
149 à cette âme sans visage, statistique, à ce mythe purement cérébral ? « Je ne distingue l’être qu’aux racines de l’élémentaire »
150rs peu de sens en physiognomonie : c’est un terme purement moral. La dissimulation dans un visage est, au contraire, un fait phy