1 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
1retomber dans les vieilles erreurs du capitalisme puritain qu’ils veulent combattre ? Cette critique semble pouvoir s’appliquer
2 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
2méricaine, et de toutes les « méthodes morales », puritaines. Volontaristes, pragmatistes, optimistes, scientifiques, etc. Il voit
3 n’est souvent qu’un agité. Le philanthrope et le puritain rigide ne sont souvent que des acteurs. Seule la foi peut nous rendre
3 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
4et sec, et l’on conclut incontinent à l’ascétisme puritain. On nous montre un Luther adipeux, et loin de revenir sur le premier
4 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
5la civilisation ; des anabaptistes de Münster aux puritains capitalistes ; du Roi-Soleil, prince très chrétien, à Guillaume II et
6 en pleine révolte contre la tyrannie bancaire et puritaine, Waldo Franck, a écrit une phrase qui condense très bien la substance
5 1936, Esprit, articles (1932–1962). Erskine Caldwell, Le Petit Arpent du Bon Dieu (novembre 1936)
7 Bon Dieu (novembre 1936) v Les descendants des puritains sont en train de prendre une revanche qui fait pâlir toutes nos petit
6 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
8ère Karl-Artur, en effet, il y a la tradition des puritains, mais aussi tout l’absolutisme religieux du Brand d’Ibsen, de Kierkeg
7 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
9ersonnages, Huxley certain cynisme de naturaliste puritain en révolte contre sa bourgeoisie, Dos Passos le procédé des biographi
8 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
10 plus solidement ancrées. On a peur de paraître « puritain ». On s’efforce de faire la part du feu, et l’on va même parfois jusq
11gie d’un « révolutionnaire professionnel » — donc puritain — contre cette anarchie sexuelle qu’il qualifie de « petite-bourgeois
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
12esses. 140 ⁂ Il est certain que Milton quoique puritain subit l’influence de doctrines cabalistiques aussi peu « spiritualist
13ritualistes » que possible. Mais la révolte des « puritains » contre la royauté et les évêques mondanisés, n’évoque-t-elle pas la
14voulu.) [p. 211] Avant même d’embrasser la cause puritaine, Milton cherchant un sujet d’épopée avait envisagé parfois le thème d
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
15 plus solidement ancrées. On a peur de paraître « puritain ». On s’efforce de faire la part du feu, et l’on va même parfois jusq
16gie d’un « révolutionnaire professionnel » — donc puritain — contre cette anarchie sexuelle qu’il qualifie de « petite-bourgeois
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
17— tandis que notre langage décoloré et faussement puritain correspond à une érotisation sans précédent des [p. 360] mœurs ? S’il
12 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
18licane ou du luthérianisme allemand, huguenots ou puritains, méthodistes, presbytériens, tous ces pionniers étaient d’abord des f
13 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
19re l’obsession des Inquisiteurs ou des magistrats Puritains. Comment finit cette névrose collective ? Non par la guérison de ses
14 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
20chanceté. Je pense aux vertueuses indignations du puritain tenté et qui [p. 96] se fait une caricature du vice d’autrui pour évi
15 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
21er-civilisés, le Dieu du Succès pour les robustes puritains, le Dieu philanthrope pour les avares et les timides, etc. Tout ceci
16 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
22chanceté. Je pense aux vertueuses indignations du puritain tenté et qui se fait une caricature du vice d’autrui pour éviter de l
17 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
23er-civilisés, le Dieu du succès pour les robustes puritains, le Dieu philanthrope pour les avares et les timides, etc. Tout ceci
18 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
24ine à « mal écrire » ou à « ne pas écrire » qu’un puritain à se laisser aller. Et si le puritain est un styliste de la morale, G
25ire » qu’un puritain à se laisser aller. Et si le puritain est un styliste de la morale, Gide reste un puritain du style. Peut-ê
26itain est un styliste de la morale, Gide reste un puritain du style. Peut-être tenons-nous ici le principe de l’intime hiérarchi
19 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
27dans la rationalisation et plus gaspilleur ; plus puritain et plus libre de mœurs. L’Amérique ne se définit pas. Elle ne s’expli
20 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
28 révolution dans la patrie du moralisme à la fois puritain et bourgeois. Et certes je suis loin de proposer [p. 251] qu’on décha
21 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
29ous et damner les buveurs de whisky ; ces fils de puritains, de charmants petits coquins ; ces joueurs de base-ball, de pédants l
22 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
30 n’envoie pas, on parle d’égoïsme et d’hypocrisie puritaine. Et il arrive même trop souvent que l’on parle des deux à la fois. Je
23 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
31ans la rationalisation, et plus gaspilleur ; plus puritain et plus libre de mœurs. L’Amérique ne se définit pas. Elle ne s’expli
24 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
32ale, qu’ils s’en défendent de toutes leurs forces puritaines, et que si ces forces un jour faiblissent, par accident, la revanche
33 n’envoie pas, on parle d’égoïsme et d’hypocrisie puritaine. Et [p. 55] il arrive même, trop souvent, que l’on parle des deux à l
25 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
34 propreté, de la mise au net, d’origine nettement puritaine, qui explique peut-être, en fin de compte, le phénomène du divorce am
35de la plus composite des collectivités. L’élément puritain ou d’ascendance puritaine ne représente plus en Amérique qu’une infim
36collectivités. L’élément puritain ou d’ascendance puritaine ne représente plus en Amérique qu’une infime minorité. Boston, son an
37 sont indemnes de toute trace directe d’éducation puritaine au foyer. Mais les standards moraux créés par les Pionniers leur sont
38elle et [p. 131] l’élève au niveau de la culture. Puritain ou émancipé, le jeune Américain semblerait un peu fade à nos romancie
39ls attribuent naturellement à l’action des tabous puritains, refoulés dans l’inconscient, et qui se vengent. Les statistiques de
40point de vue, que la morale bourgeoise, issue des puritains, ait été l’une des plus perverses qu’ait jamais secrétée l’humanité,
41sant la vie, provisoirement. Entre les moralistes puritains qui tentaient follement de faire « comme si » l’instinct sexuel pouva
26 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
42et les villageois de certains États sont demeurés puritains ; la jeunesse et la bourgeoisie des villes, au contraire, ne connaiss
43n lui, passe encore en Europe pour un Anglo-Saxon puritain du type dynamique, alors qu’il est en réalité et neuf fois sur dix, b
44ous et damner les buveurs de whisky ; ces fils de puritains, de charmants petits coquins ; ces joueurs de base-ball, de pédants l
27 1948, Suite neuchâteloise. VII
45 la maîtrise de soi, idéal de sportif plus que de puritain.) Il ralentit, pose un pied sur le sol, et s’appuie de la main au tro
28 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
46 la maîtrise de soi, idéal de sportif plus que de puritain.) Il ralentit, pose un pied sur le sol, et s’appuie de la main au tro
29 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
47 sur « le drame de sa vie ». Jeune homme épris et puritain, il a voulu disjoindre l’amour et le plaisir. Il croyait que « l’amou
48 biblique ; la confusion courante — non seulement puritaine — entretenue chez les jeunes bourgeois entre tabous sexuels et spirit
30 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
49ieux encore : la fille d’Européens aventuriers et puritains, les « Pères pèlerins », et d’une vaste contrée vierge. Une fille n’e
31 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
50ieux encore : la fille d’Européens aventuriers et puritains, les « Pères pèlerins », et d’une vaste contrée vierge. Une fille n’e
32 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
51formes aux recettes infaillibles, aient choqué le puritain bolchevik, c’était prévu. Mais non pas le trac visible à l’arrivée, c
33 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
52 cultures totalitaires (ou dirigées), normalement puritaines, seront bientôt débordées. Au surplus, l’accroissement quantitatif et
53s le seul nom d’impureté. C’était vider la morale puritaine de sa virtu, moins religieuse d’ailleurs que civilisatrice. D’où l’ef
54Wagner, en pleine période de censure rationnelle, puritaine et utilitaire, nous révèlent comme des sismographes les mouvements so
34 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — g. Parenthèse sur le sens des mots
55bien que la littérature contemporaine méprise les puritains et les tient pour des fous, à la fois ridicules et dangereux. Mais je
56ns la discipline sexuelle que les tendances dites puritaines ont su nous imposer dès les débuts de l’Europe, il n’y aurait rien de
57rielle, à la procréation socialisée. Et cela, nos puritains l’oublient non moins souvent. Je pose donc un problème au plus haut p
35 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
58ler du « drame de sa vie ». Jeune homme, épris et puritain, il a voulu disjoindre l’amour et le plaisir. Il croyait que « l’amou
59 biblique ; la confusion courante — non seulement puritaine — entretenue chez les jeunes bourgeois — et non seulement de son époq
60retardé par des scrupules étranges (qu’on nommera puritains pour la simple raison que les fiancés sont protestants) ; puis, quand
61? Ou simplement, de son éducation et de la morale puritaine ? La troisième hypothèse est la plus vraisemblable à première vue. « 
62lus vraisemblable à première vue. « Mon éducation puritaine avait fait un monstre des revendications de la chair » 71 . Non seule
63agressivité nécessaire pour briser ces structures puritaines, comme l’ont fait après tout d’innombrables jeunes gens élevés dans l
36 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
64vangile une « omission » qui doit faire réfléchir puritains et ascètes : lorsque le Diable tente Jésus qui a jeûné quarante jours
65 non point par cela qui, pour tous les ascètes et puritains, figure la tentation par excellence.
37 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
66e tentative. En jugeant André au nom de sa morale puritaine, la mère le rejetait aux « vices contre-nature », et en condamnant « 
67 une morale générale et très stricte, catholique, puritaine, musulmane ou marxiste, selon la coutume du pays, m’apparaît nécessai
38 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
68que patricienne, très mal vue. La Suisse moderne, puritaine et technique, ennemie de la dépense autant que de l’apparat, et même
69s ont mis les vôtres en prison ! » C’était exact. Puritain révolutionnaire, Le Corbusier l’est resté toute sa vie dans son style
70 populaire et qui est le contraire du fonctionnel puritain. Seule, peut-être, l’église de Ronchamp avec ses alvéoles creusés dan
71ne et plus réaliste après un siècle de formalisme puritain et sentimental, ne s’était élevée dans les Églises en retraite devant
72tefois, ces motivations spirituelles ou civiques, puritaines ou progressistes, éveilleraient peu d’échos populaires si elles ne se
39 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
73que patricienne, très mal vue. La Suisse moderne, puritaine et technique, ennemie de la dépense autant que de l’apparat, et même
74ne et plus réaliste après un siècle de formalisme puritain et sentimental, ne s’était élevée dans les Églises en retraite devant
40 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
75our la fidélité, ce n’est pas au nom d’une morale puritaine, comme certains l’ont cru, mais au nom d’une morale d’artiste. Tout h
41 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
76on annonçaient à la fois les régimes de dictature puritaine (dont le stalinisme allait donner le modèle) et notre société de cons
42 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
77on annonçaient à la fois les régimes de dictature puritaine (dont le stalinisme allait donner le modèle) et notre société de cons
43 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
78s. 5. On a vu que les pionniers de l’automobile, puritains du petit peuple du Middle West, érigeaient en vertu virile l’insensib
44 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
79l’époque moderne, mais aussi la plus rigoriste et puritaine dans l’exercice des libertés reconnues bonnes. Sous sa forme extrémis
80ivation religieuse. Fourier se fût bien moqué des puritains d’Oneida et de Mount Lebanon, mais eux seuls ont réalisé, l’espace d’