1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1 sur le pavé qui exhalait sa chaleur, au long des quais sans bancs pour notre lassitude. Florence s’éloignait derrière nous q
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2passons sous de hauts ponts sonores, au long d’un quai tout fleuri de terrasses ; on nous déverse dans cette foule et ces mu
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
3toutes fraîches de musiquettes et de baigneuses ; quais de Balaton-Füred aux élégances bourgeoises et militaires, idylles de
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4passons sous de hauts ponts sonores, au long d’un quai tout fleuri de terrasses ; on nous déverse dans cette foule et ces mu
5toutes fraîches de musiquettes et de baigneuses ; quais de Balaton-Füred aux élégances bourgeoises et militaires, idylles de
5 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
6rivain, peut-être génial, mais invendable sur les quais de gare. Quant aux petits éditeurs, dont j’ai parlé, il a suffi de qu
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
7Depuis une heure nous battions la semelle sur les quais déserts de ce port fantomatique, sans ville derrière lui, vaguement a
8t. Si, par cette aube de novembre, sur les grands quais de ce port atlantique, j’en étais à considérer d’un œil brûlé par l’i
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
9s cet autobus rouge qui vient d’apparaître sur le quai. Je me réjouis de ce petit voyage. Il me semble que je vais découvrir
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
10un gardien de l’ordre qui m’avait surpris sur les quais de la Seine, au plus profond d’une contemplation des eaux nocturnes.
11uvenirs d’une plage de la Baltique ; d’un bar des quais de Costanza ; de stations vides au cours de voyages fatigants. L’idée
12ristes dans les ruelles jaunes, ni d’autos sur le quai. Il y a près de Cassis une petite anse qui est pour moi le lieu du mo
9 1937, Esprit, articles (1932–1962). Marius Richard, Le Procès (juin 1937)
13 a le refuge du rêve, tout en marchant le long du Quai aux Fleurs. Mais la prière n’est pas un refuge ; elle est un acte d’a
10 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
14ut. Si par cette aube de novembre, sur les grands quais de ce port atlantique, j’en étais à considérer d’un œil brûlé par l’i
11 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
15sse petite bonne qui tire sa robe à fleurs sur le quai désert du métro, enfin un être vrai. ⁂ (Conclusion.) — S’occuper des
12 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
16e n’avais trouvé qu’un abri souterrain au bout du quai. Pendant ce temps, l’express avait changé de voie. Dans la bleuâtre o
13 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
17ube, il s’accordait quelque répit, errait sur les quais déserts du port, ou gagnait les forêts qui avoisinent la capitale. Pu
14 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
18e n’avais trouvé qu’un abri souterrain au bout du quai. Pendant ce temps, l’express avait changé de voie. Dans la bleuâtre o
15 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
19, dans le port, un petit bateau de guerre coulé à quai, coupé en deux par une bombe et couvert d’une rouille éclatante. Mon
16 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
20nceton (New Jersey), mi-octobre 1940 Au long d’un quai souterrain, après avoir traversé les parvis populeux surmontés d’une
21qué lui-même. Au crépuscule, j’aime errer sur les quais, le long des bâtiments de brique rose aux fenêtres encadrées de pierr
17 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
22uane, je la force, je patauge dans les flaques du quai, j’entends mon nom crié du pont lugubrement au mégaphone, je gravis l
23 la quittent. Déjà le bateau décolle son flanc du quai. Des œillets volent et tombent dans l’eau noire. C’est une jeune fill
24, la grande ayant été retirée. Mes valises sur le quai, sous la lettre R. Non, rien à déclarer… C’est ce qu’ils vont voir !
18 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
25it cela, le boulevard Saint-Michel ? Mais sur les quais, où le car nous dépose, j’ai retrouvé les grandes mesures de Paris. D
19 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
26que avenir démesuré. Sortie de Manhattan Sur un quai souterrain, après avoir traversé les parvis populeux surmontés d’une
20 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
27it cela, le boulevard Saint-Michel ? Mais sur les Quais, où le car nous dépose, j’ai retrouvé les grandes mesures de Paris. D
21 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
28ouvert, à mon tour, derrière l’immense façade des quais synthétiquement occidentale, tout éclatante d’ocres, de briques verni
22 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
29 aluminium, les distributeurs automatiques et les quais fleuris, composent un décor luisant et astiqué de modernisme, autour
23 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
30t il note que c’est aussi dans un train et sur un quai de gare qu’il fera la connaissance de deux de ses grands amis des ann
31 réussi à faire passer un message téléphonique au Quai d’Orsay — Philippe Berthelot se présente en personne à la prison, acc
32lendemain matin, le train stoppa un peu avant les quais de la gare de Cracovie, très loin de la sortie réservée aux Polonais.
24 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
33interrompue par des prés et des bois secrets. Les quais de gare où toutes les races du monde se mêlent à nos derniers paysans
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
34 aluminium, les distributeurs automatiques et les quais fleuris composent un décor luisant et astiqué d’un modernisme modéré,
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
35n défilent, des visages s’immobilisent le long du quai, qui vais-je reconnaître ? Et plus rien n’est étrange ni beau, tout r
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
36interrompue par des prés et des bois secrets. Les quais de gare où toutes les races du monde se mêlent à nos derniers paysans
28 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
37oie express qui menaçait de détruire les derniers quais de la Seine : « Il est temps que Paris s’adapte à l’automobile. » Cel