1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1le sert mieux la démocratie que l’Église romaine, quoi qu’en pense M. de Montherlant. Et voici, ô paradoxe, qu’il rejoint Kant,
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, Mon corps et moi (mai 1926)
2part en sont encore à des symboles équivoques et, quoi qu’ils en disent, « artistiqués », — ils n’osent plus le mensonge de l’ar
3 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
3 toute sa palette, ce charme enfin, ce je ne sais quoi qu’on cherche en vain chez beaucoup des meilleurs de nos artistes. Mais n
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4vement démodé ; je n’eus même pas le sentiment de quoi que ce soit d’immatériel. D’ailleurs le trouble où m’avait jeté la premiè
5he une incapacité définitive à se passionner pour quoi que ce soit. Cette ville, qui est toute caresses, a peur de l’étreinte… C
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
6école, vous n’aurez [p. 30] rien qui ressemble en quoi que ce soit à aucun état social existant. Ce qui est vrai, c’est que le f
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
7ites, sans doute pour m’ôter l’envie de bousculer quoi que ce soit. J’aime bien les tremblements de terre, vous tombez mal. J’ap
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
8par des syllabes de valeur rythmique équivalente. Quoi qu’il en soit, et tels qu’ils nous sont ici livrés, ces fragments sont ca
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
9aisait, car il savait qu’il était inutile de dire quoi que ce soit à cet homme en colère. Trois, quatre, cinq minutes s’écoulère
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
10 même de ses romans est un indice révélateur, car quoi qu’on dise de la différence entre la vie et le roman, la composition de c
10 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
11ent la majorité, car peu de gens sont typiques de quoi que ce soit. Il reste que certains tours de pensée ne sont véritablement
11 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
12vement démodé ; je n’eus même pas le sentiment de quoi que ce fût d’immatériel. D’ailleurs le trouble où m’avait jeté la premièr
13he une incapacité définitive à se passionner pour quoi que ce soit. Cette ville, qui est toute caresses, a peur de l’étreinte… C
12 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
14toute la misère — des protestants sans foi » 31 . Quoi qu’il en fût d’ailleurs de la portée religieuse des trois œuvres, l’on se
13 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
15voir beaucoup de grands hommes, — ni même d’avoir quoi que ce soit, — mais seulement d’être, efficacement. Et qu’il nous y aide 
14 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
16choisis. Mais simplement sa conclusion le classe, quoi qu’il en pense, dans cette phalange de rhéteurs qui va de Jaurès à Sangni
15 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
17ie, d’un seul coup éclatant. Je n’ai pas à sauver quoi que ce soit de la terre, mais seulement à recevoir le pardon. Or il n’est
16 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
18émontrer qu’il faut être chrétien pour comprendre quoi que ce soit à la pluie et au beau temps. Lord Artur. — J’ai toujours est
17 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
19ce n’est plus faire de la doctrine, mais bien, et quoi qu’on veuille, jouer le jeu commun. C’est condamner ou absoudre après cou
18 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
20un seul coup, en la donnant. Je n’ai pas à sauver quoi que ce soit de la terre, mais seulement à recevoir le pardon. Or il n’est
19 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
21roit d’être reçu par moi, mais encore d’être reçu quoi qu’il me demande, fût-ce ma mort, n’est-ce pas pour cette seule raison, o
20 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
22nt du marxisme : l’isolement cosmique de l’homme. Quoi qu’il dise, d’ailleurs, il dit plus que ses arguments. On peut aller jusq
21 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Procès, par Franz Kafka (mai 1934)
23uations de ce livre ? Cette Loi qui nous condamne quoi que nous fassions, ce Juge impitoyable, cette instance suprême qu’on n’at
22 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
24 quoi l’un des barthiens s’empressa d’ajouter : « Quoi qu’il en soit, d’ailleurs, de toutes ces métaphores, le seul fait qui dem
23 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
25i les dilettantes : ceux qui refusent d’enseigner quoi que ce soit, et même de savoir ce qu’ils disent, par crainte de prendre p
24 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
26suivantes : 1. L’Édit de Nantes a-t-il « apaisé » quoi que ce soit, en imposant à un conflit spirituel le cadre étatique d’un dé
25 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
27n « plan d’action » ne peut être rien d’autre, et quoi qu’il veuille, qu’un second 6 février. Ce serait ici le lieu de rappeler
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
28urait à surmonter, et cela d’où qu’elle vienne et quoi qu’elle veuille. Le parti national-socialiste ne se trouvait pas devant u
27 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
29uère, n’imagine rien, et s’en voudrait d’embellir quoi que ce soit de ce qu’elle touche. « Le beau est la splendeur du vrai » ré
28 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
30 notre pouvoir d’étonner l’Éternel, ni d’inventer quoi que ce soit qu’il n’ait prévu, qu’il n’ait donné, que nous n’ayons perdu
29 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
31en, aztèque… Pour autant que l’on peut comparer à quoi que ce soit de supposé connu des mouvements aussi totalement « étranges »
30 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
32ou si au contraire il pourrait lui en prêter une. Quoi qu’il en soit, le pasteur note le nom du « président » et promet de lui e
33te et puissante en l’ordre significatif du monde (quoi qu’il m’advienne), ne serais-je pas désespéré, fou de possibles manqués e
31 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
34 si, au contraire, il pourrait lui en prêter une. Quoi qu’il en soit, le pasteur note le nom du « président » et promet de lui e
32 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)
35lini, Doriot, Staline ont plus d’un trait commun, quoi qu’ils en pensent. p. 994 ae. « Jacques Benoist-Méchin, Histoire de
33 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
36cles mêmes que nous aurons à surmonter. [p. 698] Quoi qu’en pensent des observateurs trop pressés ou intéressés, il existe une
34 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
37pour les armements », c’est-à-dire on ne sait où. Quoi qu’il en soit, j’ai déjà pu constater que l’État retient 7 % de mon trait
38fondé de plusieurs critiques. Mais il conclut : — Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas nier que le Führer fait de la grande po
35 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
39ns toujours actuelles qui fondent notre fidélité. Quoi qu’il arrive, heur ou malheur, le sort du monde nous importe bien moins q
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
40 l’admettrai sans peine devant les preuves ; mais quoi qu’on pense d’une interprétation que j’ai stylisée à dessein, il demeure
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
41ns cesse à la merci du calembour le plus tentant… Quoi qu’il en soit, [p. 63] certaines convergences générales se dégagent des t
42sans parler de sa volonté de demeurer ésotérique. Quoi qu’il en soit, Chrétien de Troyes a notablement déformé la signification
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
43quiéter, de recevoir le sacrement chaque semaine, quoi qu’il advienne — et le frère se trouve guéri, parce qu’il cesse de craind
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
44ire. La pudeur classique, tant vantée, ne va pas, quoi qu’on dise, sans un appauvrissement métaphysique, générateur de confusion
45rappel de l’influence de Schopenhauer sur Wagner. Quoi qu’en aient pu penser Nietzsche, et Wagner lui-même, il me paraît que cet
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
46 dernier moyen de le déprimer par un excès voulu. Quoi qu’il en soit, cette défense était faible en regard du péril déchaîné. Le
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
47ns toujours actuelles qui fondent notre fidélité. Quoi qu’il arrive, heur ou malheur, le sort du monde nous importe bien moins q
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
48ance introduit dans l’amour un malheur essentiel (quoi qu’en ait dit tout à l’heure M. Gilson). On retrouve donc la situation du
43 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Directeurs d’inconscience (11 avril 1939)
49urs lectrices avides de « bonheur » à la recette. Quoi qu’il en soit, deux choses me frappent dans cette enquête : le profond dé
44 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
50hance de vivre une vie plus consciente et réelle. Quoi qu’il advienne, sachons voir en toutes choses la double possibilité qu’el
45 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
51ue des concessions mutuelles parussent possibles. Quoi qu’il en soit, la Diète proclama que si la paix avait été sauvée, et avec
46 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
52e se constitue proprement par le refus d’admettre quoi que ce soit de ce genre. Elle se condamne à l’enregistrement sans interve
47 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
53ois la fatigue lui laisse la faculté de constater quoi que ce soit, hors l’envie de boire et de se coucher. Eh bien ! de tout ce
48 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
54nes que rien n’arrête, et qui passeront toujours, quoi que nous fassions : elles nous demandent, à nous les Suisses, si nous avo
49 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
55ation unanime de notre volonté absolue de défense quoi qu’il arrive, est notre seule chance de salut. 4. Il n’y aurait pas de dé
56os méthodes et de certaines de nos institutions : quoi qu’en dise certaine presse, la Suisse mourra si elle se borne à se félici
57 citées n’avaient jamais fait partie de la Ligue, quoi qu’en eussent dit, deux semaines plus tôt... ces mêmes agences ! Un seul
50 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
58cessaire : « L’amour parfait bannit la crainte. » Quoi qu’il arrive. p. 193 d. « L’heure sévère », Les Cahiers protestants,
51 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
59, pour qu’elle résiste et qu’elle rayonne encore, quoi qu’il arrive, oui même si le pire arrive. Au cœur physique de notre Confé
52 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
60paradoxes politiques me paraît être la suivante : Quoi qu’il arrive le 5 novembre, l’unanimité des Américains se reformera toujo
53 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
61es, et bien d’autres encore, pourraient signifier quoi que ce soit dans un ensemble spirituel. Je dis que tout ce qui n’a pas de
54 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
62ngage même et de la possibilité de s’entendre sur quoi que ce soit. Car pourquoi fait-on des serments ? Précisément parce que l’
63e dis : — Puisque c’est absurde, pourquoi ménager quoi que ce soit ? C’était la question par excellence ! Le résumé de toutes me
64possibles, et donc toute possibilité de réponse à quoi que ce soit. Laissez-moi donc seul. C’est mon ordre. Et si vous ne me cro
65 notre monde agonise, il a sa balle dans le cœur, quoi qu’il arrive. Mais pour quoi vivions-nous naguère, et pour quoi mourrons-
55 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
66e notre orgueil, qui nous accable inconsciemment. Quoi qu’il arrive, le grand Ordre subsiste, la Partie est déjà gagnée, — le bl
56 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
67nnu l’existence de la Loi se connaît condamnable, quoi qu’il fasse : « Il n’y a pas un juste, pas même un seul », dit l’Écriture
57 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
68avec laquelle il lui arrive de prendre position — quoi qu’il en ait, et malgré son génie du scrupule — sur des questions infinim
58 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
69nt du marxisme : l’isolement cosmique de l’homme. Quoi qu’il en dise, d’ailleurs, il dit plus que ses arguments. On peut aller j
59 1946, Journal des deux Mondes. Avertissement
70s de ce qu’il s’imaginait dissimuler. Finalement, quoi qu’on dise on dit tout, si le lecteur a l’oreille fine. Il ne reste donc
60 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
71hance de vivre une vie plus consciente et réelle. Quoi qu’il advienne, sachons voir, en toutes choses, la double possibilité qu’
61 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
72ois la fatigue lui laisse la faculté de constater quoi que ce soit, hors l’envie de boire et de se coucher. Eh bien ! de tout ce
62 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
73ne vois presque personne qui cherche à renouveler quoi que ce soit… Le pire c’est que tout le monde le sait ou le pressent depui
63 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
74ue nous-mêmes. Pour moi, je poursuivrai ma lutte, quoi qu’il arrive. C’est ma santé. Dès mon premier écrit sur les choses politi
64 1946, Combat, articles (1946–1950). Post-scriptum (24 mai 1946)
75es, par exemple. Mais cela ne serait rien encore, quoi qu’en pensent quelques généraux. Je parlais de la fin du monde… — Et main
65 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
76ue nous-mêmes. Pour moi, je poursuivrai ma lutte, quoi qu’il arrive. C’est ma santé. Dès mon premier écrit sur les choses politi
66 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
77aux Français, il est indéniable que ces derniers, quoi qu’on dise, sont beaucoup plus « sérieux ». L’Amérique est du reste un pa
67 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
78! Simplement, je ne puis souffrir que vous disiez quoi que ce soit [p. 23] sur sa beauté. Je vous le répète : la beauté n’est pa
68 1947, Vivre en Amérique. Avertissement
79si pour ma part d’être agent de liaison, Européen quoi qu’il m’arrive, et persuadé que l’amitié des deux nations doit se nouer d
69 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
80est donc pas de ses dirigeants que nous attendons quoi que ce soit. Mais l’initiative intellectuelle ? Si on peut dire qu’actuel
70 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
81un des précurseurs de la Constitution de 1848. Et quoi qu’en disent les détracteurs des temps modernes, c’est une des gloires de
71 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
82nd les raisons de ne rien faire restent les mêmes quoi qu’il arrive, c’est qu’elles traduisent une certaine forme d’esprit, [p. 
72 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
83nd les raisons de ne rien faire restent les mêmes quoi qu’il arrive, c’est qu’elles traduisent une certaine forme d’esprit, une
73 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
84nd les raisons de ne rien faire restent les mêmes quoi qu’il arrive, c’est qu’elles traduisent une certaine forme d’esprit, une
74 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
85ne commune patrie ne nous est point étrangère… Et quoi qu’en disent les détracteurs des temps modernes, c’est une des gloires de
75 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
86 Mais d’autre part, il faut se garder d’y ajouter quoi que ce soit qui viendrait compromettre l’évolution normale vers une Fédér
76 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
87de ruptures, tant de refus de prendre la suite de quoi que ce soit, de ressembler à qui que ce soit, finissent tout de même par
77 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
88finie — ou absolue — c’est-à-dire indépendante de quoi que ce soit que l’Allemagne réelle fasse ou non, soit ou non, cette peur
78 1955, Preuves, articles (1951–1968). De gauche à droite (mars 1955)
89buer à l’échec de la CED. Nous ne le ferons pas ; quoi qu’il arrive maintenant […] un premier bénéfice nous est acquis pour l’hi
79 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
90rce. L’Occident n’a donc pas de motif de redouter quoi que ce soit d’un libre échange conforme à l’essence même de la culture. N
80 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
91t un principe progressiste ; et la France a tort, quoi qu’elle fasse. Voilà bien des raisons. La première suffisait. Éloge de
81 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
92p. 10] je crois à l’unité finale du genre humain, quoi qu’il en soit de la question des origines dont nous ne savons encore à pe
82 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
93clare périmée n’est pas seulement la Thora juive (quoi qu’il en pense) mais c’est le système entier du monde antique, oriental a
83 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
94et l’axe Galilée, à très juste titre, décide que, quoi qu’il dise devant l’Inquisition, la Terre tourne pourtant. Mais il est de
84 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
95férer nous paraît en soi supérieur à ressembler à quoi que ce soit, surtout lorsqu’il s’agit de ressembler aux chefs-d’œuvre. C’
85 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
96e. Or ces hommes ne sont pas des produits du sol, quoi qu’en dise une certaine littérature, mais les produits d’une tradition. I
86 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
97araît » s’est bien conduit pendant la Résistance, quoi qu’il ne fût pas communiste. Il en déduit que de Gaulle n’est pas un dict
87 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
98matériels et moraux, produits par cette activité. Quoi qu’on en pense, un fait demeure indiscutable : le concept de culture en s
88 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
99e nom d’amour que lui donne l’Occident moderne, — quoi qu’en pense la morale moyenne (très rarement codifiée, longuement invétér
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
100 et trouvailles archéologiques les plus récentes. Quoi qu’il en soit de toutes ces hypothèses, ou de ces preuves, si l’on en rev
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
101ospérité ! Quel grand et magnifique spectacle ! … Quoi qu’il en soit, cette agglomération arrivera tôt ou tard, par la force des
91 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
102des médiocres et l’honneur aux moyens. Si j’avais quoi que ce soit à vous recommander, ce serait d’exiger des médiocres une extr
92 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
103s de création littéraire sont vite abandonnés : « Quoi qu’il en soit, Joseph, je ne pense pas que vous serez jamais un écrivain 
93 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
104aussi finalement : entre la passion et l’aventure quoi qu’il advienne et l’expérience enregistrée et méditée, qui composent la s
94 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
105achées, des motifs présumés et des sincérités, et quoi qu’on pense des procédés gaulliens, que tous décrient, deux politiques s’
95 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
106s sacrifices et non sans compromis difficiles. Et quoi que l’on pense d’ailleurs sur ce sujet, qui est au centre de mon ouvrage,
96 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
107iment de la nationalité existe dans nos cœurs. Et quoi qu’en disent les détracteurs des temps modernes, c’est une des gloires de
97 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
108n’est pas seulement inévitable : il est conforme, quoi qu’on pense, à un fédéralisme bien compris. Car le fédéralisme n’est pas
98 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
109des jugements plus nuancés ou dialectiques.) Mais quoi qu’on pense de ce portrait du Suisse moyen, ce n’est pas encore un portra
99 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
110des jugements plus nuancés ou dialectiques.) Mais quoi qu’on pense de ce portrait du Suisse moyen, ce n’est pas encore un portra
100 1965, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Que signifie pour vous la formule célèbre ‟Ecclesia reformata semper reformanda” ? » (29 octobre 1965)
111 porte et toute l’Église romaine a pu l’entendre, quoi qu’en décide finalement son chef. Qu’avons-nous de pareil ? Et je ne dis