1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1n voir la raison dans la force de la personnalité révélée ou dans la noblesse de sa soumission. Périlleuse carrière de la grand
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
2ignificative pauvreté idéologique et morale qu’il révèle. Le style brillant et elliptique qui tend à devenir notre poncif mode
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Prévost, Tentative de solitude (septembre 1929)
3 de Spinoza. Une ironie dure, la densité du style révèlent seules l’écrivain ; et aussi quelques sentences : « C’est de la faibl
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
4oriques d’une conception qui, de plus en plus, se révèle à la base de tous les problèmes modernes en littérature. Jacques Rivi
5 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cocteau, Rappel à l’ordre (mai 1926)
5isons pour aller vite que sa recherche de l’ordre révèle simplement [p. 662] une volonté de construire jusque dans le grabuge,
6 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
6âcherait d’épouser le dynamisme spirituel qu’elle révèle, puis de les situer dans l’univers humain ». M. Fernandez a tout le t
7 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
7 l’acte gratuit une valeur morale en disant qu’il révèle ce qu’il y a de plus secret dans la personnalité. Ce serait un moyen
8je réponds que le mensonge est sincère aussi, qui révèle mon besoin de mentir. Il devient dès lors impossible de faire rien qu
8 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Drieu la Rochelle, La Suite dans les idées (mai 1927)
9 n’est pas beau, mais on y sent une « patte » qui révèle encore dans le fond quelque chose de solide, d’authentique. J’aime ce
9 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
10ais par vous voir partout. Chaque visage de femme révélait soudain un trait de votre visage. Il aurait fallu courir après celle-
10 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
11toresque, vous témoignez d’un goût du bizarre qui révèle le littérateur. Nous ne pouvons pas faire que nous n’ayons rien lu. V
11 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
12enir à une liberté plus haute. Or, la technique a révélé des exigences telles que l’Esprit ne peut les supporter. Il abandonne
12 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, Les Conquérants (décembre 1928)
13ses, Malraux fait preuve d’un art du détail où se révèle le vrai romancier. On serait parfois tenté de le rapprocher de Morand
13 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Rolland de Renéville, Rimbaud le voyant (août 1929)
14de l’être le plus monstrueusement pur qui se soit révélé par le truchement de la poésie française. — Livre un peu didactique,
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
15 impérialisme, plus-value. — Qui donc nous aurait révélé de bonnes raisons brutales, de bonnes raisons humaines, de nous intér
16rler de Luther et de la Vierge de Lourdes, à leur révéler les culottes de chez Esders. » N’insistons pas sur ce Luther prêché p
15 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
17un grand théologien. Il s’agit maintenant de nous révéler ce « héros de la foi », ce maître de la pensée chrétienne tragique, p
16 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
18ous paraissent intéressantes par tout ce qu’elles révèlent de la mentalité des écrivains et des peuples dont elles émanent. La m
17 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
19ants devant la beauté singulière de l’âme qu’elle révèle. Une âme qui sent tout avec force et délicatesse, éprouve tous les pe
18 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
20er les héros de ses récits, mais dont lui-même se révèle dépourvu dans une mesure qui est celle, exactement, de son art, — con
19 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
21uvert, les secrets de la vie intime n’étaient pas révélés parce qu’on les cachait en Dieu et qu’une sainte pudeur en dérobait l
22nt ouvertes à tous les regards, les cœurs se sont révélés et leur souffrance s’est écrite dans les pages innombrables de notre
20 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sarah, par Jean Cassou (novembre 1931)
23et persuasive. Son espagnolisme et son germanisme révèlent ici d’heureuses complicités sentimentales. Ce qui gêne pourtant, en p
21 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
24bilation nostalgique, mais d’une fièvre brève qui révélait la trouble densité de l’atmosphère. La rumeur de l’express Mitropa da
22 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
25n seule, par la souffrance qu’elle entraîne, nous révèle le sens réel de nos vies, et peu à peu, de leurs moindres rencontres.
23 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
26d’un domaine et d’une famille dont la mystique se révèle au cours d’un épisode central traité en profondeur, — roman-plongée p
27ue Jésus n’a jamais craint. Et c’est en quoi elle révèle la faiblesse de sa théologie. Car il est certains cas où celui qui cr
24 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
28 » dans nos actions ce que Dieu jugea bon de nous révéler dans l’Évangile. Et en présence de l’intempérance de [p. 307] langage
29 savoir plus que ce que la nature visible nous en révèle. Cette attitude s’accuse de plus en plus à mesure que Goethe avance e
30 là porter un jugement avant tout partial, et qui révèle notre insuffisance autant que la sienne ? Certes, hic et nunc, dans l
25 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
31, et c’est par là surtout que M. Thierry Maulnier révèle ses origines politiques, et peut-être aussi sa jeunesse. Il critique
32re, il en émane une sorte de mépris satisfait qui révèle un intellectuel déchaîné plus qu’un partisan convaincu. On sent bien
26 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
33 la littérature, puisque écrire signifie pour lui révéler, parler, crier, miraculer le réel. Au contraire l’on peut considérer
27 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
34philanthropiques. Il faut avouer que l’instrument révèle son insuffisance quand c’est un virtuose qui se mêle d’en jouer. Mais
28 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
35ette « générosité » malgré tout équivoque. La foi révèle une réalité essentiellement différente et qui enveloppe tout ensemble
29 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Cahier de revendications [Présentation] (décembre 1932)
36us encore par leurs revendications constructives, révèlent peut-être, dans leur diversité, les premières lignes de force d’une n
30 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
37de ce désordre : jusqu’à ce point où le marxisme, révélant sa vraie nature, apparaît comme un cas privilégié de la folie capital
31 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
38os désirs et nos ambitions que pour mieux nous en révéler l’essentielle inanité. Sénèque nous apprend que l’on n’échappe point
32 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
39etant l’homme dans une situation dramatique ; lui révélant le néant de ses idoles et la nouveauté inénarrable de l’instant où la
33 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
40. Tel est le premier succès de cet ouvrage. Il en révèle peut-être aussi certain défaut : Albert-Marie Schmidt domine trop con
34 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
41ces dont ils sont chaque jour témoins ou victimes révèlent un vice profond de la société actuelle. De là à se dire révolutionnai
35 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
42 idéaliste » au sens vulgaire de ces termes. Marx révélait ainsi à cette bourgeoisie la vraie nature de la société moderne. Aux
43ritique, une fois accompli, le déterminisme s’est révélé incapable de soutenir l’élan révolutionnaire originel. Telle est la c
44 irresponsable, obéissant aux seules lois que lui révèle la science, nouvelle théologie. Elle tend à rendre les hommes interch
36 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
45est l’homme ? Il ne se connaît pas. L’Évangile le révèle à lui-même, comme perdu, et par cette révélation, sauvé. Ainsi l’homm
37 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
46us encore par leurs revendications constructives, révèlent peut-être, dans leur diversité, les premières lignes de force d’une n
47de ce désordre : jusqu’à ce point où le marxisme, révélant sa vraie nature, apparaît comme un cas privilégié de la folie capital
38 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
48t ces problèmes « autonomes » à leur tour se sont révélés si urgents que la doctrine, toujours ajournée sous d’excellents préte
49i ne se mesure pas à l’aune des bourgeois, qui se révèle par les témoignages de la liberté qu’elle assure. Ordre secret et fra
39 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
50, en temps normaux, incomber à tout homme normal, révèlent une profonde incertitude : non seulement c’est le sens politique qui
40 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
51c’est bien assez ! ». Ou bien le primum vivere se révèle imparfait ; il lui manque quelque chose : pourra-t-on l’ajouter après
41 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
52maux dont nous souffrons, et le bien qui nous les révèle. En vérité, nous connaissons bien mieux ce qui nous blesse que la nat
53 Rembrandt, des amas d’ombres grouillants d’êtres révélés et saisis par le droit flot de la lumière, les replis de la vie quoti
42 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
54 réunit, les confonde : tout au contraire, il les révèle bien distincts, et agissant chacun à leur manière ; car autrement, où
55ainement imaginable hors de la consistance qui la révèle et l’effectue. Corps et âme sont un seul et même être ; ils naissent
56un corps en mouvement. C’est parce que Dieu s’est révélé dans un corps d’homme [p. 382] que l’esprit, parmi nous, n’est rien —
43 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
57 ce pouvoir n’a pas d’autre fondement que l’ordre révélé par Jésus-Christ. Si le tu a le droit de venir troubler ma quiétude,
44 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
58lui des humains, c’est à la raison seule qu’il se révèle, et ce n’est plus la peur du sang qui lui répond, mais la crainte maj
45 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
59 soutenue. L’aîné, c’est ce Rouveyre que nous ont révélé des dessins cruellement dépouillés et des essais à coup de griffes su
46 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
60e imposée par l’objet du livre. Roger Breuil nous révèle une espèce de Français dont il est, sauf erreur, le premier à parler 
47 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
61t ses contemporains qu’à l’instant où lui-même se révèle à eux. Et des deux brigands du Calvaire, l’un seulement devient le co
62 le chemin, mais non pas cet instant où Christ se révèle. C’est sous ce signe critique radical que nous plaçons les essais qui
48 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
63nsée qui tienne compte de cette crise essentielle révélée par l’échec des synthèses hégéliennes comme constitutive de l’humain,
49 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
64r la méconnaissance des réalités spirituelles, se révélera bientôt inefficace dans la pratique. Méconnaissance de réalités spiri
50 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
65on. Quand la masse des problèmes qui se posent se révèle soudain plus pesante que les forces qui sont encore vives dans l’ordr
66tatation d’un mal actuel, mais ce mal n’a pu être révélé que par la connaissance d’un bien nouveau, d’un bien qui, lui, ne pos
51 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
67e conquête précise, un vice profond que le succès révèle. ⁂ Cette fatalité, ce vice, de Man ne les a pas nommés. Préoccupé exc
68raux de l’histoire, et par là même sa critique se révèle plus féconde du point de vue de la culture. Mais on peut se demander
69es débuts du xxe siècle vont-ils sans doute nous révéler plus aisément la nature spirituelle de l’erreur qui, peut-être, affec
52 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
70ouble fatalité que l’histoire de la bourgeoisie a révélée au dernier siècle. Née de l’effort de l’homme contre les choses et co
71e se met à régner à leur place, et sa tyrannie se révèle plus inhumaine encore que n’étaient leurs caprices. Le savant et le t
53 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
72t vraie, se corrompt. L’anarchie de notre langage révélera l’anarchie spirituelle d’un monde où la mesure est morte. Enfin les t
54 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
73r exemple une mesure imposée par l’État et qui se révèle incapable d’épouser, pour le vivifier, le mouvement de l’esprit créat
55 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
74 l’on veut, [p. 87] de la situation intenable que révéla la grande guerre. Cela ne pouvait pas durer. Les masses ne pouvaient
56 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
75 de masse. La culture soi-disant prolétarienne se révéla finalement ce qu’elle était dès le début : culture socialiste, config
57 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
76etter l’enthousiasme en faveur du énième Plan, se révèlent dérisoires et dégradants dès qu’il s’agit de la culture. Dérision et
58 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
77aire maintenant le dernier pas : si une mesure se révèle trop étroite, c’est que la fin qu’elle prépare et symbolise est elle-
59 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
78s d’un ciel unique. C’est là seulement qu’elle se révèle à nous, comme un jugement porté sur cette situation. Je ne crois pas
79ons-y garde ! Ces deux faits sont spirituels. Ils révèlent l’existence d’un appel que la culture ne peut plus ignorer. Notons au
60 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
80e et ce corps, cette pensée profonde et ce qui la révèle au jour, cet esprit qu’on dit pur, et l’acte qu’il atteste. Le moteur
81ons qu’il s’agit d’un ouvrage dont la composition révèle un emploi maximum des instruments de travail fournis par l’université
82l’élément pédagogique de son activité qui va nous révéler que le cercle est vicieux. L’histoire, la psychologie, la philosophie
83s. b) Mais la notion d’assurance matérielle nous révèle une attache plus intime encore, s’il se peut, de l’étatisme [p. 187]
84et jusqu’à l’Université. Mais si le communisme se révèle impuissant ; et si la [p. 189] dictature, comme il faut bien le crain
61 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
85t pas théorique. Car si notre culture libérale se révèle impuissante à ressaisir les secrets de sa force, et la conscience de
86ce. Le vrai sérieux de la vie et sa réalité ne se révèlent à nous qu’au point où nous heurtons ces limites extrêmes de notre con
87ivision de la pensée et de ses risques. Et ce qui révélera dans un auteur l’autorité, ce sera le sens de l’immédiate prise de l’
88erain de Dieu. C’est en s’y soumettant qu’elle se révèle à l’homme, lorsqu’elle s’incarne dans le Fils pour agoniser sur la Cr
89ci l’on nomme la Personne, celui que l’Évangile a révélé lorsqu’il nous a montré dans chaque homme le Prochain. Les contradict
62 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
90 de masse. La culture soi-disant prolétarienne se révéla finalement ce qu’elle était dès le début : culture socialiste, config
91s d’un ciel unique. C’est là seulement qu’elle se révèle à nous, comme un jugement porté sur cette situation. Je ne crois pas
92ons-y garde ! Ces deux faits sont spirituels. Ils révèlent l’existence d’un appel que la culture ne peut plus ignorer. Notons au
63 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
93Si mes reproches leur paraissent porter à faux et révéler une simple méconnaissance des possibilités infinies d’interprétation
94volonté de Dieu que ce qu’il lui a plu de nous en révéler dans l’Écriture, et par l’action du Saint-Esprit, grâce auquel l’Écri
95s par l’Église historique à son Chef, qui lui fut révélé dans l’Écriture, et non ailleurs. Il reste à dire ceci : Et nous, cro
64 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
96éparèrent sa mort, il « changea de direction » et révéla le sens dernier de toute son œuvre. Il est juste que ce destin se rép
97rement humains, en les poussant à la limite où se révèle leur impuissance ; puis à montrer que l’éternelle vérité n’est encore
65 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
98 « faire de la politique », — ce malaise irritant révèle une profonde incertitude : non seulement c’est le sens politique qui
66 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
99ectuel » de ma sorte et les habitants du pays, se révèlent bons, mauvais, ou simplement indifférents (je veux dire féconds, irri
100es plateaux rocheux, pourpres, jaunes et noirs se révèlent au-delà de la plage, nouveau pays tout grouillant de merveilles, d’ea
67 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
101ous masquer ce désespoir total, mais pour nous le révéler en nous montrant sa fin, que Dieu est né, mort, ressuscité. Palavas
102is n’est-ce pas une étrangeté plus aiguë que nous révèle cette foi toute quotidienne aux « signes », cette activité créatrice
103emeurer identique, la démoralisation grandissante révèle pourtant l’empiètement excessif du général dans la vie réelle. Telle
104ensée ou des sentiments. Aigreur et nervosité qui révèlent surtout un refoulement séculaire de ces questions. Plusieurs générati
105ne dans sa chambre ou au café, celui-là peut vous révéler la vraie raison d’une communion entre deux hommes : c’est toujours un
68 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
106ante espèce. En attendant, toute cette cacophonie révèle qu’il y a quelque chose de sérieusement détraqué dans ces populations
107ou entends, et tiens-toi seulement à ce qui s’est révélé à ton être intérieur. » Je refermai alors mon livre et me mis à regar
108que tu vois et tiens-toi seulement à ce qui s’est révélé à ton être intérieur. » Je voyais la laideur et la beauté des hommes,
69 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
109ce [p. 372] pas une étrangeté plus aiguë que nous révèle cette foi toute quotidienne aux « signes », cette activité créatrice
110emeurer identique, la démoralisation grandissante révèle pourtant l’empiètement excessif du général dans la vie réelle. Telle
111ne dans sa chambre ou au café, celui-là peut vous révéler la vraie raison [p. 377] d’une communion entre deux hommes : c’est to
70 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
112nborg, son expression le trahit à chaque page, et révèle un parti pris assez brutal de réduction du mystique à l’illusoire. Pa
71 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
113es plateaux rocheux, pourpres, jaunes et noirs se révèlent au-delà de la plage, nouveau pays tout grouillant de merveilles, d’ea
72 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
114verse des économistes, que le xixᵉ siècle n’a pas révélé de nouveaux aspects essentiels de la maladie capitaliste. Il n’a fait
73 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
115 Conscience vague, sans doute, et obscure, qui se révèle dès l’abord sous forme d’un malaise politique, dont on peut prédire q
116uvoir légal, le dilemme suivant ne tarde pas à se révéler insoluble : ou bien, pour assurer une soi-disant liberté, on cherche
74 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
117 dans la présence du régime, quelque chose qui me révèle sans doute l’un de ses aspects les plus profonds. Dans cette église b
118expliquer leur situation, telle que le Führer l’a révélée à leur raison. Ils vous expliquent les lois biologiques de la race, l
119our une idée que son triomphe tuera peut-être, ou révélera fausse et mauvaise. Pour mourir « en connaissance de cause », il faud
120dans la certitude, parce que [p. 32] sa foi lui a révélé la fin absolue de l’Histoire : la catastrophe et la résurrection pour
121t. Lorsque j’essaye d’évoquer ce discours qui m’a révélé « leur » secret, pour peu de passion que j’y mette, on m’apprend que
122es personnes, et l’on adore un Dieu cosmique, non révélé, non incarné, qui est l’instinct sublimé de la masse, le bain tiède o
75 1938, La Vie protestante, articles (1938–1961). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
123’hégémonie française est une part indiscutable et révélée du plan de Dieu pour notre époque ? Je me demande si la campagne en f
76 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
124’influence, du xiie siècle jusqu’à nos jours, se révèle exactement assimilable à celle d’un mythe. Tristan est un roman « cou
125pour celui que le mythe vient tourmenter sans lui révéler son secret, il n’est d’au-delà de la passion que dans une passion nou
126 me rend sceptique quant à leur efficacité : elle révèle l’étendue du désastre, sans apporter les éléments d’une révolution [p
77 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
127l’autre. L’analyse des légendes courtoises nous a révélé que Tristan n’aime pas Iseut mais l’amour même, et au-delà de cet amo
128, et il n’exige pas moins que cet engagement pour révéler sa vérité. Et c’est pourquoi l’homme qui croit au mariage ne peut plu
129s les barbares. Mais le viol, comme la polygamie, révèle que l’homme n’est pas encore en mesure de concevoir la réalité de la
130ant ramené à la passion. L’attitude humaine qu’il révèle est l’antithèse exacte de la passion : c’est une affirmation de la va
131gardée au nom de ce qui ne change pas comme nous, révèle peu à peu son mystère : c’est qu’au-delà de la tragédie, il y a de no
78 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
132urs, les sermons et les satires de ce siècle nous révèlent qu’il connut une première « crise du mariage ». Elle appelait une réa
133s au point de désordre social où l’immoralisme se révèle plus exténuant que les morales anciennes. Le culte de l’amour-passion
134et menace de le tuer dans son bain. Alors, il lui révèle la mission dont le roi Marc l’a chargé. Et Iseut lui fait grâce, car
135a Gascogne est bien connue : félon sera celui qui révèle les secrets de l’amour courtois. Ce seul exemple suffirait à démontre
136re éprouver. Ainsi, le vrai sujet d’une œuvre est révélé par la nature des « trucs » que l’auteur fait intervenir, et qu’on pa
137 que la gratuité même des obstacles invoqués peut révéler le vrai sujet d’une œuvre, la vraie nature de la passion qu’elle met
138ur. Pas un des obstacles qu’ils rencontrent ne se révèle, objectivement, insurmontable, et pourtant ils renoncent à chaque foi
139manière fatale, et mieux encore bu par erreur, se révèle désormais nécessaire. (Thomas, qui cherche à diminuer le rôle de cett
140urd’hui. Le succès prodigieux du Roman de Tristan révèle en [p. 54] nous, que nous le voulions ou non, une préférence intime p
141soi. Et l’obstacle suprême, c’est la mort, qui se révèle au terme de l’aventure comme la vraie fin, le désir désiré dès le déb
142e question — à poser une dernière relation qui se révélera peut-être, en fin de compte, la plus fondamentale de toutes. Connaîtr
79 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
143 de la religion des druides. Car c’est ici que se révèle la convergence des mythes iraniens, gnostiques, et hindouistes avec l
144 seul fait que les troubadours les fréquentassent révèle tout au contraire les tendances [p. 90] hérétiques de ces cours. Voic
145s amants à l’autorité orthodoxe, c’est-à-dire qui révèlent à la censure dogmatique le sens secret des allégories. Or dans la plu
146gien, poète, et conscient de ses choix, Gottfried révèle beaucoup mieux que ses modèles l’importance proprement religieuse du
147i même s’en étonner, apparemment. Il développe et révèle ainsi tout le catharisme latent de la légende sans auteur. 91 [p. 
148que dans son enseignement, le mythe de Tristan se révèle comme foncièrement hérétique et dualiste. Il n’y a pas place, ici, po
80 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
149réalisation »… ⁂ Si délicate et périlleuse que se révèle toute comparaison entre deux formes de mystique — et d’autant plus qu
81 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
150oubadours, de même que c’est au crépuscule que se révèlent les sept couleurs dont le grand jour faisait une seule lumière, tromp
151sfiguration, l’instant où ce qui était la Nuit se révèle le Jour absolu. Mais faute d’atteindre cette limite, un Racine se con
152nvite à prendre on ne sait quel « plaisir », cela révèle en définitive d’assez morbides complaisances à la défaite de l’esprit
153-là ne pourra s’opérer qu’à la faveur d’une crise révélant à Racine lui-même la vraie nature de son délire. Phèdre est un moment
154ir de quelque chose d’entièrement inconnu, qui se révèle uniquement par un besoin, par un malaise, par un vide, à la recherche
155érieure. La morbidesse bouleversante des mélodies révèle un monde où le désir charnel n’est plus qu’une dernière et brûlante l
82 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
156s cette guerre et ce jeu de l’amour que le siècle révèle peut-être ses qualités les plus profondes, ses ressources les plus se
83 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
157pour celui que le mythe vient tourmenter sans lui révéler son secret, il n’est au-delà de la passion que dans une passion nouve
158 me rend sceptique quant à leur efficacité : elle révèle l’étendue du désastre, sans apporter les éléments d’une révolution à
84 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
159l’autre. L’analyse des légendes courtoises nous a révélé que Tristan n’aime pas Iseut mais l’amour même, et au-delà de cet amo
160, et il n’exige pas moins que cet engagement pour révéler sa vérité. Et c’est pourquoi l’homme qui croit au mariage ne peut plu
161s les barbares. Mais le viol, comme la polygamie, révèle que l’homme n’est pas encore en mesure de concevoir la réalité de la
162ant ramené à la passion. L’attitude humaine qu’il révèle est l’antithèse exacte de la passion : c’est une affirmation de la va
163gardée au Nom de ce qui ne change pas comme nous, révèle peu à peu son mystère : c’est qu’au-delà de la tragédie, il y a de no
85 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
164st l’erreur sur le sens d’abord, puis la tendance révélée par l’erreur qui m’intéresse, qui signifie et qui ajoute un trait rem
165Le pénétra de ses ardeurs Et son cœur brûlant Lui révéla la source Des peines dont il souffrait. Alors commença pour lui une a
86 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
166cisément, ne serait pas le domaine où Don Juan se révèle le moins dangereux. (Appelons ici danger ce qui peut compromettre un
167utes les règles du jeu, il faut qu’une passion se révèle ; ou la mort, ou la vie éternelle. Il faut donc que Don Juan disparai
87 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
168t et aime le secret de la liberté, que Vinet nous révèle en écrivant : « C’est pour obéir que nous sommes libres ». Vinet ente
169, aller au-delà, et dans un sens qui ne peut être révélé que par la foi. Maintenant donc, il s’agit pour nous tous de reconnaî
88 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
170 défendre. Mais en même temps, une possibilité se révèle, d’élargissement européen ; un appel, voire une exigence, qui nous fa
171 faut en « partir » justement, si l’on veut qu’il révèle son sens. Aucun fait n’a de sens en soi. L’esprit seul donne un sens
172cielles, mais des différences essentielles qui se révèlent complémentaires. Qu’on ne dise plus : « Renonçons à ce qui nous disti
89 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
173ixer dans l’une ou l’autre des figures qu’il nous révèle au cours de ce Journal ; mais le malaise du critique commence au-delà
174la même que certains chrétiens désireraient lui « révéler ». Le problème de la conversion devient pour lui le problème négatif
90 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
175 ce plan et [p. 39] à cette intention — en partie révélés — que les actes des créatures pourraient être jugés sans erreur. « Ne
176 ou de péchés dans une vie, que le mal finira par révéler une espèce de consistance propre, — apparence encore, mais active, co
177i prend ses décisions, le seul auquel pourrait se révéler le Tentateur ? 12. Le sophisme L’Ange déchu nous dit : je suis ton
178ssimulé ne perde sa puissance à mesure qu’on le « révèle » comme disent les photographes, et qu’on le prive ainsi du bénéfice
91 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
179otre salut éternel. Le véritable Antéchrist ne se révélera qu’à la fin des temps, comme notre accusateur impitoyable. Et alors n
180ue tout s’écroule. Partout où une faiblesse s’est révélée, il l’a châtiée sans scrupules ni pardon. Il a été le châtiment autom
92 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
181 et nous attend dans nos vertus. Sachant qu’il se révèle trop aisément à l’occasion de nos malheurs, de nos crimes et de nos d
93 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
182l’Incarnation, c’est-à-dire Dieu caché autant que révélé dans l’homme Jésus. Et quelques-uns seulement surent connaître le Chr
183eligions que nous confabulons en dehors de la foi révélée. Le Diable nous empêche de reconnaître Dieu dans Jésus-Christ, mais à
184 car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les deux » (Matthieu 16). Sur
185odernes » des sentiments et de leurs modes que se révèle de la manière la plus précise l’œuvre du Diable. Ce qui distingue l’a
186ière-pensée, allusion perpétuelle et nostalgique, révèle toute l’étendue de notre ennui, le dégoût de l’homme moyen pour sa vi
187itiques, nos drames intimes ou internationaux, se révèlent comme des situations sans issue, reconnaissons l’œuvre du Diable. Il
94 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
188soire d’être sans péché. Il nous est au contraire révélé par le Christ lorsqu’il accepte de mourir en assumant tout le péché d
189ouvrir la catholicité fondamentale, déterminée et révélée par Dieu comme étant l’ordre de sa Création. Et nous avons à redécouv
190né ; l’absolu d’un bien et d’un mal déterminés et révélés par Dieu comme étant l’ordre de sa Volonté. Toute ma confiance repos
95 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
191l’Incarnation, c’est-à-dire Dieu caché autant que révélé dans l’homme Jésus. Quelques-uns seulement surent reconnaître le Chri
192eligions que nous confabulons en dehors de la foi révélée. Le Diable nous empêche de reconnaître Dieu dans Jésus-Christ, mais à
96 1944, Les Personnes du drame. Introduction
193de l’un à l’autre. Par l’homme insuffisant qui se révèle dans l’auteur, donc par l’auteur aussi, qui révèle trop peu d’homme.
194évèle dans l’auteur, donc par l’auteur aussi, qui révèle trop peu d’homme. On cite ordinairement la phrase des Pensées pour ét
195 Et cela tient à la nature de la personne qui s’y révèle. ⁂ S’il est vrai que la personne pure consiste dans la pure coïnciden
196our orienter ses données naturelles vers des fins révélées par l’Esprit, il est bien clair que la personne, pure ou impure, ne s
197 car ce ne sont pas la chair ni le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. » (Matt. XVI, 15-17
198hrist incarnée dans Jésus, la foi seule peut nous révéler notre vocation singulière, dans le temps qu’agissant par nos mains, e
97 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
199a littérature, puisque écrire signifiait pour lui révéler le surréel et miraculer le réel. Au contraire, l’on peut affirmer san
98 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
200quait, et qui, vaincue par une telle victime, lui révéla dans les derniers instants le vrai sens, la valeur de destin de la pe
201orte que chaque exigence qui paraît en nous, nous révèle un complexe nouveau. Et la simplicité ne résulte jamais que d’un refu
99 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
202compris comme une illustration de l’état de péché révélé par l’instant de la conversion. Cette vision de l’homme arrêté pourra
203on défaut, avec les intendants ; et comme cela se révèle à peu près impossible, pour s’acquérir certaines complicités parmi ce
204 pensée et toute rencontre, paraissent maintenant révéler quelque [p. 122] erreur, quelque défaut subtil mais essentiel, quelqu
205ont parlait Kierkegaard, en connaissance de cause révélée, — le péché — n’est chez Kafka qu’un sentiment diffus mais en même te
206ouer le péché du monde, car c’est leur foi qui le révèle dans l’instant même où elle révèle le pardon. Selon l’image de Thérès
207eur foi qui le révèle dans l’instant même où elle révèle le pardon. Selon l’image de Thérèse d’Avila, souvent réinventée par l
100 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
208et de la connaissance de la foi. Car la foi seule révèle la nature radicale du péché. Luther insiste sur cet extrémisme évangé
209besoin de la foi ?… Ce serait un Dieu stupide qui révélerait aux hommes (en Christ) une justice qu’ils connaîtraient déjà, ou dont