1 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
1nne, tournée vers le pardon, le futur éternel, le rachat du péché d’origine ? Second point : quelle est la condition faite à l
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
2terne, librement assumée par les amants. C’est le rachat de leur destin qu’ils accomplissent en mourant par amour ; c’est une
3nt passionnément, ils n’ont jamais cherché que le rachat et la revanche de « ce qu’ils subissaient » — la passion initiée par
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4alheur même ; et dans la mort le bien dernier, le rachat de la faute d’être né, la réintégration dans l’Un et dans la lumineus
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
5des corps. Pour les Cathares, il n’y avait pas de rachat possible de ce monde. Il s’ensuivait — théoriquement — que l’amour pr
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
6 plus fidèle amante. (Thème de Tristan : c’est le rachat de la fatalité du philtre.) Céladon s’avance, mais ô miracle, les lio
7la souffrance, et la souffrance est le signe d’un rachat. Purification par le mal : péchons jusqu’à détruire les derniers char
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
8nne, tournée vers le pardon, le futur éternel, le rachat du péché d’origine ? À nous maintenant de rester vigilants, exigeants
7 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
9nne, tournée vers le pardon, le futur éternel, le rachat du péché d’origine ? 20. Midas prolétarien Le Prince de ce Monde pe
8 1942, La Vie protestante, articles (1938–1961). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
10nne, tournée vers le pardon, le futur éternel, le rachat du péché d’origine ?… Mais résister ne suffit pas, on ne se défend bi
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
11es italiennes. Ils reçoivent 400 000 couronnes en rachat du traité de Dijon, et 300 000 couronnes d’indemnité pour la campagne