1 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
1les, mondaines ou politiques, trahissent par leur raffinement, par leur perfection même, une anarchie spirituelle dont elles consti
2 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
2le mépris d’une certaine originalité de forme. Le raffinement des moyens artistiques est toujours un assez mauvais signe dans une s
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
3euse : Ce n’est plus une ascèse mystique, mais un raffinement de l’esprit, qui doit amener l’amant à mériter le don. Au contraire,
4lus étranges retours. Parmi tant de facilités, de raffinements intellectuels ou voluptueux, de satiétés, l’un des besoins les plus p
4 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
5xplique mal, car elle implique une subtilité, des raffinements, une absence de sensualité qui s’opposaient aux mœurs de l’époque. —
5 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
6ectoires et des vitesses d’avions, fait place aux raffinements ultra-mathématiques de la physique post-einsteinienne. La question de
6 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
7avants qui, à force d’ascèse intellectuelle et de raffinements affectifs, ont su capter quelques secrets de notre existence ; cepend
7 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
8s. L’on ne voit que des couples corrects. D’où le raffinement de la vie sociale, la subtilité des propos, et ce mélange de secrets
8 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
9ectoires et des vitesses d’avions, fait place aux raffinements ultra-mathématiques de la physique post-einsteinienne. La question de
9 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
10 le négatif. L’Américain paraît peu doué pour les raffinements spirituels, peu capable de concentration, peu enclin au mépris des bi
11 les violer, de sentiment longuement macéré et de raffinements casuistiques, de conscience dans le mal et de plaisir au drame qui, c
10 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
12es églises que pour les universités. On pousse le raffinement jusqu’à construire le chœur en style roman, et la nef en style ogival
11 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
13orté l’industrie textile à son plus haut point de raffinement, tandis que les montagnards de l’ouest manifestaient un génie très pa
14ôt par des perfectionnements matériels que par le raffinement esthétique du cadre de l’existence. Dans une large mesure, la populat
12 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
15l’aurore, le matin, le haut, la droite, l’extrême raffinement, la lumière, l’Ange de la Révélation, le but dernier, l’âme, l’initia
13 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
16L’ouvrage de Musil, au contraire, déploie tant de raffinements formels, intellectuels et même mystiques, qu’il échappe à la fin au r
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
17te ; et toutes les formes d’exhibitionnisme et de raffinements pervers qui attendent encore leur nom ; bref, la luxure, anxieuse ou
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
18L’ouvrage de Musil, au contraire, déploie tant de raffinements formels, intellectuels et même mystiques, qu’il échappe à la fin au r
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
19l’aurore, le matin, le haut, la droite, l’extrême raffinement, la lumière, l’Ange de la Révélation, le but dernier, l’âme, l’initia
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
20art et la science, le goût, la civilisation et le raffinement ont gravi, en un laps de temps relativement court, tant d’échelons, q
18 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
21148] l’industrie textile à son plus haut point de raffinement, tandis que les montagnards de l’ouest — Neuchâtel, Vaud, Genève — ma
22 perfectionnements du confort matériel que par le raffinement esthétique du cadre de l’existence. Dans une large mesure, la populat
19 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
23 l’antithèse d’Hodler. Petites toiles sans sujet, raffinement des couleurs, beaucoup de bonhomie dans l’approche de l’insolite, une
20 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
24nourrit. Elle se prête autant à la création et au raffinement des valeurs qu’à leur confusion par le snobisme et la mode, aux innov
21 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
25ne veut plus voir que « masochisme alambiqué », « raffinement morbide, bas calcul d’une sensibilité détraquée » (p. 149) dans le mê