1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
1ent à mes yeux. Une bouche de métro m’attira. Les rames s’arrêtaient avec un sifflement particulièrement doux pour ma fatigue
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
2mbarque à l’aventure dans un bateau sans voile ni rames, emportant son épée et sa harpe. Il aborde au rivage irlandais. La re
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
3rre et sur mer, et tes sabots te tiennent lieu de rames. Bientôt, je pense, tu vas t’élever aussi dans les hauteurs de l’air
4 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
4trarque nous dit « qu’il mit la voile et prit les rames à la recherche de sa mort ». Je lis et je revis l’émotion de Tristan.
5arque à l’aventure dans une nacelle sans voile ni rames, emportant son [p. 420] épée et sa harpe. Cela finit en Irlande, où I