1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Louis Aragon, Le Paysan de Paris (janvier 1927)
1 de promenades dont la composition n’est pas sans rappeler celle des Nuits d’Octobre de Nerval ; forme qui permet à l’auteur de
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conte métaphysique : L’individu atteint de strabisme (janvier 1927)
2in-Bin. Urbain ouvrit les yeux et ne vit rien. On rappelle que les étoiles s’étaient décrochées de leur poste dans l’éternité. «
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conseils à la jeunesse (mai 1927)
3ent n’être pas inédit. Mais point n’est besoin de rappeler Candide : nous pensons que bien avant Voltaire il y avait des autruch
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
4oyons donc, — n’avez-vous pas honte de vous faire rappeler sans cesse des vérités aussi élémentaires. 3.c. L’égalitarisme des
5 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
5sérieux que j’ai été bien étonné du passage où il rappelle qu’il écrit la vie d’un homme de lettres. En réalité, on ne le voit p
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
6mpassible. Mais rien dans la chanson hongroise ne rappelle la nostalgie traînante des lieder de l’Oberland : ici la mélancolie m
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
7 longeait les bords de la rivière Yodogawa, il se rappela soudain que c’était un endroit célèbre pour les suicides, et qu’il av
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
8e. Mais rien dans la [p. 98] chanson hongroise ne rappelle la nostalgie traînante des lieder de l’Oberland : ici la mélancolie m
9 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
9 quelques cris brisés : « Ô vieux Démon ! — je te rappelle — Ou bien envoie — un héros — Ou bien — la sagesse. » Mais le feu s’é
10 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
10Un grand critique allemand, Ernst Robert Curtius, rappelait récemment dans un article qui fit quelque bruit 37 les débuts piétis
11 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
11 d’autres objets de passion. Ou bien il faut leur rappeler des vérités d’un ordre tel que leur seule existence — si elles existe
12 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
12besoin de solliciter les biographes. On a souvent rappelé l’amitié du jeune bourgeois de Francfort et de la sage et très ferven
13la Saison : « moi qui me suis dit mage ou ange… » rappelle étrangement ces vers du Premier Faust que l’on citait plus haut : « M
13 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
14truction. Il peut paraître étrange que l’on doive rappeler de telles choses, mais la raison en est pourtant bien claire. Nous pr
14 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
15e accède à une plus dangereuse réalité. Ceci peut rappeler le jeune Hegel, mais s’oppose nettement au Hegel des hégéliens. Hegel
15 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
16e ne sera pas dans son lit. Certaines réalités se rappellent à nous avec un sérieux [p. 19] décisif, et qui coupe court aux derniè
16 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
17pression politique cohérente. Qu’il me suffise de rappeler les écrits de MM. Fernandez 34 et Guehenno. Si intéressant et précis
17 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
18 pour faire triompher la cause à tout prix. Si je rappelle cette évidence, c’est simplement pour souligner l’impossibilité où no
18 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
19e dans les rouages de l’État. Il est important de rappeler ce sens romain du mot personne. Je le traduirais volontiers en langag
20l’on peut la caractériser par quelques traits qui rappelleront ma description de la Grèce individualiste. L’individu de la Renaissan
21 saurait être que l’absolutisme. Or, si nous nous rappelons que le calvinisme a toujours maintenu avec rigueur la distinction ent
22ire. Mais du point de vue chrétien, il faut alors rappeler que la personnalité, si grande soit-elle, devant Dieu c’est zéro. Et
19 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
23hirer la nation avec une absence de scrupules qui rappelle des temps fort décriés : ceux de la grande féodalité guerrière, le pi
20 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
24inscrire dans les rangs d’une ligue. On rougit de rappeler de tels truismes. Mais on y est bien forcé par le spectacle de l’inte
21 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
25r quelques chrétiens. Leur office n’est-il pas de rappeler aux peuples où se trouvent les vraies valeurs, sans attendre que d’au
26 charge, elle seule n’a rien à y perdre. Faut-il rappeler ici les graves avertissements de Berdiaev ? Faut-il une fois de plus
22 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
27t c’est la vérité personnaliste. Enseigner, c’est rappeler aux hommes les fins de leurs activités. C’est, pour un écrivain, ordo
23 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
28rrêter devant la pissotière, ha ! ha ! ha ! Ça me rappelle une bien bonne histoire, vous devriez lire ça, Clochemerle que ça s’a
24 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
29eule. Bien plus, quand un théologien fidèle vient rappeler avec force l’exigence évangélique de la mort à soi-même, vient défini
30posée utilement. Il suffit parfois d’indiquer, de rappeler certains arguments ; de les grouper en brefs traités. Dans le petit e
25 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
31ns. 1. Les discours des « Néos » 12 Inutile de rappeler les circonstances anecdotiques qui ont vu naître ce mouvement, voici
26 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
32et humiliant, qu’il faille un incroyant pour nous rappeler que le salut, pour le chrétien, n’est pas dans le Progrès indéfini de
33is. Juste et profond. Et toujours [p. 254] bon à rappeler, à ces « chrétiens » que terrorise l’idée même que le christianisme v
27 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
34ternes de son succès auprès des clercs, soit pour rappeler au passage quels intérêts temporels concoururent à cette adoption per
28 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
35muler, si possible, le principe critique qui nous rappellera constamment la vraie nature, le caractère absolu de cette difficulté.
29 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
36gane, l’Iskra, une série de pamphlets dont le ton rappelle à s’y méprendre celui des attaques dont nous sommes l’objet de la par
30 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
37 et sous prétexte d’apaiser leur conflit. Si l’on rappelle en outre les guerres du Languedoc entre Rohan et Richelieu — dernière
31 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
38 dont le livre de M. de la Rocque a le courage de rappeler la vertu, rions à notre tour du reproche de fascisme dont on veut acc
39 qu’un second 6 février. Ce serait ici le lieu de rappeler le grand principe tactique et doctrinal — ces deux aspects restant in
32 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
40 loi. La Loi est la mesure sacrée. C’est elle qui rappelle à la fois l’origine et la fin du peuple : l’Éternel Dieu et son servi
33 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
41e effective et pourtant il n’unifiait rien, et ne rappelait aucune fin supérieure. Le mal du siècle fut d’abord le mal des riches
34 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
42cendantes, d’une certaine âpreté rationaliste qui rappelle les solides vertus de la bourgeoisie conquérante. Ce n’est point par
35 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
43se pas que cela est impensable en France, sans se rappeler que ce fut un jour mieux que pensable : les soldats de Kellermann s’a
44tu de l’article 24 du programme de base, comme le rappelait récemment le ministre des Cultes !) et bien qu’il attaque violemment
36 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
45s et qui les harmonise. Il était nécessaire de le rappeler et de décrire aussi les mécanismes ou les fatalités de quelques mesur
46lle, incalculablement, qu’il inaugure, il faut se rappeler deux faits récents : l’enthousiasme du peuple russe pour le premier p
37 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
47. Or ce travail est amorcé de tous côtés, j’en ai rappelé déjà quelques exemples 57 . Il m’a paru que de cette œuvre non point
38 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
48e sont pas l’apanage des élites modernes. Il faut rappeler pourtant que la seule raison d’être de ces élites était d’assurer la
49ée sa gravité, son poids, sa raison d’être. Il me rappelle que la pensée en tant que telle n’est jamais séparable de sa création
50à sa fin, et non plus à de bons modèles. Et qu’il rappelle à la situation, au lieu de rappeler des sources. Que nos écrits figur
51les. Et qu’il rappelle à la situation, au lieu de rappeler des sources. Que nos écrits figurent les microcosmes de cet ordre nou
52i, après coup, les légitime… Une fois de plus, je rappellerai qu’il n’est pas question dans ces pages de « condamner » des « erreur
53r sur l’absurde, ou sur un de ces abîmes qui vous rappelle encore, par l’enseignement du vertige, les proportions congrues de vo
39 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
54cendantes, d’une certaine âpreté rationaliste qui rappelle les solides vertus de [p. 252] la bourgeoisie conquérante. Ce n’est p
55lle, incalculablement, qu’il inaugure, il faut se rappeler deux faits récents : l’enthousiasme du peuple russe pour le premier p
40 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
56tés du régime de l’édition dans une société O.N., rappelons cependant les principes fondamentaux à faire valoir dans ce domaine :
41 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
57hirer la nation avec une absence de scrupules qui rappelle des temps fort décriés : ceux de la grande féodalité guerrière, le pi
42 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
58alilée, etc., etc. (Ce ramassis d’erreurs de fait rappelle à s’y méprendre les méthodes de l’AF et de l’Écho de Paris.) M. Fried
43 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
59véritables hommes d’action de la gauche. Qu’on se rappelle Noske, député socialiste, porté par la révolte des marins allemands,
44 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
60de la nation. Pour le reste, la tactique d’Hitler rappelle plutôt celle des Léninistes en 1919 : c’est la même lutte sur le doub
45 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
61être laïque ? — « Messieurs, chers amis ! Je vous rappellerai tout d’abord les circonstances qui m’ont fait choisir ce sujet. Il y
62us brinquebalant, où nous étions seuls au départ, rappelait les plus inconfortables légendes : où allait nous conduire ce personn
63politiques « dangereux » prennent soin de vous le rappeler avec une insistance impitoyable. Alors on se rabat sur des discussion
64araître au regard de certaines ambitions. Cela me rappelle d’autres moments pareils : à [p. 66] l’annonce d’accidents imprévus q
65as, dit-on. Et je ne suis qu’un écrivain. Ceci me rappelle un bout de conversation que j’aurais dû noter plus tôt. Le monsieur r
66n c’est de gagner peu. (J’ai écrit cela, je me le rappelle, peu de temps après notre arrivée, en haut d’une page que je retrouve
46 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
67ommodité ne seraient rien d’ailleurs, si elles ne rappelaient sans cesse l’intention d’honorabilité dont elles procèdent… 21 nove
68ait malade : « Tu demanderas bien un espécialiste rappelle-toi ! Si tu oublies, tu n’auras qu’à te rappeler épicerie. » Épicerie
69 rappelle-toi ! Si tu oublies, tu n’auras qu’à te rappeler épicerie. » Épicerie pour spécialiste, vous n’auriez jamais fait ce r
70rrêter devant la pissotière, ha ! ha ! ha ! Ça me rappelle une bien bonne histoire, vous devriez lire ça, Clochemerle que ça s’a
71 tête. Et ils discutent, et même très bien. Je me rappelle par exemple une discussion sur l’incroyance. L’orateur avait dit que
72nt ne l’ai-je pas fait plus tôt ? Pour peu que je rappelle mes souvenirs, je retrouve partout dans ma vie des déterminations non
73strer, l’auteur se démentant lui-même. Inutile de rappeler que le spectacle de pays tels que la Suisse, la Hollande et l’Amériqu
47 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
74nt ne l’ai-je pas fait plus tôt ? Pour peu que je rappelle mes souvenirs, je retrouve partout dans ma vie des déterminations non
48 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
75 me paraissant prêcher par un je ne sais quoi qui rappelle d’une double manière la fameuse « vertu dormitive »… 2. Les auteurs q
49 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
76nt que la convergence finale des faits que l’on a rappelés dans ce numéro, des questions [p. 26] qu’on y a posées, des thèses qu
77e deviennent trop frappantes. Il est important de rappeler que l’armée d’une fédération n’a pas de raison d’être en soi, si l’on
78ilieu de voisins redoutables. Il est important de rappeler que l’armée étant chose fédérale, ne peut être l’armée d’une classe,
79e l’on soit un bon soldat. Peut-être oserons-nous rappeler qu’il existe d’autres manières se servir son pays et d’illustrer sa c
50 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
80n c’est de gagner peu. (J’ai écrit cela, je me le rappelle, peu de temps après notre arrivée, au haut d’une page que je retrouve
51 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
81te commande toute la vie politique. Il suffira de rappeler les batailles que livrèrent sénateurs et chevaliers pour la possessio
82lution sont trop connus pour que nous ayons à les rappeler ici. Notons simplement que la lutte de Colbert contre les financiers
83s marchés nationaux. (Ce phénomène n’est pas sans rappeler le repliement des municipalités du xivᵉ siècle.) À ce stade d’autarch
52 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
84ction connexe relative au danger d’anarchie, nous rappellerons d’abord que l’O.N. prévoit un État qui [p. 49] soit, dans son domaine
53 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
85 suffisait de montrer du doigt ces ventres, et de rappeler aux parents humiliés que leurs enfants ne sont jamais les premiers da
86instituant un contrôle [p. 29] des marchés. Il me rappelle aussi qu’il y avait en janvier 1933 plus de 6 millions de chômeurs, c
87lles s’éloignant vers la ville avec la foule nous rappelleront la nostalgie heureuse des Wandervögel d’autres temps. Pauvre Allemagn
54 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
88e font sans malice, et au nom du bon sens. Ils me rappellent cette bonne vieille femme qui apportait pieusement son petit fagot au
55 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
89re sang, notre conception du monde.” Il débuta en rappelant les présuppositions sur lesquelles les participants doivent évidemmen
56 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
90de la nation. Pour le reste, la tactique d’Hitler rappelle plutôt celle des Léninistes en 19 : c’est la même lutte sur le double
57 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
91 catholique sur les trois chefs que l’on vient de rappeler. Elle niait tout d’abord le sacrement, comme n’étant établi par aucun
92r suite de l’instabilité économique. Les coutumes rappelant le rapt nuptial n’existent [p. 657] plus que sous forme de plaisanter
58 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
93d’importance. [p. 250] Ensuite, il est urgent de rappeler que le fameux « dynamisme occidental » procède de deux sources distin
59 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
94 description du mythe de l’arrestation aj . On se rappelle que c’était l’histoire d’un homme qui se voit inculpé, par une justic
60 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
95inscrire dans les rangs d’une ligue. On rougit de rappeler de tels truismes. Mais on y est bien forcé par le spectacle de l’inte
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
96ns ; enfin je l’ai rédigé en quatre mois. Ceci me rappelle le mot de Vernet, à propos d’un tableau qu’il vendait assez cher : « 
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
97Quand le roi vient surprendre les amants, l’on se rappelle qu’il substitue son arme à celle de son rival. Cela signifie qu’à l’o
63 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
98eption de la femme chez les Celtes n’est pas sans rappeler la dialectique platonicienne de l’Amour. La femme figure aux yeux des
99r les clercs — qui évangélisèrent l’Europe, et la rappelèrent au culte des lettres. Et ceci nous amène aux abords de l’époque où se
100as ici une histoire des religions.) ⁂ Maintenant, rappelons-nous qu’Éros veut l’union, c’est-à-dire la fusion essentielle de l’in
101ainsi que les doctrines secrètes, dont nous avons rappelé la parenté, ne devinrent largement vivantes en Occident que dans les
102« hérétique ». Car il est essentiel [p. 87] de le rappeler ici : la « chair » dont parle saint Paul n’est pas le corps physique,
103 dans les poésies qui nous restent — il suffit de rappeler que les Cathares promettaient, lors de l’initiation, de ne jamais tra
104 qu’ait connues l’histoire de nos mœurs… Qu’on se rappelle ce seigneur jaloux qui tue le troubadour favori de sa femme, et fait
105a thèse la plus courante. On pourrait se borner à rappeler que le symbolisme médiéval procède généralement de haut en bas — de c
106on sait au vrai peu de chose de leurs vies — nous rappellerons l’exemple de sectes gnostiques, qui condamnaient aussi la création, e
107plus haut, mais sans doute plus psychologique. Je rappelais la relation de fait (lieux et dates remarquablement identiques) entre
108e puissante du culte de l’Amour, dont je viens de rappeler les manifestations. Nous voici donc devant une réalisation (ou épipha
109ontempteur de la femme, qu’il rabaisse : qu’on se rappelle seulement les vers d’un Marcabru ou d’un Raimbaut d’Orange, cités plu
110pour obtenir l’état nirvanique. « Autrement, nous rappellent les textes, le dévot devient la proie de la triste loi karmique, comm
111 incitent à des rapprochements plus précis. On se rappelle que Tristan, après la mort de ses parents, fut élevé à la cour du roi
64 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
112s tourments. Je ne trouve rien, dans Tristan, qui rappelle le « rejet des dons » dont parlent Eckhart et saint Jean de la Croix.
113 da Todi ou à son entourage, et cet « angélisme » rappelle d’une manière précise celui des Cathares. D’autres laudes, pour être
65 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
114combattirent ces dissidents avec une violence qui rappelle les procédés de Rome contre ses propres sectes. Mais ils ne purent ou
115e peste noire qui ravagea l’Europe : et voilà qui rappelle au poète que ses « qualités d’homme » le lient de fait à une conditio
66 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
116 catholique sur les trois chefs que l’on vient de rappeler. Elle niait tout d’abord le sacrement, comme n’étant établi par aucun
117r suite de l’instabilité économique. Les coutumes rappelant le rapt nuptial n’existent plus que sous forme de plaisanteries paysa
67 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
118d’importance. [p. 343] Ensuite, il est urgent de rappeler que le fameux « dynamisme occidental » procède de deux sources distin
68 1939, La Vie protestante, articles (1938–1961). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
119es résultats de mon enquête. Une solitude active Rappelons d’abord quelques faits importants. Nicolas de Flue ne devint ermite q
120 eux-mêmes ne l’affirment et ne le croient pas. » Rappelons que lorsqu’on demandait à Nicolas comment il pouvait vivre « sans nou
69 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
121e dans les rouages de l’État. Il est important de rappeler ce sens romain du mot personne. Je le traduirais volontiers en langag
122l’on peut la caractériser par quelques traits qui rappelleront ma description de la Grèce individualiste. L’individu de la Renaissan
123 saurait être que l’absolutisme. Or, si nous nous rappelons que le calvinisme a toujours maintenu avec rigueur la distinction ent
124ire. Mais du point de vue chrétien, il faut alors rappeler que la personnalité, si grande soit-elle, devant Dieu c’est zéro. Et
70 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
125qu’une illusion rationaliste. Qu’il me suffise de rappeler ici les découvertes de la physique des quanta : elles ont prouvé que
71 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
126 militariser l’esprit public. Il est important de rappeler que l’armée d’une fédération ne conserve sa raison d’être que si l’on
127ilieu de voisins redoutables. Il est important de rappeler que l’armée étant chose fédérale, ne peut être l’armée d’une classe,
72 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
128 de se complaire dans cette merveilleuse nature : rappelons-nous qu’on peut aussi nous comparer, nous autres Suisses, à ces grand
129n d’exalter la croix blanche de notre drapeau qui rappelle davantage le Gott mit uns de Guillaume II que le « Dieu premier servi
73 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
130tés élémentaires que je ne m’excuserai pas de les rappeler ici. Quand abandonnerons-nous cette manie suisse de dénoncer comme « 
131ses négligents un peu banal, « tout naturel »… Je rappelle donc que la formule de la tyrannie maxima est celle de l’État qui pré
74 1940, La Vie protestante, articles (1938–1961). « Dieu premier servi » (26 avril 1940)
132n d’exalter la croix blanche de notre drapeau qui rappelle davantage le Gott mit uns de Guillaume II que le Dieu premier servi d
75 1940, La Vie protestante, articles (1938–1961). Neutralité (3 mai 1940)
133nsidérations opportunistes. Je voulais simplement rappeler ceci : c’est qu’on ferait bien de ne pas utiliser comme des proverbes
76 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
134oudrais de critiquer une exigence d’honnêteté qui rappelle si fort Kierkegaard. Gide répugne à paraître plus qu’il n’est, à affi
77 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
135pensais : il nous faut de ces paraboles pour nous rappeler combien il est dangereux de dire la vérité en général, et la vérité c
78 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
136Les mythes sont les formules symboliques qui nous rappellent ou nous livrent le sens de ces structures formatrices — Idées de Plat
137teurs, législateurs ou dictateurs chargés de nous rappeler les règlements. Je compte me livrer désormais à un sport beaucoup plu
79 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
138ieu. Mais cette absence de pitié, justement, nous rappelle l’un des noms du Diable que nous citions plus haut : l’Accusateur. N
80 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
139mains et nos pensées. C’est ici le moment de nous rappeler notre slogan démocratique : Tous les hommes se valent ! Certes, il y
140ns les journaux. Vous serez un rebut social. Vous rappelez-vous l’intrigue centrale du Wilhelm Meister ? Goethe conduit son héro
81 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
141 figuré dans le sacrement de la communion. Il est rappelé dans le Credo. Mais [p. 126] peut-on dire qu’il est mis en action par
142ut dépend du but que l’on vise. Mais il faut bien rappeler que le plus grand succès de toute l’Histoire, ce fut la mort ignomini
143e si elle est ici, elle y est évidemment. Mais je rappelle à Monsieur la règle du club : ni questions ni réponses. Je ne savais
82 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
144chant ». Mais dans cette leçon, que l’époque nous rappelle, je vois notre chance de grandeur : elle nous rend à la réalité. Les
83 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
145mains et nos pensées. C’est ici le moment de nous rappeler notre slogan démocratique : Tous les hommes se valent ! Certes, il y
84 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
146besoin de solliciter les biographes. On a souvent rappelé l’amitié du jeune bourgeois de Francfort et de la sage et très ferven
147 [p. 35] « Moi qui me suis dit mage ou ange… » ne rappelle-t-il pas étrangement ces vers du premier Faust cités plus haut : « Moi
85 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
148, sont allemandes, peut paraître une lapalissade. Rappelons cependant les composantes nordiques de la psychologie du jeune Goethe
149 vivante : la magie 16 . Ce serait ici le lieu de rappeler les influences subies avant et après sa vingtième année, celles de Pa
86 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
150parmi les mesures adoptées par les fonctionnaires rappellent encore ce que Kierkegaard dit les contradictions de la Bible : nécess
151ent, l’exemple de Kafka est le plus propre à nous rappeler l’avertissement apostolique : « Le Seigneur seul connaît les siens. »
87 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
152oudrais de critiquer une exigence d’honnêteté qui rappelle parfois Kierkegaard. Gide répugne à paraître plus qu’il n’est, à affi
88 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
153 notre vie individuelle. Les statistiques nous le rappelleront. On constatera [p. 14] l’année prochaine (s’il y en a une) que cette
154nous prive avec acharnement. Du moins voudrait-on rappeler à tous ces fronts disparaissant derrière les titres des journaux du s
89 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
155rdam — Basel — Milano — Zagreb — Bucuresti. Je me rappelle que j’en fis un poème. Pour la première fois, j’avais senti l’Europe.
156er » ou mieux encore « homme de la Renaissance ». Rappelons alors que ce guerrier fut bon époux, et bon père de six enfants ; que
90 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
157 des salades… 16 mai 1940, près de la frontière Rappelé à la troupe. Les hommes gonflés à bloc crient : « À Stuttgart ! » La
91 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
158à Genève : l’embarquement dans deux gros autocars rappelle les temps des diligences. Entassements de bagages et de plaids, voyag
159dis qu’ils font leur premier tour de pont. Ils se rappellent sans doute ce Polonais, tiré, jeté par la police franquiste hors du t
92 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
160au tapissé d’une couche de charbon lisse. Cela me rappelle le vieux débat sur les livres qu’il faut couper et ceux que l’on vous
93 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
161Argentina, presque désert, et ses stewards qui me rappellent notre croisière du mois d’août, restée fameuse. Ils ont l’air de pens
94 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
162ai sous les yeux : je le vois déjà comme je me le rappellerai, une fois de retour en Europe. J’en connais par avance la nostalgie.
95 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
163te et les longs bâtiments des filatures — tout me rappelle la Souabe, le Wurtemberg. Et justement nous arrivons devant une maiso
164ais elle a raccroché). Cinq minutes plus tard, je rappelle. Cette fois-ci, c’est une voix chantante et optimiste : — Oui, monsie
165dignes encore plus que serviles, ces dos qui vous rappellent avec sévérité [p. 229] que vous habitez une maison « distinguée », ce
96 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
166 l’âme accompagnée de bavardages sentencieux, qui rappellerait l’état de la société française à la veille de la Révolution. Tout le
97 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
167st jamais le capitaine d’une des équipes. Qui l’a rappelé au sujet des Trois Grands ? Chacun sait que pour arbitrer la lutte en
98 1946, Lettres sur la bombe atomique. 12. Les Quatre Libertés
168air, ni bien facile à retenir dans l’esprit… Vous rappelez-vous ? C’était Roosevelt qui les avait énoncées le premier au début d
99 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
169la désertion seule puisse me faire perdre ? Je me rappelle cette voix, dans Ésaïe, criant de Séir au prophète : « Sentinelle, qu
100 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
170ôlable, qu’elles ont perdu leur communion réelle. Rappelons ici l’histoire de la tour de Babel : la volonté de bâtir un monument
171it, complémentaire d’ailleurs, doit être au moins rappelé ici : la théologie de l’œcuménisme ne vise pas à démanteler les ortho
172ne, considérée comme nécessaire au salut. Mais je rappellerai les critiques que Karl Barth adressait à l’orthodoxie protestante du
173nt crucial de l’histoire — dans une situation qui rappelle étrangement la lutte présente entre démocratie individualiste et état