1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1ai. Les bateaux qui dérivent dans le voisinage se rapprochent, tournoyent lentement dans la musique. Je n’aime pas les jeunes Dokto
2 1926, Articles divers (1924–1930). Conférence de René Guisan « Sur le Saint » (2 février 1926)
2rale ou leurs souffrances semblent s’être le plus rapprochés du Christ ; et dans l’Église persécutée, le martyre devient le signe
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
3ple rare d’un homme que son évolution naturelle a rapproché, dans sa maturité, des jeunes générations, en sorte que l’espèce de r
4 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
4uis de Meuron, parmi ses aînés, dont on le puisse rapprocher, parce qu’il est un des rares peintres de ce pays pour qui la couleur
5 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, Les Conquérants (décembre 1928)
5 le vrai romancier. On serait parfois tenté de le rapprocher de Morand, mais il est plus nerveux, sans doute aussi plus sensible.
6 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
6calme son lyrisme et son exaltation. Il semble se rapprocher de moi. Il me raconte de ces superstitions qui ne sont enfantines que
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
7auquel l’auteur prête des caractéristiques qui le rapprochent du Garine des Conquérants : « hostilité à l’égard des valeurs établie
8 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
8ion de l’« existence » et que leur ironie, ce qui rapproche Kassner et son maître c’est leur vision tragique du péché. Le Lépreux
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
9n lyrisme et son exaltation. [p. 48] Il semble se rapprocher de moi. Il me raconte de ces superstitions qui ne sont enfantines que
10 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
10ai. Les bateaux qui dérivent dans le voisinage se rapprochent, tournoient lentement dans la musique. Je n’aime pas les jeunes Dokto
11 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
11 mêmes mots !). Doux malentendu qui [p. 149] nous rapproche sous la forme, respectivement, d’une carte postale et d’une réminisce
12 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
12assigner sans fol orgueil. « Positif » est ce qui rapproche du Réel. Cela prend bien souvent l’aspect d’une destruction. Il peut
13 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
13 dialectique humaniste qui paraît à nos yeux s’en rapprocher le plus. ⁂ Cet acte dont nous parlions, à quoi se suspend-il en derni
14 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
14rminations sacrées et obscures. Peut-être peut-on rapprocher cette tendance morale de celle qui poussa les physiciens de la Grèce
15 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
15u’elle humanisait le Christ sous prétexte de nous rapprocher de lui, l’histoire prêtait une réalité insurmontable aux dix-neuf siè
16 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
16on, ou de certains groupes, vers des idées qui se rapprochent de plus en plus des nôtres, telles que nous les avons exposées dans c
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
17 de pensée et d’action, indistinctement, qui nous rapproche de cette vérité. Mais à l’inverse, on pourrait dire que cette vérité
18 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
18 que l’on peut qualifier de conformiste : elle se rapproche de la déduction automatique. Elle se laisse guider par des formes, de
19 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
19n jamais par gourmandise. » — (Il est plaisant de rapprocher Goethe et Gide ; mais comparez aussi, Venise et Moscou — 1786 et 1936
20 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
20des orbites étrangères. (La Bavière catholique se rapprocherait de l’Autriche, les États rhénans, de la France) ; c’est d’autre part
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
21ourdes qu’on reconnaît aux deux petites cheminées rapprochées qu’elles ménagent dans le sable au-dessus d’elles — ou des coutelets
22 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
22et refuse de me regarder. Voilà ses genoux qui se rapprochent encore et pèsent. J’étouffe un cri. À ce moment la grosse dame se lèv
23 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
23raient remarquer que ces victoires successives se rapprochent toujours plus de Madrid. Quant aux journaux de droite, voici ce qu’en
24 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
24 Le tambour des SS, deux coups lents, trois coups rapprochés, n’a cessé de battre hier par toute la ville. Il est trois heures du
25 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
25des orbites étrangères. (La Bavière catholique se rapprocherait de l’Autriche, les états rhénans de la France) ; c’est d’autre part l
26 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
26persuade qu’un second ou qu’un troisième essai le rapprochera sensiblement de son « bonheur ». Alors que tout nous montre que cent
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
27a dit à peu près Valéry.) Rien d’humain ne paraît rapprocher nos amants, bien au contraire. Lors de leur première rencontre, ils n
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
28aient auprès d’eux pendant vingt ans 13 . On a pu rapprocher ce collège sacerdotal d’institutions tout à fait identiques chez les
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
29 la pure tradition cathare, d’autres peuvent être rapprochés d’une expérience mystique plus générale, et qu’on retrouve identique,
30ient. » (Nuit obscure, III.) (Et l’on peut certes rapprocher ce passage de l’admirable cri de Ventadour : « Elle m’a pris le cœur,
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
31e d’Héloïse mais qui finit beaucoup plus mal — se rapprochant du modèle primitif — l’on arrive à Jean-Paul, à Hölderlin, à Novalis.
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
32persuade qu’un second ou qu’un troisième essai le rapprochera sensiblement de son « bonheur ». Alors que tout nous montre que cent
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
33oisième des calendes de mai, indiction VII. 2. À rapprocher du mariage blanc de Tristan : Jugement de la reine Eléonore : Deman
34tienne, qui a pour fondement quelque chose qui se rapproche du mot « amour », est oubliée tout de suite pendant la dynastie Han.
33 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
35savent mieux maintenant comment ils pourraient se rapprocher. Si j’aide des êtres troublés à vivre à deux sans trop se blesser, ce
34 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
36davantage protestante, au sens moderne, et qui se rapprocherait plutôt de celle des sectes mystiques qui foisonnèrent en Occident à p
37on Seigneur et mon Dieu, donne-moi tout ce qui me rapproche de toi ! Mon Seigneur et mon Dieu, arrache-moi à moi-même et donne-mo
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
38rminations sacrées et obscures. Peut-être peut-on rapprocher cette tendance morale de celle qui poussa les physiciens de la Grèce
36 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
39era trop [p. 332] simple ! Jamais il ne pourra se rapprocher assez de la simplicité des paroles de la Bible. « Nous ne sommes pas
37 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
40mentaire de Brod, publié en post-face au Château, rapproche de la certitude mes hypothèses théologiques : « Qu’est-ce en effet qu
38 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
41ov ont passé récemment des chiens aux singes — se rapprochant ainsi de l’homme, ce qui n’est pas sans inquiéter, surtout en Russie
39 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
42es Américains raisonnables (j’entends capables de rapprocher deux idées et d’en tirer une conclusion logique), est entre 6 et 35 p
40 1946, Lettres sur la bombe atomique. ii. Point de vue d’un général
4346 publie les opinions suivantes de cet expert, à rapprocher de ma lettre II : « La stratégie, le commandement, le courage, la dis
41 1946, Combat, articles (1946–1950). Ni secret ni défense (19-20 mai 1946)
44es Américains raisonnables (j’entends capables de rapprocher deux idées et d’en tirer une conclusion logique) est au plus de 35 %.
42 1946, Combat, articles (1946–1950). Post-scriptum (24 mai 1946)
45progrès ? — Oui, j’appelle ainsi tout ce qui nous rapproche des vraies questions, et nous oblige à y faire face. p. 1 e. «
43 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
46 Et qu’alors on fasse tout pour la réduire, en se rapprochant, d’un seul et même mouvement, de l’idéal et du pratique, doublement n
44 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
47ans le corps tout entier et dans l’homme ». Je la rapproche alors de ce Selbst ou Soi-même dont parle Chamisso à la fin de son co
45 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
48 par référence aux modèles anciens : si elle s’en rapproche, on la dit bien écrite. Si elle en diffère, on la dira parfois « neuv
46 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
49a réveiller, de l’humaniser, et par là même de la rapprocher de l’Europe. Je pense surtout à l’avenir de l’URSS. Que l’on soit sym
47 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
50ue provoquerait une suppression réelle des castes rapprocherait l’Inde de l’Occident, de l’Europe en particulier. Mais elle n’affecte
48 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
51lle, si elle n’aboutissait pas, éventuellement, à rapprocher les socialistes des bourgeois. On le voit, le tableau des partis en S
49 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
52e s’est éloignée de ses voisins européens pour se rapprocher des Amériques et des Dominions. Mais il se peut qu’une réorganisation
53guer longuement sur ces faits. Bornons-nous à les rapprocher de ceux que nous avons mentionnés en décrivant les origines de l’indu
50 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
54ne pas vexer le voisin, mais peu désireux de s’en rapprocher, ou même de perdre les préjugés hérités à son endroit. Un zèle un pe
51 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
55 à écrire leur langue celto-romane, qu’on ne peut rapprocher que de l’ancien provençal. ⁂ La vocation européenne de la Suisse est
52 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
56xime générale de l’action : on n’atteint des buts rapprochés qu’en tendant vers un but lointain. Précisons : la Communauté des Six
53 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
57e fut qu’une amitié : je ne vois rien d’autre qui rapproche un Honegger et un Poulenc. Il y eut les dodécaphonistes, mais justeme
58endra contemporain, et plus ceux qui composent se rapprocheront de la sensibilité mieux éduquée d’une élite sans cesse élargie. Quand
54 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
59s sont pécheurs. Il cherche donc. Il cherche à se rapprocher de la vérité et de la sainteté. Dans cet effort sans fin ni cesse il
55 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
60e l’Europe — et de plus en plus à mesure qu’on se rapproche du xxe siècle — a osé ce mouvement de l’esprit qui assume les incomp
56 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
61et bourgeois mêlés. La technique a plus fait pour rapprocher les hommes de la nature que les théories naturistes maudissant la tec
57 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
62RSS entre deux politiques Quand la Russie veut se rapprocher de l’Occident, elle déplace sa capitale vers la mer. Quand elle revie
58 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
63e l’Europe — et de plus en plus à mesure qu’on se rapproche du xxe siècle — a osé ce mouvement de l’esprit qui assume les incomp
59 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
64et bourgeois mêlés. La technique a plus fait pour rapprocher les hommes de la nature que les théories naturistes, maudissant la te
60 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
65s sont pécheurs. Il cherche donc. Il cherche à se rapprocher de la Vérité et de la sainteté. Dans cet effort sans fin ni cesse, il
61 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
66’elle ne le trompait pas. Rien dans tout cela qui rapproche les peuples : tout confirme, au contraire, les préjugés symbolisant l
62 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
67ion de l’« existence » et que leur ironie, ce qui rapproche Kassner et son maître, c’est leur vision tragique du péché. Le Lépreu
63 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
68r de plus en plus, dans toute la mesure où ils se rapprocheront de leurs buts, dans la mesure donc où l’URSS rattrapera l’Amérique. (
69s concrètes de la Russie et de l’Amérique se sont rapprochées, plus puissantes et plus efficaces que les oppositions idéologiques,
64 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
70ion de l’« existence » et que leur ironie, ce qui rapproche Kassner et son maître, c’est leur vision tragique du péché. Le Lépreu
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
71les spirituels — et de revêtir une dignité qui la rapproche de « l’Orient » des mystiques. Dès lors, le nom d’Europe et le concep
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
72’une multiplicité de royaumes distincts — pour se rapprocher de l’idée médiévale d’un empire sur les âmes, c’est-à-dire au concret
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
73en Europe ». Toutes les nations doivent-elles se rapprocher un jour de l’état de civilisation où sont parvenus les peuples les pl
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
74 Réformation, à avoir un point de contact et à se rapprocher les uns des autres, mus par une sympathie politique réciproque. De mê
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
75 dans une opinion commune des mœurs opposés ; et, rapprochant des ennemis, elle en a fait des nations dans lesquelles les hommes én
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
76déclarations de foi dans l’avenir européen (qu’on rapprochera de celles de Hegel sur l’Europe considérée comme « fin de l’Histoire 
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
77… Plus le terme sur lequel porte la prévision est rapproché, plus elle est efficace, puisqu’elle incite à l’action ; plus son ter
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
78ingénieux, ne pourra nous tirer d’affaire ou nous rapprocher les uns des autres. Cette unité culturelle, contrairement à l’unité q
79un motif de déserter leur propre cause. Qu’ils se rapprochent donc pour mieux en délibérer. Qu’ils fassent, avec sang-froid, l’inve
73 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
80es autres et chez les orthodoxes, tout concourt à rapprocher les confessions non seulement les unes des autres mais de leur source
81s techniques, revient aux études générales, et se rapproche, dans cette mesure du moins, de nos formules européennes 19 . Passons
82e entourée de verdure, l’Europe n’a pas seulement rapproché la technique de sa vraie fin, qui est de libérer l’homme du travail s
74 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
83ent qu’elle n’égalise les niveaux de vie, et sans rapprocher les cultures. Ces dernières manifestent au contraire — notamment en A
75 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
84ion… Voilà le premier mouvement, mondial. Tout se rapproche, tout interfère, tout coopère ou tout se mêle, pour le meilleur et po
76 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
85ion… Voilà le premier mouvement, mondial. Tout se rapproche, tout interfère, tout coopère ou tout se mêle, pour le meilleur et po
77 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
86ns, serait nulle si elle n’aboutissait parfois, à rapprocher les socialistes des bourgeois. Le tableau que l’on vient d’esquisser
78 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
87rrait épiloguer sur ces faits. Bornons-nous à les rapprocher de ceux que nous avons mentionnés en décrivant les origines de l’indu
79 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
88es choix politiques. Les programmes des partis se rapprochent à un tel point les uns des autres qu’on ne peut plus guère les distin
80 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
89e croire et de juger. La liberté de rester divers rapproche, les décrets d’uniformité divisent. On parle toujours de la Suisse co
90ines : Ferdinand de Saussure Comparer, opposer et rapprocher ; distinguer tout d’abord pour mieux relier ensuite ; rechercher les
91ne pas vexer le voisin, mais peu désireux de s’en rapprocher, ou même de perdre des préjugés hérités à son endroit. En 1937, un cu
81 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
92is dire que tout est dit. Baissons un peu le ton, rapprochons-nous des humbles conditions de notre action, mais sans perdre de vue
82 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
93de vivre et de juger. La liberté de rester divers rapproche, les décrets d’uniformité divisent. [p. 54] On parle toujours de la S
83 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
94nu vrai : nous parlons certes de ce qui peut nous rapprocher, l’amour-passion, les troubadours, la psychanalyse, Saint-John Perse,
84 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
95nu vrai : nous parlons certes de ce qui peut nous rapprocher, l’amour-passion, les troubadours, la psychanalyse, Saint-John Perse,
85 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
96atures nationales qu’il s’agirait aujourd’hui, de rapprocher et de comparer, voire d’unifier (horribile dictu !), mais c’est l’inv
86 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
97unionistes. Dira-t-on que le comité de liaison se rapprochait du « possible », c’est-à-dire de ce que l’on prévoyait que les partis
87 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’écrivain et l’événement (7-8 septembre 1968)
98re, deux objets qu’on pourrait isoler, séparer ou rapprocher à volonté. Nul événement social ou politique n’existe en soi sans qu’
88 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
99ion… Voilà le premier mouvement, mondial. Tout se rapproche, tout interfère, tout coopère ou tout se mêle, pour le meilleur et po
89 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
100s sont pécheurs. Il cherche donc. Il cherche à se rapprocher de la vérité et de la sainteté. Dans cet effort sans fin ni cesse, il
90 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
101e fut qu’une amitié : je ne vois rien d’autre qui rapproche un Honegger et un Poulenc. Il y eut les dodécaphonistes, mais justeme
102endra contemporain, et plus ceux qui composent se rapprocheront de la sensibilité mieux éduquée d’une élite sans cesse élargie. Quand
91 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
103 inégaux, et les cultures réelles sont loin de se rapprocher. Bien au contraire ! Et voici ma seconde constatation : Toutes nos cu
92 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
104[p. 189] objets qu’on pourrait isoler, séparer ou rapprocher à volonté. Nul événement social ou politique n’existe en soi sans qu’
93 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
105de « littératures nationales » qu’il s’agirait de rapprocher et de comparer, voire d’unifier (horribile dictu !), mais c’est l’inv
94 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
106lément ne peut au mieux que différer, au pire que rapprocher l’échéance [p. 14] fatale. Les calculs prévisionnels du MIT que l’on
95 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
107soupirant, et dont j’ai parlé p. 127 à 136, en la rapprochant du tantrisme. Davenson a bien vu chez les Arabes comment le refus d’a
96 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
108férer de vingt à trente ans, et au pire risque de rapprocher l’échéance fatale. Les calculs prévisionnels que le MIT a soumis au C
97 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
109rées : il s’agirait alors de démontrer qu’on s’en rapproche. Sinon, comment savoir que l’on ne régresse pas ? « Plus » de techniq
98 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
110part, la vitesse poussée à l’extrême ne peut nous rapprocher que de l’« à quoi bon ? », c’est-à-dire des questions métaphysiques q
99 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
111s et des tambours — deux coups lents, trois coups rapprochés — pendant des nuits et des journées entières. C’est que la formule to
100 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
112a Suisse alémanique. Si le petit État national se rapproche du grand État-nation quant à son inconvénient majeur : la fixité d’un
113tonus communautaire — et par-là, le petit État se rapproche pratiquement de la Région. En second lieu, quant au maintien de la pa