1 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
1ur d’un petit noyau solide et fixe que s’opère le rassemblement. En d’autres termes, c’est au groupement le plus ferme en doctrine, s
2 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
2us soucieux de rigueur doctrinale que de « vastes rassemblements » ; de soutenir des thèses constructives « trop avancées pour l’époqu
3 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
3s (cette « version à l’unité »), la plénitude, le rassemblement de tous les êtres, le branle-bas de toute la création vers son achève
4 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
4rutales. Pourtant, rien n’est plus poétique qu’un rassemblement dans [p. 133] la nuit, grouillant de casques, de reflets sourds et de
5 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
5s (cette « version à l’unité »), la plénitude, le rassemblement de tous les êtres, le branle-bas de toute la création vers son achève
6 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
6rutales. Pourtant, rien n’est plus poétique qu’un rassemblement dans la nuit, grouillant de casques, de reflets sourds et de pas lour
7 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
7ulement pour un Européen, je m’en assure) dans un rassemblement de femmes d’âge moyen, non dépourvues de prétentions, à plaire. Le so
8 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
8s l’histoire du monde n’aura connu un si puissant rassemblement d’hommes libres. Jamais la guerre, la peur, et la misère n’auront été
9 1948, Suite neuchâteloise. V
9 qui nous tient par les pieds, par le cœur, et le rassemblement des nations invisibles, on nous dit que tout les oppose, qu’il faut c
10 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
10s l’histoire du monde n’aura connu un si puissant rassemblement d’hommes libres. Jamais la guerre, la peur, et la misère n’auront été
11 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
11ape vers l’union de l’Europe tout entière. Or, ce rassemblement par-dessus le rideau de fer qui nous sépare encore de l’Est, et par-d
12 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
12rti, n’est pas un front discipliné mais un simple rassemblement d’hommes de culture qui se veulent à la fois libres et responsables d
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
13 doctrine du droit la formation d’un État, par le rassemblement et la réunion d’individus isolés sous l’unité de la loi, mais plutôt
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
14. Le seul salut réside dans la Paneurope, dans le rassemblement de tous les États démocratiques du continent en un groupement politiq
15s l’histoire du monde n’aura connu un si puissant rassemblement d’hommes libres. Jamais la guerre, la peur et la misère n’auront été
15 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
16sage à longue échéance, dans la préparation de ce rassemblement de 800 Européens venus de vingt pays, parmi lesquels une vingtaine d’
16 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
17 organisée ; et la communauté spirituelle, par le rassemblement des forces vives de la culture, au-delà des frontières et des nationa
17 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
18e d’années, le Dr Retinger, qui a des vues sur le rassemblement des très nombreux groupements issus de la Résistance ou des gouvernem
19 uns aux autres ; c’est là que naquit l’idée d’un rassemblement de ces forces en une démonstration spectaculaire, celle qui devait se
18 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
20ls, créant ainsi les « masses », c’est-à-dire des rassemblements humains sans nécessité organique et sans structure : l’entropie socia
21Europe, cette défense prend l’aspect positif d’un rassemblement créateur. On peut donc dire que l’unité de notre culture existe par e
19 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
22organisée ; — et la communauté spirituelle par le rassemblement des forces vives de la culture, au-delà des frontières et des nationa
20 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
23tes sonnèrent et des sifflets retentirent pour le rassemblement de la population de la commune Spoutnik. Un quart d’heure après, les
21 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
24ous. Elles seront d’abord spirituelles (l’immense rassemblement de jeunes qui se réalise ces jours-ci autour de la communauté œcuméni
22 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
25n mini-totalitarisme en fin de compte) ni par des rassemblements éphémères et d’ailleurs massifiants comme Woodstock, ni par des disci
23 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
26s écologistes ouest-allemands souhaitaient que le rassemblement fût ouvert à tous. Les huit partis membres de l’alliance sont les sui
24 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
27s l’histoire du monde n’aura connu un si puissant rassemblement d’hommes libres. Jamais la guerre, la peur et la misère n’auront été