1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
1tales, depuis trois jours. Je me lève à 7 heures, rassemble quelques papiers, un tome de Meister, un paquet de tabac, le tout dan
2 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
2, se ramène à un pouvoir spirituel. C’est lui qui rassemble une armée, qui trouve l’argent pour payer les soldats. Mais que la fo
3 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
3colère des masses. Mais qui dirige la police, qui rassemble une armée, qui la paye ? Qui excite et ordonne la révolte des masses 
4imées. C’est la doctrine de la révolution qui les rassemble, les oriente et leur donne à la fois une expression commune — des mot
4 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
5u et autour des tombeaux, objets d’effroi, que se rassemble la société primitive. Ce qu’elle adore, c’est ce qu’elle craint, c’es
5 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
6Faits sinon nouveaux pour la plupart, en tout cas rassemblés pour la première fois, et propres à modifier considérablement l’opini
6 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
7ontradictions, elle aussi, mais Paul les a toutes rassemblées dans une formule unique qui renvoie au fondement même du christianism
7 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
8aire. Que vont-ils faire contre la menace qui les rassemble ? Si personne ne répond d’urgence à la question, n’indique d’urgence
8 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
9 pour le faire. Car ce refus nous tient debout et rassemblés. Et c’est là notre vocation d’hommes qui pensent, notre partialité fo
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
10 certes, et en premier lieu, mais aussi celle qui rassemble une armée, qui trouve l’argent pour payer les soldats. Lorsque nous p
10 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
11e du génie créateur, certes, mais aussi celle qui rassemble une armée, et trouve l’argent pour payer les soldats. Nous l’avons dé
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
12a merveilleuse bibliothèque que celle qui [p. 19] rassemblerait tous les ouvrages analogues que, dans chaque sous-préfecture, un vieu
13’est cela seul, menace ou entreprise commune, qui rassemble les peuples et les pousse à créer des signes visibles de leur union :
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
14osées par la culture, qui voilent et colorent, et rassemblent, et qui font vivre un peu au-dessus, un peu au-delà de ce que l’on to
15ations pendant qu’on remet son pardessus ou qu’on rassemble ses papiers. L’auditeur a eu le [p. 203] temps de se familiariser ave
16»… Faut-il penser que le malheur seul peut encore rassembler les hommes en communautés pacifiques ? Vendredi Saint (avril 1935)
13 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
17’est cela seul, menace ou entreprise commune, qui rassemble les peuples et les pousse à créer des signes visibles de leur union :
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
18ations pendant qu’on remet son pardessus ou qu’on rassemble ses papiers. L’auditeur a eu le temps de se familiariser avec l’orate
15 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
19é ! Et la merveilleuse bibliothèque que celle qui rassemblerait tous les ouvrages analogues que, dans chaque sous-préfecture, un vieu
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
20». Le dieu Éros exalte et sublime nos désirs, les rassemblant dans un Désir unique, qui aboutit à les nier. Le but final de cette d
21r les pages qui précèdent, j’éprouve le besoin de rassembler ici tout un faisceau d’observations nouvelles. Le lecteur va juger si
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
22 nie le monde. Ainsi revivent de tous côtés et se rassemblent les éléments épars du mythe, que Wagner seul osera nommer, mais alors
18 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
23vent justifier leur existence que par le fait qui rassemble les masses : l’origine commune, le passé. Le christianisme fondait un
19 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
24 désir de « sortir du plan des vieux partis » qui rassemble ordinairement les premiers éléments d’un groupe local. 2. C’est l’imp
20 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
25our des tombeaux, objets [p. 16] d’effroi, que se rassemble la société primitive. Ce qu’elle adore, c’est ce qu’elle craint, c’es
21 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
26faits très simples, bien connus, qu’il suffira de rassembler pour qu’une leçon claire s’en dégage. Disharmonie de nos activités
27pitaux accumulés ou du sort de ces masses humaine rassemblées ? Primo : notre esprit est trop distingué et délicat pour agir sur ce
22 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
28ssurera la force de la fédération. Sinon nous les rassemblerons, par cantons, sous l’égide de notre équipe locale. La fédération des
29nous ne voulons pas fonder un parti de plus, mais rassembler toutes les forces vivantes du pays. La Ligue du Gothard veut être ava
23 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
30itaux accumulés ou du sort de ces masses humaines rassemblées ? Primo : notre esprit est trop distingué et délicat pour agir sur ce
24 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
31e autre communauté au monde, puisque l’Église est rassemblée par l’Esprit saint, et puisqu’elle est le Corps même du Seigneur. Cec
25 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
32le fait en masse. C’est pour cela que les gens se rassemblent en troupeaux, pour que l’hystérie naturelle et animale s’empare d’eux
26 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
33le fait en masse. C’est pour cela que les gens se rassemblent en troupeaux, pour que l’hystérie naturelle et animale s’empare d’eux
27 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
34rtain. « Autour de son lit de mort, la commune se rassemble, et c’est à ce moment qu’arrive du Château la décision déclarant que
28 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
35on soudaine, émouvante, d’une société secrète que rassemblent l’appréhension des catastrophes prochaines et le désir d’un ultime co
29 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
36aux sarrazins, le camp désert d’Argelès où furent rassemblés les débris de l’armée rouge d’Espagne, — que c’est vieux, et ce n’éta
30 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
37ières et d’îlots, et les oiseaux par milliers s’y rassemblent. Mon guide, qui savait en nommer une trentaine d’espèces différentes,
31 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
38 là… Et j’éprouve un besoin presque panique de me rassembler, de me retrouver, pour rentrer tout entier en Europe après ces deux a
32 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
39aies formules de la communauté vivante, celle qui rassemble les personnes, et non pas celle qui fond, en une masse informe et gro
33 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
40ances ? J’essayerai, dans un prochain article, de rassembler les éléments d’une réponse qui ménage certaines pudeurs de l’âme, et
34 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
41ui s’engagent à vous entretenir en cas de besoin. Rassemblez vos actes de naissance, d’origine, et de mariage, un extrait de casie
35 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
42 [p. 7] I Le premier des discours que l’on rassemble ici décrit la situation de l’Europe au lendemain de sa libération. Le
43rai simplement l’exemple de l’entreprise qui nous rassemble ici. En Amérique, je pense que ces rencontres seraient un four, ou un
36 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
44tes illustrés par le pays même dans lequel ils se rassemblaient. La conférence qui suit fut prononcée en guise d’introduction aux tra
45 Dès que des hommes s’efforcent, de nos jours, de rassembler les nations et les peuples à des fins pacifiques, non partisanes, on
46as l’appel, ou ne sait y répondre assez tôt. Mais rassemblée, rendue à sa vraie vocation, dans le monde des empires affrontés, l’E
37 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
47de. Soit donc notoire à tous que nous, Européens, rassemblés pour donner une voix à tous les [p. 169] peuples de ce continent, déc
38 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
48de. Soit donc notoire à tous que nous, Européens, rassemblés pour donner une voix à tous les peuples de ce continent, déclarons so
39 1949, La Vie protestante, articles (1938–1978). Printemps de l’Europe (29 avril 1949)
49ille de sa masse, de ses 300 millions d’habitants rassemblés, rendus par leur union à une prospérité qui, selon certains économist
40 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
50sions, par delà les croyances et les révoltes qui rassemblent ou divisent les vivants, vous êtes les députés d’une aventure humaine
41 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
51sions, par-delà les croyances et les révoltes qui rassemblent ou divisent les vivants, vous êtes les députés d’une aventure humaine
42 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
52ecte : Pourquoi parler de culture dans un Congrès rassemblant des jeunesses politiques ? Les hommes politiques qui se préoccupent d
43 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
53. Mais à la dernière minute, un envoyé de Nicolas rassemble la Diète — qui vient de se dissoudre — et lui transmet un mystérieux
44 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
54aison naturelle, culturelle ou dynastique, ce qui rassemble tous les Suisses en un seul corps aux membres bien articulés, c’est l
45 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
55re » ont tiré sur les ouvriers qui avaient osé se rassembler, sans armes, pour proclamer : « Nous ne sommes pas des esclaves ! » A
46 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
56re » ont tiré sur les ouvriers qui avaient osé se rassembler, sans armes, pour proclamer : « Nous ne sommes pas des esclaves ! » A
47 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
57teurs affrontés corps à corps, presque immobiles, rassemblent toutes leurs énergies… Mais laissons ces images et voyons le concret
48 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
58nvoqués par l’Empereur de Byzance, les évêques se rassemblent de tout le Proche-Orient, d’Afrique, de Macédoine, d’Égypte et d’Ibér
49 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
59s’unissant plus tôt, cette Europe qui pouvait, en rassemblant ses forces à l’appel angoissé de la liberté, éviter la honte éternell
50 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
60nvoqués par l’Empereur de Byzance, les évêques se rassemblent de tout le Proche-Orient, d’Afrique, de Macédoine, d’Égypte et d’Ibér
51 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
61s’unissant plus tôt, cette Europe qui pouvait, en rassemblant ses forces à l’appel angoissé de la liberté, éviter la honte éternell
52 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
62ter la seule formule définitive des festivals, ni rassembler tous ceux qui sont dignes du nom. Quelques-uns, non des moindres d’ai
53 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
63 année plus tard, à Montreux, les fédéralistes se rassemblent, répondant à l’appel de groupes de résistants de droite et de gauche
54 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
64 les succès. Un volume à paraître en automne 1959 rassemblera les monographies rédigées sur chaque expérience, et en tirera les con
55 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
65ne en deux répliques, d’imposer une allure bien « rassemblée », n’admettant que des gestes nets et maîtrisés, puis de la briser so
56 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
66diverses facultés de l’homme peuvent retrouver et rassembler leurs grands symboles : — celles du corps et de l’intellect (d’où la
57 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
67ne en deux répliques, d’imposer une allure bien « rassemblée », n’admettant que des gestes nets et maîtrisés, puis de la briser so
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
68ide et le royaume Que toute la matière du cosmos, rassemblée, puisse tenir dans un dé ; que sur cette petite Terre suspendue dans
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
69mportant de ses ouvrages, celui où il s’est plu à rassembler toutes ses idées de politique et de réformes sociales. C’est un trait
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
70litique, au contraire, la conscience d’une Europe rassemblée sous la couronne du Saint-Empire paraît plus près que jamais de se tr
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
71 parles Monarques… Et à cecy servirait grandement rassemblée generale de laquelle nous parlerons cy-après… Comments est-il possibl
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
72 européenne avait pris [p. 199] assez de force et rassemblé assez d’espoirs divers pour que les négociateurs des Traités de paix
73n de la Société européenne, ou de la nécessité de rassembler les peuples de l’Europe en un seul corps politique, en conservant à c
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
74ngereuses dans le domaine du savoir… À sa cour se rassemblaient tous les hommes sages et vénérables de l’Europe. Tous les trésors y a
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
75’Europe — ont été faites par l’Église catholique, rassemblant les traditions sociales de l’empire gréco-romain, et animant l’ensemb
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
76de. Soit donc notoire à tous que nous, Européens, rassemblés pour donner une voix à tous les peuples de ce continent, déclarons so
66 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
77i dépassait inexplicablement la somme des valeurs rassemblées. Les objectifs du groupe n’étaient pas toujours clairs pour beaucoup
67 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
78il vivre ? [p. 41] J’entends par là : saura-t-il rassembler à temps ses forces vives, pour faire face non seulement à ses problèm
68 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
79s, mouvements et ligues fédéralistes. Leurs chefs rassemblés à Montreux à l’automne 1947 44 décident de convoquer pour le printem
80répète car, de chacun des trois motifs retenus et rassemblés par le Congrès, donc de chacune des commissions qui le composent, von
69 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
81oit venir l’impulsion décisive, qui nous oblige à rassembler les forces dispersées de nos nations, de manière à réaliser, pour la
70 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
82, séminaire, voyage d’études. N.B. Plutôt que de rassembler au Centre même des archives encombrantes et coûteuses, et difficiles
71 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
83Habsbourg, lesquels s’efforcent méthodiquement de rassembler en un tout continu leurs fiefs épars sur le plateau et dans les vallé
72 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
84 aux hallebardiers de la Renaissance, ils ont été rassemblés au musée de Bâle : le Suisse moyen ne les y regarde pas sans quelque
73 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
85érale. Ceux qui ont tenté au cours des siècles de rassembler en un seul corps les nations de notre continent sont bien placés pour
74 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
86eures, tandis que les 600 000 autres peuvent être rassemblés et équipés en moins de trois jours. En 1948, le critique militaire fr
87aison naturelle, culturelle ou dynastique, ce qui rassemble tous les Suisses en un seul corps aux membres bien articulés, c’est l
75 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
88h, qui monte des opéras nouveaux, et Lucerne, qui rassemble les chefs et les solistes les plus prestigieux des deux mondes, autou
89e des ballets de Diaghilev, les moyens de fortune rassemblés pour une exécution par des amateurs fervents et ingénieux, tout conco
76 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
90existe plus aujourd’hui, était le seul mobile qui rassemblait les militants européens, et elle leur faisait préférer aux réceptions
91res, brouillons, procès-verbaux de comités, etc., rassemblés à Genève au Centre européen de la culture. Ce qu’il m’importe de rend
77 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
92e des amis du Centre européen de la culture et de rassembler autour d’un grand projet — celui d’une fondation à l’échelle européen
78 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
93 européenne des Guildes et Clubs du Livre, qui va rassembler dans huit pays plus d’un million et demi de lecteurs. Et en même temp
79 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
94 le Congrès pour la Liberté de la Culture a voulu rassembler au foyer même de l’aventure moderne, dans Paris, des œuvres dont la «
80 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
95 année plus tard, à Montreux, les fédéralistes se rassemblent, répondant à l’appel de groupes de résistants de droite et de gauche
81 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
96n de la société européenne, ou de la nécessité de rassembler les peuples de l’Europe en un seul corps politique, en conservant à c
97, mouvements et ligues fédéralistes. Leurs chefs, rassemblés à Montreux à l’automne 1947, décident de convoquer pour le printemps
98pète : car, de chacun des trois motifs retenus et rassemblés par le Congrès, donc de chacune des commissions qui le composent, von
82 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
99oule. Mais les partis qui invoquent les masses ne rassemblent jamais que des minorités, comme on le voit dans les élections libres.
83 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
100petits États… ceux où le peuple est plus facile à rassembler. »  26 Plus un État est populeux, plus le pouvoir doit y être concen
84 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
101 le Christ. Puis Satan délié pour peu de temps et rassemblant les nations pour la guerre contre les justes ; mais bientôt le feu de
85 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
102 non du groupe. Elle pourra finalement n’être pas rassemblée dans un même lieu physique où tout serait en commun — couvent, « comm
103 petits États », ceux où « le peuple est facile à rassembler » (Contrat social, III, 1 à 3). Jean-Jacques en vient ainsi à formule
86 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
104sérieux : jamais les habitants d’une région ne se rassembleront dans l’intention de devenir « compétitifs ». Qu’en auraient-ils de pl
87 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
105 Agences fédérales paraissent indispensables pour rassembler les informations provenant des relais régionaux, les traiter, en fair
88 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
106ons, tels sont les noms et les symboles de ce qui rassemble aujourd’hui et dynamise à travers nos pays le civisme des jeunes, leu
89 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
107 M. Edmond Jouve cités plus haut, qui sont censés rassembler tous les discours, propos et textes du Général et de ses proches touc
90 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
108de. Soit donc notoire à tous que nous, Européens, rassemblés pour donner une voix à tous les peuples de ce continent, déclarons so