1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1 dynamisme impétueux révélant un tempérament très rassurant. C’était, je crois, le vrai Humbert qui commençait à s’affirmer. Puis
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2niques. Ils opposent à ces « délires » les thèses rassurantes de la « saine raison », sans se demander jamais si cela ne condamne p
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
3mitation. Mais Victoria montre une âme docile, un rassurant défaut d’esprit critique, tandis que Sylvie appartient manifestement
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
4e rigoureusement les expressions sentimentales ou rassurantes qui pourraient dépasser une action immédiate ou voiler sa difficulté.
5 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
5: car il faut bien qu’on s’y mette à plusieurs, — rassurante perspective, puisqu’on sait qu’il n’existe pas d’héroïsme collectif.
6 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
6armi nous quelque prestige. Un je ne sais quoi de rassurant et d’avouable, qui fait qu’on invoque son nom dans tous les cas où il
7 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
7 Barth lui-même l’a nommée, avec une sobriété peu rassurante, une théologie du correctif. Disons tout de suite que les corrections
8 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
8rd, avant tout, est un chrétien ; un chrétien peu rassurant, certes, et d’une trempe exceptionnelle ; mais non pas un inquiet au
9 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
9d’une « distinction » tout à la fois flatteuse et rassurante. Et qui sait, ce Palais de l’Esprit ne va-t-il pas « réaliser » un vi
10 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
10toute la tradition, ah ! que c’est donc facile et rassurant de jeter la pierre à Nicodème ! Nicodème, [p. 164] l’orgueilleux Nico
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
11té matérialiste. Cet aspect à la fois rebutant et rassurant n’est pas visible à l’origine : la raison lorsqu’elle entre en action
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
12ns 70 . Cette Histoire assoiffée d’insignifiances rassurantes ; cette Histoire invertie qui remonte le temps, toute déduite qu’elle
13se l’éthique de l’homme moyen, cette irréalité si rassurante, si bourgeoise, on le sait de reste 79 . Par quel détour une éthique
13 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
14s : car il faut bien qu’on s’y mette à plusieurs, rassurante perspective, puisqu’on sait qu’il n’existe pas d’héroïsme collectif.
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
15s voulez, je trouve cela touchant et profondément rassurant. Il est encore un peuple au monde pour qui le souci de se montrer hum
15 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
16s transformé le christianisme en quelque chose de rassurant, de distingué, de commode et même de bourgeois. Alors les païens russ
16 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
17 un langage symbolique (ésotérique et d’extérieur rassurant) les éléments plastiques, militaires et sacrés, qui lui font aujourd’
17 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
18indicible appauvrissement. Le monde rationnel est rassurant, mais beaucoup de questions y demeurent sans réponse, et des faims an
18 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
19 à laquelle ils se sont heurtés. Il est facile et rassurant de noircir le voisin pour mieux se blanchir soi-même. Mais en réalité
19 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
20e vont nous apporter des nouvelles beaucoup moins rassurantes que les discours patriotiques et officiels ? Figurez-vous que vous êt
20 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
21 à laquelle ils se sont heurtés. Il est facile et rassurant de noircir le voisin pour mieux se blanchir soi-même. Mais en réalité
21 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
22 Nous avons trop longtemps vécu dans l’atmosphère rassurante créée par le matérialisme modéré du dernier siècle. Nous ne savons pl
22 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
23rions besoin, dit-on, d’un « message positif » et rassurant ? Eh bien, surtout que l’on ne se rassure pas ! L’une des raisons pou
23 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
24ntera donc aux hommes que des masques tour à tour rassurants ou flatteurs. « Déguisement, tu es, je le vois, une vilaine ruse par
24 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
25peut-être simplement singer un modèle flatteur et rassurant. Et pourquoi ? Parce que le chemin est invisible tant qu’on n’y est p
25 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
26même temps qu’il se refuse à toute interprétation rassurante, c’est-à-dire à toutes les conventions heureusement introduites par l
26 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
27indicible appauvrissement. Le monde rationnel est rassurant, mais beaucoup de questions y demeurent sans réponse, et des faims an
27 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
28mun ou d’une explosion unanime nous paraît plutôt rassurante. C’est le danger ou le malheur individuel que l’on redoute, et dont o
28 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
29ceci à la frontière espagnole, sous le regard peu rassurant de jeunes soldats qui représentent « l’ordre nouveau », en espadrille
29 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
30mun ou d’une explosion unanime nous paraît plutôt rassurante. C’est le danger ou le malheur individuel que l’on redoute, et dont o
30 1946, Esprit, articles (1932–1962). « Un divorce entre le christianisme et le monde ? » (août-septembre 1946)
31re enquête, sans doute. Il me paraît au contraire rassurant. Car le pire danger pour le christianisme serait de cesser d’être chr
31 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
32 n’est pas le sien. Au contraire, ce qu’il y a de rassurant dans le nationalisme américain, c’est qu’on y sent une volonté d’élar
32 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
33 n’est pas le sien. Au contraire, ce qu’il y a de rassurant dans le nationalisme américain, c’est qu’on y sent une volonté d’élar
33 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
34tains îlots d’inconscience routinière, et l’image rassurante de deux ou trois pays, petits pays épargnés par la guerre. Voici le m
34 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
35re-fin, si elles n’offrent pas à l’homme un ordre rassurant. Deux anecdotes Arthur Koestler raconte qu’à la suite de la publica
35 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
36rope unie, parce qu’une Europe unie sera forte et rassurante. p. 1 t. « Pour un désarmement moral », Journal de Genève, Gen
36 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
37tre la continuité et l’innovation, entre le poids rassurant des traditions et l’élan révolutionnaire à tous risques, un certain s
37 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
38 sur ce chapitre, loin de compte. Ce qui est plus rassurant, c’est la bonne volonté manifestée par tous les ministères à l’égard
38 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
39ans les lettres. Mais cette disparité n’a rien de rassurant, tout au contraire : elle accroît la séparation et les distances entr
39 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
40ans les lettres. Mais cette disparité n’a rien de rassurant, tout au contraire : elle accroît la séparation et les distances entr
40 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
41e paraît riche en significations somme toute très rassurantes, si l’on songe à l’Europe sans frontières de demain. Les accents et l
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
42 dans le domaine culturel à préférer les moyennes rassurantes aux œuvres fortes. Offrant un jeu de petites et de grandes dimensions
42 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
43de réaffirmer une fois de plus quelques évidences rassurantes. D’ailleurs, il semble bien que sa famille (ses parents, ses frères e
43 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
44i cherche en tout et avant tout la réduction à la rassurante unité, ou au moins à l’uniformité ? C’est un problème d’éducation ou
44 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
45otre esprit qui cherche en tout la réduction à la rassurante unité, ou au moins à l’uniformité ? C’est un problème d’éducation ou
45 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
46cques, affectueusement pédants et mystérieusement rassurants. Cependant, Sieyès et Thouret, antidémocrates déclarés, n’en ont pas
46 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
47, elle se tint à l’Université, sous la présidence rassurante d’Édouard Herriot. Toute l’Europe suspendait son jugement. Déjà pourt