1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
1publique est la forme la plus commune de la peste rationaliste qui sévit dans le monde [p. 54] depuis le xviiie (depuis les dernièr
2uverez bien vite qu’elle repose sur des postulats rationalistes. En vérité, démocratie et rationalisme ne sont que deux aspects, l’un
2 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
3adoxe pour s’évader dans une synthèse quelconque, rationaliste, catholique, ou marxiste, c’est sortir de la réalité même. Car la réa
4résie de la synthèse est inhérente à tout système rationaliste du monde, soit qu’il prétende, comme le système romain, enfermer les
5ite, intenable in abstracto, intenable en logique rationaliste, comme toutes les positions existentielles, [p. 26] qu’ici nous défen
3 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
6— La force de cette objection réside dans une vue rationaliste du monde. Dans la réalité, nous voyons, au contraire, que les vocatio
4 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
7ncore autre chose que la séparation bourgeoise et rationaliste entre la pensée et l’action, l’esprit et la matière. Il évoque une po
5 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
8adoxe pour s’évader dans une synthèse quelconque, rationaliste, romaine, ou marxiste, c’est sortir de la réalité même. Car la réalit
9résie de la synthèse est inhérente à tout système rationaliste du monde, soit qu’il prétende, [p. 87] comme le système romain, enfer
6 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
10 d’autre part, comment l’antifascisme socialiste, rationaliste, jacobin, — unitaire ! — travaillait à l’éducation fasciste de ses mi
7 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
11beaucoup plus profond : il est dans la conception rationaliste de l’État moderne et dans la conception abstraite de l’homme considér
12cours du xviiie siècle, à la faveur des théories rationalistes et matérialistes de l’Encyclopédie. Les théoriciens des Droits de l’h
8 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
13la racine du mal, nous réduirons d’abord l’erreur rationaliste, la séparation de la « pensée » et de l’« action ». Nous réapprendron
9 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
14 son analyse, il refusait pourtant la distinction rationaliste et libérale entre la pensée pure et l’acte qui l’atteste. Il professa
10 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
15s opposé au trop fameux « libre examen » dont les rationalistes ont voulu faire l’apanage du protestantisme. L’ouvrage de M. Dominicé
11 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
16us le nom de Sentiment de la Nature. L’Occidental rationaliste naît dans une ambiance chrétienne qui le rassure d’une manière vague
17 voluptueuse de l’antagonisme cosmique, la France rationaliste, catholique et citadine, théorise sur le sentiment de la Nature, sans
12 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
18’examiner « librement », comme le veut la formule rationaliste, ou fidèlement, comme le voulait Calvin, le contenu des dogmes de l’É
13 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
19beaucoup plus profond : il est dans la conception rationaliste de l’État moderne et dans la conception abstraite de l’homme considér
20 cours du xviiiᵉ siècle, à la faveur des théories rationalistes et matérialistes de l’Encyclopédie. Les théoriciens des Droits de l’h
14 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
21. Et de quel homme ? De cet individu des libéraux rationalistes, de cet être isolé dans sa prétendue « vie privée », de ce petit dieu
15 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
22s adoptent les méthodes de Staline, si rigidement rationalistes. Elles vont exactement à l’encontre du but qu’ils rêvent. Par ailleur
16 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
23 veut être clair, et utile. Clair ne signifie pas rationaliste, comme le veut le langage confus de ceux qui se croient cartésiens. A
17 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
24ence. L’erreur courante, qui est celle du libéral rationaliste, c’est de croire que la proposition « l’Angleterre est le plus beau p
18 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
25n’arrive pas à concevoir. Je suis sans doute trop rationaliste encore ? Lui. — Je ne nie pas la difficulté. Mais est-ce qu’il n’y e
19 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
26tendresse virile qui est la rançon de son orgueil rationaliste. Certaine élite française enthousiasmée par l’idéal d’exportation de
20 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
27our organiser la société (Comte). Tous les dogmes rationalistes qui vont constituer l’armature des idéologies les plus diverses du no
28uvre est véritablement le microcosme de l’univers rationaliste. Contre une bourgeoisie trop vite satisfaite et qui s’est arrêtée à m
29 similitude profonde des deux grandes dogmatiques rationalistes qui dominent le xixe siècle : la dogmatique positiviste-réactionnair
21 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
30les valeurs transcendantes, d’une certaine âpreté rationaliste qui rappelle les solides vertus de la bourgeoisie conquérante. Ce n’e
22 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
31ce leur insuffisance. Tel fut le cas de la mesure rationaliste qui conduisit la bourgeoisie à son triomphe, puis à sa négation ; tel
23 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
32 concevoir en actes, et cela s’oppose à la notion rationaliste d’une pensée qui ne serait rien qu’un commentaire tardif aux actions
33raient volontiers dictature et autorité. Illusion rationaliste, dont le crédit repose sur notre instinct de fuite devant les respons
24 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
34eptent ses violences. Ainsi le veut non la raison rationaliste, mais la nature profonde de l’homme occidental, dont la tension parti
25 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
35les valeurs transcendantes, d’une certaine âpreté rationaliste qui rappelle les solides vertus de [p. 252] la bourgeoisie conquérant
26 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
36éresse. Vraiment non, ce chapitre sur « l’origine rationaliste de la scission entre la culture et le peuple » cela ne peut accrocher
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
37iens, — et de la classe des retraités et assurés. Rationalistes : les [p. 142] immobiles, les misanthropes, ceux qui ne veulent pas a
38deux pattes au milieu de ses frères verticaux. Le rationaliste idéal, c’est l’homme couché ; tout au plus, l’homme assis. Celui qui
39 but suprême est d’« avoir la paix à tout prix » (rationalistes), et ceux qui pensent que leur raison d’être est de créer (les philos
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
40her au pas. La dignité humaine du petit-bourgeois rationaliste, héritier de la Déclaration des Droits de l’homme, consiste à chanter
29 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
41d’un savant encyclopédique, formé aux disciplines rationalistes du xviiie siècle, qui aboutit — c’est la thèse de Lamm —, par une év
30 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
42éresse. Vraiment non, ce chapitre sur « l’origine rationaliste de la scission entre la culture et le peuple », cela ne peut accroche
31 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
43n’arrive pas à concevoir. Je suis sans doute trop rationaliste encore ? Lui. — Je ne nie pas la difficulté. Mais est-ce qu’il n’y e
44mais pour le contrôle des esprits, le nivellement rationaliste, la divinisation des masses et la suppression des personnes. Des Sans
32 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
45arxistes. Hystérie collective, [p. 70] disent les rationalistes. Tyrannie, disent les démocrates. Autant de mots vides ou de mensonge
33 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
46. ⁂ Pour moi, renonçant d’emblée à toute apologie rationaliste ou hédoniste, je ne parlerai que d’une fidélité observée en vertu de
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
47nde de cette foi de se refuser à toute exposition rationaliste, impersonnelle et « objective ». [p. 68] Elle ne se réalise en vérit
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
48cès vient de l’esprit ! Rien de plus glacialement rationaliste que les inventions « voluptueuses » multipliées par la rage du Marqui
49usqu’aux fameux orages désirés 160 . ⁂ « Pour ces rationalistes malgré eux, pour ces athées qui n’arrivent point à croire à leurs chi
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
50 fut le cynisme [p. 296] de Don Juan et l’ironie rationaliste. Mais le romantisme ne fut pas une réponse, à moins que l’on admette
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
51. ⁂ Pour moi, renonçant d’emblée à toute apologie rationaliste ou hédoniste, je ne parlerai que d’une fidélité observée en vertu de
38 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
52eu quiétiste et piétiste, en plein xviiie siècle rationaliste, Moritz fut l’un des tout premiers à se tourner vers l’étude des rêve
53tes ces règles du jeu politique inventées par des rationalistes, alors que nous voulons une passion nouvelle ! Et de même que le roma
39 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
54istoire du réveil des religions au terme de l’ère rationaliste. Ce n’est pas le phénomène en soi, mais son ampleur, qui s’annonce sa
40 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
55souffrent… Tout cela échappe aux vues de l’esprit rationaliste, et le panorama de la société devient confus. Plus rien n’est à la me
56pas bon non plus que l’homme soit foule. Le monde rationaliste et libéral supposait que l’humanité n’était qu’un assemblage d’indivi
57gaux, et très peu de devoirs naturels. L’individu rationaliste, c’était un homme in abstracto, privé d’attaches avec le sol, la patr
58indépendantes de l’homme, n’était qu’une illusion rationaliste. Qu’il me suffise de rappeler ici les découvertes de la physique des
41 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
59thode d’arrangements empiriques, c’est-à-dire non rationalistes, prend l’allure d’un anti-jacobinisme, ou d’un antimarxisme. [p. 183
42 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
60souffrent. Tout cela échappe aux vues de l’esprit rationaliste. Le panorama de la société devient confus. Plus rien n’est à la mesur
61pas bon non plus que l’homme soit foule. Le monde rationaliste et libéral supposait que l’humanité n’était qu’un assemblage d’indivi
62gaux, et très peu de devoirs naturels. L’individu rationaliste, c’était un homme in abstracto, privé d’attaches avec le sol, la patr
63indépendantes de l’homme, n’était qu’une illusion rationaliste. Qu’il me suffise de rappeler ici les découvertes de la physique des
43 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
64 est moins évangélique qu’individualiste, ou même rationaliste ? Certes, je m’en voudrais de critiquer une exigence d’honnêteté qui
44 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
65’est qu’un mythe donc il n’existe pas » — formule rationaliste — je réponds : « Le Diable est [p. 28] un mythe, donc il existe et ne
66 que, dans les deux camps, on l’a senti. L’esprit rationaliste lui-même, involontairement, rend justice à la fonction vitale du myth
67ible de l’inconscient. Enregistrons cette carence rationaliste et plaçons-nous maintenant dans la vision essentiellement synthétique
68i a bien rendu. » Cette boutade signifie, pour un rationaliste, que l’homme a inventé un Dieu inexistant. Mais si l’on prend au séri
45 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
69u Ciel. Le Diable a tiré bon parti des égarements rationalistes de l’Occident, maître du monde depuis des siècles. Il n’a rien perdu
46 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
70ce fut le Dieu de la Raison pour les tempéraments rationalistes, [p. 122] le Dieu de l’Instinct, et de la Passion pour les hyper-civi
47 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
71me temps le développement aberrant de nos morales rationalistes, puis individualistes, puis irrationalistes, tous ces systèmes s’entr
48 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
72ce fut le Dieu de la raison pour les tempéraments rationalistes, le Dieu de l’instinct et de la passion pour les hyper-civilisés, le
49 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
73 surnaturelle » ! Toute-puissance des prétentions rationalistes ! « Le meilleur moyen de s’en affranchir sera d’en revoir l’origine. 
50 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
74 est moins évangélique qu’individualiste, ou même rationaliste. [p. 155] Certes je m’en voudrais de critiquer une exigence d’honnête
51 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
75eu quiétiste et piétiste, en plein xviiie siècle rationaliste, Moritz fut l’un des tous premiers à se tourner vers l’étude des rêve
76tes ces règles du jeu politique inventées par des rationalistes, alors que nous voulons une passion nouvelle ! Et de même que le roma
52 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
77les élites, au xviiie siècle, avec l’attaque des rationalistes, poursuivie par les polémiques de Feuerbach, d’Engels puis de Nietzsc
53 1949, Le Semeur, articles (1933–1949). « Les protestants et l’esthétisme » (février-mars 1949)
78clair que le libre examen, conduit dans un climat rationaliste, n’est pas une attitude de créateur. L’art suppose une orthodoxie, un
54 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
79nte, de la révolte quotidienne contre la tyrannie rationaliste, contre les préjugés et les routines et contre le droit du plus fort,
55 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
80es d’Italie. C’était un humaniste, un esprit plus rationaliste que mystique, et un homme d’État né : autant de traits qui le disting
56 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
81ssif, et dépourvu de sagesse politique ; l’autre, rationaliste, mesuré, lucide, citoyen autant que chrétien. À mesure que l’Allemagn
57 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
82 ouvrages savants, qui renvoie dos à dos jacobins rationalistes et dialecticiens marxistes, et que les hommes d’État de mon pays ont
58 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
83ux, mais non contradictoire, au fond, que le Grec rationaliste ait cru dans le Hasard, tandis que l’Hindou mystique, panthéiste, ast
59 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
84s ses concurrents, dans l’innocence de l’illusion rationaliste, croient indiqué de vanter seulement la facilité de leur accès, qui s
60 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
85teurs progressistes et les électeurs modérés, les rationalistes critiques et les totalitaires illuminés, les économistes libéraux et
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
86siècle Chrétiens traditionnels, moralistes laïcs, rationalistes libéraux et communistes orthodoxes s’unissent pour déplorer l’invasio
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
87disme ; elle traduit l’infidélité systématique du rationaliste éclairé aux coutumes, préjugés et principes du groupe natif, de la tr
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
88 non sans se faire à son sujet quelques illusions rationalistes (ainsi dans L’Avenir de la Science), il a su voir mieux que Ranke le
64 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
89disme ; elle traduit l’infidélité systématique du rationaliste éclairé aux coutumes, préjugés et principes du groupe natif, de la tr
65 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
90 et maritimes, individualistes et communautaires, rationalistes et magiques. Et c’est l’Église qui va tenter d’opérer la synthèse imp
66 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
91er à la Terre entière une certaine idée unitaire, rationaliste et tenue pour seule « normale » de l’homme, mais au contraire l’idée
92ens grecs et romains aux Pères de l’Église et aux rationalistes du xviiie siècle, en passant par les grands religieux espagnols du x
67 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
93ique que l’histoire ait connue, la plus follement rationaliste… Tandis qu’en Suisse, patrie (dit-on) du fédéralisme intégral, on voi
68 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
94ente de la révolte quotidienne contre la tyrannie rationaliste, contre les préjugés [p. 53] et les routines, et contre le droit du p
69 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
95ique que l’histoire ait connue, la plus follement rationaliste… Tandis qu’en Suisse, patrie (dit-on) du fédéralisme intégral, on voi
70 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
96s d’une psychologie au moins désuète, linéaire et rationaliste, n’admettant que des motifs univoques, qui les condamnent presque aut
71 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
97la tradition, qu’elle soit chrétienne, classique, rationaliste ou marxiste. Ils considèrent toute innovation comme une hérésie, ou u
72 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
98ope du xixe siècle, industrielle, embourgeoisée, rationaliste, nationaliste, matérialiste, naïve et dure. On s’accroche à ce qu’on
73 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
99le — l’homme économique, le bourgeois, l’individu rationaliste, mais aussi le soldat politique des totalitaires de toutes couleurs —
74 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
100uple, pour ces réalités irréductibles à l’analyse rationaliste et que C. G. Jung voyait vivre dans ce qu’il nomme l’Inconscient coll