1 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
1s faisaient sa dignité humaine, parce qu’elles le rattachaient aux buts les plus hauts de notre vie. Ces citadins blasés s’amusent p
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
2s faisaient sa dignité humaine, parce qu’elles le rattachaient aux buts les plus hauts de notre vie. Ces citadins blasés s’amusent p
3 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
3t à mettre en face de lui-même le poète lyrique — rattaché encore à une école provençale qui est, à l’origine, de propulsion mus
4 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
4ain par excellence auquel L’Ordre nouveau voulait rattacher d’une façon immédiate toutes les institutions. Telle est la « primaut
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
5 que la foi seule rend possible. ⁂ Max Scheler se rattachait à l’école allemande des phénoménologues, illustrée par Husserl et Mar
6 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
6e encore tous les romans à la Bourget, consiste à rattacher par convention, presque par accident, une série d’attitudes et de cau
7 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
7rreur non moins grave d’interprétation, lorsqu’il rattache ces divers traits au « malheur » de notre jeunesse, [p. 618] lequel n
8 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
8 mystiques, et aux problèmes théologiques qui s’y rattachent étroitement, c’est cette étrangeté même de l’objet qui semble l’avoir
9 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
9rier que l’on entend désigner par ce terme, il se rattache de la manière la plus précise, historiquement, à la passion 103 . Com
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
10La quête de la fiancée lointaine, par exemple, se rattache au cérémonial du rapt nuptial, chez les tribus exogamiques. La morale
11e et de Bulgarie. Les « purs » ou Cathares 29 se rattachaient aux grands courants gnostiques qui traversent le premier millénaire d
12ait dont on verra qu’il est tout impossible de le rattacher latéralement aux précédents. C’est au xiie siècle que s’atteste en E
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
13’abus » du langage amoureux en religion doit être rattaché, historiquement, au courant le plus orthodoxe. J’emprunterai mon prem
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
14 Mettons à part ce dernier trait, qui malgré tout rattache Milton à la Réforme : n’est-ce point la même et unique hérésie que no
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
15ique primant sur le sens du serment, peuvent être rattachés au complexe romanesque. Mais il y a plus, et dans d’autres domaines,
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
16end désigner par ce terme, nous avons vu qu’il se rattache de la manière la plus précise, historiquement, à la passion. Comme la
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
17e et le Judaïsme ne sont pas cet Orient-là, et se rattachent directement (Livre II, chap. 2 et 9) aux cycles religieux occidentaux
16 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
18t que de contemplation 3 , je pense qu’il faut la rattacher surtout à une troisième tendance, la plus importante à mes yeux, cell
17 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
19sent, gardent le droit, le souci et le goût de se rattacher à plusieurs organismes supra-régionaux. Je préciserai par un exemple
20us libres et les plus personnels sont ceux qui se rattachent : sentimentalement à une région ; légalement à l’État suisse ; religi
18 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
21ui se manifeste tout au long de son existence, se rattache non moins certainement à son admiration pour Goethe. Rien n’est plus
19 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
22e encore tous les romans à la Bourget, consiste à rattacher par convention, presque par accident, une série d’attitudes [p. 168]
20 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
23i elle parle au nom de sa propre théologie, et en rattachant ce qu’elle dit de la façon la plus directe à cette théologie. C’est a
24frappant dans les pays protestants où le souci de rattacher tout travail de culture à une théologie stricte a entièrement disparu
21 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
25s l’autre les liens traditionnels et naturels qui rattachaient la Suisse allemande aux sources vives de sa culture et de sa langue.
22 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
26e ses dimensions la personne même de ceux qui s’y rattachent. Certes, il est plus facile de décréter sur table rase, de simplifier
23 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
27ope en compartiments relativement isolés, il faut rattacher les diversités nationales, dont nous avons tiré si grand parti avant
28u découpage des côtes par plusieurs mers, il faut rattacher les approches différentes du monde par les Espagnols et Portugais, le
24 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
29 qui lui a cependant donné naissance et auquel le rattachent encore des liens personnels, quelques amitiés très actives, et bien e
25 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
30présentent les xviie et xviiie siècles, il faut rattacher un phénomène extrêmement curieux qui se produisit à la même époque, e
26 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
31 syndicalistes et des membres des coopératives se rattachent au parti socialiste. Enfin, le parti du travail (communiste) dissous
27 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
32rcher la différence essentielle dans le fait que, rattachés politiquement à la Confédération, ils ne réagissent pas politiquement
33n sens, de leur vertu. 48 Quant aux Tessinois, rattachés à la Confédération en 1803 seulement, après avoir été longtemps soumi
34eurs » alémaniques en tant que bailliages, ils se rattachent naturellement par la culture comme par la langue et la religion, à l’
28 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
35La création récente de « Liens avec l’Europe » se rattache manifestement à ce cycle d’activité.) Orienter les espoirs, enfin : n
29 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
36ilisation, et qu’ils en sont inséparables. Je les rattache à nos plus grandes traditions : le christianisme et l’esprit scientif
30 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
37, protestant fanatique à ses débuts… Tout porte à rattacher le phénomène de la révolution à quelque qualité ou défaut spécifique
38de la saveur des fruits.) À cette même crainte se rattache celle de voir s’évanouir, avec l’Europe, la meilleure chance d’un vra
31 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
39t né le Bureau européen de l’éducation populaire, rattaché au CEC, bien qu’ayant son secrétariat à Bergen, en Hollande. En outre
32 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
40ent que dans le récit d’Avicenne, auquel l’auteur rattache d’ailleurs son conte, qui est une vision 7 . Tentons maintenant de dr
33 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
41, protestant fanatique à ses débuts… Tout porte à rattacher le phénomène de la révolution à quelque qualité ou défaut spécifique
42de la saveur des fruits.) À cette même crainte se rattache celle de voir s’évanouir, avec l’Europe, la [p. 117] meilleure chance
34 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
43a végétation ou des étoiles. Et peut-être faut-il rattacher à cette même tendance naturelle la propension croissante du Moyen Âge
35 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
44 moins simple d’expliquer ce grand fait, et de le rattacher d’une manière convaincante à tel ou tel des traits originaux de la ps
45écouverte de l’homme. Ces enchaînements lointains rattachent l’ethnographie et l’anthropologie, nées dans ce siècle, aux sources m
36 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
46ilisation, et qu’ils en sont inséparables. Je les rattache à nos plus grandes traditions : le christianisme et l’esprit scientif
37 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
47a végétation ou des étoiles. Et peut-être faut-il rattacher à cette même tendance naturelle la propension croissante du moyen âge
38 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
48rmé, devrait-il rester totalement autonome, ou se rattacher à quelque organisme existant, public ou privé ? Pour une action com
39 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
49ître le Bureau européen de l’éducation populaire, rattaché au CEC mais autonome. Il a son siège à Bergen, en Hollande. Sous la d
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
50 une douzaine d’auteurs du ve au xve siècle qui rattachent à Japhet et à ses 23 ou 26 fils et petits-fils, les diverses « nation
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
51la population de son empire et dont le pays a été rattaché à la Chine ; quant au négus d’Éthiopie et aux puissants rois de Fez e
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
52 semblaient craindre qu’une idée morale ne pût se rattacher à ce qu’ils instituaient ! [p. 201] … Même dans les États constitués
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
53sophiques que nous venons de citer. Mais il ne se rattache de près ni de loin à aucun d’eux. Disciple préféré de Saint-Simon, au
44 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
54 fort épaisse. 197 Cette curieuse prophétie se rattache à toutes celles qu’on a déjà lues dans ces pages, et qui vont se mult
45 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
55d’hui portent la marque : La passion marxiste se rattache plutôt au vieux ferment d’Israël, à la fois destructeur et chargé d’u
46 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
56même économiques, et vous verrez qu’ils se [p. 8] rattachent tous, en Europe, à des problèmes de dosage, d’équilibre vivant entre
47 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
57? 2° Les faits présentés ne sont pas suffisamment rattachés à des notions générales (telles que l’interdépendance mondiale, la co
48 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
58 préférait une action moins bruyante, étroitement rattachée au Plan Marshall. Retinger se contenta d’émettre l’idée d’un Congrès
49 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
59tures orientales. Ces instituts sont presque tous rattachés à une université, et répartissent leurs activités en recherches, ense
50 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
60ain des libres et de leurs communes. Mais comment rattacher ce pays, et plus tard cette nation, et enfin cet État qu’on appelle a
61és en Suisse. En 1418, les cantons du centre sont rattachés « pour toujours » à l’Empire, cependant que le droit de glaive et de
62des politiques indépendantes, se voient également rattachés au « corps helvétique ». Enfin, la Restauration de 1815 amène l’entré
51 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
63rent d’abord des terres et des cités épiscopales, rattachées à l’Empire. Celles qui passèrent à la Réforme devinrent des républiqu
52 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
64nique et complète, à laquelle nous puissions nous rattacher directement, nous qui n’avons pas eu la chance, ou le malheur, d’avoi
65gue qu’ils parlent et pour cette seule raison, se rattachent à l’une ou l’autre des trois grandes cultures nationales voisines. Po
66tretient. Quand on dit que les Suisses romands se rattachent à la « culture française », on ne pense qu’à la langue française. Or
67 d’entités nationales en tant que telles, mais se rattache directement au complexe culturel européen ; de même que les villes li
68 plus vastes. Par ses allégeances civiques, il se rattache à sa commune, à son canton, et à la Confédération ; par son allégeanc
69pendamment de sa valeur intrinsèque, me paraît se rattacher profondément au complexe « suisse » et fédéraliste 110 . Ici encore,
53 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
70 action seront garanties par la possibilité de se rattacher et de donner son allégeance à des ensembles différents à la fois par
54 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
71bitant cette région économique, de continuer à se rattacher politiquement à l’une des trois nations dont la Regio est le carrefou
55 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
72ilisation, et qu’ils en sont inséparables. Je les rattache à nos plus grandes traditions : le christianisme et l’esprit scientif
56 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
73nous avons déjà effleuré précédemment : Genève se rattache économiquement et culturellement à une zone comprenant Lausanne et la
57 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
74 action seront garanties par la possibilité de se rattacher et de donner son allégeance à des ensembles différents à la fois par
75bitant cette région économique, de continuer à se rattacher politiquement à l’une des trois nations dont la Regio est le carrefou
58 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
76, et de nombreux instituts universitaires qui s’y rattachent. Objectifs : favoriser la mobilité des étudiants et des professeurs,
59 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
77 mes yeux tout au moins, qu’une commune pourra se rattacher à autant de syndicats différents par l’étendue et la mission qu’il y
60 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
78t c’est précisément à Debussy qu’il choisit de se rattacher. Mais dans le même temps, par la force et la ruse, les Européens s’ap
61 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
79rance, Gaston Berger puis Bertrand de Jouvenel se rattachent davantage à une deuxième postérité de Wells : la qualité de la vie hu
62 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
80se moquent bien que la région à laquelle on les a rattachés soit déclarée « compétitive » avec la Ruhr, le Piémont ou les Midland
81] Certaines communes jugent de leur intérêt de se rattacher à tous les syndicats, d’autres à quelques-uns seulement, certaines en
82 composent librement. Notons que la liberté de se rattacher à des ensembles différents, que j’ai nommée pluralité des allégeances
63 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
83e l’État-nation auquel cette région s’est trouvée rattachée à la suite d’une conquête ou d’une négociation entre les Princes, pre
84et ils sont simples : le droit de la commune à se rattacher aux syndicats régionaux de son choix, qu’il s’agisse de l’environneme