1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
1énies poétiques de notre ère. On doit beaucoup de reconnaissance à M. André Babelon pour avoir traduit et introduit avec tant de juste
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
2D’ailleurs le trouble où m’avait jeté la première reconnaissance empêcha ma raison d’intervenir entre la réalité de ma vision et mon c
3 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
3a santé est dans l’humilité de la prière, dans la reconnaissance éperdue de notre incapacité à faire par nous-mêmes le bien, dans l’ab
4 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
4e faire vivre ceux-là mêmes qui lui refusent leur reconnaissance. (Mais si la vie s’arrête ? Si les hommes renoncent ? Si le confort m
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
5lle ne s’appartient pas ; c’est à partir de cette reconnaissance qu’elle peut agir, qu’elle peut créer » (p. 297). Je sens bien qu’un
6 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
6meuse : « Au solitaire que j’appelle avec joie et reconnaissance : mon lecteur. » Kierkegaard savait bien que lorsqu’on parle à tous o
7 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
7 comprendre le monde ? — J’ai une grande dette de reconnaissance à payer à M. Johan Bojer, et s’il était là, je lui ferais ma belle ré
8 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
8accoutumance religieuse nous faciliteraient cette reconnaissance, et se substitueraient ainsi, sans que nous nous en doutions, à l’act
9 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
9’autre parti que celui de leurs intérêts. Mais la reconnaissance de cet unique lieu commun suppose la suppression de tous les autres.
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
10 se glisser entre mon jugement et ma vie. (Fausse reconnaissance, diraient les psychologues. Mais une étiquette n’est pas une explicat
11 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
11it l’état d’esprit des explorateurs pendant les « reconnaissances » préliminaires. Deux ou trois s’en vont pousser une pointe tandis qu
12 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
12 Ordre nouveau » reposent en fin de compte sur la reconnaissance du fait capital de la polarité et du conflit multiformes de l’homme a
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
13égradation de « l’obstacle » extérieure, et de la reconnaissance lucide — par là même, antiromanesque — de sa nature purement intime e
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
14 vient justement d’ordonner que les chevaliers en reconnaissance abandonnent la cotte d’armes afin de ne pas être, en revenant, obligé
15 1939, La Vie protestante, articles (1938–1961). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
15e catholique Dürrer — les réformés gardaient avec reconnaissance le souvenir de l’action politique de Nicolas, Pacificateur des canton
16 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
16ière de Goethe ne peut être éprouvée avec plus de reconnaissance, nulle part elle ne peut être aussi tonique. Mais il y a plus. Parce
17 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
17la grâce. L’imitation suivra comme un fruit de la reconnaissance… Tout commence par la joie d’être aimé — et ensuite vient l’effort de
18ameuse : Au solitaire, que j’appelle avec joie et reconnaissance : mon lecteur. Kierkegaard savait bien que lorsqu’on parle à tous ou
18 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
19eil. La mort, le désespoir en plein midi, — ou la reconnaissance de l’unique nécessaire ? 6 juin 1940 Hier soir, à Lausanne, avec
19 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
20 de toutes parts. Et de nouveau la « sensation de reconnaissance » m’a saisi. Cette rumeur, cet élan vertical, cet élancement solennel
20 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
21ation se rend sans condition après la plus rapide reconnaissance des lieux. J’ai revu des amis intacts, et dont l’amitié seule avait m
21 1948, Suite neuchâteloise. V
22and on m’aura démontré que le sentiment d’obscure reconnaissance qui m’a toujours saisi dans ces provinces ne doit rien aux mystères d
22 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
23Helvétie sculpté par « leur » Gustave Courbet, en reconnaissance de l’hospitalité qu’après la Commune il reçut à la Tour de Peilz — ce
23 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
24de Munster en 1648, elle obtint des puissances la reconnaissance de sa neutralité, et se détacha officiellement de l’Empire. Cet acte
24 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
25 principale. Cependant, elles attendent encore la reconnaissance d’une pleine égalité de droits dans l’exercice de leur profession. El
25 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
26régime de liberté contrôlée, fondé sur la franche reconnaissance des droits de tous. 41 L’ignorance mutuelle dans laquelle vivent l
26 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
27 Or, la physique actuelle est caractérisée par la reconnaissance de ses incompatibles : le problème onde et corpuscule en est l’exempl
27 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
28onnerait un contenu concret à cette promesse : la reconnaissance du droit d’opposition. 7. K. demande la libération des colonies occid
28 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
29 Or, la physique actuelle est caractérisée par la reconnaissance de ses incompatibles : le problème onde ou corpuscule en est l’exempl
29 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
30 des sciences physiques et naturelles, qui est la reconnaissance du corps, de la matière, et de la forme du monde en tant que réalités
30 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
31signifie le contraire exactement, c’est-à-dire la reconnaissance d’une vaste communauté d’intérêts qui ne sauraient plus être assurés
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
32sous cette forme : « À l’Individu qu’avec joie et reconnaissance, j’appelle mon lecteur. » C’était là le prochain par excellence, et —
32 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
33dait, indécise. » Parce qu’il a « peur » de cette reconnaissance et du double interdit qui s’y attache, il ne peut vivre avec celle qu
33 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
34alablement à tout jugement moral, il s’agit de la reconnaissance d’une bipolarité, d’une tension permanente entre l’individu et le « v
35abord ceci : le sentiment d’une immédiate et vive reconnaissance. Car toute vérité sur l’amour est immédiatement reconnue par celui qu
34 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
36et elle est connaissance active en même temps que reconnaissance. Elle naît et se développe quand je découvre en moi, mais devine auss
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
37ute autre est inadmissible. Extrait de l’Acte de reconnaissance de la neutralité de la Suisse, 1814 et 1815 : Les Puissances signata
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
38ncore dans son droit. Mais c’est à ce prix que la reconnaissance des torts prend un sens. À cette condition seulement, elle peut exerc
37 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
39sous cette forme : « À l’Individu qu’avec joie et reconnaissance, j’appelle mon lecteur. » C’était là le prochain par excellence, et —
38 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
40alablement à tout jugement moral, il s’agit de la reconnaissance d’une bipolarité, d’une tension permanente entre l’individu et le « v
41abord ceci : le sentiment d’une immédiate et vive reconnaissance. Car toute vérité sur l’amour est immédiatement reconnue par celui qu
39 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
42on de continuité entre le dogme de l’Incarnation (reconnaissance de la réalité de la matière et du corps, où Dieu se manifeste) et le
40 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
43’eut de cesse qu’il n’eût obtenu pour son pays la reconnaissance officielle de sa neutralité systématique. C’est à lui que l’on doit l
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
44urich, en 1963, un référendum est organisé sur la reconnaissance par l’État de l’Église romaine. Les deux tiers de la population sont
45tie, nous témoignons aux grandes puissances notre reconnaissance de ce qu’elles nous dispensent de nous mêler à leurs sanglants différ
46nous dispense nullement de notre double devoir de reconnaissance et de responsabilité [à l’égard de notre patrie], mais ce devoir est
42 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
47on de continuité entre le dogme de l’Incarnation (reconnaissance de la réalité de la matière et du corps, où Dieu lui-même se manifest
43 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
48tto Rahn — j’indique seulement cette sensation de reconnaissance enfiévrée qui m’a toujours saisi devant les ruines de certains châtea
44 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
49paru en 1936. Voici qui peut illustrer l’effet de reconnaissance qui m’a surpris lorsque j’ai relu mon essai en vue de cette réédition
45 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
50ence de la nécessité de fédérer l’Europe, puis la reconnaissance de l’obstacle majeur à cette union, que constituent les prétentions d
46 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
51e sociologique ou économétrique qu’aura lieu la « reconnaissance » créatrice, mais plutôt au cours d’une soirée de discussions « sur t
47 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
52s économies régionales apparaît comme la première reconnaissance officielle du thème régional sur le plan européen. Des initiatives sp
53de toute espèce de solution fédéraliste, de toute reconnaissance réelle du droit des peuples à se déterminer librement au sein d’une u