1 1927, Articles divers (1924–1930). Conférence d’Edmond Esmonin sur « La révocation de l’Édit de Nantes » (16 février 1927)
1e plus difficile de rester impartial. M. Lombard, recteur de l’Université, en introduisant le conférencier, a fait allusion aux
2 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
2pticisme 2 . Le dialogue de Lawrence Sterne et du Recteur Krooks sur Judas et la Parole est à cet égard d’une saveur particuliè
3 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
3de, et ses trois commissions sont dirigées par le recteur de la Sorbonne, Jean Sarrailh, l’ancien ministre anglais de l’Éducati
4 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
4scepticisme. Le dialogue de Lawrence Sterne et du Recteur Krooks sur Judas et la Parole est à cet égard d’une saveur particuliè
5 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
5scepticisme. Le dialogue de Lawrence Sterne et du Recteur Krooks sur Judas et la Parole est à cet égard d’une saveur particuliè
6 1962, Les Chances de l’Europe. Avertissement
6 avait été proposé par le professeur Éric Martin, Recteur de l’Université, auquel je dis ici ma gratitude. En m’invitant à occu
7 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
7salles de colloques. La commune, gouvernée par le recteur, jouit d’un statut spécial d’exterritorialité : c’est une sorte de di
8 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
8salles de colloques. La commune, gouvernée par le Recteur, jouit d’un statut spécial d’exterritorialité : c’est une sorte de di
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
9c Conrad est investi par l’empereur du titre de « recteur de Bourgogne ». Son petit-fils, Berthold V, se voit offrir la couronn
10 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
10 même, il y a quelques années, on put entendre le recteur d’une de nos universités cantonales condamner le principe d’une subve
11les conclusions de mon discours de Goettingen aux Recteurs européens en 1964 j . L’université fut une commune libre au Moyen âge
11 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
12ffens, le professeur Eugen Kogon, et M. Löfstedt, recteur de l’Université d’Upsal. L’une des œuvres les plus célèbres de Gaugu
12 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
13salles de colloques. La commune, gouvernée par le Recteur, jouit d’un statut spécial d’exterritorialité : c’est une sorte de di
13 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
14 même, il y a quelques années, on put entendre le recteur d’une de nos universités cantonales condamner le principe d’une subve
15s solennel » ouvrant la Conférence européenne des recteurs, à Göttingen, en 1964. L’université fut une commune libre au Moyen Âg
14 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
16 même, il y a quelques années, on put entendre le recteur d’une de nos universités cantonales condamner le principe d’une subve
17clusions de mon discours de [p. 35] Göttingen aux recteurs européens en 1964. 3 L’université fut une commune libre au Moyen Âg
15 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
18s, le prof. Eugen Kogon, et le Dr Einar Löfstedt, recteur de l’université de Lund. Une seconde session devait se tenir à Strasb
19deau piégé que nous avons fait au Tiers Monde. Le recteur de l’Université de New Delhi ironisant sur ma condamnation de l’État-
16 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
20s avions esquissé la possibilité devant plusieurs recteurs suisses et présidents d’université français, se trouve coïncider très
17 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
21en « collèges », dont le chef — président, maire, recteur ou consul — est « supérieur à chacun des compagnons, mais inférieur à
18 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
22 j’avais esquissé la possibilité devant plusieurs recteurs suisses et présidents d’université française, se trouve coïncider trè
19 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
23eur, membre du Mouvement européen, Jean Sarrailh, recteur de l’Université de Paris, René Lhuillier, responsable syndicaliste, s
20 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
24le grand Maître est le général en chef, et où les recteurs ont rang d’officiers supérieurs. » 44 Le terme même d’Université au
25la IIIe Assemblée de la Conférence permanente des Recteurs et vice-chanceliers d’Europe à Göttingen, je terminai ma description
21 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
26 italiens quatre nationes, chacune dirigée par un recteur. À la Sorbonne, un siècle plus tard, on trouve également quatre natio
22 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
27ne nazie et dans ses camps, le Dr Einar Löfstedt, recteur de l’Université de Lund, Robert Schuman, et l’historien Arnold Toynbe