1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1dante, les prunelles laiteuses du dieu avaient un reflet bleu clair, soudain inquiètes à l’approche de l’inconnu. Nulle part
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
2: déjà les lumières des boulevards glissaient des reflets sur l’asphalte mouillé. Les pieds dans l’eau, les jambes fatiguées, l
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
3 soupirs, d’ailleurs invraisemblables, qu’à leurs reflets se fussent évanouis des arcs-en-ciel de névroses dans tous les poèmes
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4endre. Le faisceau de lumière quitta la scène, un reflet balaya le parterre, le visage de mon voisin m’apparut, pâle dans son
5rlèrent, bientôt dissous dans le vent. Tout était reflet, passages, allusions. Plus tard, dans un petit bar laqué de noir jusq
6es que nous croyons seules réelles, illusions des reflets qui ne livrent que le côté terrestre des choses dont l’autre moitié s
7la lueur bariolée des sentiments, ils ne sont que reflets, épisodes, symboles : le vrai drame de son destin est ailleurs. Il se
5 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
8 d’être. Mais il s’épuise dans une perspective de reflets qui vont en diminuant vertigineusement et l’égarent dans sa nuit. Je
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
9ine, avec ses dômes et ses façades exubérantes de reflets, — et déjà nous passons sous de hauts ponts sonores, au long d’un qua
10e troubler l’équilibre toujours instable des huit reflets de leur dignité. Mais je n’oublierai pas le sourire de ce vieux princ
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
11e la veilleuse brûle toujours — et moi, parmi les reflets fuyants de toutes sortes de faces et de paysages soudainement invisib
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
12endre. Le faisceau de lumière quitta la scène, un reflet balaya le parterre, le visage de mon voisin m’apparut, pâle dans son
13t, bientôt dissous dans le vent. Tout n’était que reflet, passages, allusions. [p. 46] Plus tard, dans un petit bar laqué de
14s passagères que nous croyons seules réelles, ces reflets qui nous illuminent le visage terrestre des choses dont l’autre moiti
15la lueur bariolée des sentiments, ils ne sont que reflets, épisodes, symboles : le vrai drame de son destin est ailleurs. Il se
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
16deux, chaussés d’escarpins fins courant comme des reflets sur le parquet, venir par une salle vide où pénètre le ciel pâli. Tra
10 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
17ine, avec ses dômes et ses façades exubérantes de reflets, — et déjà nous passons sous de hauts ponts sonores, au long d’un qua
18e troubler l’équilibre toujours instable des huit reflets de leur dignité. Mais je n’oublierai [p. 82] pas le sourire de ce vie
19e la veilleuse brûle toujours — et moi, parmi les reflets fuyants de toutes sortes de faces et de paysages soudainement invisib
11 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
20iais sur la droite. Un nageur passe à travers les reflets jaunes, roses, verts, des maisons à façades triangulaires. Couleurs d
21Couleurs d’un crépuscule de pluie. Plus près, des reflets d’arbres ; plus près encore, des nuages troués de petits poissons. À
22e, — n’est plus là. — J’ai poursuivi longtemps le reflet rouge de ses yeux parmi les troncs qui luisaient, faiblement, vers le
12 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.4. Le balcon sur l’eau
23 le monde. Tu ne trembles plus, tu t’appuies. Nos reflets ondulent très peu, gris sur le blanc doucement luisant de la surface 
13 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
24mpitoyable lumière de l’observation scientifique. Reflet du siècle, le roman bientôt s’affaiblit à force de se compliquer, et
14 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
25mestible. Le mythe moderne du bonheur n’est qu’un reflet, et un reflet terrestre et trouble, de cette félicité promise à ceux
26ythe moderne du bonheur n’est qu’un reflet, et un reflet terrestre et trouble, de cette félicité promise à ceux qui auront gar
15 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
27ion avec le monde, dont il n’est qu’un membre, un reflet. So oben wie unten. L’astrologie de Paracelse n’est pas une superstit
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
28avait affirmé que la culture n’était rien qu’un « reflet » du processus économique, et de la lutte des classes qui en résulte.
17 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
29avait affirmé que la culture n’était rien qu’un « reflet » du processus économique, et de la lutte des classes qui en résulte.
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
30 Un grand vase jaune brille au bord du bassin. Le reflet de l’eau tremble au plafond et sur les murs verdâtres de la chambre o
19 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
31oient tous à une réalité dont ils ne sont que les reflets, diversement réfractés par nos mots. Ils renvoient tous à la question
32p engagé dans le réel pour prendre au sérieux ses reflets dans la conscience du spectateur.) Ce qui ne manquera pas de faire cr
20 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
33grès et de l’Épargne 71 . Son rationalisme est le reflet idéologique de cette même mentalité (ou attitude) dont procède, sur l
21 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
34 l’Éros : comme des personnes, non plus comme des reflets ou des objets. Cet « exercice spirituel » développe des facultés neuv
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
35 « théories amoureuses du moyen âge ne sont qu’un reflet de ses idées religieuses » ? Et pourquoi vouloir à tout prix que les
36chasteté, ainsi feinte, une habitude réelle ni un reflet des mœurs », mais seulement « un hommage « religieux » (et formaliste
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
37arrêter aux formes terrestres qui n’en sont qu’un reflet : De même que la tigresse, dans sa grande douleur, se soulage en reg
38e création de l’esprit, et non d’une confusion de reflets troubles, d’aveux plus ou moins indiscrets et de hasards immérités (c
39st que la moitié du mythe, son aspect diurne, son reflet moral dans notre vie de créatures finies. Il y manque l’aspect noctur
40sidérons ici le Don Juan du théâtre 148 comme le reflet inversé de Tristan. Le contraste est d’abord dans l’allure extérieure
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
41 l’Éros : comme des personnes, non plus comme des reflets ou des objets. Cet « exercice spirituel » développe des facultés neuv
25 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
42ho du supraterrestre dans le terrestre, tantôt un reflet du terrestre dans le supraterrestre » ; ou encore : « Ce qui rêve en
26 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
43 dans [p. 133] la nuit, grouillant de casques, de reflets sourds et de gamelles entrechoquées. Et, plus tard, au matin, quand l
27 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
44urs, heurtant des corps, guettant des phares sans reflet sur le macadam. Tout au bas, tout au fond de l’ombre, dans la pierre
28 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
45si bien, Marx prétend-il que l’esprit n’est qu’un reflet, un sous-produit des processus matériels. Vous voyez que tout le mond
29 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
46e psychologique où l’homme n’adore que son propre reflet. » Ce sera le temps de regretter les dictatures qui tuent les corps m
30 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
47rsuivons cette analogie. Le coup de foudre est le reflet d’une conversion. Il ne se discute pas davantage. Vous êtes élu « par
31 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
48oient tous à une réalité dont ils ne sont que les reflets diversement réfractés par nos mots. Ils renvoient tous à la question
49p engagé dans le réel pour prendre au sérieux ses reflets dans la conscience du spectateur.) Ce qui ne manquera pas de faire cr
32 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
50o du supra-terrestre dans le terrestre, tantôt un reflet du terrestre dans le supra-terrestre » ; ou encore : « Ce qui rêve en
33 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
51emblement dans la nuit, grouillant de casques, de reflets sourds et de pas lourdement rythmés. Et, plus tard, au matin, quand l
52urs, heurtant des corps, guettant des phares sans reflet sur le macadam. Tout au bas, tout au fond de l’ombre, dans la pierre
34 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
53ans les hauts draps de brume qui nous serrent, le reflet de nos propres lueurs. Je me suis enfermé dans ma cabine. Je constate
35 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
54 d’être. Mais il s’épuise dans une perspective de reflets qui vont en diminuant vertigineusement et l’égarent dans sa nuit. Je
36 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
55 corps et l’âme se distinguent, et cessent d’être reflets l’un de l’autre. Alors le corps a honte de sa pensée, et celle-ci des
37 1948, Suite neuchâteloise. II
56mple, et qui figure dans l’ordre naturel comme un reflet de la communion des saints : notre histoire, le passé qui passe en ch
38 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
57 briques vernies, de blancs bleutés et de luxueux reflets aux vitres de milliers de bow-windows, la Sombre Chose, grouillante e
39 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
58 m’armer au combat en tant qu’individu, partie et reflet de l’ensemble, et de me forger au milieu de la lutte, avec mes forces
40 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
59sa forme et reproduit son paradoxe, bien qu’en un reflet inversé. Cet amour déifié n’est pas le Dieu d’Amour. Il n’élit pas un
60mieux prouver leur raison d’être. Nationalisme de reflet, d’imitation, parfois plus proche du vrai patriotisme, mais tout auss
41 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
61e ses songes, et que les âmes des choses sont les reflets de son âme. Plongé dans la Nature, il la sent la plus forte ; et parc
62iquait au cas de Rimbaud — vit simplement sur les reflets épars du dogme et de la liturgie dans la culture dont il est imprégné
42 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
63qu’ils évoquent à ce propos n’est qu’un bien pâle reflet de la difficulté où les met l’injonction du nouvel anti-pape. [p. 13
43 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
64t le danger : le jour où notre monde touchera son reflet, l’antimonde, un court-circuit définitif effacera tout en un clin d’œ
65 ses apparences matérielles qu’à la faveur de son reflet, disent les Védas. Point de création sans un double. Or on sait que l
66évrosés professionnels, le Double est synonyme de reflet dans le miroir, d’image du vrai moi, d’ombre, d’écho, et d’âme. Et ch
44 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
67sa forme et reproduit son paradoxe, bien qu’en un reflet inversé. Cet amour déifié n’est pas le Dieu d’Amour. Il n’élit pas un
68mieux prouver leur raison d’être. Nationalisme de reflet, d’imitation, parfois plus proche du vrai patriotisme, mais tout auss
45 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
69e ses songes, et que les âmes des choses sont les reflets de son âme. Plongé dans la Nature, il la sent la plus forte ; et parc
70ppliquait au cas Rimbaud — vit simplement sur les reflets épars du dogme et de la liturgie dans la culture dont il est imprégné
46 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
71es : Considérons le Don Juan du théâtre comme le reflet inversé de Tristan. Le contraste est d’abord dans l’allure extérieure
72 civique, et Don Juan serait alors la liberté, un reflet inversé de l’esprit que l’on nie. On peut aussi penser que le mariage
47 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
73’est-ce que l’âme ? Une monade disent les uns. Un reflet du Brahma disent les autres. Non, répondent les Advaïtins : il n’y a
48 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
74nos joies, l’au-delà qui transforme et non pas un reflet ! Un poète mineur et parfait de ce temps l’a découvert un jour, non s
49 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
75auche solitaire dans la lumière atténuée, dont le reflet renvoyé par les fontaines ruisselle sur les colonnades. Très peu de l
50 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
76es : Considérons le Don Juan du théâtre comme le reflet inversé de Tristan. Le contraste est d’abord dans l’allure extérieure
77 civique, et Don Juan serait alors la liberté, un reflet inversé de l’esprit que l’on nie. On peut aussi penser que le mariage
51 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
78est-ce que l’âme ? Une monade, disent les uns. Un reflet du Brahma, disent les autres. Non, répondent les Advaïtins : c’est Br
52 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
79itiques, les théories et les institutions sont le reflet de l’existence matérielle d’une société donnée… La grande thèse du ma
53 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
80 m’armer au combat en tant qu’individu, partie et reflet de l’ensemble, et de me forger au milieu de la lutte, avec mes forces
54 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
81t une Suisse secrètement délirante et criminelle, reflet exact et inversé dans le réel des vertus qu’elle s’impose et croit vi
55 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
82iste, pour qui l’événement spirituel n’est que le reflet d’un processus physique, et Descartes le mécaniste, dont Marx procède