1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alfred Colling, L’Iroquois (décembre 1926)
1 plus grave, qui transparaît parfois et nous fait regretter que l’auteur ne se soit pas mieux abandonné à son sujet, d’un pathéti
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
2nversé, maisons obliques, montagnes russes. (J’ai regretté que René Clair ne nous donne pas la vision du mort.) Enfin le cercuei
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les derniers jours (juillet 1927)
3 dise la vérité librement et pour elle-même. Nous regrettons de n’en pouvoir citer, faute de place, que ces quelques phrases de Dr
4 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
4 mais cela même ne manque pas de naturel… On peut regretter que ce livre ne réalise pas une synthèse plus organique du roman et d
5 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Le Prince Menteur (décembre 1928)
5les mythomanes. Le cas méritait d’être exposé. Je regrette seulement que Daniel-Rops se soit borné à une courte nouvelle, d’aill
6 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Rolland de Renéville, Rimbaud le voyant (août 1929)
6e sacré que requiert l’œuvre de Rimbaud. [p. 251] Regrettons seulement qu’il n’élargisse pas plus une question aussi centrale — qu
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
7is, je crains bien, jamais je ne parviendrai à le regretter… » L’ironie indulgente et cette pitié à peine jalouse que l’on réserv
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
8ue je suis parfaitement certain de n’avoir jamais regretté. » Blanche, anglicane « de naissance », a donc épousé un Italien et v
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
9usent d’une manière imprévue et significative. On regrettera seulement que l’auteur ait dû se borner à confronter les réactions an
10 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
10is, je crains bien, jamais je ne parviendrai à le regretter… » L’ironie indulgente et cette pitié à peine jalouse que l’on réserv
11 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
11, Sonnette, que vous extrêmement intelligente. Je regrette profondément que vous n’ayez pas plus de sens qu’un oiseau. Sonnette,
12 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
12exte. Son sujet d’ailleurs s’y prête peu. Mais on regrette parfois qu’il suive à pas si prudents son modèle, et que l’admiration
13 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
13 critiques, à l’instar de l’affiche (dont il faut regretter qu’elle soit elle-même un affreux barbarisme importé d’outre-Manche).
14 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ni gauche ni droite (août 1935)
14ailleuse et de se faire casser la figure. On peut regretter que le Congrès pour la défense de la culture n’ait rien tenté pour dé
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
15vec) que l’homme éprouve pour ses victimes : « Je regrette vraiment [p. 117] beaucoup, mais il faut que je vous mange. Dure néce
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
16veillées fiévreuses, assiégées. Est-ce que je les regrette ? Est-ce que l’heure de la nuit où l’on ne dort pas n’est pas toujour
17 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
17vec) que l’homme éprouve pour ses victimes : « Je regrette vraiment beaucoup, mais il faut que je vous mange. Dure nécessité, et
18 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
18ble, mais c’est ce que vous m’avez coûté. — Je le regrette pour vous, cher Monsieur, mais vous auriez dû le prévoir dès le début
19qui croient connaître « leur » Révolution, ou qui regrettent qu’elle ait été trahie avant d’avoir accompli ses promesses. Qu’oppos
19 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
20ufs, que sans désemparer elle se met à couver. On regrette que M. de Rougemont ne nous ait pas présenté le coq, même par la plus
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
21Alors seulement Tristan se repent, Iseut se met à regretter la cour… Ils vont trouver l’ermite Ogrin, par l’entremise [p. 30] duq
22. Et en effet, Tristan la laissera vierge, car il regrette « Iseut la bloie ». Enfin, blessé à mort, et de nouveau empoisonné pa
23vient du monde. Il revoit la cour du roi Marc. Il regrette « le vair et le gris » et l’apparat de chevalerie, et le haut rang qu
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
24t : « Non, ce ne sont point ces transports que je regrette le plus : ah non ! retire s’il le faut ces faveurs enivrantes pour le
22 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
25dore que son propre reflet. » Ce sera le temps de regretter les dictatures qui tuent les corps mais qui ne peuvent rien faire de
23 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
26 dans l’avenir une découverte de la science. Nous regretterons alors le temps des clins d’œil de la destinée, quand nous pouvions en
27ésence de cet affadissement, l’on serait tenté de regretter le temps où Satan proposait des combats plus féconds. 54. L’Éternel
24 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
28ésence de cet affadissement, l’on serait tenté de regretter le temps où Satan proposait des combats plus féconds… p. 2 i.
25 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
29eau courage. — Non, monsieur, je ne crois pas, je regrette… Nous parlerons encore du diable. C’est ainsi. Entre nous, rien n’est
26 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
30ut simplement. Les [p. 247] délégués paraissaient regretter « l’atmosphère de Genève » plus que leur job manqué, d’ailleurs repri
27 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
31 en a qu’une de Boule, comme disait à peu près le regretté Wilkie, et qu’une erreur unique, désormais, pourrait la rendre folle
28 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (fin) (18-19 mai 1946)
32 fait, tout simplement. Les délégués paraissaient regretter « l’atmosphère de Genève » plus que leur job manqué, d’ailleurs repri
29 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
33 en a qu’une de boule, comme disait à peu près le regretté Willkie, et qu’une erreur unique, désormais, pourrait la rendre folle
30 1947, Doctrine fabuleuse. 1. Premier dialogue sur la carte postale. La pluie et le beau temps
34ette, que vous étiez extrêmement intelligente. Je regrette profondément que vous n’ayez pas plus de sens qu’un oiseau. Sonnette,
31 1948, Suite neuchâteloise. VIII
35triomphale à la maison. (Faut-il avouer que je la regrette encore ?) Mais je restais là sans mouvement, fasciné par l’aubaine et
32 1951, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Réplique à M. Lasserre (mars-avril 1951)
36] Réplique à M. Lasserre (mars-avril 1951) h Je regrette que M. Lasserre ait simplifié ma thèse jusqu’à la déformer, et qu’il
33 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
37ommune il reçut à la Tour de Peilz — ceux-là même regrettent de ne pouvoir assez rafraîchir leurs souvenirs anciens ; ils s’étonne
38point par dilettantisme (il serait périmé) que je regrette un peu (c’est du reste la seule chose qu’il me laisse à regretter) qu
39 (c’est du reste la seule chose qu’il me laisse à regretter) que l’Essai de Denis de Rougemont demeure trop constamment abstrait.
34 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
40. Le rapport K. remet tout en question. En effet, regretter, comme le font nos PC, que la presse bourgeoise ait seule publié le R
35 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Heinz Gollwitzer, Europabild und Europagedanke (septembre 1959)
41ture ou calomnie tout simplement. Certes, on peut regretter que dans un ouvrage aussi scrupuleux et sincèrement supranationaliste
36 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
42rie-toi, ne te marie pas, dans les deux cas tu le regretteras », disait Socrate. « Celui qui se marie fait bien, mais celui qui ne
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
43uropéen. 241 J’émigrai, poursuivit-il, et je ne regrettai rien de ce que je laissais derrière moi. Tout ce que j’avais de force
38 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
44rie-toi, ne te marie pas, dans les deux cas tu le regretteras », disait Socrate. « Celui qui se marie fait bien, mais celui qui ne
39 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
45ate du xixe siècle, il n’y aurait presque rien à regretter en Suisse, mais de belles perspectives ouvertes à l’imagination de l’
40 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
46au travers des tours de passe-passe théologiques, regrettera peut-être au secret de son cœur, l’époque où l’on pouvait brûler des
41 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
47ubliques en général. C’est ce qu’avait bien vu le regretté Pierre Duclos, lorsqu’il relevait que « le fédéralisme vit d’une vie
42 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
48, que changer à ce livre ? Certains critiques ont regretté la brièveté de mes pages sur nos auteurs et nos artistes. Mais ce n’é
43 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
49he, pour aller n’importe où ailleurs, et ce qu’il regrettera — il l’a prédit — ce n’est pas sa nation, mais l’Europe — « l’Europe
50stes, ni le mandarinat, ni le Bushido. On peut le regretter, mais on doit le constater. Roger Caillois a écrit non sans drôlerie
44 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
51ubliques en général. C’est ce qu’avait bien vu le regretté Pierre Duclos, lorsqu’il relevait que « le fédéralisme vit d’une vie
45 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
52ubliques en général. C’est ce qu’avait bien vu le regretté Pierre Duclos, lorsqu’il relevait que « le fédéralisme vit d’une vie
46 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
53stes, ni le mandarinat, ni le Bushido. On peut le regretter, mais on doit le constater. Roger Caillois a écrit non sans drôlerie
47 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
54 », mais murmurent « qu’ils ne peuvent manquer de regretter » que ne soient pas « mieux motivées » les condamnations de Leningrad
48 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
55our ma défense de la fidélité, tout en paraissant regretter que j’exclue la passion du mariage (ce que je ne fais pas). Et les hi
56ion, et sans doute des effets du philtre, tout en regrettant que j’assume sans trop de honte l’essence de ma culture occidentale.
49 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
57ils jugent, eux, que votre texte a vieilli. Je le regrette infiniment, car j’ai beaucoup de respect pour les maîtres, et ils ont
50 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
58 d’une grande réforme n’est pas mauvais. Je ne le regrette pas pour moi, mais pour la France qui connaîtra pas avant longtemps d
51 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
59out en murmurant « qu’ils ne pouvaient manquer de regretter » que ne fussent pas « mieux motivées » les condamnations de Leningra
52 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
60 et il ajoute, — amer, cette fois-ci — « Je ne le regrette pas pour moi, mais pour la France qui ne connaîtra pas, avant longtem
53 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Madame de Staël et « l’esprit européen » (été 1980)
61 dès sa publication en 1810. Mais combien faut-il regretter qu’à l’ouvrage sur l’Allemagne — qui est en réalité, un grand traité