1 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
1t subversif, dont le rire a le don d’exaspérer la Reine. Elle tempête et hurle son cri favori : « Qu’on lui coupe la tête ! »
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
2it et s’en allait un peu plus loin. Tandis que la Reine, au comble de la fureur, parcourait le terrain en hurlant au hasard s
3t du jeu et j’aurais dû croquer le hérisson de la Reine s’il ne s’était mis à courir juste au moment où j’allais jouer. » Tou
3 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
4 c’est une traite de 10 000 francs impayée par la reine de Madagascar qui est la véritable origine de l’expédition de 1895).
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
5ée et sa harpe. Il aborde au rivage irlandais. La reine d’Irlande [p. 28] détient seule le secret du remède qui peut le sauve
6er. Mais le géant Morholt était le frère de cette reine, aussi Tristan se garde-t-il d’avouer son nom et l’origine de son mal
7argé. Et Iseut lui fait grâce, car elle veut être reine. (Selon certains auteurs, c’est aussi qu’elle admire la beauté du jeu
8 un piège. Entre le lit de Tristan et celui de la reine, il sème de la « fleur de blé ». Tristan, que Marc a chargé d’une nou
9re ruse féminine, exploitant cette concession, la reine déclare qu’elle rejoindra le chevalier au premier signal de sa part,
10ais les barons félons veillent sur la vertu de la reine. Celle-ci demande et obtient un « jugement de Dieu » pour prouver son
11 entraînent au loin le chevalier. Il croit que la reine a cessé de l’aimer. C’est alors qu’il consent à épouser, au-delà de l
12sonné par cette blessure, Tristan fait appeler la reine de Cornouailles, la seule qui puisse encore le guérir. Elle vient, et
13ison de cet acte 5 . Pourquoi Tristan rend-il la reine à Marc, et cela même dans les versions où le philtre continue d’agir 
14ls ont un rendez-vous dans la forêt ? Pourquoi la reine coupable propose-t-elle un « jugement de Dieu » ? Elle sait bien que
15 s’opère 6  ! Enfin, ce jugement étant acquis, la reine passe pour innocente. Tristan l’est donc aussi, et l’on ne voit plus
16Nous avons vu que cela le conduirait à enlever la reine à son roi. Et que le droit établi n’est soudain respecté, à ce moment
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
17tte époque, le titre de regina coeli, et c’est en Reine désormais que l’art va la représenter. À la « Dame des Pensées » de l
18ent le jeu [p. 123] primitif, on voit la Dame (ou Reine) prendre le pas sur toutes les pièces, sauf sur le Roi, celui-ci se t
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
19ente. Et le jugement par le fer rouge qu’exige la reine, ce sera sa vengeance contre le Dieu du roi, deux fois trompé. ⁂ Pour
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
20énouement, il est encore à se demander si cette « reine de l’Île inaccessible » ne va pas [p. 213] lui faire couper le cou. M
21 écrite pour Champmeslé, qui y tint le rôle de la reine. Et Hippolyte, c’est Racine tel que maintenant il se souhaite : insen
22clare donc cet amour incestueux, encore que cette reine ne soit que la belle-mère d’Hippolyte. Mais le vieil [p. 223] homme,
23ù elle y renonçait — avec le mouvement même de la reine, à trois reprises 145 . Il fallait cela pour que l’amour-passion succ
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
24occasion du départ de sa fille Marguerite devenue reine d’Angleterre, le roi René apparaît en noir, sur un cheval noir capara
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
25roi. Il épouse Berthe, tandis qu’Elissent devient reine. Au jour où les deux couples se séparent, Girard prend à part deux té
26rt deux témoins, ainsi que Berthe sa femme, et la reine. Femme de roi, dit-il, que pensez-vous de l’échange que j’ai fait de
27 un homme de valeur et de prix. Vous m’avez faite reine, et ma sœur, vous l’avez épousée pour l’amour de moi. Écoutez-moi, vo
28cher du mariage blanc de Tristan : Jugement de la reine Eléonore : Demande. Un amant heureux avait demandé à sa dame la per
29nt et en acceptant pareille licence. Arrêt de la reine Éléonore. Telle est la nature de l’amour : les amants feignent souven
30ansformation du jeu par l’avènement de la Dame ou Reine, qui survint dès l’introduction des échecs en Europe, en imaginant un
31asculine. Ensuite, le passage de Vierge à Dame ou Reine ne va pas de soi, mais constitue, précisément — s’il s’est vraiment p
10 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
32t subversif, dont le rire a le don d’exaspérer la Reine. Elle tempête et hurle son cri favori : « Qu’on lui coupe la tête ! »
11 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
33it-il qu’un jour prochain cette Opinion publique, reine des États-Unis, devienne nationaliste à notre image ? Et qu’elle décr
12 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
34ge. Ô Garbo de notre jeunesse, volupté du regard, Reine des neiges, Dame des rêves de l’adolescence, femme la plus célèbre du
13 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
35 s’opposer et de se définir ; elle était seule et reine de la planète. Mais en 1946, elle se voit affrontée à deux empires. D
14 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
36des romans, c’est-à-dire avec ces brioches que la reine Marie-Antoinette conseillait à un peuple sans pain. Culture n’est pas
15 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
37ement, tandis que le roi Claudius avait séduit la reine, c’est de l’Église qu’abuse la doctrine édulcorée que la foule, aujou
16 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
38unit. « D’ici vingt-cinq ans, disait récemment la reine Juliana, nous vivrons tous dans une même maison, ou nous mourrons tou
17 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
39 de nos pays dans un monde où l’Europe n’est plus reine ; — ce que fut naguère cette Europe et ce qu’elle peut devenir dès qu
18 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
40té continentale et de transformer l’Europe, jadis reine de la Terre, en une poussière de petits États, d’ailleurs promis par
19 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
41renversement de la conjoncture mondiale. L’Europe reine du monde avant 1914, mais perdant cette royauté à la suite de deux gu
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
42ement, tandis que le roi Claudius avait séduit la reine, c’est de l’Église qu’abuse la doctrine édulcorée que la foule, aujou
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
43Asie pour la conduire en Crète, où elle deviendra reine, et mère des rois de la dynastie de Minos. De cette légende, qui insp
44autre par la Perse docile : [p. 17] Songe de la Reine, mère de Xerxès Deux femmes, bien mises, ont semblé s’offrir à mes y
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
45n centrale de la Crète, où Zeus avait fait Europe reine : Il n’y a au monde aucune partie qui puisse se dire commune à toute
23 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
46nt s’agenouiller au pied du sombre crucifix de la Reine Jadwiga, « sur le sol le plus mémorable de la Pologne ». Conrad a ret
24 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
47ntrale, et ils l’y tiennent emprisonnée. Elle est reine de nouveau, mais elle ne reconnaît plus sa propre voix proférant des
25 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
48unit. « D’ici vingt-cinq ans, disait récemment la reine Juliana, nous vivrons tous dans une même maison, ou nous mourrons tou
26 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
49at au vie siècle et de ses lettres galantes à la reine Radegonde, abbesse du monastère de la Sainte-Croix de Poitiers, jusqu
50les sont ducs ou rois, ses cousines et ses tantes reines ou impératrices : du Saint-Empire, de l’Angleterre, de la Bourgogne.
51lèbres beautés de l’époque », parmi lesquelles la reine Bertrade de France, et l’on ne peut imaginer conversion plus retentis
52loches cessaient de sonner lorsque le roi et la « reine » entraient dans une ville ou dans un château ». Mais voilà le plus b
27 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
53d Paris. Les deux premiers pays ont un Roi et une Reine, des dizaines de Ministres dépendant du Souverain, mais surtout, des
28 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
54résentent que l’Opinion, mais on sait qu’elle est reine aux USA. Ils s’opposent à l’établissement d’une industrie ou d’une co