1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, Mon corps et moi (mai 1926)
1ques réactions physiologiques dont la pauvreté le rejette dans une angoisse qu’il nomme « élan mortel ». Cette inversion de tou
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Montclar (février 1927)
2cruelle, et peut-être tendre, à se faire souffrir rejette l’un vers l’autre ces êtres égoïstes, et fonde lentement leur amour,
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
3[p. 134] dans Auguste Comte cette tranquillité de rejeter définitivement les problèmes métaphysiques ? »   Nous naissons à quel
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
4t envahi par la civilisation d’une Europe dont il rejette la religion 24 . Nous savions aussi que ce leader social, cet économi
5 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
5ale, « dialectique », de la vie chrétienne : elle rejette tout espoir qui ne serait pas le seul espoir ; toute promesse qui ne
6 même ordre des choses, la dialectique chrétienne rejette tout désespoir qui ne serait pas le seul désespoir réel : celui qui d
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
7chéenne, elle l’appelle « l’arrière-monde » et le rejette, en ceci plus chrétienne, plus tragique que l’époque romantique (Niet
7 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
8st la meilleure façon que le monde ait trouvée de rejeter le Christ : feindre d’accepter la doctrine de ses disciples, se faire
8 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
9s polémiques byzantines autour du marxisme. Il le rejette en définitive, mais ce n’est pas sans avoir reconnu que sa force pers
10, il se distingue nettement des marxistes dont il rejette le matérialisme méthodique et le goût pour la violence dictatoriale.
9 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
11nt résoudre humainement les conflits essentiels ; rejeter toutes les solutions fabriquées par la « pensée chrétienne », et qui
10 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
12nt le travail systématique consiste précisément à rejeter toutes les assurances humaines contre Dieu, tous les « rites » et tou
11 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
13eine période de transition, il est trop facile de rejeter toutes les critiques de fait adressées au Plan Quinquennal en montran
12 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
14 position en présence des partis politiques. S’il rejette les parti pris, c’est qu’il doit sans cesse, à nouveau prendre parti.
13 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
15ale, « dialectique », de la vie chrétienne : elle rejette tout espoir qui ne serait pas le seul espoir, toute promesse qui ne s
16 même ordre des choses, la dialectique chrétienne rejette tout désespoir qui ne [p. 86] serait pas le seul désespoir réel : cel
14 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
17st la meilleure façon que le monde ait trouvée de rejeter le Christ : feindre d’accepter la doctrine de ses disciples, se faire
15 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
18 honnête homme, et, de plus, patriote, se doit de rejeter tous les partis. Prétendre entrer dans un parti — le moins mauvais !
16 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
19nt cartésiens. Aussi a-t-on souvent tendance à le rejeter du côté des mystiques, où cependant il n’a que faire, avec son goût d
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
20 culture en présence du triomphe bourgeois furent rejetés dans une opposition irréductible, ne parurent plus que sous la forme
18 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
21isme et criticisme… Lorsque le philosophe moderne rejette les tentations grossières de la sociologie, il ne se veut sérieux qu’
22 se révolte et les met en question ; alors ils se rejettent vers le matérialisme, croyant ainsi rattraper le temps perdu à peu de
19 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
23aveuglé par une lueur trop vive, qui titube et se rejette vers l’ombre. Elle peut sembler pour l’heure tout à fait dérisoire et
20 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
24fort ; mais par goût de l’effort. Si Ramuz tend à rejeter tous les intermédiaires culturels, s’il critique le machinisme, s’il
21 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
25ête [p. 3] homme, et de plus patriote, se doit de rejeter tous les partis 41 . Et que dans la mesure où la politique se confond
22 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
26ait que j’exagère, même pour un riche. Je me sens rejeté dans la catégorie bourgeoise. Ma bonne conscience de pauvre n’aura pa
27plus fortes, leur prêtant un cadre et un fond, et rejette l’écume des autres. Toutefois, je ne le contemple pas sans une espèce
23 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
28on pourrait vivre là. Non pas comme eux, traqués, rejetés, sans espoir et sans poésie. Et même, sait-on ? Mais comme quelqu’un
24 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
29erais pas sur toi-même l’arrêt éternel de Dieu te rejetant vers le néant, en sorte que Dieu, vraiment, n’existe plus pour toi ?
25 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
30né que toutes les académies de son siècle eussent rejeté avec mépris et pitié. Mais la gloire posthume est un « titre » ; « l’
26 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
31e Christen, la « foi allemande » de Rosenberg. On rejette le Dieu personnel parce qu’il est le Dieu des personnes, et l’on ador
27 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
32à cause de leur infériorité raciale, doivent être rejetés, ce qui se produit en partie grâce aux mesures de stérilisation… La c
28 1938, La Vie protestante, articles (1938–1978). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
33ls ne portent pas sur eux cette Marque, se voient rejetés de la Cité. Alors les amateurs de clés de l’Apocalypse disent aux chr
29 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
34 encore si cela peut avoir un sens : approuver ou rejeter la passion. Combien serait vaine l’attitude intellectuelle qui se déf
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
35 posées… Par exemple, le mal constaté, faut-il en rejeter la faute sur l’institution du mariage, ou au contraire, sur « quelque
36 envoie à la « quête » de l’inconnue. Une tempête rejette le héros vers l’Irlande. Là, il combat et tue un dragon qui menaçait
37e « vérité » invérifiable, injustifiable, dont il rejette avec horreur la connaissance. Il tient son excuse toute prête, et ell
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
38dmettre le scandale d’un Dieu-Homme. Les Cathares rejettent donc le dogme de l’Incarnation, et a fortiori sa traduction romaine d
39, symbolisant des événements tout spirituels. Ils rejettent aussi le baptême par l’eau, et ne reconnaissent que le baptême par l’
40ulantes : car il semble également difficile de la rejeter et de l’accepter, de la démontrer et de n’y pas croire du tout, et ce
41aîne une quantité d’autres. » Mais alors pourquoi rejeter sans discussion [p. 106] l’ouvrage de Wechssler, qui soutient que les
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
42une souffrance si pénible, puisque l’âme se croit rejetée par Dieu, qu’elle arracha à Job soumis à une semblable épreuve ce cri
43tan aime, et plus il se veut séparé, c’est-à-dire rejeté par l’amour. Au point qu’il doutera même de l’« amitié » d’Iseut, qu’
44re formellement l’interprétation précédente. Elle rejette Maître Eckhart du côté de « l’Orient », c’est-à-dire du côté d’une my
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
45lle ! Ni ces dieux que l’on dupe, et sur qui l’on rejette la faute : Les dieux m’en sont témoins, ces dieux qui dans mon flanc
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
46és de plus en plus brutales et matérielles qui la rejettent dans la littérature, les fêtes et les jeux symboliques. « En tant que
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
47 encore si cela peut avoir un sens : approuver ou rejeter la passion. Combien serait vaine l’attitude intellectuelle qui se déf
36 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
48poques appauvries de mystère l’homme sceptique se rejette avec passion vers les « aspects nocturnes » de sa nature. Ainsi naqui
37 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
49elle gagna la France par le Piémont. Les cathares rejettent le dogme de l’incarnation, se fondent sur une interprétation purement
38 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Propos sur la religion, par Alain (avril 1939)
50 donc exactement ce que Kierkegaard, par exemple, rejette au nom de sa foi : tout ce qui n’est que sociologie. (Je ne dis pas q
39 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
51pour s’imposer à l’animal, et aussitôt prises les rejette, comme si c’était le fait du crime et non le plaisir qu’il cherchait.
52uves qu’on avait inventées pour la lutte. Il faut rejeter avec dégoût ce que l’on désirait de toute sa fougue ; et se rire des
40 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
53éhension des vraies complexités spirituelles, ont rejetés vers le catholicisme. Je ne dis pas qu’ils ont eu raison. Je suis plu
41 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
54sens le droit de dire ici, c’est que la Réforme a rejeté les prétentions du Pape de Rome non par dégoût de l’autorité en soi,
42 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
55ses propres œuvres, en abusant d’une vérité qu’il rejette aussitôt qu’avilie, et qui mourra du monstre mis au monde. Monstrueus
43 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
56aturel chaque fois que l’on accueille ou que l’on rejette un être, dans le temps d’un premier regard. Voici l’accueil, et l’on
44 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
57orts, déracinés ; des vagues furieuses de la mer, rejetant l’écume de leurs impuretés ; des astres errants, auxquels l’obscurité
45 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
58ses propres œuvres, en abusant d’une vérité qu’il rejette aussitôt qu’avilie et qui mourra du monstre mis au monde. Monstrueuse
46 1944, Les Personnes du drame. Introduction
59érieux qu’ils ne les prirent eux-mêmes ? Me voici rejeté dans mon incertitude… Et cependant cet exercice de sympathie m’a rend
47 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
60chéenne, elle l’appelle « l’arrière-monde » et le rejette, en ceci plus chrétienne, plus tragique que l’époque romantique — Nie
48 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
61ur entrer au ciel mais simplement pour n’être pas rejeté de la commune condition humaine. Il imitera les philistins dans tous
49 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
62rais pas sur toi-même l’arrêt éternel de Dieu, te rejetant vers le néant, en sorte que Dieu, vraiment n’existe plus pour toi ? I
50 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
63sens le droit de dire ici, c’est que la Réforme a rejeté les prétentions du Pape de Rome non par dégoût de l’autorité en soi,
51 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
64fort : mais par goût de l’effort. Si Ramuz tend à rejeter tous les intermédiaires culturels, s’il critique le machinisme, s’il
52 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
65oques appauvries de mystère, l’homme sceptique se rejette avec passion vers les « aspects nocturnes » de sa nature. Ainsi naqui
53 1946, Lettres sur la bombe atomique. iv. La vérité n’est plus du côté des canons
66eure à Washington. [p. 130] Les Soviets se voient rejetés au stade mental de ces « chercheurs de Dieu » dont il était souvent q
54 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
67 montrer comment il fut complice des crimes qu’il rejette sur Himmler ; ensuite il faut détruire son autarcie morale, l’ouvrir
55 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
68onniers étaient d’abord les fanatiques d’une foi, rejetés par l’Europe, et qui venaient chercher en Amérique la liberté de célé
56 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
69pour s’imposer à l’animal, et aussitôt prises les rejette, comme si c’était le fait du crime et non le plaisir qu’il cherchait.
70uves qu’on avait inventées pour la lutte. Il faut rejeter avec dégoût ce que l’on désirait de toute sa fougue ; et se rire des
57 1947, Doctrine fabuleuse. 16. Le feu
71 que la lumière signifie : l’Eau, parce que l’Eau rejette les corps et ne les veut pas, c’est le Vide. L’Eau a été admise. Et d
58 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
72onniers étaient d’abord les fanatiques d’une foi, rejetés par l’Europe, et qui venaient chercher en Amérique la liberté de célé
59 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
73on universelle contre le puritanisme sexuel. On a rejeté tous ses tabous. On ne pense plus que la « chair » soit le Mal, ni se
60 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
74xion qui accepte au moins d’imaginer, avant de le rejeter, le projet qu’on propose. Elles se ramènent à deux types d’argument :
61 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
75 Enfin, le citoyen du monde soviétique se doit de rejeter avec une horreur officielle l’idée non scientifique, bourgeoise et in
62 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
76is il demeure plus que probable que la population rejetterait toute loi visant à l’entrée dans l’ONU, et cela non seulement parce q
63 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
77e n’est pas ratifiée. La Communauté politique est rejetée, presque sans examen. La Haute Autorité voit son fonctionnement enray
64 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
78e qui enfin devenait fatal dès l’instant qu’on la rejetait, sous prétexte de rejeter ce qu’elle seule pouvait empêcher. Le moyen
79dès l’instant qu’on la rejetait, sous prétexte de rejeter ce qu’elle seule pouvait empêcher. Le moyen de décrire plus simplemen
65 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
80les », l’institution d’un ordre neuf. Le converti rejette la Loi, morte pour lui — c’est le moment anarchisant — mais aussitôt
66 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
81ut pas qu’on le saisisse à l’aide d’illusions. Il rejette les théologiens qui tentent de consoler et de réconforter Job par des
67 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
82ant fin aux chances de la guerre, la bombe H nous rejette aux risques de la paix. La détente n’a pas d’autre origine. Elle ne r
68 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi nous persévérons (décembre 1955)
83ix-sept offres ou demandes occidentales ayant été rejetées par le porte-parole des dirigeants de l’URSS. II n’y aurait plus lieu
84ntales relatives aux échanges culturels aient été rejetées uniformément. (Nous donnons plus loin un résumé analytique des discou
69 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
85 infirmation. Est-il vrai que le rapport de K. me rejette à la condition d’intellectuel en chômage ? Au pire, j’aurais encore m
70 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
86 un jour, par un choix radical, adoptait l’une et rejetait l’autre à tout jamais, la spire rejoindrait l’axe, ou se muerait en c
71 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
87les », l’institution d’un ordre neuf. Le converti rejette la Loi, morte pour lui — c’est le moment anarchisant — mais aussitôt
72 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
88ut pas qu’on le saisisse à l’aide d’illusions. Il rejette les théologiens qui tentent de consoler et de réconforter Job par des
73 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
89hommes en vue de profits insensés. Mais ceci nous rejette au problème général de la culture et de l’éducation : charisme et cha
74 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
90sont nées de ces valeurs, que vous avez longtemps rejetées. Vous avez préféré l’Esprit impersonnel, méprisant la matière et les
75 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
91 seront assez fous pour laisser nos pays de l’Est rejeter le communisme détesté. Or ce n’est pas seulement leur présence milita
76 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
92p voir ce qui est engagé. — Oui, mais la France a rejeté la CED, et depuis lors les résistances sont alertées. Comment les vai
77 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
93 l’intégration. Gauche et Droite s’uniraient pour rejeter au nom de leurs traditions sacrées toute tentative de libérer la Répu
78 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
94e intérêt le système capitaliste américain, et de rejeter le système soviétique. Mais ce même paradoxe, inversé, se reproduit d
79 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
95ux que personne, dans le même temps qu’il se voit rejeté par le milieu social, ses lois et ses coutumes. [p. 16] Abandonné par
96ore un peu dans le voisinage de celle qui doit me rejeter, car loin d’elle ma vie n’a pas de sens, c’est près d’elle que je veu
97t des écrivains déguise en loyauté sa jalousie et rejette le glorieux confrère en le couvrant d’insultes officielles. Dans le c
80 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
98ux que personne, dans le même temps qu’il se voit rejeté par le milieu social, ses lois et ses coutumes. Abandonné par sa nymp
99ore un peu dans le voisinage de celle qui doit me rejeter, car loin d’elle ma vie n’a pas de sens, c’est près d’elle que je veu
100t des écrivains déguise en loyauté sa jalousie et rejette le glorieux confrère en le couvrant d’insultes officielles. Dans le c
81 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
101our s’imposer à l’animal ; et aussitôt prises les rejette, comme si c’était le fait du crime plus encore que le plaisir qu’il c
102uves qu’on avait inventées pour la lutte. Il faut rejeter avec dégoût ce que l’on désirait de toute sa fougue ; et se rire des
82 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
103t André au nom de sa morale puritaine, la mère le rejetait aux « vices contre-nature », et en condamnant « l’impudique » au nom
104m de l’Évangile et du royaume de Dieu, l’oncle le rejetait à l’incroyance. André Gide jugea la lettre de son oncle « admirable »
83 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
105tile et qui fût préjudiciable à ma famille, je la rejetterais de mon esprit. Si je savais quelque chose qui serait utile à ma famil
106se abusés par l’apparence des choses, les princes rejetteraient donc cette paix, quand ils pèseraient leurs intérêts eux-mêmes : que
84 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
107ens, ils ne veulent point du tout de ce moyen, et rejettent in hypothesi ce qui est juste in thesi, à défaut de l’idée positive d
108la monarchie. Dans les rares contrées qui avaient rejeté cette dernière, l’esprit de la monarchie européenne subsistait. On y
85 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
109nces une pierre d’achoppement. Les Puissances ont rejeté votre pierre de l’édifice européen, et voici que cette pierre deviend
110uvement insensible, mais irrésistible et inconnu, rejettent sur leur moraine les blocs erratiques, Paris a mis dehors toutes les
111éricaine à l’horizon européen. Salué par les uns, rejeté par les autres, le fait doit être admis par tous. À Beirouth, les Amé
86 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
112de la Passion, de l’Esprit le plus subversif, qui rejette par sa bouche l’Europe tiède, humanitaire, occupée à survivre. Hitler
87 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
113décision qui serait opportune et que la morale ne rejetterait pas explicitement n’est pas prise par l’Européen, parce qu’elle manqu
88 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
114u Grütli mais c’est contre les protestants, ainsi rejetés au nom du pacte primitif hors de la Confédération ! Ce geste extrême,
89 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
115émontent à grands coups de hallebardes. Culbutés, rejetés vers les marais et vers le lac où ils s’enfoncent [p. 54] avec leurs
116st vaincu lors des guerres de Souabe. Ayant ainsi rejeté (dès 1499) leurs obligations légales envers le Saint-Empire — pourtan
90 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
117oi et les présente au Parlement. Si un projet est rejeté, le Conseil ne démissionne pas : il reprend la question, consulte bea
118utit. Le peuple appelé aux urnes, le 5 mars 1961, rejette la loi. Que fait le gouvernement ? [p. 135] (Il ne peut dissoudre les
119affirment, en invoquant d’autres exemples de lois rejetées par le peuple mais que les Chambres votent à nouveau un peu plus tard
91 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
120vé bien souvent, je l’ai dit, qu’un projet de loi rejeté par le peuple aboutisse néanmoins sous une forme nouvelle, acceptée c
92 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
121esure où ils seraient un mythe fixé que Barth les rejetterait. Le dialogue entre ces deux hommes n’était même pas concevable, et de
93 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
122hte der eidgenössischen Bünde, dans lesquelles il rejette comme fictions Tell, le Grütli, l’expulsion des baillis, le despotism
94 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
123esure où ils seraient un mythe fixé que Barth les rejetterait. Le dialogue entre ces deux hommes n’était même pas concevable, et de
95 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
124 prévisibles, à grands éclats de voix soudains en rejetant la tête en arrière, et la victime disparaissait dans les ténèbres du
96 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
125prévisibles, à grands éclats de voix soudains, en rejetant la tête en arrière, et la victime disparaissait dans les ténèbres du
97 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
126sa sensibilité, la religion qu’il suit ou qu’il a rejetée, ou ses prises de parti idéologiques et politiques, ou encore sa form
98 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
127ération, parviennent à contester, à modifier ou à rejeter certaines parties de l’héritage qui les englobe. Nos actions quotidie
128atérialiste » du xixe siècle et le christianisme rejeté vers le « spiritualisme pur » reposait donc sur un malentendu profond
129 Enfin, le citoyen du monde soviétique se doit de rejeter avec une horreur officielle l’idée non scientifique, bourgeoise et in
130sa sensibilité, la religion qu’il suit ou qu’il a rejetée, ses prises de parti idéologiques et politiques, sa formation profess
131s. Mais nous n’y avons pas succombé, nous l’avons rejetée sous sa forme hitlérienne, et l’on peut estimer que, jusqu’ici, l’org
99 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
132me c’est le cas dans toutes les décharges où l’on rejette ce qui n’a pas trouvé sa raison d’être ou qui a refusé sa vocation, e
133qui conduit nombre de penseurs contemporains à le rejeter sans appel, s’énonce comme une simple évidence : l’État-nation est au
100 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
134étienne 123 . En sorte que la greffe sera bientôt rejetée. Les chinoiseries du xviiie français ne sont qu’une mode et qui n’in
135rnité » pendant deux ou trois décennies, ils sont rejetés par les nouvelles générations de créateurs, d’avant-gardistes. Si le