1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
1 pas, donc je suis » ; l’homme seul ; areligieux, relié à rien. Plutôt aventurier que conquérant ; plutôt érotique qu’amoureu
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
2 père Reinecke. (Il y a Goethe, Schiller, Lessing reliés en vers bavarois, avec des médaillons en relief sur la couverture ; a
3 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
3rsonne : à la fois libre et engagée, distincte et reliée à nouveau. Car le rôle que Dieu attribue à un homme distingue cet hom
4 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
4s, si elle entraîne l’irresponsabilité des hommes reliés ? Qu’importe l’ordre de l’État, s’il se maintient au prix du désordre
5 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
5omplet de M. Duhamel et les articles de M. Ducos, reliés « en dur » probablement 25 . Quant au Palais de la Parole, [p. 29] re
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
6e s’éprouve de nouveau réel, actif, nécessaire et relié. Tout jugement politique ou idéologique sur les réponses qu’ils ont t
7 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
7rdre de valeurs éthiques, suspendu tout entier et relié en chacun de ses points, parfois sans autre transition logique, à l’a
8 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
8e s’éprouve de nouveau réel, actif, nécessaire et relié. Tout jugement politique ou idéologique sur les réponses qu’ils ont t
9 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
9oiler, pour atténuer les scandales réels, et pour relier rationnellement ce que le péché a séparé. Est-ce que je me trompe gro
10 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
10 qu’il est, mais notre monde tel qu’il est sauvé, relié solidement par la Promesse et remis en marche vers elle, — le monde d
11 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
11e après l’autre, mais n’ont pas pu synthétiser et relier. [p. 30] Elles avaient d’autres choses à faire. Elles ont été grandes
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
12 victoire de la vie lumineuse. Amour et mort sont reliés par l’ascèse, comme par l’instinct sont reliés désir et guerre. Mais
13nt reliés par l’ascèse, comme par l’instinct sont reliés désir et guerre. Mais ni cette origine religieuse, ni cette complicit
13 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
14rsonne : à la fois libre et engagée, distincte et reliée à nouveau. Car le rôle que Dieu attribue à un homme distingue cet hom
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
15sein d’un groupe, être un homme libre et pourtant relié, c’est l’idéal de l’homme occidental. N’allons pas dire que c’est une
16ble, [p. 89] par l’exercice d’une vocation qui le relie à ses prochains. C’est pour cet homme réel qu’il faut tout rebâtir. C
15 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
17e après l’autre, mais n’ont pas pu synthétiser et relier. Toutes ces nations ont été grandes tour à tour, dans la musique ou l
16 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
18ommunes du Gothard. Un réseau compliqué de pactes reliera les villes aux campagnes. Et chaque fois que l’un des cantons voudra
17 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
19s objets isolés et qu’elle parvient ensuite à les relier en énonçant des lois prétendues générales. Ces lois sont en réalité l
20 intention quelconque, un plan ou une conscience, relient tous ces maux isolés. Le mythe seul, en personnifiant ou anthropomorp
18 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
21t vulnérable dans ma chair, j’ai vaincu, me voici relié ! Avec les choses, avec les êtres, avec leur science, avec leur mystè
19 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
22dre, parce qu’il ne connaît pas « le chemin » qui relie le Ciel et la terre. Parce qu’il ne connaît pas celui qui a dit : « J
20 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
23il est 84 mais notre monde tel qu’il est sauvé, relié solidement par la Promesse et remis en marche vers elle, — le monde r
21 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
24fleuves et de montagnes percé par le seul col qui relie d’un seul coup le Nord et le Midi du continent à travers les deux cha
22 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
25re 1940 Les derniers bateaux de la dernière ligne reliant l’Europe à l’Amérique ont tous des noms en « Ex » : Exeter, Excalibur
23 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
26sur des espaces bien plus vastes, îles et plaines reliées par un immense réseau de ponts, de tunnels, et d’autostrades surélevé
24 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
27e type : deux pièces claires sur cour et sur rue, reliées par [p. 226] deux ou trois alvéoles aveugles. Tout l’East Side popula
25 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
28s y trouve d’une part une activité sociale qui le relie à ses « frères » et le sauve de la solitude ; d’autre part, il revêt
26 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
29t son acte propre : donner un sens, voir au-delà, relier les moyens aux fins. La volonté de prendre conscience. J’ai dit qu’i
27 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
30t son acte propre : donner un sens, voir au-delà, relier les moyens aux fins. La volonté de prendre conscience. J’ai dit qu’i
28 1948, Suite neuchâteloise. IV
31fondée ma vie. Sur le fond d’une tradition qui la reliait à notre histoire et à l’ancienne communauté, j’ai mieux distingué, pa
29 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
32une vocation qui le distingue de la masse mais le relie pratiquement à la communauté. Avec l’idée de personne, l’Europe est n
30 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
33ité de Gide. Une intense affectivité le liait, le reliait, au monde du christianisme, même s’il en refusait les dimensions prof
31 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
34 il faut franchir deux ou [p. 25] trois chaînes — reliait d’un seul coup les deux moitiés de l’Empire, le Nord et le Sud. Il ét
32 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
35hône et le Tessin, les trois cours d’eau qui nous relient aux territoires culturels les plus importants dans l’histoire de l’Oc
33 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
36tion mortelle. Cependant il l’élit, l’isole et le relie, le transporte au-delà de toute morale profane et lui dit à son tour
37ité, et que l’individu ne se sent plus encadré ni relié, le vide social appelle un ordre autoritaire. Ici peut naître la révo
34 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
38tour est à la fois vraiment distincte et vraiment reliée au sein de la Trinité, il en résulte pour l’esprit croyant l’obligati
35 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
39hev en Occident, une courbe régulière se dessine, reliant toute une série de points remarquables : mort de Staline, liquidation
40 plus de déclarations) — faits tout de même, qui, reliés à leur tour, définiraient une courbe d’allure bien différente… Je ne
36 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
41ui assume l’individu mais aussi le transcende, le reliant à l’esprit comme au prochain. Et du même coup paraît la société, en l
37 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
42é par la foi de son cadre rituel, l’homme se voit relié du même coup à l’Amour transcendant et au prochain. Sa mesure n’est p
43e, mais tension. Libéré, mais pour être à nouveau relié ; affranchi au regard de la Loi, mais responsable au regard de l’amou
44on : le rapport dialectique avec le transcendant, reliant l’individu comme vocation divine à la communauté comme amour du proch
38 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
45bre et responsable, vraiment distinct et vraiment relié, et singularisé par la même vocation qui lui fait découvrir dans tout
46uivant : la communauté des personnes, libérées et reliées en vertu de la foi. [p. 66] Cet idéal s’est constitué comme tel aux
39 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
47tion mortelle. Cependant il l’élit, l’isole et le relie, le transporte au delà de toute morale profane et lui dit à son tour
48ité, et que l’individu ne se sent plus encadré ni relié, le vide social appelle un ordre autoritaire. Ici peut naître la révo
40 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
49strologie et aux castes. Tout cela se tient et se relie, tout cela est « religion » au sens premier du terme 44 — et ne lais
41 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
50tour est à la fois vraiment distincte et vraiment reliée au sein de la Trinité, il en résulte pour l’esprit croyant l’obligati
42 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
51strologie et aux castes. Tout cela se tient et se relie, tout cela est « religion » au sens premier du terme 56 — et ne lais
43 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
52, une arche par-dessus continents et millénaires, reliant ainsi les représentations de l’ancienne Asie à celles de l’Occident c
53nt chrétien. Ce qui lui semble, en fin de compte, relier au Zen sa propre pensée physiognomonique, c’est que l’un et l’autre s
54 que le Kassner des derniers temps de sa vie a pu relier son monde et celui de Rilke. Par un suprême dépassement des concepts,
44 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
55ges de qualité littéraire dans de belles éditions reliées et illustrées, et de les vendre directement au public qui n’a pas l’h
45 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
56 de vie, des connaissances et des significations, relier les sentiments, les idées et les actes, maintenir une tradition où l’
46 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
57ividu, c’est-à-dire : une personne distincte mais reliée en même temps par ce qui la distingue. Car pour aimer, il faut être d
58ain comme de soi-même. Ainsi l’amour distingue et relie à la fois. Il relie au mystère divin, mais aussi au mystère de ce « p
59e. Ainsi l’amour distingue et relie à la fois. Il relie au mystère divin, mais aussi au mystère de ce « prochain » visible do
60ités d’érotisme dans les Védas et les Upanishads, reliant le sexuel au divin ; encore moins, des célèbres sculptures aux façade
47 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
61ré le corps et l’esprit, ne sait plus comment les relier : éclipse de l’âme. L’antithèse radicale de cette époque classique no
48 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
62cu sans aimer, « quoique d’un amour malheureux ». Reliée par ces derniers mots à la vie trop réelle du Solitaire, la fascinati
63stré par sa vocation, mais en même [p. 127] temps relié par elle à la communauté nouvelle des esprits — et c’est lui que j’ap
49 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
64ité de Gide. Une intense affectivité le liait, le reliait, au monde du christianisme, même s’il en refusait les dimensions prof
50 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
65, une arche par-dessus continents et millénaires, reliant ainsi les représentations de l’ancienne Asie à celles de l’Occident c
66nt chrétien. Ce qui lui semble, en fin de compte, relier au Zen sa propre pensée physiognomonique, c’est que l’un et l’autre s
67 que le Kassner des derniers temps de sa vie a pu relier son monde et celui de Rilke. Par un suprême dépassement des concepts,
51 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
68nation, Personnes divines à la fois distinctes et reliées. D’où la définition de la [p. 211] personne humaine ou du vrai moi, r
69e réel des Archétypes), le Pont Chinvat s’élance, reliant un sommet au monde des Lumières infinies. À son entrée, se dresse dev
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
70’élargit, tandis que les isthmes et marécages qui reliaient le Danemark à l’Écosse sont recouverts par la mer du Nord. Partis de
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
71ens ont ouvert les routes, « tous les hommes sont reliés entre eux et participent merveilleusement à la République universelle
54 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
72ent en partant de chez eux d’un livre blanc, bien relié, qu’on nomme Album Amicorum, et ne manquent pas d’aller visiter les s
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
73grands pays. Une association de petits États, que relie entre eux un intérêt commun, peut certes vivre et se développer, si o
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
74ô ont leurs sources principales, et qui sépare et relie en même temps les grandes nations que sont l’Allemagne, l’Italie, la
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
75entin, du xvie au xixe siècle, reste intimement relié au protestantisme de ces époques, tant par ses réalisations positives
58 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
76cu sans aimer, « quoique d’un amour malheureux ». Reliée par ces derniers mots à la vie trop réelle du Solitaire, la fascinati
77me, séquestré par sa vocation, mais en même temps relié par elle à la communauté nouvelle des esprits — et c’est lui que j’ap
59 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
78nation, personnes divines à la fois distinctes et reliées. D’où la définition de la personne humaine ou du vrai moi, reprise et
79e réel des Archétypes), le Pont Chinvat s’élance, reliant un sommet au monde des Lumières infinies. À son entrée, se dresse dev
60 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
80ux problèmes concrets de la vie civique. Rien qui relie le civisme à autre chose qu’à la connaissance des formes légales d’un
61 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
81emberg. II ajoute que la préfecture de police est reliée par fil direct au Quartier général, et là-dessus quitte le bureau sou
62 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
82es terres habitées et des voies maritimes qui les relient, puisqu’elle s’est constituée en tant qu’Europe à une époque — disons
83ien nettement individuelles et pourtant richement reliées et régionalement fédérées. [p. 30] Quittant maintenant le silence du
63 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stage d’Oosterbeek (septembre 1964)
84ors qu’on peut aussi bien dire qu’ils unissent et relient ces mêmes peuples. Le Rhin divise Français et Allemands ? Mais le Dan
64 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
85aversant le Saint-Gothard : c’est le seul col qui relie d’un seul trait les deux moitiés du Saint-Empire, des plaines lombard
65 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
86pparemment beaucoup plus difficile, s’agissant de relier tant de petits États. Bien peu de communes seraient en mesure de se c
66 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
87grand axe commercial de la Renaissance, celui qui relie Venise et Bruges, les échanges de compositeurs et de styles se multip
88bonne douzaine de nos frontières actuelles. Elles relient des cités, des foyers de création, des maîtres, et non pas des nation
89 permis de franchir les gorges de la Reuss, et de relier le Midi au Nord du Saint-Empire. D’Italie sont montées les idées puis
90 pressant du pays l’y engageait. Jeter des ponts, relier l’action à la pensée, concilier les cultures ou les grands intérêts,
91t rapprocher ; distinguer tout d’abord pour mieux relier ensuite ; rechercher les structures qui expliquent et légitiment les
92sciences en Suisse : éduquer ou guérir, réformer, relier, être utile au plus haut sens du terme, connaître l’homme pour le ren
67 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
93grand axe commercial de la Renaissance, celui qui relie Venise et Bruges, les échanges de compositeurs et de styles se multip
94bonne douzaine de nos frontières actuelles. Elles relient des cités, des foyers de création, des maîtres, et non pas des nation
68 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
95grand axe commercial de la Renaissance, celui qui relie Venise et Bruges, les échanges de compositeurs et de styles se multip
96bonne douzaine de nos frontières actuelles. Elles relient des cités, des foyers de création, des maîtres, et non pas des nation
69 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
97 de cette besogne, Humphrey Potter, eut l’idée de relier à un balancier les robinets commandant l’arrivée de la vapeur et de l
70 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
98points extrêmes de nos diversités européennes que relient une ou deux heures d’avion, au cœur du continent profondément complex
99eures d’autoroute à travers forêts et vallées qui relient les hauts lieux de la vie musicale. Le circuit le plus intérieur pour
71 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
100ilisation européenne. J’en nommerai trois, en les reliant à leurs effets, sans doute imprévisibles en leur temps, mais vérifiab
101mme à la fois distingué par sa vocation unique et relié par cette même vocation au prochain et au Père de tous, cet homme à l
102grand axe commercial de la Renaissance, celui qui relie Venise et Bruges, les échanges de compositeurs et de styles se multip
103bonne douzaine de nos frontières actuelles. Elles relient des cités, des foyers de création, des maîtres, et non pas des nation
72 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
104aintenant proposer quelques définitions, puis les relier à des situations [p. 118] contemporaines choisies dans les domaines l
105é du troupeau par une vocation dont l’exercice le relie à la communauté, cet homme se constitue dans la dialectique des contr
73 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
106aintenant proposer quelques définitions, puis les relier à des situations contemporaines choisies dans les domaines les plus v
107oupeau par cette vocation même dont l’exercice le relie à la communauté, cet homme se [p. 28] constitue dans la dialectique d
74 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
108dogmes de son ordre ; et que rien ne permet de le relier à l’hérésie, sinon précisément son refus déclaré des thèses extrêmes
109royale des Plantagenêts, le chaînon qui permet de relier non seulement les mystiques mais aussi les chevaleries de l’Iran et d
110in de toute valeur morale, c’est l’homme libre et relié à la communauté par une vocation singulière, qui à la fois le disting
111ère, qui à la fois le distingue de la masse et le relie à la communauté, dans laquelle il est seul responsable de sa manière
75 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
112 pressant du pays l’y engageait. Jeter des ponts, relier l’action à la pensée, concilier les cultures ou les grands intérêts,
76 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
113en tant qu’animal politique à la fois distinct et relié — c’est-à-dire en tant que personne.   Je n’ai rien dit de neuf et ce
77 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
114masse par une vocation dont l’exercice concret le relie à ses prochains. Solitaire parce qu’il est unique physiologiquement e
115 fois libre et responsable, à la fois autonome et relié ; capable de se concentrer sur soi, sur son lieu, sur les siens, mais
78 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
116utés ouvertes », dispersées sur le continent mais reliées par un même esprit de rénovation de l’Europe à partir des régions. L
117de la personne étouffée par la proximité plus que reliée à son prochain, ou laissée dans son coin mais sans autonomie. (Que va
118vec ceux qu’on ne voit plus, de se libérer, de se relier, de fuir au loin, de revenir, de repartir — d’aimer ! La tribu primit
79 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
119 Nord, n’ont jamais été séparées mais bien plutôt reliées par le Jura ; de même que les Basques et les Catalans de France et d’
120s de France et d’Espagne ne sont pas séparés mais reliés par les Pyrénées, comme bien d’autres régions par les Alpes ; et que
121ois, Bâlois et Alsaciens ne sont pas séparés mais reliés par le Rhin. Quant à la Savoie et au Val d’Aoste si longtemps liées p
80 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
122éométrie variable selon leur fonction formatrice, reliées en systèmes d’échanges très complexes des personnes et de créations a
81 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
123ans réception intelligente, et que la capacité de relier des faits et des décisions politiques suppose un long effort d’éducat
82 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
124le rapport des Nations unies pour 1977 paraissent reliés entre eux de tant de manières que la Commission les juge en fait « in