1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1il serait le premier à s’amuser ?   Février 1927. Relu Une vague de rêves et la préface de Libertinage. Sous une certaine rh
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
2 poète de les nommer.) 22 mai 1929 (Après avoir relu ce que j’écrivais hier.) Il s’agirait, au fond, d’amener la pensée à
3 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
3eut ni ne veut se soustraire, Karl Barth se met à relire l’Épître aux Romains, la plus inquiétante sans doute, pour notre espr
4 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
4é lyrique de l’humour de Pierre Girard. Lisez, ou relisez, dans la Rose de Thuringe, le récit du mariage de Virginie présidé pa
5 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
5aise dans nos pages. Notre ambition serait d’être relus. Nous aimons cette maxime de Nietzsche : « Ne rien écrire d’autre que
6 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
6 l’a-t-elle appris, si ce n’est de l’Écriture ? — Relisez-moi : « Instruite par le Saint-Esprit et par la tradition de tous les
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7l y a des corrections écrites à la main. Pédenaud relit pour la énième fois son tarif, fait son calcul sur un bout de papier,
8 profond dans cet inconfort matériel. Je viens de relire mes notes de Taillefer. Il me semble déjà que l’ambiance où j’étais e
8 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
9y a des corrections écrites à la main. » Pédenaud relit pour la énième fois son tarif, fait son calcul sur un bout de papier,
9 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
10vitables » (comme l’a si bien dit Keyserling). En relisant mes notes, je m’aperçois que c’est la nostalgie d’une vraie communaut
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
11ne sorte de lettre pastorale ! Et pourtant, je le relis et je me frotte les yeux… Comment croire que ce ton badin, ces potins
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
12lancolie cultivée par l’ermite de Vaucluse. Qu’on relise les sommaires analytiques joints par un éditeur zélé à la troisième é
13vie, n’est dupe de la « religion » d’amour. Qu’on relise la grande lettre de Julie mariée (IIIe partie, lettre XVIII), analysa
12 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
14 la crise du mariage à notre époque. Mais plus je relisais les différentes versions du roman, plus je me sentais gêné, mal à l’a
13 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
15 centaine de conversations, je puis le lire et le relire dans l’architecture d’Amsterdam, de Rotterdam, ou des petites cités d
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
16grandeurs, à ces beautés… Et c’est ici le lieu de relire quelques phrases d’un de nos auteurs un peu oublié aujourd’hui, le bo
15 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
17ès deux semaines de voyage, je puis le lire et le relire dans l’architecture d’Amsterdam, de Rotterdam, ou des petites cités d
16 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
18e taire lancé par le gouvernement vaudois ! Je le relis rapidement dans l’escalier : il me paraît un peu sentimental, je me d
17 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
19le sur le Diable. Dans les cinquante pages que je relis, cette note sur le roman me semble à retenir : « Au lieu de développe
18 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
20 hélas, comme soupirait le vieux Casanova, que je relis avec plaisir dans ce milieu pseudo-napolitain du xviiie . ⁂ La tête
19 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
21rès de mon lit, sans que je bouge. J’ai lentement relu ma conférence de Buenos Aires, des notes éparses. À sept heures, je m
20 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
22la guerre militaire m’obligent à vous demander de relire mes lettres. J’avais tout réfuté d’avance. Mais je m’aperçois que vot
21 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
23out, je n’ai pas éprouvé un seul instant, tout en relisant ce recueil, le besoin de corriger ses diagnostics pour les rendre apr
22 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
24’est vrai. Maladies de la démocratie américaine Relisant le chapitre qui précède après cinq ans d’expériences quotidiennes des
23 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
25reuves d’un article qu’on m’avait commandé. Je me relis et crois rêver. Cela débute par une anecdote tirée de la page cinq du
24 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
26u quelques centaines d’articles sur La Haye. J’ai relu mes discours, en vue de ce recueil. J’essaye de comparer et de conclu
25 1948, Suite neuchâteloise. VI
27l, pour tant de culture, pour tant de livres lus, relus, et de bon choix, accumulés depuis des siècles dans les maisons publi
26 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
28lle il n’y a rien à faire, et qui nous aime. ⁂ Je relis la dernière page de sa Galopine, où il dit cela, et chaque mot porte.
27 1953, La Confédération helvétique. Note de l’auteur
29e Bâle, et Paul Mantoux, de Genève, ont également relu mon manuscrit au nom de la Conférence des hautes études. Je suis heur
28 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
30ne puisse être résolu par voie de négociations. » Relisez ces deux phrases et ne riez pas. Leur juxtaposition est un simple acc
29 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Note liminaire
31la philosophie que je déduis de mes essais en les relisant, bien qu’elle n’y soit traitée qu’en images et symboles. p. 7 1.
30 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
32 envoyé à l’impression. [p. 139] Dans Aurore, je relis : « Que celui qui veut tuer son adversaire considère si ce ne serait
31 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
33ait d’être envoyé à l’impression. Dans Aurore, je relis : « Que celui qui veut tuer son adversaire considère si ce ne serait
32 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
34s, dont il taira le nom. Il lit la pièce, puis la relit lentement. Une vingtaine de vers brefs, irréguliers. À la seconde lec
33 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
35fait alors une impression bien forte. Je viens de relire le volume qui réunit les principaux discours et les conclusions du co
34 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
36déçu, me disait-il un jour. Je me suis appliqué à relire Cicéron dans l’espoir de le trouver surréaliste, eh bien, non, c’est
37e les exigences, de l’interlocuteur invisible qui relit avec vous, par-dessus votre épaule. Mounier notera drôlement, à propo
35 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
38r auparavant connu de le revivre, ce poème, de le relire en sa mémoire, de le recomposer contre l’oubli comme son auteur l’ava
39lui-même des grands Hymnes ? Il fallait enfin les relire. Je découvris alors que beaucoup des fragments qui subsistaient dans
36 1969, La Vie protestante, articles (1938–1978). La lune, ce n’est pas le paradis (1er août 1969)
40st vraiment le sommet de l’aventure humaine.      Relisant au lendemain du retour des cosmonautes la transcription de cet entret
37 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). Objection de conscience : Denis de Rougemont répond (4 juillet 1969)
41stitutions. J’ai parlé pour René Bugnot. Si je me relis bien, je n’ai pas proposé qu’on fasse de lui le « dépositaire de la m
38 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
42s réalisations de Luxembourg, puis de Bruxelles ? Relisant le précieux recueil de textes Pour l’Europe, réunis à la fin de sa vi
39 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
43ça veut dire ? C’est le renversement du marxisme. Relisez Marx : de 1844 à la fin, il n’a pas varié sur ce point : la classe ou
40 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
44crit ! (Et c’est cela qui se passe aussi quand je relis Otto Rahn sur Montségur ou Luigi Valli sur Dante, ou Ferdinand de Sau
41 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
45nt entre vingt et trente ans. Rien d’étonnant si, relisant l’ouvrage dix ans plus tard, à mon retour d’Amérique je me suis étonn
46et de reconnaissance qui m’a surpris lorsque j’ai relu mon essai en vue de cette réédition : [p. 8] Lettre ouverte aux Euro
42 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
47aussi le meilleur prosateur de son pays : il faut relire non seulement le monumental Richelieu de l’âge mûr, mais ce Voyage d’
43 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
48a, je publiais un texte bref, qui me paraît, à le relire aujourd’hui, inaugural, et peut-être augural. Essai sur l’avenir 81
44 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
49t « les événements » de Mai 68. D’où l’intérêt de relire après coup ces rêveries, et de les comparer, peut-être, à ce qui s’es
45 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Madame de Staël et « l’esprit européen » (été 1980)
50st toujours en avant.      Tout cela se lit ou se relit en filigrane dans De l’Allemagne, et les quelques phrases un peu plus
46 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
51 ». Post-scriptum II [p. 84] Il est étrange de relire aujourd’hui, dans le même n° d’ Esprit , à côté de l’article de Raymo
47 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
52rès de mon lit, sans que je bouge. J’ai lentement relu ma conférence de Buenos Aires 40 , des notes éparses. À sept heures,
53ît inexact dans mon livre, tel que je viens de le relire. Une facilité trompeuse. — J’ai écrit ce livre comme s’il était plus
48 1982, Journal de Genève, articles (1926–1982). Mes amis et Nerval (9 octobre 1982)
54d’hui ! Mais pour le reste, hélas, je n’ai pu que relire, et de très près, sept ou huit de mes propres livres, en vue de tradu
49 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
55voyez-vous pas où les Sages nous ont conduits ? » Relisant cela dans un journal allemand et pour en vérifier la traduction, je m