1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conte métaphysique : L’individu atteint de strabisme (janvier 1927)
1 d’Urbain, et son nez, lequel, par ses dimensions remarquablement exagérées, lui valait le surnom de Bin-Bin. Urbain ouvrit les yeux et
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
2ésuite et le drill militaire. Le drill correspond remarquablement dans le plan physique, aux exercices élémentaires que l’on exige d’un
3 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
3logique, une construction d’origine scientifique, remarquablement cohérente. En somme, les grands traités mystiques de Swedenborg — don
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4 Je rappelais la relation de fait (lieux et dates remarquablement identiques) entre Cathares et troubadours. Je me risquais à dire : il
5ed La première recréation du mythe, par un esprit remarquablement conscient de ses implications théologiques, fut le fait de Gottfried
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
6 siècle) ont été traduits en français, annotés et remarquablement introduits par le Frère J.-B. P…, en 1954. (C’est à cette introductio
6 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
7’étions qu’une poignée d’hommes de bonne volonté, remarquablement dépourvus de moyens matériels, presque sans troupes derrière nous, et
7 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
8, quand nous avons cette expérience passionnante, remarquablement positive et tellement opportune à l’échelle mondiale ? Pourquoi cette
8 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
9, quand nous avons cette expérience passionnante, remarquablement positive et tellement opportune à l’échelle mondiale ? Pourquoi cette
9 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
10’étions qu’une poignée d’hommes de bonne volonté, remarquablement dépourvus de moyens [p. 5] matériels, presque sans troupes derrière n