1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1 en effet, ne pas voir la part de littérature que renferme cette œuvre, et qui fait, en dépit des prétentions désobligeantes de
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
2manuels ne correspondent à aucune réalité. Ils ne renferment rien qui soit de première main, rien qui soit authentique. Ils néglig
3 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
3 consacré aux valeurs humanitaires, qui me paraît renfermer l’essentiel de son livre. Le lecteur se sent pris de vertige à découv
4e, mais qui retient encore le pathos chrétien que renferme le mot. Ces quelques lignes décrivent assez bien le mouvement généra
4 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
5el, et celles des paysans de l’Europe occidentale renferment peu de faits aussi surprenants. La science historique suisse aura tou
5 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
6 de liberté. Seule l’idée de la mesure de l’homme renferme l’idée de son individualité. [p. 38] Mon second exemple, est emprun
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
7ues à celles de la cellule, sauf en ceci qu’il ne renferme qu’un seul des acides nucléiques. À cela tient toute sa nocivité. (No
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
8ons ; ce qu’il y a de meilleur, c’est qu’il ne se renferme pas dans les sciences et dans les spéculations sèches ; il s’étend av
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
9anisation possible, si toutes les nations qu’elle renferme, étant gouvernées chacune par un parlement, reconnaissaient la suprém
9 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
10ues à celles de la cellule, sauf en ceci qu’il ne renferme qu’un seul des acides nucléiques. À cela tient toute sa nocivité. (No
10 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
11nes d’Europe n’a l’équivalent des délices qu’elle renferme. ») Mais dès la deuxième strophe éclate ce cri véritablement [p. 388]