1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1bourgeois. Dernièrement, il abandonna le stade et rentra dans le monde où nous vivons tous. Écœuré du désordre général, il che
2 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
2d’un de ses enfants… » Car le fils prodigue, s’il rentre au foyer dans une Rolls-Royce et fortune faite, tout le monde s’accor
3 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
3ma chambre où m’attendent tous les soirs quand je rentre du bureau, les gages insupportablement familiers d’une vie honnête de
4 plein de rêves, certains soirs. Il faut pourtant rentrer chez moi, et ma femme m’embrasse et me regarde avec inquiétude, parce
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
5 un matin sourd, frileux, qui avait la nausée. Je rentrai seul. Voici quelques mots que j’écrivis à ma table en désordre où je
6 que je fis que je me sentais mieux, on me laissa rentrer seul. Je ne sais comment j’y parvins. Je crois que j’ai marché plusie
5 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
7uelqu’un. En d’autres termes, on lui conseille de rentrer en lui-même. « Il se ramène en soi, n’ayant plus où se prendre » comm
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
8e velléité d’originalité. [p. 15] Mais pour être rentrée, ma colère n’en fut que plus malfaisante. L’école me rendit au monde,
7 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Rolland de Renéville, Rimbaud le voyant (août 1929)
9n de ces signes qui de toutes parts annoncent une rentrée de l’âme dans la littérature la plus spirituelle du monde. La thèse q
8 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
10bandonnés. Et des crémeries aux idylles démodées… Rentrons dans la ville un soir qu’elle s’amuse. Vous avez dîné au paprika chez
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
11fluence fut « quasi nulle », et peut-être va-t-il rentrer dans l’ombre après avoir été pendant quelques années l’idole et l’aut
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
12vons repassé un grand pont vibrant et nous sommes rentrés en Europe. Mais dès le lendemain, m’échappant du programme, il a bien
13s sentimentaux qui gouverne les arguments. Ici je rentre dans mes chasses et rembouche mon cor. Macrocosme et microcosme : la
11 1930, Articles divers (1924–1930). Le prisonnier de la nuit (avril 1930)
14rs l’ombre où tu m’entends. [p. 11] III Fais rentrer dans leur peau d’ombre ces mots qui voudraient fleurir tourne le dos
12 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
15et dans laquelle la rédaction s’empresse de faire rentrer la partie la plus incongrue de cette chronique. Enfin, un Étranger ra
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
16éens. Autre trait plus édifiant encore : l’auteur rentrant à Marseille voit de loin le château d’If et N.-D. de la Garde : « J’é
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
17 principes philanthropiques à tous les vents ; de rentrer bien vite dans sa maison garnie de belles nattes et de se plonger dan
15 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
18 musique. Les petites baronnes ont froid, veulent rentrer, car elles sont sages. Dans les salons désertés du rez-de-chaussée, e
16 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
19vons repassé un grand pont vibrant et nous sommes rentrés en Europe. Mais le lendemain, m’échappant d’un programme admirable, n
20 allègue masquent les causes qui agissent. Ici je rentre dans mes chasses et rembouche mon cor. Macrocosme et microcosme : la
17 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
21mènerai jamais, à cette heure qui serait celle de rentrer chez nous s’asseoir auprès d’un feu… — Mais non. [p. 137] 7 mai 192
22eux sœurs sont venues la chercher, et nous sommes rentrés sous le même parapluie, jusqu’à leur petite maison couverte de roses
23ment de la pensée. J’ai vu la vie, c’est fini, je rentre en moi ; n’ai pas bougé. Le père Reinecke ferme son magazine d’un cou
24lle était un arbre, ou bien une prairie. (Je suis rentré sans éveiller le chien. Un chaud soleil pénétrait dans la grande mais
18 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
25boises humides avaient un délicieux goût fade. Je rentrais toute fière de mes genoux griffés comme ceux des garçons, et le soir
19 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
26r là qu’il plaît tant au peuple. Le bourgeois qui rentre chez lui après 8 heures de bureau demande aux livres une évasion faci
20 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
27aient en rupture de bercail. Maintenant, tout est rentré dans l’ordre, les moutons se sont apaisés, et la situation s’éclairci
21 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
28ette étude. Le mince filet d’humour suisse romand rentre sous terre, pour éviter Amiel. Faut-il désespérer de le revoir jamais
22 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
29 kilomètres de mon logis, l’autre jour, pressé de rentrer et ne disposant d’aucun moyen rapide, je hèle une auto. Le conducteur
23 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
30homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ? Jésus répondit : En vérité, en vé
31t faire cette expérience-là, celle-là justement — rentrer dans le sein de sa mère ! Et tous ces galopins viennent aujourd’hui p
32 lieu véritable : inventés par Wilfred Monod, ils rentrèrent dans son bel ouvrage. — Nicodème n’avait pas reparu. p. 159 j. «
24 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
33s devant les lois biologiques, nous ne sommes pas rentrés pour si peu dans le concret, j’entends dans le conflit et l’acte pers
25 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
34 prochain, au chef-lieu, après son culte. Je suis rentré à bicyclette, sans lumière, distinguant à peine la route asphaltée. J
35matériellement, et je ne prévois [p. 54] aucune « rentrée » avant la fin de janvier. J’attends encore le courrier de demain mat
36hique… 21 janvier 1934 (dans l’île) Nous sommes rentrés hier soir dans cette maison glaciale et humide. Il n’y avait plus de
37jambes. Bon. C’est ce qu’il faut pour manger. Ils rentrent d’avoir tiré le sel et mangent la pêche. J’avais ajouté deux ou trois
38s s’en vont à leur ouvrage, moi je reste ici. Ils rentrent vers 6 heures, les jeunes d’abord, parce qu’ils ont des bicyclettes,
39ont des bicyclettes, ils vont plus vite ; le père rentre un peu plus tard. Le plus vieux dit : j’ai bien faim. Le plus jeune,
40 je ne connaîtrais pas. [p. 85] 15 mars 1934 Je rentre de Vendée. On m’avait demandé d’y aller faire quelques causeries. J’e
41sée, il nous faut marcher pliés en avant, et nous rentrons étourdis. Depuis plusieurs jours, le bateau n’a pas pu aborder l’île.
42plus rien à espérer avant longtemps, en fait de « rentrées ». Le produit d’une traduction et de la correction d’un manuscrit nou
26 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
43hambre où j’écris. Et voilà mon petit exercice de rentrée terminé : « Décrivez la maison de vos vacances… » Ajoutons [p. 137] q
44vente du raisin, il faut attendre sa fille qui va rentrer des champs, où elle travaille jusqu’à la nuit tombée. Nous sommes dan
45 Rien à faire : je suis un « monsieur ». La fille rentre : une forte femme, environ trente-cinq ans, un peu masculine. Elle no
46 » À 10 kilomètres d’ici, hier au soir, pressé de rentrer, je hèle une auto. Le conducteur est seul. Il me prend volontiers. No
27 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
47 prochain, au chef-lieu, après son culte. Je suis rentré à bicyclette, sans lumière, distinguant à peine la route asphaltée. J
48loi dans notre village ? [p. 845] 15 mars 1934 Je rentre de Vendée. On m’avait demandé d’y aller faire quelques causeries. J’e
28 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
49 plus rien à espérer avant longtemps en fait de « rentrées ».   14 juin Hier soir, j’avais fait une dernière revue de nos possib
29 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
50démission du maire socialiste ou le tuaient, puis rentraient sans être inquiétés. Et cela, des centaines de fois. Comment ces crim
30 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
51censée ménager autour du vaillant travailleur qui rentre le soir, harassé, se retremper dans la paix familiale, vous verrez qu
31 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
52aient en rupture de bercail. Maintenant, tout est rentré dans l’ordre, les moutons se sont apaisés, et la situation s’éclairci
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
53u sincères, puisque Tristan n’a de cesse qu’il ne rentre à la cour, auprès d’Iseut… Et ce philtre qui cesse d’agir, n’était-il
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
54raînés par Satan seront sauvés, et Satan lui-même rentrera dans l’obéissance du Très-Haut. Le dualisme des cathares se résout do
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
55. Iseut va revenir à l’époux légitime — l’hérésie rentrer au giron. Mais tandis que le roi s’approche avec son cortège de baron
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
56 au-delà du monde… Maintenant, l’on veut que tout rentre dans l’ordre, c’est la société qui l’emporte, et dès lors la fin du r
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
57censée ménager autour du vaillant travailleur qui rentre le soir, harassé, se retremper dans la paix familiale, vous verrez qu
37 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
58enter, centraliser, décolorer. Il veut tout faire rentrer dans le rang. Il persécute à petits [p. 147] coups d’épingle tout ce
38 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
59trouver une place dans un taxi. Trois militaires, rentrant du Pacifique, s’y racontaient le détail de leurs campagnes. Aucun d’e
39 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
60 — un petit voyage au Canada ou au Mexique — pour rentrer deux ou trois jours plus tard en qualité formelle et déclarée de cand
40 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
61 mais non pas devant la misère de leurs amis. Ils rentrent en disant que la France est sale et en désordre, que tout y est cher
62itable que provoquera sans doute l’an prochain la rentrée massive des vétérans, doit cesser de s’isoler et doit littéralement s
41 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
63sur une ou deux séquences, comme il entraîne ! Je rentre après cela dans une salle de Broadway : tout y marche et ronronne com
42 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
64 bondé dès le départ de Marseille. Une journée de rentrée à Paris. Et ce soir, me voici [venu] assister à un débat au cercle de
65prit. 24 mai 1939 Avant-hier, nous trouvâmes en rentrant une prodigieuse gerbe de roses rouges que V. O. envoyait à ma femme.
43 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
66quand les canons détruisaient l’art des armes, on rentrait écœuré mais libre, et l’on exhalait sa colère dans un chant débordant
44 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
67feuille, il vous donne quelquefois cinq sous pour rentrer en métro… Il est correct, isn’t he ? » À mon tour, j’ai craché dans l
45 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
68mai. Et l’on m’écrit de Suisse pour me presser de rentrer. Mais là-bas, que pourrai-je bien faire ? La censure ne s’est pas rel
46 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
69i peut marcher, est un miracle. Tu te lèves et tu rentres tranquillement par cette porte-fenêtre ouvrant sur la prairie. La mai
70lu dix jours, à raison d’un bureau par jour, pour rentrer en possession de mes conférences, lettres, journaux intimes, coupures
47 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
71comment les choses se passent, allons ce soir, en rentrant à New York, à la gare de Pennsylvanie. Nous y fûmes. La bannière étoi
72, quand on se trouve à six ou huit dans un salon. Rentré tôt, mais n’ai rien fait qui vaille de toute la nuit. Voilà qui est c
73e dimanche matin j’annonce subitement que je dois rentrer en ville pour une affaire pressante. En vérité j’ignorais quelle affa
74ais quelle affaire, mais je sentais qu’il fallait rentrer. J’ouvre ma porte et j’entends le téléphone. C’est un ami qui va quit
75tel qu’on le parle » et la passion réelle). Tonio rentre un soir de New York portant gauchement sous le bras une longue boîte
76e dont la foule transpire ? Il faut être fou pour rentrer… Mais à l’Office, notre travail s’intensifie, et les échos nous en re
77u. Tard dans la nuit je me retire épuisé (je dois rentrer pour neuf heures à New York), mais il vient encore dans ma chambre fu
78e panique de me rassembler, de me retrouver, pour rentrer tout entier en Europe après ces deux années de violente dérive. p
48 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
79liquetis de tiges de verre dans les highballs. Je rentre et j’aligne mes mots. Petits matins déjà doux des terrasses, moments
49 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
80utres se taisaient. New York, fin octobre 1945 Rentrée. — Mon appartement ayant été vendu pendant l’été, je dois le quitter
81rvice vaut à lui seul le prix de l’abonnement. Je rentre, je branche mon radiateur électrique (la chambre est glacée), je m’in
82lanchisserie, et comme je suis content de pouvoir rentrer chez moi par l’escalier qu’on monte à pied ; et surtout de ne plus vo
50 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
83. 235] Journal d’un retour Janvier 1946 Faut-il rentrer ? — On me dit que Mauriac a écrit : Faut-il partir ? (pensant aux jeu
84ela de Paris et l’on ajoute que je ferais bien de rentrer, sous peine de ne pas comprendre la réalité européenne en général, et
51 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
85eule qu’ils aient osé communiquer, c’est de faire rentrer les villes sous terre. (Réflexe de honte, si j’en crois l’expression.
86trait hors d’usage en une seconde le mécanisme du rentrer sous terre. Je m’en tiens à la suggestion qui me venait à l’esprit da
52 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
87trouver une place dans un taxi. Trois militaires, rentrant du Pacifique, s’y racontaient le détail de leurs campagnes. [p. 55] A
53 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
88liquetis de tiges de verre dans les highballs. Je rentre et j’aligne mes mots. Petits matins déjà doux des terrasses, moments
54 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Pour la suppression des visas (23 avril 1946)
89ela de Paris et l’on ajoute que je ferais bien de rentrer, sous peine de ne pas comprendre la réalité européenne en général, et
55 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
90 situation bien différente. Beaucoup de Français, rentrant de Suisse, s’étonnent de voir que chez des neutres on manifeste tant
56 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
91aient en rupture de bercail. Maintenant, tout est rentré dans l’ordre, les moutons se sont apaisés, et la situation s’éclairci
57 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
92liquetis de tiges de verre dans les highballs. Je rentre et j’aligne mes mots. Petits matins déjà doux des terrasses, moments
58 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
93diteurs à voir à Paris et en Suisse. Et je serais rentré il y a un an déjà si les circonstances s’y étaient prêtées. Êtes-vous
94L’Amour et l’Occident . Vous allez donc faire une rentrée massive sur le marché du livre ? Oui, peut-être même un peu trop : to
59 1947, Doctrine fabuleuse. 1. Premier dialogue sur la carte postale. La pluie et le beau temps
95boises humides avaient un délicieux goût fade. Je rentrais toute fière de mes genoux griffés comme ceux des garçons, et le soir
60 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
96enir quelqu’un. Il ne lui reste plus qu’à [p. 46] rentrer en lui-même. « Il se ramène en soi, n’ayant plus où se prendre ». Ain
61 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
97end [p. 74] l’incendie du Reichstag. Je décide de rentrer le jour même à Berlin, et prends congé de mon ami qui se montrait for
62 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
98 — un petit voyage au Canada ou au Mexique — pour rentrer deux ou trois jours plus tard, en qualité formelle et déclarée de can
63 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
99 mais non pas devant la misère de leurs amis. Ils rentrent en disant que la France est sale et en désordre, que tout y est cher
100lgré le choc en retour inévitable que provoque la rentrée massive des vétérans, doit cesser de s’isoler et doit littéralement s
64 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
101çons de démocratie aux sadiques de la Gestapo, et rentre en Amérique avec une belle fiancée. Rabattons-nous à la réalité : il
102u deux séquences, comme il entraîne ! [p. 71] Je rentre après cela dans une salle de Broadway : tout y marche et ronronne com
65 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
103iquées en série. On se trompe de porte en croyant rentrer chez soi. Tout d’abord, les cottages américains, en bois blanc, ento
104ire son dévouement au bien commun.) Mais quand il rentrera dans les affaires, ou se fera chroniqueur, comme c’est souvent le cas
66 1947, Carrefour, articles (1945–1947). La France est assez grande pour n’être pas ingrate (26 novembre 1947)
105semble entendre un peu partout depuis que je suis rentré dans ce vieux monde. Or il ne s’agit pas d’une attitude nouvelle, ou
67 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
106 autres se sont ligués contre lui, l’ont obligé à rentrer dans le rang, et l’union fédérale a marqué un progrès. Lors de la der
68 1948, Suite neuchâteloise. I
107je voudrais en écrire, mais qu’il fallait d’abord rentrer.   Je suis rentré, c’est la coutume des Suisses ; reparti, revenu, et
108re, mais qu’il fallait d’abord rentrer.   Je suis rentré, c’est la coutume des Suisses ; reparti, revenu, et ce n’est [p. 14]
69 1948, Suite neuchâteloise. II
109ys natal. On insistait amicalement : je venais de rentrer, c’était le moment propice… Un bouquet pour le Centenaire, quelques p
70 1948, Suite neuchâteloise. VIII
110onde la gloire que me vaudrait cette aventure, ma rentrée triomphale à la maison. (Faut-il avouer que je la regrette encore ?)
71 1949, Le Semeur, articles (1933–1949). « Les protestants et l’esthétisme » (février-mars 1949)
111ien sortis, tandis que les autres sont entrés (ou rentrés) dans le catholicisme et se donnent, sans la moindre équivoque, pour
72 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
112is lu dans l’avion que le Premier ministre devait rentrer ce matin même du Kashmir, après une nuit de voyage. On le disait fort
73 1951, Preuves, articles (1951–1968). Neutralité et neutralisme (mai 1951)
113. C’est aux hommes d’État d’en juger. …Mais si je rentre dans mon domaine propre, qui est celui de la culture, je constate que
74 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
114nt quitter demain la maison de Charles Du Bos qui rentre d’Amérique, et je viens d’apprendre au téléphone que « cela ne va plu
75 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
115s ! On sait ce que pense de son côté l’Américain, rentrant d’un voyage en Europe : des Balkaniques inefficaces, bons cuisiniers,
76 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
116s ! On sait ce que pense de son côté l’Américain, rentrant d’un voyage en Europe : des Balkaniques, inefficaces, bons cuisiniers
77 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
117es « trop » entreprenants, en manie de tout faire rentrer dans le rang. Nous allons voir que cet état d’esprit contraignit par
78 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
118 candidat admis à la nationalité américaine, puis rentrer en cette qualité. Cette cérémonie symbolique et coûteuse vous introdu
79 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
119der de nouveaux couvents et ordres, ou de laisser rentrer les jésuites, ont éliminé des causes traditionnelles d’agitation. Cet
80 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
120 une froideur affectée, puis court au théâtre et, rentré chez lui, pleure toute la nuit. « Mais le lendemain, écrit-il, je fus
81 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
121ent les Staliniens mais, disaient-ils sans honte, rentrant de là-bas, les peuples satellites et leurs chefs « adorés ». (M. Pier
122i le préparait. Jeudi 8 novembre 1956, à Ferney Rentré hier de Paris à Genève, à temps pour me joindre au cortège de deuil e
82 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
123irées de Prague, sûres qu’elles sont de pouvoir y rentrer sitôt que les régimes communistes s’y trouveraient gravement menacés.
83 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
124ique et Italie ; ils devraient être lancés dès la rentrée d’automne 1958. Haute-Provence (France) Objectif : à la faveur d’
84 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
125uple russe. Si maintenant il les approuve afin de rentrer dans la faveur publique, n’est-ce pas lui qui trahit le peuple ? Ce s
85 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
126uple russe. Si maintenant il les approuve afin de rentrer dans la faveur publique, n’est-ce pas lui qui trahit le peuple ? Ce s
86 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
127 une froideur affectée, puis court au théâtre et, rentré chez lui, pleure toute la nuit. « Mais le lendemain, écrit-il, je fus
87 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
128nt quitter demain la maison de Charles Du Bos qui rentre d’Amérique, et je viens d’apprendre au téléphone que « cela ne va plu
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
129s de l’an 1300, est adressé à Philippe le Bel, et rentre tout à fait dans l’ordre des préoccupations qui dictèrent le prononcé
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
130ourrés : si le bonheur vous en veut, vous pourrez rentrer dans vos anciennes possessions, peut-être en conquérir de nouvelles,
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
131ne provoque pas très vite une coalition qui fasse rentrer la nation ambitieuse dans ses bornes naturelles. La nation et sa cit
91 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
132ntures à travers l’Europe en guerre Impossible de rentrer tous en groupe à Londres, à travers tant de frontières fermées. Retin
133i d’excuse, traverse la frontière toute proche et rentre au Mexique. (Par la suite, le rapprochement entre le Mexique et l’Amé
134rintemps de 1940. La division de Norvège vient de rentrer en France, pour se voir engloutie dans le chaos de la débâcle de juin
135ne et d’Amérique, puis l’armée du général Anders, rentrée de Russie, si bien qu’à l’automne 1942, les forces polonaises en Angl
136e 1941 Au début de juin 1941, Sir Stafford Cripps rentra de Moscou pour convaincre le gouvernement de l’imminence d’une attaqu
137dait à l’aérodrome de Swinton le général Sikorski rentrant d’une tournée d’inspection des troupes polonaises du Proche-Orient, q
92 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
138 Quand je traverse la Manche, il me semble que je rentre à mon foyer, non que je le quitte… Pour ma part, je suis déjà fédéré.
93 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
139. » J’acceptai à une condition, celle d’écrire en rentrant exactement ce que je pensais du nazisme. J’en ai effectivement pensé
140 l’exposition de mon livre : La Part du Diable . Rentré en Europe en 1946, Denis de Rougemont s’engage alors dans l’action po
94 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
141parvenait à s’échapper, il ne pourra en aucun cas rentrer dans le pays. Pour les fauteurs et receleurs d’un tel criminel, ils s
95 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
142sses au service de la France reçoivent l’ordre de rentrer au pays. Et il est vrai que, dès 1816, les cantons s’empressent de si
96 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
143 candidat admis à la nationalité américaine, puis rentrer en cette qualité, c’est-à-dire passer la frontière avec l’intention d
97 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
144re au Brésil, fonde une nouvelle affaire, échoue, rentre en Suisse et se voit de toutes parts éconduit. Que faire ? Réfléchiss
98 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
145ans l’usage de ses trains locaux, me disais-je en rentrant d’Amérique, au lendemain de la dernière guerre. Voici ce que j’écriva
146quand les canons détruisaient l’art des armes, on rentrait écœuré mais libre, et l’on exhalait sa colère dans un chant débordant
147au Collège de France, préférant rester Suisse, et rentre à Genève où il enseigne, jusqu’à sa mort, à cinquante-sept ans, la sc
99 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
148 de miracle. Le congrès de Montreux Je venais de rentrer en Europe après six ans aux USA, et je m’installais près de Genève, m
149unir l’Europe, si jamais il devenait possible d’y rentrer. Pourtant, je me sentais pris de court. Je n’avais pas encore défait
100 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
150entais en toute confiance, que la vie où j’allais rentrer saurait les illustrer dans maints domaines de ma conduite ou de ma ré