1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1’agaçant, avec les surréalistes, c’est que — pour reprendre un mot de Cocteau — ils « embaument de vieilles anarchies ». L’ironie
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Almanach 1925 (septembre 1925)
2cer sous les arches de la vieille société », pour reprendre la pittoresque définition de M. A. [p. 1163] Eloesser dans l’Almanach
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alfred Colling, L’Iroquois (décembre 1926)
3eusement invraisemblable… Mais ce cœur fatigué se reprend à souffrir, il ne sait plus de quels souvenirs ; jusqu’au soir où la
4 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
4ance m’emporte de nouveau, premier gage du divin… Reprendre l’offensive — au soir, je m’amuserai à mettre des étiquettes sur mes
5 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Louis Aragon, Le Paysan de Paris (janvier 1927)
5Paris (janvier 1927) ab « Je n’admets pas qu’on reprenne mes paroles, qu’on me les oppose. Ce ne sont pas les termes d’un trai
6 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean-Louis Vaudoyer, Premières Amours (août 1927)
6s une si exquise humanité : par lui le « charme » reprend quelques droits. p. 244 an. « Jean-Louis Vaudoyer : Premières Am
7 1927, Articles divers (1924–1930). Conférence d’Edmond Esmonin sur « La révocation de l’Édit de Nantes » (16 février 1927)
7mis d’autre crime que de « déplaire au roi » vont reprendre de plus belle : la guerre civile succède aux dragonnades. M. Esmonin
8 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
8le signe de quel occulte prodige ? Intrigué, vous reprenez ce que vous pensiez n’être qu’une épure : c’est intitulé « nature mor
9 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
9pta. Une indécision parut sur ses traits. Puis il reprit les dés brusquement, et me fixant avec un léger sourire : — Jouez ! o
10s cela ne suffit plus à m’en délivrer. Ma vie m’a repris, je ne suis pas heureux. Je sais très bien que je devrais tenter quel
10 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
11 d’un cortège de rires empressés. Une autre danse reprenait. Je sentis une invincible lassitude me saisir et m’assis à l’écart. O
12 je fus obligé de confier à un ami que j’en avais repris … Les archets jouaient sur mes nerfs. Le jazz martelait mon désespoir
11 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
13 tombaient, les ailes coupées. Puis le silence se reprit à ses songes désolés. [p. 153] Autre suicide ou la promenade en bat
12 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
14 11 , thèse dont la Fin de l’Éternel ne fait que reprendre la défense contre ses adversaires de tous bords. Je voudrais souligne
13 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
15 d’une secte orientale. Aussitôt la discussion de reprendre, et l’on parla défense de l’Occident. L’ange s’enfuit par l’un des no
16ction, je suis votre amie Joséphine. » — Le poète reprit son manuscrit et conclut : « L’inspiration est le nom qu’on donne en
14 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
17taine littérature moderne n’a fait, en somme, que reprendre, quitte à les parodier, les grands thèmes du romantisme. Mais il les
15 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
18ersonnellement à l’homme, — et le mot « affable » reprend ici sa noblesse. Mon voisin qui a la tête de François-Joseph, dont il
16 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
19ci la vie a parfois moins de hargne… Déjà je suis repris par le malaise que m’infligent les lieux faciles. Ô tristesse des crè
17 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
20Valéry ou au Surhomme, jamais absent d’ici, et je reprends ma liberté. Beausire admire Léonard d’avoir « tracé peut-être pour to
18 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
21p bien élevée, elle se ressaisit, pense à Genève, reprend aussitôt de la consistance, et dans son trouble apparaît toute parcou
19 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
22ui est le trait dominant de notre époque » — pour reprendre la définition qu’en donnait ici même M. Pierre Maury. C’est à peu prè
20 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
23s les curiosités de la couleur et de la vie. Nous reprenions toutes les mesures, tout redevenait neuf : les mots « forme », « coul
21 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
24ui tirer dessus, — ce qui ne l’empêche pas de les reprendre ensuite, chez lui, car il professe avec fanatisme la non-résistance a
22 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
25n obsédante que les derniers écrits de cet auteur reprennent et fignolent avec un talent disproportionné à son objet. Que Gide ne
23 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
26te interdépendance leur valeur originale. Kassner reprend un des thèmes essentiels du pré-romantisme allemand, l’opposition de
24 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
27ersonnellement à l’homme, — et le mot « affable » reprend ici sa noblesse. Mon voisin qui a la tête de François-Joseph, dont il
28, et les petites gens plus de bonté… Déjà je suis repris par le malaise que m’infligent les lieux faciles. Ô tristesse des crè
25 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
29nsomnie du petit jour populeux… (avril-août 1929. Repris en 1932.) p. 144 16. Les anges eux-mêmes la lui envient, dit Sw
26 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
30es cris de chouettes se poursuivent, s’éloignent, reprennent tout proches. Les élans dorment agenouillés, aussi hauts que les jeun
27 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
31p bien élevée, elle se ressaisit, pense à Genève, reprend aussitôt de la consistance, et dans son trouble apparaît toute parcou
28 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
32ournal grâce auquel chaque semaine ou presque, il reprend le dialogue avec son public et l’époque, de ce ton viril et simple qu
29 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
33er… combien je dois expier tout cela ! » Faust se reprend au seuil de la mort. Mais la vie ne lui sera plus qu’un profond renon
30 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
34 où maints paragraphes apportent entre deux tours repris des meilleurs auteurs, une de ces approximations vulgaires qui « rend
31 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
35tion à un taux sous-humain. Voici le Plan, prêt à reprendre l’entreprise sur des bases plus rationnelles. Mais si c’était cette «
32 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
36ors, que de volumes à grand succès qui pourraient reprendre le titre fameux de Paul Valéry : Regards sur le monde actuel. Les gra
33 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
37ne pouvait prévoir ce que réservait l’année 1921. Reprenons notre courbe de productivité. À partir de 1921, et sans qu’aucun fait
34 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
38ienne n’est pas détruite par le bolchévisme, elle reprendra sa marche en avant en approfondissant et en élargissant son horizon d
35 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
39er. Mais ils en tirent une conclusion inattendue. Reprenant le mot de Goethe, sans le savoir, ils nous enseignent que la loi seul
36 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
40rsonnalistes, la différence est purement verbale. Reprenons l’origine des termes. L’individu est [p. 54] défini par rapport à l’e
41sprit. Ils revendiquent la primauté du spirituel, reprenant l’expression lancée par M. Jacques Maritain. Mais le spirituel auquel
37 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
42t siècles sur siècles. Le matérialisme bourgeois, repris en charge par le marxisme, empêche la Révolution de s’arracher du pla
43talien et allemand. Je m’explique : Le fascisme a repris à son compte la critique du spirituel bourgeois. Il a su utiliser le
44a, certes, n’est pas bien nouveau. On n’a eu qu’à reprendre des textes anciens. Mais le fait qu’on y insiste indique une orientat
38 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
45ue je suis amené à me méfier du communisme. Je ne reprendrai pas ici la critique du capitalisme. Mais je voudrais être assuré que
39 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
46s par la politique, — incertains de leur mission. Reprenons ces trois caractéristiques. L’État fasciste subvient aux défaillances
40 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
47tion à un taux sous-humain. Voici le Plan, prêt à reprendre l’entreprise sur des bases plus rationnelles. Mais si c’était cette «
41 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
48i, d’homme type, est trop connue pour que nous la reprenions ici. On sait comment cette notion a passé dans les mœurs au cours du
42 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
49 si l’on veut éviter les pires malentendus. Je ne reprendrai pas ici les distinctions théoriques que l’on a proposées entre indivi
50ujet précis qui nous occupe. L’Église primitive a repris peu à peu l’héritage de l’Empire romain. Elle s’est peu à peu substit
51uvait comme contraint par le sentiment général de reprendre à son compte à la fois l’autorité d’un chef d’Église et le pouvoir d’
52 rien au delà. Pour définir une telle communauté, reprenons une des catégories que nous définissions en débutant. La religion pol
53prit totalitaire. Déjà, beaucoup d’entre nous ont repris au sérieux la théologie réformée. Il nous reste à prendre au sérieux
54on point centriste, mais centrale. Nous, de même, reprenons le combat contre l’esprit collectiviste, mais aussi et d’abord contre
55seulement, purifiés et lucides, quand nous aurons repris conscience de notre force véritable, celle qui ne vient pas de nous,
43 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
56ne pouvait prévoir ce que réservait l’année 1921. Reprenons notre courbe de productivité. À partir de 1921, et sans qu’aucun fait
44 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
57sez diversement) ; affirmation de la nécessité de reprendre à la base l’ensemble de l’organisation économique, et de ne pas se co
45 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
58er. Mais ils en tirent une conclusion inattendue. Reprenant le mot de Goethe, sans le savoir, ils nous enseignent que la loi seul
46 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
59stantes — ce dernier mot est essentiel — ou, pour reprendre la phrase de Shakespeare, à une histoire racontée par un idiot » (p.
47 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
60ar ailleurs, ces jeunes théologiens et essayistes reprennent le vocabulaire et certains tours de la pensée de Kierkegaard ou de Ka
48 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
61gue réactionnaire fait poser des affiches où elle reprend des termes semblables : « Brûlez-le, brûlez Kagawa ! C’est un révolut
49 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
62, les expressions des philosophes sont sans cesse repris par les simples — et aussi par les autres, bien sûr — et détournés de
50 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
63i, d’homme type, est trop connue pour que nous la reprenions ici. On sait comment cette notion a passé dans les mœurs au cours du
51 1935, Esprit, articles (1932–1962). Albert Soulillou, Nitro (février 1935)
64 l’intérêt humain faiblit, la critique littéraire reprend ses droits et proteste une fois de plus contre les poncifs populistes
52 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
65fession paternelle. Un des jeunes étudiants avait repris en main le « monument » du professeur Monod, et s’amusait à lire à se
53 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
66es objections s’appelait tout simplement Lénine. (Reprendre point par point les phrases citées de Que faire ?) D’où nous pouvons
67énoncer les sophismes et les trahisons. À nous de reprendre maintenant une tactique qui n’est défendable jusqu’au bout que par de
54 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
68cret. Et c’est elle, avant tout, qui ourdit (pour reprendre la citation fameuse de Saint-Simon) « ce complot affreux qui dépeupla
55 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
69un certain intérêt pour notre action. Soit qu’ils reprennent quelque vitalité, soit qu’ils subissent les derniers soubresauts d’av
56 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
70i, d’une vision vraie de l’homme et de l’État, de reprendre les choses à la base, dans leur réalité dernière, métaphysique et rel
57 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
71d’une déduction, même subversive, me saura gré de reprendre un à un ces tumultueux considérants, dans un rythme plus détendu. ⁂ J
58 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
72 combat spirituel et de puissance en marche. Pour reprendre les termes de Sorel, disons qu’on en est arrivé à considérer la cultu
59 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
73’est arrêtée à mi-chemin de ses ambitions, Marx a repris les armes de l’Encyclopédie : son rappel vigoureux aux réalités écono
60 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
74; si bien que l’esprit se trouve fort en peine de reprendre sa place dans un ensemble très rigide, qu’il n’a pas réglé dès le déb
61 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
75s pour apaiser ce regard qui [p. 198] nous perce… Reprenons par exemple son objection au doute cartésien en morale. Après avoir f
76vite fait de balayer, chez eux. Mais c’est qu’ils reprennent cette erreur qu’ils croient combattre, et qui vicie toute leur révolt
77ur de ses élites intellectuelles. Si nous voulons reprendre notre marche sans retomber dans l’ornière séculaire, c’est une élite
78tion de la mesure occidentale : la personne Je ne reprendrai pas ici la distinction fondamentale de la personne et de l’individu,
79ourquoi je ne me tiendrai pas quitte que je n’aie repris une dernière fois dans son ensemble ma déduction, pour la pousser enf
62 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
80une vie située. Il faut s’arrêter, confronter, se reprendre, aussi se méfier de certaines apparences d’intimité qui cachent sans
63 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
81 le goût du lucre, de la possession particulière, reprennent le pas sur le besoin de camaraderie, de partage et de vie commune. »
64 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
82des « réflexes catholiques » que ce texte trahit. Reprenons donc la page de Bossuet : « … Le Sauveur a-t-il voulu laisser aux hom
65 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sur l’esprit incarné (février 1936)
83ignore car je les pratique peu : s’il y a lieu de reprendre à son compte cette erreur de vocabulaire, ou en langage théologique,
66 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
84enir en force, s’imposer à ses risques et périls, reprendre la conduite des événements et modifier ou adapter aux faits nouveaux
67 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
85tzky. Mais où le parallèle hitlérisme-jacobinisme reprend toute sa signification, c’est sur le plan de la propagande et de la t
68 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
86flexion qui me laisse assez froid. La culture m’a repris. Je suis dans le faux et tout y est correct : je dis que la thèse que
87es limites de Goethe. Et c’est là qu’il nous faut reprendre, avec une patience obstinée malgré tant de grossières menaces, l’éduc
88 Et c’est pourquoi je pense qu’il nous est bon de reprendre aujourd’hui son problème, là où il l’a porté, et dans ses termes. ⁂ L
89e et quotidien qu’il nous faudrait clarifier et « reprendre ». Mais où le prendre sinon au plus près, et tout d’abord dans nos co
90son [p. 120] aile, fait sortir une coque vide, et reprend, l’œil fixe, son travail invisible de mère. C’est beau. C’est fascina
69 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
91se conscience qui m’arrêtait depuis quinze jours… Reprenons cela. « Moins d’idées ! Méfions-nous de l’intellectualisme ! » Est-ce
92La même castration, dirait Freud. Allons, allons, reprenons-nous ! Pour moi, je suis bien décidé, dorénavant, à maintenir le droi
93e ce département. Et cette richesse à son tour va reprendre le chemin de l’Orient, d’où vint autrefois le mûrier. Question : que
70 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
94 chemin dans une exaltation croissante, priant et reprenant courage. Soudain une femme sort du jardin juste en face de lui ; une
71 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
95t le vrai et tout le faux de ce mouvement. Thème, repris de Lautréamont : « La poésie doit être faite par tous. Non par un. »
72 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
96t dans le confort et l’asepsie morale. Mais qu’il reprenne conscience de cette mission, et le grand air de l’Europe et du monde
73 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
97opagande. Il s’agit bien plutôt que les écrivains reprennent le sens de leur fonction sociale avant qu’un dictateur ne les y invit
74 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
98 l’homme. Il était temps qu’un ouvrage d’ensemble reprenne l’étude du phénomène à ses racines : M. Béguin vient de nous le donne
75 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
99il ne faisait pas sourire les réalistes, le voilà repris et galvaudé depuis deux ans par toutes les ligues et partis, de La Ro
76 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
100flexion qui me laisse assez froid. La culture m’a repris. Je suis dans le faux et tout y est correct : je dis que la thèse que
101ufs sous son aile, fait sortir une coque vide, et reprend, l’œil fixe, son travail invisible de mère. C’est beau. C’est fascina
77 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
102manes, Sieg heil ! » Un court silence, puis il se reprend : — « Et aussi en l’honneur de l’Allemagne !… » Gêne. Tous ont senti
78 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
103ser.) Mais où le parallèle hitlérisme-jacobinisme reprend toute sa signification, c’est sur le plan de la propagande et de la t
79 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
104t de résistance civique. Et cela suppose que nous reprenions conscience de nos raisons de vivre dans la communauté, et des devoirs
80 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
105 la littérature occidentale. Son vocabulaire sera repris par les mystiques orthodoxes. Sa rhétorique, d’origine sacrée, transf
106voirs moraux qu’elle implique 91 . Les humanistes reprennent les arguments d’un Goethe ou d’un Engels en faveur du mariage : selon
107es intrigues épiques ou politiques. Et l’aventure reprendra son départ dans une tension incalculablement plus forte que celle qui
81 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
108e contentement. ⁂ Une dernière fois pourtant nous reprendrons un parti de sobriété. Les mariés ne sont pas des saints, et le péché
82 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
109 de droit, dont le Roman offre plus d’un exemple. Reprenons l’épisode des trois barons « félons ». Selon la morale féodale, le va
110n reçoit la réponse favorable du roi acceptant de reprendre Iseut : Dex ! dist Tristan, quel départie ! Mot est dolenz qui pert
111n que le philtre n’agisse plus, les amants seront repris par la passion, jusqu’au point qu’ils en perdront la vie, « lui par e
83 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
112xuel sans consommation, car « celui qui garde (ou reprend) sa semence dans son corps, qu’aurait-il à craindre de la mort ? » co
113ubadours. Il s’exprime dans des termes qui seront repris par presque tous les grands mystiques de l’Occident. Il nous semble p
114uffrir l’amour : la Joie Suprême. Ce que Wagner a repris à Gottfried, c’est tout ce que les Bretons n’avaient pas voulu dire,
115e [p. 153] monde créé. Ce que Wagner, en somme, a repris de Gottfried, c’est son dualisme foncier. Et c’est par là que son œuv
84 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
116 — celle qui s’épanouira dans la mort des amants. Reprenons par exemple le récit de l’« aspre vie » dans la forêt de Morrois. « N
117ur cas, le soupçon habituel de « refoulement ». ⁂ Reprenons ces deux arguments. Et tout d’abord, soulignons bien que le langage d
118elle a créée contre l’Église, et que l’Église lui reprend par ses saints ! Résumons les étapes de l’aventure : l’hérésie des « 
119ature — c’est la mystique chrétienne qui vient le reprendre pour en revêtir l’Agapè ! ⁂ Quant à la psychologie dont relèverait ce
85 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
120égendaire. La nature symbolique des sujets qu’ils reprennent les induit simplement à composer d’interminables romans à clef. Polex
121 ? Si l’on songe au mythe primitif, dont l’Astrée reprend tous les thèmes, l’on est frappé de constater que chez d’Urfé le trag
122t invoquée. Et ainsi de suite : il serait aisé de reprendre, à propos de la Nouvelle Héloïse, toute notre exégèse de Tristan, not
123assuré de la réalité de son au-delà. Voyez-les se reprendre sans cesse aux formes désirables de la terre, oublier, plaisanter fol
124. Ainsi le Tristan de Wagner peut être impunément repris devant des salles émues en toute sécurité ; si forte est la certitude
86 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
125 ne faudra pas s’étonner si les auteurs mystiques reprennent ces métaphores devenues banales, et les transposent selon le processu
126 au xviiie siècle. 180 Mot étonnant, d’ailleurs repris de von der Goltz, dans un passage qu’il vaut la peine de citer : « L’
127 financier de la Régence [p. 282] qui la propose, reprenant, et sans doute à son insu, la méthode des Condottieri : « La victoire
128ion de la guerre totale par d’autres moyens (pour reprendre une fois de plus, en l’inversant, la célèbre formule de Clausewitz).
87 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
129oirs moraux qu’elle implique 193 . Les humanistes reprennent les arguments d’un Goethe ou d’un Engels en faveur du mariage : selon
88 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
130 le contentement. Une dernière fois pourtant nous reprendrons un parti de sobriété. Les mariés ne sont pas des saints, et le péché
89 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
131liques, sainte Thérèse et saint Jean de la Croix, reprendront bel et bien les expressions des troubadours, et souhaiteront d’être l
132vères-roman breton ; Asin Palacios et Luigi Valli reprenant la question de l’hérésie chez Dante, etc.). 9. « Coup de foudre » e
90 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
133t qui a pourtant inspiré toute notre littérature, reprend Denis de Rougemont. Le mythe de Tristan et Yseut, qui pose pour la pr
91 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Une simple question de mots (24 avril 1939)
134ez simple, et qu’il consiste à peu près en ceci : reprendre le vocabulaire démocratique, mais changer le signe de chacun de ses t
92 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
135 devraient suivre ! Ce dernier argument ayant été repris par le catholique Faber, Zwingli réplique en 1526 : Pieux confédérés,
93 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
136 oubliés. Toutes ces tentatives constituent, pour reprendre une heureuse expression de l’auteur, [p. 488] autant « d’appels plast
137e ont passablement déprimée. On imagine un Valéry reprenant tel dessein de Scève : décrire la naissance des figures puis des soli
94 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
138jusque parmi les incroyants, sentent le besoin de reprendre pied sur les vieilles bases spirituelles, rudes et monumentales, posé
139veut éviter les pires malentendus. [p. 15] Je ne reprendrai pas ici les distinctions théoriques que l’on a proposées entre indivi
140ujet précis qui nous occupe. L’Église primitive a repris peu à peu l’héritage de l’Empire romain. Elle s’est peu à peu substit
141uvait comme contraint par le sentiment général de reprendre à son compte à la fois l’autorité d’un chef d’Église et le pouvoir d’
142 rien au-delà. Pour définir une telle communauté, reprenons une des catégories que nous définissions en débutant. La religion pol
143prit totalitaire. Déjà, beaucoup d’entre nous ont repris au sérieux la théologie réformée. Il nous reste à prendre au sérieux
144non point centriste, mais centrale. Nous de même, reprenons le combat contre l’esprit collectiviste, mais aussi et d’abord contre
145seulement, purifiés et lucides, quand nous aurons repris conscience de notre force véritable, celle qui ne vient pas de nous,
95 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
146t dans le confort et l’asepsie morale. Mais qu’il reprenne conscience [p. 127] de cette mission, et le grand air de l’Europe et
96 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
147 et la vertu communautaire, il faut : 1° qu’elles reprennent conscience de la nature éternelle et du but transcendant de l’Église 
97 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Souvenir de la paix française (15 mars 1941)
148sonne. Mais ses outils sont là, contre le mur. Il reprend le chemin de son champ. En passant au carrefour, il s’est dit : Peut-
98 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
149uver qu’il existe ! — Je sais une belle histoire, reprit le Philosophe. Elle se passe dans votre pays natal. L’un des premiers
99 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
150eur que l’on croit. C’est le temps où l’esprit va reprendre ses droits, pensent les hommes. Mais quand je suis fort, dit saint Pa
100 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
151: Tu es le Christ, le Fils de Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne
152e et sa résurrection. Alors Pierre s’est mis à le reprendre : « À Dieu ne plaise, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas ! » À peine f
153entreprises économiques, politiques et urbaines.) Reprenons ce récit trop mal connu. « Toute la terre avait une seule langue et l