1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1plus d’humanité ou de moins de santé ». À maintes reprises, dans cette œuvre d’affirmation, une telle inquiétude, un amer « à qu
2 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
2te une sympathie que Montherlant note à plusieurs reprises. C’est « par la divination de cet amour qu’Alban (le jeune héros du r
3 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
3en même temps leur réponse, il répète à plusieurs reprises : « Je ne sais pas : je suis !… Je ne sais plus… mais je suis ! » [p
4 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
4epuis 1914, il apparaît que la question peut être reprise sans trop de mauvais goût par une jeunesse qu’on dit outrecuidante, —
5 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
5l’activité théologique. Barth compare à plusieurs reprises la théologie à cette étrange main de Jean Baptiste dans la Crucifixio
6 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
6la fin du xvie siècle, préconisèrent à plusieurs reprises des projets d’organisation fédérative du Royaume, comportant une larg
7 la forme des gouvernements. Il insiste à maintes reprises sur le fait que monarchies, oligarchies et républiques sont également
7 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
8es ni gêne, ni excès d’aucune sorte. À plus d’une reprise, j’eus l’impression, qu’on a rarement de nos jours, d’entendre des ge
8 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
9 une alliance. Pauvre gaieté de la vie de garçon, reprise par nécessité… Nous arrivons sur la place de mon village. « Je vous d
9 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
10ns, nous, un programme maximum ! Nous voulons une reprise à la base, à la racine de tous les problèmes. Nous savons bien que se
10 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
11tion. La lecture d’un tel livre, lente et souvent reprise, donne du cœur à l’intelligence. Et l’austérité tendre de son « inqui
11 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
12epuis 1914, il apparaît que la question peut être reprise, sans trop de mauvais goût cette fois, par une génération que l’on di
12 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
13 L’auteur prend soin de nous en avertir à maintes reprises : L’intérêt du présent ouvrage ne réside pas seulement dans le récit
13 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
149 éparse dans les écrits d’Aron et Dandieu, puis reprise par L’Ordre nouveau, est pleine de défiance vis-à-vis de la rationali
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
15 en réalité. J’ai observé par exemple à plusieurs reprises un petit fait amusant. Les bourgeois de gauche ou de [p. 62] droite p
16ent brusquement à ma vie un cours nouveau, à deux reprises au moins, je me souviens parfaitement d’avoir prononcé à mi-voix : « 
17vision des terres. — J’ai pu vérifier à plusieurs reprises l’extraordinaire complication du cadastre en lisant affichées sur les
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
18 une alliance. Pauvre gaieté de la vie de garçon, reprise par nécessité… Nous arrivons sur la place de mon village. « Je vous d
19Elle manque de durée. Évitant méticuleusement les reprises, les retours, elle s’accorde très mal au rythme de la réflexion spont
20ions dans de petits groupes. Très curieuse, cette reprise de contact avec le monde de la « culture ». Il m’apparaît que c’est l
21 qui trouble un peu notre voisin, c’est qu’à deux reprises déjà, s’étant couché fort tard, il a vu ma lampe allumée. Si cela con
22 créé certain malentendu en soutenant à plusieurs reprises que la politique idéale devrait partir de la personne. Elle doit teni
16 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
23vision des terres. — J’ai pu vérifier à plusieurs reprises l’extraordinaire complication du cadastre en lisant affichées sur les
17 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
24 créé certain malentendu en soutenant à plusieurs reprises que la politique idéale devrait partir de la personne. Elle doit teni
18 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
25uelques volontés convergentes de construction, de reprise à pied d’œuvre ; un souci de l’action possible ou nécessaire, mais pa
19 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
26ar ses mécanismes, aboutissant ainsi, à plusieurs reprises, à une désintégration générale, à la forme politique monstrueuse que
20 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
27 distingue le mot « Frankreich » crié à plusieurs reprises. Déjà des drapeaux paraissent aux balcons. Qu’a-t-il dit ? Après-midi
21 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
28us qu’on voudrait le nier. Cependant, à plusieurs reprises, la connaissance de ces périls nous a fait entrevoir des possibilités
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
29’étaient des historiettes grivoises colportées et reprises, avec des variantes infinies, par toute l’Europe médiévale. Les fabli
30ait — avec le mouvement même de la reine, à trois reprises 145 . Il fallait cela pour que l’amour-passion succombât finalement à
31il ait trouvé chez Schopenhauer quelques formules reprises par le livret, une cohérence intellectuelle justifiant à ses propres
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
32 combattu et vaincu à tant d’autres assauts et de reprises une si belle Dame entre les pavillons de votre lit ! » Il ne faudra p
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
33us qu’on voudrait le nier. Cependant, à plusieurs reprises, la connaissance de ces périls nous a fait entrevoir des possibilités
25 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
34otestants, en 1531 et 1546, bien avant de se voir reprise — et d’ailleurs modifiée — par les catholiques, à partir de 1569.    
26 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
35 Il m’a paru que la question méritait bien d’être reprise, du point de vue d’un réformé du xxe siècle. D’où la première étude
27 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
36la fin du xvie siècle, préconisèrent à plusieurs reprises des projets d’organisation fédérative du Royaume, comportant une larg
37 la forme des gouvernements. Il insiste à maintes reprises sur le fait que monarchies, oligarchies et républiques sont également
28 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
38u près intellectuel s’opposent sans cesse à cette reprise de conscience. D’où la nécessité d’une vigilante auto-critique, si l’
29 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
39le figure dans les rêves. Compensations, ratures, reprises d’actes manqués… Il s’agirait de savoir si la vraie vie est dans ce q
30 1941, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Autocritique de la Suisse (février 1941)
40u-près intellectuel s’opposent sans cesse à cette reprise de conscience. D’où la nécessité d’une vigilante autocritique, si l’o
31 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
41lle, il ne comporte aucune « répétition », aucune reprise possible d’un coup manqué. Toutefois l’effort irrépressible du péché
32 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
42le figure dans les rêves. Compensations, ratures, reprises d’actes manqués… Il s’agirait de savoir si la vraie vie est dans ce q
33 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
43s » ; donner des recettes de sabotage, qui seront reprises par la presse clandestine… Mais dire aussi les revers et les défaites
34 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
44n verre, le soir. Un violoniste s’escrime à vingt reprises sur le deuxième Concerto Brandebourgeois, mais deux radios martèlent
35 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
45ûrement un Européen. Une jeune femme, à plusieurs reprises, jusqu’à 3 heures du matin… [p. 228] — Pourquoi jeune ? Elle a dit s
36 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
46n verre, le soir. Un violoniste s’escrime à vingt reprises sur le Deuxième Concerto brandebourgeois, mais deux radios martèlent
37 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
47s retrouverons plus loin, et à plusieurs [p. 627] reprises, ce thème de l’harmonie organique opposé au thème de l’unité systémat
38 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
48n verre, le soir. Un violoniste s’escrime à vingt reprises sur le deuxième Concerto brandebourgeois, mais deux radios martèlent
39 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
49en même temps leur réponse, il répète à plusieurs reprises : « Je ne sais pas : je suis !… Je ne sais plus… mais tu es là ! » Un
40 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
50que, il faut ajouter aussitôt que personne ne l’a reprise à sa place. Cette initiative-là, on la perd dès qu’on cesse de la pre
41 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
51. Cette notion d’origine chrétienne, acceptée et reprise par l’humanisme, est celle de l’homme doublement responsable envers s
42 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
52e. Cette notion d’origine chrétienne, acceptée et reprise par l’humanisme, est celle de l’homme doublement responsable envers s
43 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
53époque, président de la Confédération à plusieurs reprises, le Neuchâtelois Numa Droz écrivait au xixe siècle : Un peuple qui
44 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
54eut être trompé, constate Kierkegaard à plusieurs reprises.) Mais à ce jeu ils risquent gros. Ils risquent de créer les pires ma
45 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
55e notre union n’ont pas changé Étant admis que la reprise des négociations d’armistice en Corée sur la base même que l’on décla
46 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
56t européenne du CEC ne court pas le risque d’être reprise en charge ni « dupliquée » par une bureaucratie mondiale, si riche so
47 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
57 En insistant enfin sur l’importance vitale d’une reprise des échanges culturels, Moscou réintroduit implicitement la possibili
48 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
58t de revue musicale européenne des festivals sera reprise sur des bases nouvelles. Des archives de documentation sur les pièces
49 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
59La seconde hypothèse est celle d’Isaac Deutscher, reprise et approuvée presque dans les mêmes termes par Jean-Paul Sartre dans
60imaginer que les PC étrangers, faute d’une rapide reprise en main, se détachent bel et bien du Kremlin, nolens volens, un jour
61l’autre, après bien des à-coups imprévus. Or, une reprise en main ne pourrait guère s’opérer que dans le style que le Kremlin v
50 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
62taire, Essai sur les mœurs.) L’idée du canal sera reprise par les Français : projets de Girardin en 1685, de Savary en 1696, de
51 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
63Je crois avoir été le premier à proposer, ici, la reprise du dialogue culturel avec les Soviétiques délivrés de Staline. Des re
52 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
64exécution immédiate ». Réunir par exemple, à deux reprises, une douzaine d’économistes venant de huit pays, pour des sessions de
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
65ycles et des rythmes cosmiques de l’Histoire sera reprise — contre l’esprit des Pères — par les plus grands docteurs occidentau
54 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
66ycles et des rythmes cosmiques de l’Histoire sera reprise — contre l’esprit des Pères — par les plus grands docteurs occidentau
55 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
67x, et du prophétisme transcendant la Loi, notions reprises et universalisées par le christianisme, qui les concrétise dans le So
56 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
68me sans qualités de Robert Musil, dit à plusieurs reprises d’elle-même et de son frère : « Nous aurons été les derniers romantiq
69e en effet que Musil, non seulement touche à deux reprises le thème de l’amour passionné pour une enfant, mais surtout veut y vo
57 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
70ne voit rien au-delà, n’a rien à proposer (qu’une reprise de confiance dont il n’indique pas les motifs) et nous laisse sur l’i
71nt, puis s’accrochent brutalement à deux ou trois reprises, mais aussitôt après commencent à se détendre, à se dénouer sans que
58 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
72lités, comme elles l’ont déjà presque fait à deux reprises dans notre siècle, mais elles périraient avec elle. L’avenir de chaqu
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
73me sans qualités de Robert Musil, dit à plusieurs reprises d’elle-même et de son frère : « Nous aurons été les derniers romantiq
74e en effet que Musil, non seulement touche à deux reprises le thème de l’amour passionné pour une enfant, mais surtout veut y vo
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
75eut être trompé, constate Kierkegaard à plusieurs reprises.) Mais à ce jeu ils risquent gros. Ils risquent de créer les pires ma
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
76an et à Leporello. Viva la libertà éclate à douze reprises, clamé par des voix différentes, alternées ou couplées, jusqu’au tutt
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
77n de la [p. 211] personne humaine ou du vrai moi, reprise et précisée par toutes les grandes époques de la théologie et de la p
78ul parle parfois de la haine de soi-même, formule reprise au pied de la lettre par tous les spirituels de tendance ascétique, [
79tte sentence d’une Upanishad reparaît à plusieurs reprises : En vérité, à quoi se rapporte l’amour d’un mari pour sa femme ? No
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
80nches (milieu du viie siècle) on lit à plusieurs reprises le nom de Eurupa, désignant à la fois les peuples francs et le contin
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
81a paix entre les peuples chrétiens et celui d’une reprise de la guerre contre les Infidèles. La plupart des projets de pacifica
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
82organisant la société internationale en vue de la reprise de la Terre Sainte. Il faut surtout organiser des moyens judiciaires
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
83 et des luthériens Peucer et Melanchton se voient reprises et précisées dans les Discours politiques et militaires écrits en cap
84s (1560), il se nomme au contraire et à plusieurs reprises cosmopolite. On le tient aujourd’hui pour l’inventeur du mot, promis
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
85e la guerre, Crucé la voit dans l’arbitrage, idée reprise du Moyen Âge : Auparavant que de venir aux armes (les princes devrai
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
86 luthérien pour la Papauté se manifeste à maintes reprises, quoique parfois teintée de quelque ironie. Ainsi une lettre relative
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
87u Thésée de Gide, aux Orphées de Cocteau, etc.) ; reprise des thèmes et des titres de la tragédie grecque par la plupart de nos
70 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
88an et à Leporello. Viva la libertà éclate à douze reprises, clamé par des voix différentes, alternées ou couplées, jusqu’au tutt
71 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
89définition de la personne humaine ou du vrai moi, reprise et précisée par toutes les grandes époques de la théologie et de la p
90ul parle parfois de la haine de soi-même, formule reprise au pied de la lettre par tous les spirituels de tendance ascétique, a
91ence [p. 612] d’un Upanishad reparaît à plusieurs reprises : En vérité, à quoi se rapporte l’amour d’un mari pour sa femme ? Non
72 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
92gème qu’il aura l’occasion d’utiliser à plusieurs reprises. Il s’adresse au Général non pas en allemand ni en polonais, mais en
93es dans la boue. Il fallut évacuer l’avion à deux reprises, creuser sous les roues, puis couper les freins. L’appareil ne put dé
73 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
94smes exaspérés que l’Europe a failli périr à deux reprises dans la première moitié de notre siècle. Et c’est aussi ce mal, dissé
95destinement dans une villa de Genève, et à quatre reprises, des militants de la Résistance de neuf pays européens. Ils élaborent
74 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
96colonialistes de l’Europe, presque ruinées à deux reprises par le délire nationaliste, obligées de refaire leur bilan, cédant à
97e, dont elle a bien failli périr elle-même à deux reprises. Et ce mal enfièvre aujourd’hui la plupart des pays du Tiers Monde, l
75 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
98ix à la fin de la guerre — presque ruinées à deux reprises par leur délire nationaliste, obligées de refaite leur bilan, cédant
76 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
99iècle, et qui ont risqué de la faire périr à deux reprises en 1914 et en 1939, se résument dans le terme nationalisme. Elles son
77 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
100 longtemps raillés par son parti, et à plus d’une reprise par lui-même… Qui a perdu, qui a gagné dans cette affaire ? Question
78 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
101e impériale confiée aux Habsbourg, et à plusieurs reprises ils la mirent à sac, brutalisèrent ses moines et pillèrent son trésor
79 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
102es affaires intérieures. [p. 82] De fait, à deux reprises au moins, le statut de neutralité a subi des altérations fondamentale
80 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
103époque, président de la Confédération à plusieurs reprises, le Neuchâtelois Numa Droz n’en écrivait pas moins à la fin du xixe
81 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
104aracelse à l’indice Nobel J’ai marqué, à diverses reprises, la constance de certaines préoccupations éthiques chez ceux qui ont
82 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
105 « une et indivisible » selon la formule jacobine reprise par les cinq républiques françaises successives, non seulement n’a ja
83 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
106izaine de minutes, puis d’autres, à de nombreuses reprises, notamment quand j’oppose point par point le totalitarisme et le fédé
107e dans la résolution politique : l’emploi, à cinq reprises, des mots « l’union ou la fédération » pour désigner la future Europe
84 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
108ujours vif et pressant, et tout à trac ; comme la reprise d’un entretien interrompu par un coup de téléphone. Il dictait à sa f
85 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
109ale. Mais qu’en est-il de l’avenir du Centre ? La reprise par d’autres institutions — officielles ou privées -— de la plupart d
86 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
110it ; et ces nationalismes ont bien failli, à deux reprises mémorables marquées par les deux guerres mondiales, mettre un terme à
87 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
111destinement dans une villa de Genève, et à quatre reprises, les 31 mars, 29 avril, 20 mai et 7 juillet, des militants de la Rési
88 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
112définition de l’Europe par « les trois sources », reprise avec éclat par Valéry. Dès ce temps-là, les plans se multiplient pour
113pour toutes », comme saint Paul y insiste à vingt reprises. À partir de ce moment précis, de cet instant daté de l’Incarnation,
114d’hui qui réclame l’oblitération ou simplement la reprise des charges de notre civilisation, avec quelques chances de succès ?
89 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
115d’hui qui réclame l’oblitération ou simplement la reprise des charges de notre civilisation, avec quelques chances de succès ?
90 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une dimension nouvelle (11-12 septembre 1971)
116nouvelle (11-12 septembre 1971) am À plus d’une reprise, l’occasion d’exprimer mon admiration pour « C. J. B. » me fut offert
91 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
117d d’aigle d’Hitler. Ses deux thèses extrêmes sont reprises d’Eugène Aroux et du Sâr Péladan : a) « tous les troubadours étaient
118Roché : Le Graal pyrénéen, cathares et templiers (reprise dans Études manichéennes et cathares), et qui invoque les mêmes sourc
92 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
119t des doctrines politiques de ce temps, motiva la reprise de mon article par le journal [p. 16] Combat : après huit ans, il n’y
93 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
120le problème concret d’une possible et souhaitable reprise de la fonction communautaire par la littérature occidentale, je rappe
94 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
121’Europe », mais qui répète, d’autre part, à vingt reprises, que le phénomène dominant du xxe siècle, c’est la Nation — ce qui e
95 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
122 ou presque » J’ai fait ailleurs, et à plus d’une reprise, la liste impressionnante des inventions majeures dues à l’Europe, da
96 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
123 gens. Et même, dans le cas présent, à la sixième reprise, il dit avoir trouvé le moyen de s’enrichir lui, l’État, sans que ce
97 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
124iversité des dons » (qu’il énumère à sept ou huit reprises), et la nécessité, pour « l’église » même, de les laisser s’exprimer
98 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
125te l’Europe, qui ait osé dire, et répéter à trois reprises l’année dernière, que l’option en faveur des centrales nucléaires éta
99 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
126omme l’affirmait la devise de L’Action française, reprise aujourd’hui par Marchais. La nationalisation est une notion confuse q
127années 1930 par les personnalistes français, puis reprises par la plupart des fédéralistes européens, et concluant à la nécessit
100 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
128abord l’annonce nietzschéenne de la mort de Dieu, reprise d’une manière systématique et polémique par Sartre au lendemain de la