1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Otto Flake, Der Gute Weg (septembre 1929)
1é son bon sens et son sang-froid. Et si l’on a pu reprocher à ses tableaux de l’Europe qu’il vient de parcourir quelque superfici
2 1926, Articles divers (1924–1930). Conférence de René Guisan « Sur le Saint » (2 février 1926)
2ants. Est-ce là nous juger ? Les catholiques nous reprochent d’avoir méconnu l’élément de grandeur morale que les saints maintienn
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
3l l’a trop bien organisé. En somme, ce qu’il faut reprocher à Cocteau, c’est d’avoir réussi complètement une pièce, prouvant une
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conseils à la jeunesse (mai 1927)
486] Conseils à la jeunesse (mai 1927) n « On a reproché bien des choses aux romantiques : le goût du suicide, l’habitude de b
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
5rreux » sont démodés. Bien joli quand ils ne leur reprochent pas d’ignorer Proust. Mais quoi, je ne défendrai pas les junkers, — d
6 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
6tent une erreur pire que celle qui consisterait à reprocher à Euclide d’avoir permis le développement de l’artillerie moderne et
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
7nd public, et c’est pourquoi l’on ne voudrait pas reprocher à M. Duhamel d’avoir adopté pour cette fois un style conventionnel, o
8 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
8er. Vous êtes bien injuste avec moi quand vous me reprochez d’être méchante : je suis à peine coquette, et vous savez que c’est u
9 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
9tives et plus riches de possibilité. On a souvent reproché à la « théologie dialectique » de Karl Barth et de ses amis de justif
10 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
10chies, le fondement réel de sa liberté. On nous a reproché de ne pas définir la personne qui est à l’origine de toute notre cons
11ons au cœur du spirituel.   IX. Que d’autres nous reprochent, maintenant, de vouloir sauvegarder des situations acquises, ou encor
11 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
12cérité. Fondés sur cette erreur commune, ils nous reprochent d’être sans « force » au service de nos vérités. (Ils disent alors :
12 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
13s dirons, encore plus simplement, à ceux qui nous reprochent de vouloir une politique vraie, et même intelligente : — Continuez do
13 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
14ersement des valeurs « nobles » qu’il ne cesse de reprocher au christianisme. Voici comment il le décrit : … l’impuissance qui n
14 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
15 rendre sa saveur, c’est à lui seul que l’on peut reprocher d’être insipide. Rien ne sera jamais réel pour tous, si rien d’abord
15 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
16re, loin de là. C’est justement ce qu’il faut lui reprocher. C’est ce refus de prévoir jusqu’au bout les conséquences de son acti
16 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
17onnent pour le tir au fusil. Vous n’irez pas leur reprocher, tout de même, d’être un danger pour leurs voisins. Moi. — Bon. Adme
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
18ectuels estiment qu’il est injuste et ridicule de reprocher au régime des soviets certaines erreurs d’ordre métaphysique, qui leu
18 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
19ces intellectuels estiment injuste et ridicule de reprocher au régime des Soviets certaines erreurs d’ordre métaphysique, qui leu
19 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
20r être épuisée d’un seul trait : non qu’il faille reprocher à Henri Petit nulle lourdeur ou obscurité, mais peut-être au contrair
20 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
21re objectif. Pourquoi nos frères catholiques nous reprochent-ils notre subjectivisme, à nous qui reconnaissons un critère objectif
21 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
22venait sans cesse la rabattre au concret. On peut reprocher à l’auteur d’avoir passé trop rapidement sur certaines questions dern
22 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
23s dirons, encore plus simplement, à ceux qui nous reprochent de vouloir une politique vraie, et même intelligente : — Continuez do
23 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
24 Je le rassure vivement. Ce n’est pas moi qui lui reprocherai jamais d’être trop simple. On ne l’est jamais assez ! — « Oh, vous sa
24 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
25 Je le rassure vivement. Ce n’est pas moi qui lui reprocherai jamais d’être trop simple. On ne l’est jamais assez ! — Oh ! vous sav
25 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
26a plus qu’à mourir). Dès lors tout ce qu’on lui a reproché : désordre, omissions littéraires, chapitre bâclé sur l’après-guerre,
26 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
27mme par décantation, des défauts mêmes qu’on a pu reprocher aux précédents ouvrages de l’auteur. Mais c’est la méthode qui doit r
28ans le débat politique et culturel, et qu’on nous reprochait non sans aigreur, quand il ne faisait pas sourire les réalistes, le v
27 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
29onnent pour le tir au fusil. Vous n’irez pas leur reprocher, tout de même, d’être un danger pour leurs voisins. Moi. — Bon. Adme
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
30de tradition romaine ou grecque m’ont amicalement reproché de contraster l’Éros et l’Agapè d’une manière trop irrémédiable 1 , e
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
31trêmement originale », écrit M. Jeanroy (quitte à reprocher à chacun de ces poètes pris à part de n’avoir montré aucune espèce d’
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
32 Préface, j’avais remarqué dans les anciens qu’on reprochait à Euripide de l’avoir représenté comme un philosophe exempt de toute
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
33s collectifs et des passions catastrophiques. Que reprochent les stratèges modernes aux généraux de Louis XIV et de Louis XV ? C’e
32 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
34ble. Sur quoi les critiques catholiques modernes reprochent à Luther d’avoir « manqué de discrétion » dans ses pratiques. Mais ce
33 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
35 », Et vous citez la légende de Rudel, et vous me reprochez de n’avoir [p. 762] pas rêvé là-dessus et de n’en avoir tiré qu’un ar
36dites ne pouvoir renoncer. C’est cela que vous me reprochez de n’avoir pas assez exalté. Mais alors, je vous pose cette question 
37tendant nos psychographes). Votre insistance à me reprocher d’avoir sous-estimé ce que j’appelle insolemment « le reste », m’amèn
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
38s d’un demi-ton, nos philo-fascistes continuent à reprocher à nos socialistes un étatisme qui, en réalité, fait partie de tout pr
35 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
39ous entendons déclarer la guerre aux partis, nous reprochent en même temps de vouloir en fonder un. Il y a là une contradiction fl
36 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
40Je vois bien quelles erreurs politiques l’on peut reprocher à Luther, avec 400 ans de recul. Je vois bien que, sur le papier l’on
37 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
41 rendre sa saveur, c’est à lui seul que l’on peut reprocher d’être insipide. Rien ne sera jamais réel pour tous, si rien d’abord
38 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
42 seul agi sur vous, et non mes arguments. Vous me reprochez d’exagérer, et de porter « à la légère » des jugements fort graves, e
43. Je pense qui si vous êtes encore sérieuse et me reprochez ce ton « badin » — merci — c’est que vous n’avez pas bien saisi la si
39 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
44nt cela désagréable. Certains allèrent jusqu’à me reprocher de servir la cause ennemie en décrivant la puissance d’Hitler, au lie
40 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
45rs, applaudi par tous ceux qui m’avaient à l’envi reproché je ne sais quel orgueil occidental, prônait une Europe neutre et cher
41 1949, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est encore un espoir (8 décembre 1949)
46tre ceux qui parlent comme vous, et ceux qui nous reprochent une hâte « imprudente », la différence n’est pas de jugement politiqu
42 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
47rine, par manie ou par tempérament, comme nous le reprochent certains qui, par principe ceux-là, ont décidé une fois pour toutes q
43 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
48rine, par manie ou par tempérament, comme nous le reprochent certains qui, par principe ceux-là, ont décidé une fois pour toutes q
44 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
49s volontés.) Nous avons attendu qu’on puisse nous reprocher, amicalement, un excès de discrétion sur ce qui se fait au Centre. Si
45 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
50 au total, que la lenteur à s’adapter, qu’on peut reprocher aux Suisses, est une nécessité profonde de leur économie, si dangereu
46 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
51 péril aucun, ils conservent le droit de nous les reprocher. Ils ont raison, car au fond les différences entre eux et nous l’empo
52a liberté, sa paix et sa prospérité. Mais comment reprocher à un pays qui refuse la guerre par principe, de ne pas faire sa part
47 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
53ons à certains pays. Il n’est pas honnête de nous reprocher d’exclure le reste de l’humanité. Quand on aime une femme et qu’on l’
48 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
54ons à certains pays. Il n’est pas honnête de nous reprocher d’exclure le reste de l’humanité. Quand on aime une femme et qu’on l’
49 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
55voyait repoussée à la fois par la gauche, qui lui reprochait son respect excessif des souverainetés [p. 34] cantonales, et par la
50 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
56r, comme le font nos PC, les « actes d’arbitraire reprochés à Staline », ce n’est pas encore expliquer ni pourquoi ni comment il
51 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
57e promet encore : et c’est littéralement ce qu’il reprochait, au nom d’un réalisme sarcastique, à notre conception libérale de la
52 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
58, tandis que les partisans de la Constitution lui reprochent au contraire de céder devant la volonté des nationalismes réactionnai
53 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Heinz Gollwitzer, Europabild und Europagedanke (septembre 1959)
59s mentionnés. Mais rien n’est plus injuste que de reprocher à un auteur ce qu’il n’a pas dit, pour mieux passer sous silence l’es
54 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
60hes et poètes de presque toutes nos langues. On a reproché à cet ouvrage de suggérer l’idée que l’Europe serait née d’une succes
55 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
61ntal serait encore un acte de guerre froide. Nous reprochions à l’URSS de ne pas distinguer entre les intérêts d’un parti au pouvoi
56 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
62ie », (dont plusieurs femmes), que les doctes lui reprochent de fréquenter de préférence ; or ce sont les « hommes de mœurs impure
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
63on exil. Coppet devint grâce à elle (comme le lui reprocheront les nationalistes de l’école de Charles Maurras) la « trouée » par la
58 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
64inemment judicieuse, qui lui a été si étrangement reprochée par tant d’esprits [p. 229] antiphilosophiques, et vers laquelle nous
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
65orique qui leur serait transcendant. J’ai parfois reproché à des professeurs d’histoire que je savais acquis à l’idée d’une unif
60 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
66quoi nous imitez-vous, en général ? Pourquoi nous reprochez-vous notre athéisme et plus encore, notre matérialisme, quand c’est n
61 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
67ommé « la révolution régionale ». ⁂ On ne saurait reprocher à un colloque dont les ambitions initiales étaient d’ordre culturel,
62 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
68 nombreuses que des critiques sérieux pourront me reprocher, les unes sont dues à un manque d’intérêt, les autres à un défaut de
63 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
69, que la lenteur à s’adapter, [p. 165] qu’on peut reprocher aux Suisses, est une nécessité profonde de leur économie, si « danger
64 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
70 et par une volonté de rupture. On ne saurait lui reprocher cette nouvelle tactique conformiste, puisque c’est elle qui se voit d
65 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
71 et par une volonté de rupture. On ne saurait lui reprocher cette nouvelle tactique conformiste, puisque c’est elle qui se voit d
66 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
72 de plus en plus ; et que les excès que l’on peut reprocher à certaines modes scientifiques (certains dogmatismes freudiens, par
73s écoles qui les divisent. Un autre théologien me reprochera (et je ne suis pas du tout sûr qu’il ait tort) d’ouvrir les portes to
74t, votre vrai moi. » Au sociologue, alors, qui me reprochera de verser dans un individualisme anarchisant, je répondrai qu’il a bi
67 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
75épourvu de « réalisme ». On aurait tort de le lui reprocher. La technique politique est une chose, la direction morale et spiritu
68 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
76ce n’est pas murmurer avec les loups, comme je le reprochais à André Gide, du temps qu’il se laissait produire dans les meetings p
69 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
77s qu’on vienne lui raconter des fariboles. Ils me reprochaient surtout ce que je m’étais gardé de dire, et passaient à côté de mon a
78s assauts dans la revue Esprit dès 1939 : Je lui reprocherai cette fureur dialectique dans le creuset de laquelle s’abolissent les
79res essentielles » — celles-là même que Sartre me reprochait d’avoir négligées, dans le tome précédent de Situations. ⁂ Ainsi, l’a
70 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
80 les politiciens et les politiques — les premiers reprochant aux seconds de ne pas tenir compte des « possibilités », c’est-à-dire
81s acquises et des moyens classiques ; les seconds reprochant aux premiers de ne pas tenir compte des « nécessités », c’est-à-dire
71 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)
82tre vous répond : L’Amour et l’Occident . On m’a reproché d’avoir passé trop vite sur le lien Europe-amour et l’absence de lien
72 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
83eraient pareil ou pire ; et ce qu’on devrait leur reprocher serait seulement d’être là où, si bon que l’on soit, on ne peut faire
73 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
84mant leur État ne dupliquent en petit ce qu’elles reprochent en grand à leurs oppresseurs d’aujourd’hui n’est pas niable, et je ne
74 1984, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Philosophie et énergie nucléaire : une mise au point (28 juin 1984)
85ure, et même à 180°, comme on a cru pouvoir me le reprocher dans la presse de cette ville. Et c’est cela, précisément, qui m’auto
75 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
86rine, par manie ou par tempérament, comme nous le reprochent certains qui, par principe ceux-là, ont [p. 23] décidé une fois pour